27/09/2013

Le Parlement ouvre le ciel au Gripen E !

jas39ng_200811201.jpg


 

Le Parlement suisse a validé ce vendredi 27 septembre l’achat des 22 Gripen E du constructeur suédois Saab, débloquant ainsi les 3,1 milliards nécessaire. Reste encore à savoir, si le Peuple devra se prononcer face à un referendum qui sera probablement lancé de concert par nos chers «Bisounours». 

 

Quelques rappels sur le sujet :

 

Mécanismes de sécurité : 

La Suisse est étroitement impliquée dans le processus d'approvisionnement et est immédiatement informée d'un éventuel retard par rapport au contrat.

 

 En cas de vice de procédure, elle est en mesure d'intervenir et même de bloquer la livraison. Si tel est le cas, les sanctions établies à l'avance peuvent entrer en vigueur.

 Si cela ne suffit pas, la Suisse dispose de la garantie étatique de la Suède.

 

 La Suisse a la possibilité de suspendre les paiements comme dernier recours. En cas de grave vice de procédure, la résiliation du contrat est possible.

 

Même avec un acompte fixé à une hauteur de 40%, la Suisse garde des moyens suffisants pour garantir une prestation équitable lors de la livraison des Gripen. De plus, les risques liés aux taux d'intérêt et à l'inflation sont désormais assumés en priorité par la Suède.

 

En cas de retard du programme, l’Etat suédois s’engage à payer 12 millions de dommages est intérêts à notre pays.

 

DSC_2813.jpg

La participation de l’industrie Suisse : 

Conformément aux exigences de l’appel d’offres d’armasuisse, Saab a mis en place un programme de participation industrielle suisse (Swiss Industrial Participation – SIP(DIP)) correspondant à 100% de la valeur du contrat Gripen. Le programme SIP (DIP) de Saab assurera la répartition régionale des affaires de participation industrielle sur des bases commerciales solides.

Le programme SIP se déroulera sur une période de dix ans à partir de la date de signature du contrat Gripen. Il débouchera sur des liens économiques, industriels et culturels plus étroits entre deux pays indépendants non-alignés, la Suisse et la Suède.Saab entend créer des activités en Suisse en s’appuyant sur les piliers suivants:

  • Implication de l’industrie suisse dans le programme Gripen E.
  • Intégration plus forte de l’industrie suisse dans la base des fournisseurs de Saab et de ses partenaires.
  • Promotion des exportations suisses à travers le réseau industriel de Saab.
  • Accroissement des capacités de l’industrie suisse grâce à des transferts de savoir-faire et de technologie.

 

Gripen E, l’avion de demain, aujourd’hui : 

 

Les points forts du Gripen E sont : 

Un radar AESA à ouverture sur 200° (contre 140° à la concurrence) est doté du système Swashplate.

Architecture électronique 10X plus rapide (détection - analyse - traitement de la menace).

Avionique nouvelle génération ne nécessitant plus, une formation sur biplace (tout comme les F-35, F-22, Sukhoi T-50).

Motorisation GE F414G avec mode "SuperCruise" permettant de décoller à pleine charge sans postcombustion et d'atteindre Mach1,2 (diminution du bruit et de la consommation de kérosène). Optimisation pour l'usage de bio-kérosène issus du compost.

Intégration immédiate aux infrastructures d’aérodromes sans modification.

Large palettes d’équipements & armement connexes à choix.


 

775728333.jpg


Concernant les équipements du Gripen E, ils sont très complets et sont en phase d’industrialisation. Voici la liste standard de ceux-ci :

Avec le radar AESA ES-05 « Raven » couplé au système optique frontal IRST Skyward-G, le Gripen E dispose d’une liaison électronique Link16 à large bande, d’un système de communication satellitaire SATCOM et d’un fusion des données (Net Centric Warfare - NCW). Un nouveau système de guerre électronique avec détection des missiles en approche  de type électro-optique EW39 (MAW300) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS).


 

532953364-1.jpg


La fusion de données complètement intégrée au système d'arme permet la fusion des informations  de la liaison 16 (pistes des équipiers, messages PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR.


 

34pnbs2kc7.jpg


Le pilote dispose d’une commande vocale, de commandes HOTAS et d’un viseur de casque COBRA II de seconde génération et d’un HUD tête-haute également de la nouvelle génération.

Enfin, un générateur d'oxygène embarqué (On-Board Oxygen Generation System, OBOGS) permet d’augmenter la teneur en oxygène de l'air prélevé au niveau d'un compresseur du moteur, afin, qu'il soit fourni directement aux pilotes. Avec l'OBOGS, la production d'oxygène est quasiment infinie et facilite la logistique : pas de production au sol, ni de chargement et d'installation des bouteilles à bord.

Le siège éjectable Matin-Baker dispose de deux airbag latéraux pour protéger le pilote en cas d’éjection.

Optimisation pour les drones :

 

432491426.jpg


Saab fait partie du groupe de travail mené par Dassault Aviation dans le cadre du drone de démonstration NEURON. Le constructeur suédois, comme son homologue français avec le Rafale, a optimisé l'avenir de son avion de combat Gripen E en vue d'une utilisation future en binôme avec le futur drone de combat européen ou un autre modèle à choix.

Equipements connexes :

La Suisse à choisi les équipements suivant  pour équiper ses Gripen E : Missiles à courte portée Diehl BGT IRIS-T«Infra Red Imaging System Tail/Thrust Vector-Controlled» système d’imagerie infra-rouge contrôlé par poussée vectorielle).

Missile longue portée (BVRAAM) MBDA METEOR,il correspond à un besoin de missiles très flexibles, agiles et très rapides (plus de Mach 4), à longue portée (plus de 100 km), pour assurer la supériorité aérienne.

Bombes guidées GBU-12 Paveway II, la Paveways II de 220 kg fonctionne à guidage laser et/ou GPS .

Système de guidage : nacelle de désignation laser de type AN/ASQ-228 Advanced Targeting Forward-Looking Infrared (ATFLIR) de Raytheon.

Reconnaissance tactique : nacelle de reconnaissance de type « RecceLite » fournie par Rafael Advanced Defense System. Le système « RecceLite » est un système en temps réel pour la reconnaissance aérienne (jour/nuit) basse et moyenne altitude.


 

5775.hp_DSC9775.jpg-800x0.jpg


Photos : 1 Gripen F de développement avec IRIS-T, METEOR, bombe GBU de 250KG@ SAAB 2 En Suisse à Emmen en Février 2013 @Pascal Kümmerling 3 antenne radar AESA ES-05 Raven @ Saab 4 En vol en Suisse à Axalp abec un Hornet en octobre 2012@ Swiss Air Force

13/09/2012

Gripen E, une avionique Hi-Tech !

163235ef-df51-4386-ab1e-34b6f77ae551.Full.jpg


 

 

 

De nouvelles informations sont maintenant disponibles concernant l’avionique et le cockpit du Gripen E. Je vous parlais dans un billet antérieur d’une série de nouveautés qui allaient équiper le Gripen «Next Generation», je vous propose ici de découvrir notamment le nouveau cockpit destiné à équiper la version «E» et de faire le point sur l’avancée des travaux.

 

Un nouveau cockpit : 

 

Les avions de combat d’aujourd’hui intègrent pour la plupart d’entre eux un cockpit doté de trois écrans couleurs. Le Gripen E sera doté d’un unique écran couleurs 3D géant, tout comme le Lockheed-Martin F-35 Lignthing II. 


 

cockpit2ng.png


 

Pourquoi ce changement ?

 

Si vous interrogez un pilote de F/A-18 Hornet, il vous expliquera que les divers censeurs qui équipent l’avion, lui amènent un flux constant d’information relative à la situation aérienne ainsi que de l’état des systèmes de l’avion, à tel point d’ailleurs, que pour ne pas se trouver à saturation, il lui faut à un moment dire «stop». 

 

La nouvelle génération d’avions de combat, dont fait partie le Gripen au standard E, sera encore plus rapide et plus précis en matière de flux d’information. A tel point d’ailleurs, que les ingénieurs de Saab se sont aperçus que l’architecture actuel des trois écrans du standard C/D, ne permettait plus une efficience adaptée aux nouvelles possibilités offertes par la nouvelle avionique. 

 

Il fallait que le pilote dispose d’un cockpit permettant de facilité son travail, tout en lui permettant de pouvoir suivre l’ensemble des flux d’information dans leur globalité. 


 

gripen e,gripen suisse,gripen aesa,saab gripen,cockpit gripen,gripen avionique,swiss gripen,gripen schweiz,ddps gripen


 

CONOPS & WISCOM :

 

Pour simplifier, l’humain et la machine doivent travailler en même temps. Le système WISCOM du Gripen E gère l’ensemble des opérations machines de l’avion pendant que le CONOPS génère les systèmes employés par le pilote. Il est donc primordial que les deux interfaces soit transmises dans les deux sens, tant pour la machine que pour le pilote.

 

Le nouvel écran géant WIDESCREEN opère donc non plus comme un simple affichage des données, mais permet une véritable fusion des données visuelles. Adaptable en permanence,  le nouveau cockpit avec écran tactile permet également une  personnalisation de celui-ci en fonction de la mission et des évolutions de celle-ci (un pilote vous dira qu’une mission réserve souvent des surprises) et une adaptation personnalisée pour le pilote. Il est par exemple possible d’adapter la taille de l’écran radar ou de la vision FLIR par exemple. L’écran s’adapte immédiatement aux besoins du pilote selon l’évolution de la mission (défense aérienne, reconnaissance, attaque au sol). 

 

 

Concernant l’avionique :

avionique1.png

 

L'un des avantages les plus importants de la nouvelle avionique est de diviser (compartimenté) la fonctionnalité de vol critique et mission critique. Cela permet de raccourcir considérablement le temps de vérification et les  coûts.

 

Le concept est basé sur une nouvelle architecture d’ordinateurs de base très puissants et très rapide en particulier là où l'ordinateur de gestion de vol (FMC) et l'ordinateur de mission tactique (TMC) traite les informations provenant des différents sous-systèmes. Il fournit au pilote la combinaison optimale des données de connaissance de la situation, des décisions tactiques et des armes appropriées et leurs disponibilités. Les ordinateurs de base gèrent également la fonction du système de surveillance. 

 

Un autre facteur important dans la conception du système de l’avionique du Gripen E a été la nécessité de faciliter l'expansion de sécurité ainsi que le développement du système après la remise initiale. Par conséquent, il sera facile d'ajouter et d'intégrer de nouvelles fonctionnalités, des logiciels, des processus, de nouvelles armes et des capteurs etc. 


 

 

Radar AESA et IRST :

 

Comme vous le savez certainement, l’avion de développement Gripen NG vole depuis le début juin avec le nouveau radar ES-05 «RAVEN» doté d’une antenne à balayage électronique AESA (Active Electronically Scanned Array) monté sur un plateau cyclique nomme «Swashplate» permettant au capteur d’être repositionné et du même coup offrir une plage de détection de ± 100 º. 


 

Gripen with ES 05 Raven pic1.jpg


 

Cette évolution n’était pas sans risque mais l’intégration ainsi que les essais se poursuivent aujourd’hui sans problème particulier et dans les délais du calendrier. Le constructeur suédois confirme d’ailleurs que les pilotes suisses pourront comme prévu venir tester le radar avant la fin de l’année. 


 

bvr1.png


 

Signalons que l’optique frontale IRST (Infra-Red Search and Track) Skyward-G sera monté définitivement à la fin de l’année et que selon son constructeur SelexGalileo il est capable de suivre passivement jusqu’à 200 cibles. 

 

Synthèse :

 

Le Gripen E n’est pas le plus puissant des avions de combat, (nous le savions !) mais il offre néanmoins la panoplie complète des systèmes, dont, doivent être dotés les avions modernes, par ailleurs, il offre un cockpit et une avionique non pas d’aujourd’hui, mais celle de demain, avec en plus des possibilités inégalées en matière de plage de détection et une vitesse de calcul sans précèdent. 

 

Reste donc à continuer à suivre le développement l’avion, tout en suivant les prochaines et cruciales étapes politiques tant en Suède que chez nous !

 

532953364.jpg

 

 

Photos & Schémas :  Gripen Ng en vol, le radar AESA @ Saab Aeropace/SelexGalileo