21/02/2018

Premiers ravitaillements des Su-30 de la marine russe !

Su-30SM_fighters_Russian_Navy_aerial_refueling.jpg

C’est une grande première pour l’histoire de l’aéronavale de la Russie, les pilotes de la marine ont pratiqué le ravitaillement en vol sur les avions Sukhoi Su-30SM. L’information a été confirmée par le Ministère de la Défense de la Fédération de Russie.

La marine russe entraîne ses pilotes de combat dans les techniques de ravitaillement aérien pour la première fois de l'histoire, a révélé le ministère de la Défense (MoD).

Les pilotes de la Direction de l'aviation navale et des flottes de la mer Baltique et de la mer Noire qui pilotent les avions de combat Sukhoi Su-30SM 'Flanker' et Su-24 'Fencer' ont récemment effectué plus de 100 contacts avec les pétroliers Ilyushin Il-78 « Midas ».

Alors que les marines occidentales ont utilisé le ravitaillement en vol (RAA) pour leurs avions de combat depuis de nombreuses décennies pour étendre le rayon d'action de leurs plates-formes de combat et d'attaque basées sur des porte-avions. La marine russe a tendance à utiliser son seul porte-avions, l'amiral Kuznetsov, pour la défense de la flotte plutôt que comme plate-forme de frappe de porte-avions à voilure fixe. À ce titre, ses avions Su-33 «Flanker» et MiG-29K «Fulcrum» ne sont pas tenus de parcourir les mêmes distances pour attaquer des cibles à terre que les aéronefs occidentaux le sont généralement, d'où le fait qu'ils n'utilisent pas les systèmes de ravitaiellement.

La plupart des avions de l’aéronavale russe, y compris les Su-30SM et les Su-24 utilisés dans ces exercices d'entraînement, sont basés à terre et sont désormais renforcés avec l’arrivée d’avions ravitailleurs en vol.

Cette modification de l’engagement des Su-30SM et Su-24 et directement liée au renforcement des capacités militaires russes au sein de son enclave de Kaliningrad.

 

Il-78M-Midas-001-506x337.jpg

Photos : 1 Su-30SM de la marine en ravitaillment 2 II-78 « Midas » ravitaillant des Su-30 @ VVT

 

 

05/09/2015

Sukhoi Su-30SM pour la marine russe !

8495jpg.jpg

 

 

 

L’aéronavale russe prépare une commande portant sur 50 avions de combat Sukhoi Su-30SM. Cette information vient d’être confirmée par le général Igor Kozhin, lors du salon aéronautique de Moscou MAKS.

Selon le général Igor Kozhin, la longue portée du Su-30SM et sa capacité à effectuer des  ravitaillements en vol ainsi que sa capacité à porter des armes guidées en font un outil particulièrement précieux pour le développement de l’aéronavale.

La force aérienne russe a déployé un certain nombre de Su-30SM sur la péninsule de Crimée et la marine a l'intention de faire la même chose, probablement sur les installations de la base de Saki (Novofedorovka).

Cette décision d’acquisition fait suite a l’approbation de la marine pour un approvisionnement à large taux de production. Selon l'amiral Chirkov, Cette acquisition de SU-30SM est prévue dans le cadre d'un achat important de nouveaux avions qui devront être livré d’ici 2020. Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

Intégration du Brahmos :

A signaler également que la société indo-russe prépare activement le premier tir d'essai du missile supersonique Brahmos PJ-10 de croisière à partir d'un Su-30MKI d'ici la fin de cette année. La marine russe veut aussi utiliser le missile sur ses Su-30SM. Le Brahmos est un missile supersonique à propergol solide pesant 2,55 tonnes. Sa version originale est longue de 8,3 mètres pour 0,67 m de diamètre. Doté d'une ogive de 200 à 300 kg, le Brahmos est capable de neutraliser les cibles à une distance de 290 km.

Le Brahmos est un acronyme composé des premières syllabes du fleuve indien Brahmapoutre et de la rivière russe Moskova.

 

Sukhoi_Su-30SM,_Russia_-_Air_Force_JP7671112.jpg

Photos : Sukhoi Su-30SM @ Sergy

05/02/2015

Le Kazakhstan opte pour le Su-30SM !

2307617.jpg

 

Le Kazakhstan va moderniser sa flotte d’avions de combat avec une commande de Sukhoi Su-30SM « Flanker ». L’annonce a été faite par le commandant en chef des Forces de défense aérienne Kazak (KADF), le major-général Nurlan Ormanbetov, lors d'une visite à l'usine d’aviation d'Irkoutsk où le Su-30SM est construit.

 

Modernisation de la flotte : 

 

La Forces de défense aérienne Kazak (KADF) dispose actuellement d’une large palette d’avion d’origine russes tels que : MiG-27 « Flogger », Su-25 « Frogfoot»,  MiG-31 «Foxhound», Su-27  «Flanker » ainsi que des MiG-29 « Fulcrum ».

Les Sukhoi Su-30SM vont remplacer un certains nombre d’aéronefs en service, cependant, le nombre de ceux-ci n’est pas divulgué pour l’instant.

 

Le Sukhoi su-30SM : 

 

Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

2342000.jpg

 

Photos : Sukhoi Su-30SM @ Weimeng

22/11/2012

La Russie reçoit son premier SU-30SM !

20423604.jpg



MOSCOU, le 22 Novembre, l’avionneur Irkut a livré le premier des deux avions de combat Sukhoi Su-30SM à l'armée de l'air russe, ce jeudi.

Les essais en vol de l'avion de combat multirôle ont commencé il y a deux mois environ, après le premier vol du Su-30SM le 21 Septembre.

 

"Il est significatif que l'aéronef est en production de série, et entrera en service au sein de l’armée de l'air pour former très bientôt un escadrons," a déclaré le général Alexander Karchevsky, commandant de la force aérienne.

 

Le contrat entre le ministère de la Défense et Irkut comprend une première série de 30 appareils qui seront livrés d'ici à 2015.

 

Le Sukhoi SU-30SM :

Les SU-30SM se différencient  des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par quelques autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de des tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil disposera d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30cibles aériennes en mode piste pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

 

177669662.jpg


 

Photos : 1 & 2  le premier  SU-30SM livré  @ Oleg Belyakov