10/01/2020

Singapour lorgne le F-35B !

4262355478.jpg

On le savait depuis janvier 2019, Singapour s’intéresse de très près aux avions de combat Lockheed-Martin F-35. Cette décision doit permettre de venir remplacer progressivement la flotte de F-16 « Fighting Falcon » en service. Cependant, le ministre de la Défense nationale Ng Eng Hen avait précisé, lors du Singapore Airshow » de l’époque, que l’avion devait encore être évalué en petit nombre avant de décider de sa flotte à long terme.

Le F-35B :

Jusqu’ici, on ne connaissait pas le modèle de F-35 qui pouvait intéresser Singapour, c’est chose faite aujourd’hui. En effet, le département d'État américain a approuvé une possible vente portant sur un premier lot de 12 avions furtifs Lockheed-Martin F-35B « Lightning II » pour Singapour pour un montant estimé à 2,75 milliards de dollars. Sont également inclus : les systèmes de guerre électronique, les systèmes de commande, de contrôle, de communication, d'ordinateurs et de renseignement, de communication, de navigation et d'identification, des pièces de rechange des équipements de test, ainsi que le système mondial de soutien logistique autonome et le système d’information logistique autonome de l’avion (ALIS). L’agence de coopération en matière de sécurité de défense du Pentagone a déclaré qu’elle en avait informé le Congrès américain le 9 janvier.

Si, Singapour ne dispose pas de porte-avions, le pays semble vouloir utiliser les capacités de décollage court et d'atterrissage vertical (STOLV) du F-35B à partir de petites bases militaires difficiles à trouver. La stratégie ayant pour but de pouvoir disloquer et cacher rapidement les avions sur différents points. Cette vision semble être la réponse à un rapport datant de 2016 qui montraient que les bases aériennes singapouriennes étaient facilement accessibles par des missiles adverses.

Remplacer les F-16 :

L’enjeu consiste à venir remplacer progressivement les actuel 60 F-16 C/D Block52 peu après 2030. L’armée de l’air a achevé l’évaluation technique du remplacement et a décidé que le F-35B serait le chasseur de remplacement le plus approprié. Si l’accord est finalisé, Singapour deviendra ainsi le premier opérateur de F-35 en Asie du Sud-Est et le quatrième en Asie-Pacifique après l’Australie, le Japon et la Corée du Sud. Il deviendra également la première force aérienne du Sud-Est asiatique équipée d'un avion furtif.

Fort lobbying de Lockheed-Martin :

Cette décision n’est pas une surprise, l’avionneur américain travail au corps les militaires du pays depuis longtemps à travers les liens acquis avec le F-16. Par ailleurs, Lockheed-Martin a engagé un important travail de communication, lors des éditions du Salon aérien de Singapour avec notamment une maquette du F-35 au marquage RSAF. Par ailleurs, Singapour est un participant à la coopération en matière de sécurité dans le programme, lui donnant accès aux données du programme et lui permettant de demander des études spéciales.

La variante F-35B :

La variante du F-35B STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing, ou décollage court et atterrissage vertical) cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage, à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes (- 24,22 % par rapport à la version F-35A). Cette variante du F-35 est celle qui est livrée à l'US Marines Corps et la Royal Air Force et bientôt le Japon.

3156930488.jpeg

Photos : 1 Présentation du F-35 à Singapour 2 Le F-35B @ Lockheed-Martin

08/12/2017

Renforcement de l’armement des F-15SG singapouriens !

2345.jpg

Le Département d'État américain a publié l’éventail des nouvelles armes qui viendront compléter la flotte d’avions de combat Boeing F-15SG « Eagle » de la Force aérienne singapourienne.

Les équipements suivants ont été autorisés à la vente pour Singapour, il s’agit de Bombes GBU-10 LGB Paveway II (composées de groupes de films pneumatiques MXU-651B/B (AFG), MAU-209C/B corps de bombes MK-84 ou BLU-117B/B ainsi que des GBU-12 Paveway II LGB (constituées d'AFG MXU-650C/B et de bombes MK-82 ou BLU-111B/B.

Un premier lot devrait être disponible l’année prochaine pour permettre aux pilotes singapouriens d’entamer une formation aux Etats-Unis.

40 F-15 « Eagle »: 

Singapour a augmenté la taille de sa flotte de F-15SG de 24 appareils à 40. Les 5 et 6 août 2014, Boeing a produit l'immatriculation d’aéronefs décrit comme des avions  de type F-15SG: N361SG, N363SG, N366SG, N368SG, N373SG, N376SG, N378SG et N837SG. Tous ces appareils étant nouvellement destiné à Singapour.

Mis à part l’intérêt aéronautique sur l’augmentation de la flotte de Boeing F-15SG de la RSAF, il faut remarquer que cet achat a été particulièrement discret et remonterait à 2012, selon les chiffres de l’avionneur américain.

La discrétion qui entoure cet achat et très certainement due à une volonté de la part de Singapour de ne pas soulever d’inquiétude dans la région ou les tensions sont déjà palpables. Singapour disposant déjà d’une des armées les mieux équipée de la région.

Le Boeing F-15SG « Eagle » : 

La version du F-15SG est une évolution du standard «E» «Strike Eagle» de l'US Air Force, il comprend le radar Raytheon APG-63 (V)3 radar à antenne à balayage électronique (AESA). La RSAF a choisi de doter ses F-15 de pod « Sniper » de désignation d’origine israélienne. Le radar AESA couplé à la suite de gestion électronique et le pod de désignation permettent à la RSAF de remplir ses missions avec un haut degré d’efficacité.

 

3515731140.JPG

Photos : 1 F-15SG « Eagle » singapourien @ Isaac Lebowitz 2 F-15SG@ RSAF

 

07/11/2016

Singapour opte pour le H225M & le Chinook !

img_carousel-EC725-2.jpg

Singapour va acquérir un nombre non révélé d'hélicoptères Airbus H225M et Boeing CH-47F « Chinook » dans le cadre de son programme de modernisation de sa flotte d’hélicoptères. Les Caracal et les Chinook vont venir remplacer les hélicoptères AS332 « Super Puma » et CH-47D de la République de Singapour (RSAF).

«Le H225M et le CH-47F possèdent les meilleures capacités de levage et de portée et permettront à la RSAF de répondre plus efficacement aux exigences de levage des forces armées de Singapour avec moins d'hélicoptères et moins de main-d'œuvre » indique le porte-parole de la RSAF.

Le H225M « Caracal »: 

Le H225M « Caracal » (ex EC725)  est la dernière version du « Super Puma » et de la famille « Cougar ». Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales. Le H225M est également équipé d'une tourelle FLIR.

Le Boeing CH-47F : 

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.

ch_47_hotspot_background_960x410_mobile.png

Photos : 1 H225M Caracal@ Airbus Ch-47F Chinook@ Boeing

 

08/02/2016

Singapour cherche un remplaçant à ses Super Puma !

365841465.jpg

La République de Singapour Air Force (RSAF) vient de lancer un programme en vue de trouver un remplaçant à sa flotte d’hélicoptère Super Puma/ Cougar composée de 32 appareils. La flotte de Super Puma/Cougar est âgée de 27ans.

Si la flotte d’hélicoptères Super Puma/ Cougar est très bien entretenue, les fuselages vieillissent et imposent une charge de maintenance importante. De plus, le climat chaud et humide à tendance à augmenter la corrosion.

Le futur hélicoptère devra répondre à plusieurs spécifications, dont la capacité à être déployé sur des frégates de la Marine. Les capacités de recherche et sauvetage (SAR) sont une priorités, ainsi qu’une maintenance facilitée pour de petites équipes.

Trois concurrents :

Pour l’instant, trois concurrents sont déjà annoncés, il s’agit de Bell/Boeing avec le V-22 « Osprey », l’Airbus Helicopters avec le NH90 NFH et Sikorsky avec le S-92.

Bell-Boeing MV-22 «Osprey» :

V-22-Osprey.jpg

Le V-22 « Osprey » est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude. A ce jour, 230 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre.

 

Le NH90 NFH : 

814245111.jpg

La variante NH-90 NFH est principalement conçue pour la lutte anti-sous-marine (ASM) et la guerre de surface. Les ensembles complets d'équipement de mission permettent à un large éventail de missions supplémentaires comme la recherche et le sauvetage (SAR), la patrouille maritime, ravitaillement vertical, le transport de troupes, l'évacuation médicale ainsi que le soutien amphibie. L'hélicoptère est conçu pour les opérations de jour comme de nuit dans des conditions météorologiques défavorables partir du pont d’un navire, il peut fonctionner à partir de petites frégates, même en haute mer. Le programme NH-90 fait appel à un nombre important d’innovations technologiques dans l’emploi de matériaux composites au niveau de la structure et l’intégration de systèmes modulaires utilisant la technologie numérique. Premier appareil doté en série de commandes de vol électriques, il possède une grande manœuvrabilité et agilité qui lui permettent d’assurer des missions de jour comme de nuit même dans de très mauvaises conditions météo. De plus, le NH-90 possède un haut niveau de sécurité et de survivabilité.

Le S-92 :

s92-legacy2-2x.jpg

Le Sikorsky S-92 est un hélicoptère de transport susceptible de remplacer les H-3 Sea King. Le premier appareil a été livré en septembre 2004. Principalement utiliser pour le ravitaillement des plates-formes pétrolières et en mode de recherche et sauvetage, il a été commandé par les Forces armées canadiennes au nombre de 28 exemplaires sous la désignation CH-148 Cyclone. Le Cyclone peut voler de jour comme de nuit, dans presque toutes les conditions météorologiques et par des températures variant entre - 51 °C et + 49 °C. Grâce à sa vitesse maximale de croisière de 250 km/h, le CH-148 est environ 10 % plus rapide que le Sea King. Le Cyclone peut aussi parcourir 450 km sans ravitaillement.

 

Photos : 1 Super Puma singapourien@ RSAF 2 V-22 @ USM 3 NH-90 NFH@ Airbus Helicopter 4 S-92 @ Sikorsky

 

 

03/07/2015

Singapour, feu vert pour la modernisation des F-16 !

1456377306.jpg

 

 

 

 

Singapour a confirmé que les travaux de mise à niveau destinés à la flotte de Lockheed-Martin F-16C/D « Fighting Falcon » est autorisée et va débuter en 2016. Cette modernisation va durer six ans et concerne 60 appareils pour un montant total de 2,4 milliards de dollars.

 

Mise à jour des F-16 singapouriens : 

 

La mise à jour doit porter les F-16 au standard «Viper» Block60. Le modèle «Viper» est en fait une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil est cette-fois doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++.

 

Le Département d’Etat Américain a validé la vente du radar à antenne électronique (AESA) SABR (Scalabre Agile Beam Radar) de Northrop-Grumman. Ce radar tire profit de la renommée de la gamme des radars de type l'APG- 77, -77 (V) 1 (F-22 Raptor) , -80 , -81 (F-35). Le SABR a fait ses débuts sur un F-16 en novembre 2009. En vol, ce radar a effectués 17 sorties avec les pilotes d'essais en vol de l'USAF avec un taux de réussite de 100%.

 

En parallèle aux mises à jour électronique, les F-16 de Singapour seront doté des armes suivantes : Bombes GBU-38 « Joint Direct Attack Munition » de GBU-39 Small Diameter Bomb, CBU-105 Sensor Fuzed Weapon, et de  GBU-49/50 Enhanced Paveway II dual-mode guided bombs. Les missiles AIM-120C7 AMRAAM et AIM-9X viendront compléter l’armement en mode air-air.

 

Unknown.jpeg

 

Photos : 1  F-16 D singapourien 2 Radar SABR @ Northrop-Grumman