02/09/2013

La RAAF a reçu son simulateur de NH-90 !

 

A40010.JPG

L'armée australienne a reçu le premier des deux simulateurs pour hélicoptère de transport NH-90.
Ce simulateur est installé au Centre de formation aéronautique de l'Armée à Oakey, dans le Queensland. Le second simulateur sera situé à Townsville où il sera installé en 2014.


Ces simulateurs vont permettre aux pilotes de l’Armée et de la Marine de pratiquer leurs compétences dans tous les régimes de vol, jour et nuit, ces simulateurs reproduisent fidèlement la sensation de l'aéronef en vol.

 

Ce simulateur de vol complet est équipé de la base de données dont la génération d'images visuelles et  capable de simuler tous les types d'environnements (que ce soit désertique, montagneux ou maritime), les conditions météorologiques, les effets spéciaux et les menaces du champ de bataille.

La cabine du simulateur du NH90 cabine est également entièrement compatible avec l'utilisation de lunettes de vision nocturne de troisième génération ou avec un casque muni d’un afficheur tête haute ( HUD).

 

 

 

 


simul-NH90.jpg

 

Photos : 1 NH-90 RAAF  2 Simulateur @ Eurocopter

 

 

12:11 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurcopter, nh90, raaf, simulateur |  Facebook | |

31/01/2013

Simulateur de maintenance pour l’Eurofighter !

904b980780.jpg


 

 

Cassidian s’est vu attribuer par l’Office fédéral de l’équipement, des techniques d’information et de l’utilisation (BAAINBw) un contrat portant sur la fourniture d’un nouvel entraîneur de maintenance (Maintenance System Trainer – MST) destiné à la formation du personnel technique de la Luftwaffe chargé de l’Eurofighter. Cet entraîneur simule les systèmes de bord de l’Eurofighter pour le personnel au sol.  

 

Cet entraîneur simule les systèmes de bord de l’Eurofighter pour le personnel au sol. Sa particularité réside dans ses capacités de simulation, qui autorisent non seulement un apprentissage réaliste et efficace des procédures standard de maintenance et de réparation, mais également l’acquisition de connaissances système avancées, telles que la marche à suivre pour la localisation, la recherche et la réparation des pannes ainsi que la réalisation d’essais. Le contrat en question porte sur le développement du système d’entraînement dont dispose l’armée de l’Air allemande, dans le but d’assurer une formation adaptée au dernier standard de l’avion.


 

MST_Classroom_CR_Cassidian_490_318.jpg


 

Ce simulateur de maintenance virtuel sur PC est issu de la gamme de produits « Virtual Maintenance Trainer ». Il peut être exploité comme poste de formation autonome ou mis en réseau dans une salle de classe réunissant jusqu’à 12 postes de formation et un poste de formateur. Chaque poste de travail simule les fonctionnalités d’un Eurofighter monoplace dans un environnement en 3D. Une réplique du cockpit de l’Eurofighter ainsi que des éléments de commande réels facilitent la formation pratique. L’entraîneur est à même de simuler plusieurs centaines de pannes susceptibles d’être réparées par les personnes en formation de manière autonome ou sous la direction du formateur. Si l’entraîneur virtuel ne remplace pas la formation pratique sur avion réel, il réduit la durée de la formation réalisée sur les avions d’entraînement dont la disponibilité est limitée. Dans le même temps, il réduit le risque de dommages causés sur les avions réels et accroît la sécurité du personnel.

Le nouveau système sera développé au sein du centre aéronautique militaire de Manching, en étroite coopération avec l’Ecole technique de la Luftwaffe 1 (TSLw 1) de Kaufbeuren, et livré au client en fin d’année 2015.


 

MST_Cockpit_CR_Cassidian_490_318.jpg


Photos : 1 Eurofighter allemand @Marcel Wenk/Cassidian  2 & 3 Postes du simulateur de maintenance @ Cassidian 


16:51 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurofighter, luftwaffe, simulateur, cassidian |  Facebook | |

20/05/2009

Le nouveau simulateur de F/A-18 est arrivé !

J09_1562_A_Cleared_IOS[1].jpg

 

Je vous annonçais l’arrivée de ce nouveau simulateur dans un précèdent billet, voici les première photos et quelques explications sur le TOFT  (Tactical Operationnel Flight Trainer).

 

 

Quatre postes en réseau :

 

Le nouveau simulateur prend place dans le dôme qu’occupait l’ancien model (voir photo billet en lien) et ce compose de quatre postes. Le premier poste a été livré durant le mois de mars de cette année, et la mise en fonction a commencé.

Les trois autres éléments seront progressivement livré et mis en service, l’ensemble du nouveau simulateur sera complètement opérationnel en début 2010. Le nouveau simulateur  a été évaluer sur la base de divers éléments fournit entre deux sociétés, CAE (Canada) et L3 Communication, et c’est cette dernière basée à Arlington, Texas qui a reçu le contrat et tests en ce moment les trois derniers modules. (Ces deux sociétés ont été mandatée par Boeing pour la modernisation des F/A-18, et concerne également le Canada, l’Espagne, la Finlande l’Australie et les USA).

 

J09_1586_A_Cleared_IOS[1].jpg

 

Adaptation des possibilités :

 

Avec la mise à niveau de la flotte de F/A-18 (Upgrade21) ainsi que celle qui est en cours, l’ancien simulateur ne permettait plus l’adaptation aux nouvelles technologies. Celui-ci après 12 ans de service et 19'000 heures de services laisse la place à la nouvelle génération.

 

Le nouveau simulateur permets l’entraînement aux dernières innovations déjà installées sur les Hornet suisse telles que : l’utilisation du viseur de casque (JHMCS) couplé aux nouveaux missiles AIM-9X hyper véloces, le système de liaison électronique et visualisation tactique MIDS/Link16 ainsi que le nouvel interrogateur IFF (CIT).

 

Ces nouveaux éléments permettent de travailler et de mettre à niveau les pilotes face à l’évolution constantes des menaces aérienne en y reproduisant toutes les possibilités.

 

L’instruction en simulateur est souple et efficace car :

 

-          On dispose toujours du nombre requis d’avions et d’adversaires.

-          Les avions adverses peuvent être configurés en fonction du besoin (missiles, brouillage radar).

-          Il n’existe pas de restrictions concernant les zones d’entraînement et l’environnement est ménagé, notamment pour les vols à basse altitude.

-          La planification et le déroulement des missions sont indépendants des conditions environnementales.

-          Le besoin de coordination est faible (briefing, debriefing, préparation avion, réservations de l’espace aérien).

 

Contrairement à l’ancien simulateur, il est possible avec celui-ci de travailler individuellement mais aussi de mettre en réseau l’ensemble des modules et de travailler en groupe et même de s’affronter. Il est également possible grâce à la liaison Link16 de suivre un vol réel de Hornet depuis le simulateur.

 

La société L3 Communication à travailler avec Swisstopo afin de développer les données visuels unique au monde, en effet, l’ensemble du territoire Suisse est représenté mais également toute l’Europe, du Portugal jusqu’à la mer Noir et du Nord de la Scandinavie à la Sicile avec une précision de 15 mètres.

 

 

J09_1492_A_Cleared_IOS[1].jpg

 

 

Billet précédent sur le même sujet :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/05/modernisation-du-simulateur-de-f-a-18.html

 

 

Photos : Premier module du TOFT à Payerne, @ Forces aériennes suisse.

 

Remerciements : Au Major Aldo Wicki, Stv C Simulator F/A-18 qui a bien voulut me transmettre ces photographies.