26/09/2018

Aeroflot commande 100 SuperJet !

2830124120.jpg

La première compagnie aérienne russe, Aeroflot, a annoncé une commande record portant sur 100 avions Sukhoi Superjet 100, soit le premier appareil civil lancé en Russie depuis la fin de l'URSS.

"Nous avons signé le plus gros accord de livraison de l'histoire d'Aeroflot, sous lequel l'entreprise recevra 100 SSJ100 modernes et fabriqués en Russie", a déclaré le directeur général d'Aeroflot, Vitali Saveliev, cité dans un communiqué de la compagnie. Aeroflot, qui attend aussi la livraison de 50 moyen-courriers russes MC-21 dont les premiers vols datent de mai 2017, "opèrera d'ici 2026 plus de 200 avions fabriqués en Russie".

Aeroflot a signé cet accord avec la société publique russe United Aircraft Corporation (UAC), maison mère de l'avionneur Soukhoï qui construit le Superjet, à Vladivostok (Extrême-Orient), le contrat est estimé à près de trois milliards de dollars.

Le transporteur russe Aeroflot est déjà le plus gros opérateur du Superjet, le premier transporteur aérien russe ayant annoncé vendredi la réception prochaine de son cinquantième modèle.

Le Superjet 100, mis en service en 2011 par Soukhoï avec la participation de l'italien Finmeccanica et de nombreux équipementiers européens, porte les espoirs de renouveau de l'industrie aéronautique russe, tombée en ruines dans la période post-soviétique.

Rappel :

Le SSJ 100 bimoteur d'une centaine de places, dont le prix de base débute à 50 millions de dollars, a été conçu pour faire concurrence au brésilien Embraer et au canadien Bombardier. Son premier vol a eu lieu en 2008 et le premier appareil a été livré à la compagnie arménienne Armavia en avril 2011. En Russie, il est exploité par Aeroflot et par la compagnie sibérienne Iakoutia. A l’exportation l’avion équipe les compagnies suivantes : Lao Central (Laos), Interjet (Mexique), Brussels Airlines (Belgique) et Thai Royal Airforce (Thaïlande).

Le Sukhoi SSJ 100 SuperJet :

456.jpg

Sukhoi Superjet 100 (SSJ100) est un jet de 100 places régional conçu et développé et construit par Sukhoi Civil Aircraft Company (SCAC), en partenariat avec Alenia Aermacchi. Le 19 mai 2008 SSJ100 accompli avec succès son premier vol. Le Sukhoi Superjet 100 atteint une vitesse de croisières maximale de Mach 0,81 et 40.000 pieds. Il décolle d'une piste de 1’731 mètres dans la gamme de base et 2,052 mètres de la longue portée. La plage de fonctionnement pour la version de base est 3,048 km et 4.578 km pour la version longue portée.

Il est équipé de deux réacteurs PowerJet SaM146 développé conjointement par le motoriste russe NPO et le français Safran (ex Snecma). Divers équipementiers ont été retenus pour fournir des éléments destinés  SSJ-100 comme Thales, Liebherr ou encore Honeywell et Bf Goodrich. Le cockpit est moderne et intègre une technologie occidentale avec écrans EFIS couleurs.

En février 2011, le SSJ100 obtenu le certificat de type par la Fédération de Russie l'autorité de certification AR IAC. En avril, le premier SSJ100 de série a été  livré à la compagnie aérienne Armavia (Arménie). 

Bien que dépendant de nombreux systèmes occidentaux, le SSJ-100 marque le retour de l’aviation russe sur le marché des avions commerciaux.

 

234.jpg

Photos : 1 SSJ 100 aux couleurs spéciales d’Aeroflot @Dmitry Petrov2 Cockpit3SSJ100 Aeroflot @ Sergy

 

31/07/2018

L’Iran réactive des Sukhoi Su-22 « Fitter » !

soukhoi,su-22 fitter,corps des gardiens de la révolution islamique,iran,aviation iranienne,blog défense,aviation et défense,les nouvelles de l'aviation

Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique (IRGC) a annoncé le 25 juillet dernier qu'il avait réactivé et amélioré 10 avions de combat Sukhoi Su-22 « Fitter » ex-irakiens.

Les médias iraniens ont rapporté que le commandant général de l'IRGC, le général de division Mohammad Ali Jafari, et le commandant de la force aérospatiale de l'IRGC, le général de brigade Amir Ali Hajizadeh, avaient assisté à une cérémonie marquant le retour en service de l'avion. Ils ont cité le général de brigade Hajizadeh disant que les Su-22 pouvaient lancer des munitions air-sol guidées et des missiles air-air, ainsi que partager des données avec des véhicules aériens sans pilote (UAV). Il a ajouté qu'il est prévu de les armer de missiles de croisière d'une portée de 1’500 km.

La télévision iranienne a montré des images des Su-22 à un endroit qui pourrait être identifié comme la base aérienne de l'IRGC à côté de l'aéroport international de Shiraz. La base a été utilisée par les Su-25 de l'IRGC avant leur transfert en Irak en 2014. La couverture télévisée a montré cinq Su-22 volant ensemble et un sur le terrain portant un pod de ciblage et ce qui semblait être une munition à guidage laser plus connue sous le nom de  « Bina ». Dévoilée en 2014, la « Bina » ressemble à un missile air-sol Maverick américain AGM-65 équipé d'un autodirecteur laser semi-actif.

Le travail sur les Su-22 aurait été effectué par des experts iraniens sans assistance étrangère, ce qui aurait violé les sanctions imposées à la République islamique par le Conseil de sécurité de l'ONU.

Le Soukhoi Su-22 « Fitter » :

Le Soukhoi Su-17 « Fitter »est un avion spécialisé dans l’attque au sol  dérivé du Su-7 et doté d'une aile à géométrie variable. Il a été construit à plus de 2’867 exemplaires entre 1969 et 1990, dont 1’165 exportés dans quinze pays différents sous les désignations de Su-20et Su-22 . Il a été retiré du service actif en Russie dès 1996. Cepandant plusieurs pays l’utilise encore.

En ce qui concerne les Su-22 iraniens, c’est suite à l’Opération Tempête du Désert que de nombreux appareils sont évacués d’Irak en direction de l'Iran, soit un total de44 Su-22 irakiens. En raison des titres de "réparation" pour la guerre Iran-Irak revendiqué par l'Iran, les Su-22ne rentreront jamais dans leur pays d'origine et seront intégrés à l'inventaire de la force aérienne iranienne sans pour autant entré en service.

305099_900-750x500.jpg

Photos : 1Su-22 iranien  2Appareil lors des tests de remise en vol @ IRGC

16/12/2014

Nouveau lot de Sukhoi Su-34 !

fZnJooe.jpg

 

Moscou, un nouveau lot (chiffre non précisé) de bombardier Sukhoi Su-34 «Fullback» a été livré cette semaine à la Force aérienne russe. Les appareils ont rejoint une unités dans le sud de la Russie.

 

Produit à Novossibirsk : 

 

Les installations de Sukhoi de Novossibirsk qui produisent le bombardier Su-34  «Fullback» fonctionnent actuellement à plein régime pour répondre au contrat d'État avec le Ministère de la Défense pour les livraisons de Su-34 à la Force aérienne jusqu'en 2020.

Le premier contrat a été signé en 2008  et a été suivi par un second en 2012.

 

On estime la production du Sukhoi Su-34 «Fullback» de deux à trois unités pas mois, L’acquisition du bombardier Su-34 représente la plus grande commande d'avions de combat dans le cadre du programme d'armement d’Etat pour les années 2011-2020. Son accomplissement permettra de remplacer une grande partie des bombardiers Su-24 « Fencer » de première ligne actuellement en service. Il s’agit d’une modernisation sans commune mesure depuis la fin de la guerre froide qui comprend 200 appareils de ce type.

 

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 

 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le Su-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multi-canal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». A noter, que les pilotes disposent d’un petit cabinet WC, pour les longues missions.

 

 

NAPO-Su-34-Fullback-V.Kuzmin-0112-1.jpg

 Photos : Su-34 «Fullback» @ Sukhoi