04/04/2019

La Marine indienne aura ses MH-60R !

0DE434BE-B347-46C9-A044-3617A7035B0B.jpeg

Le département d'État américain a autorisé la vente de 24 hélicoptères de guerre anti-sous-marine (ASW) Sikorsky MH-60R à l'Inde. L’accord, d’une valeur de 2,6 milliards de dollars, devrait être soumis à l’acquisition à New Delhi, selon l’Agence de coopération pour la sécurité et la défense (DSCA).

La transaction en vue pour les MH-60R sera réalisée dans le cadre du processus de vente de matériel militaire à l'étranger (FMS) du gouvernement américain. Le forfait DSCA comprend 24 hélicoptères, ainsi que des armes, des capteurs, du matériel de soutien et des services compatibles avec une capacité ASW haut de gamme et une capacité de guerre anti-surface (ASuW).

Les armes incluent les missiles AGM-114 Hellfire, les roquettes du Système d'arme de précision de précision (APKWS), les torpilles Mk54.

Missile de frappe navale :

 

sikorsky,mh-60r,marine indienne,lutte anti-navire,blog défense,aviation militaire,romandie aviation,les nouvelles de l’aviation

La marine indienne va devenir le premier client des missiles de frappe navale Kongsberg (NSM) dans une application lancée par un hélicoptère. Selon la documentation de l'Agence américaine de sécurité et de sécurité (DSCA), le missile sera  intégré aux hélicoptères multimissions Sikorsky MH-60R. 

Le NSM a été développé à l'origine par Kongsberg pour répondre aux exigences de la Marine royale norvégienne. Le nouveau missile furtif Naval Strike de Kongsberg (Nytt SjomalsMissil) est capable d'atteindre des distances allant jusqu'à 200 km, il associe un guidage à mi-parcours assisté par GPS à un chercheur infrarouge d'imagerie à double bande. L'absence d'une tête de recherche radar traditionnelle, permet une réduction de la signature du missile. Le système IR rend le NSM complètement passif, n'émettant aucun avertissement de la part des systèmes ESM de bord détectant les émissions radar. Dans le même temps, sa forme furtive offre peu d'avertissement de la part des balayages radar actifs de sa cible. C'est un missile optimisé à tous les niveaux pour la furtivité, rendant la vitesse supersonique moins nécessaire. Une liaison de données en vol rend le missile reprogrammable ,si sa cible disparaît ou si une menace de priorité plus élevée apparaît. 

Le MH-60R «SeaHawk» :

La version MH-60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH-60B et SH-60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed-Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH-60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

Lockheed-Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH-60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

Photos : 1 MH-60R @ Sikorsky Missile NSM @ Kongsberg

24/03/2019

Vol inaugural pour le SB-1 Défiant !

D1322862-C792-4AEF-9A6A-A20FFF4CCD51.jpeg

West Palm Beach,le 21 mars 2019, l’heli  Sikorsky-Boeing SB-1 « DEFIANT » a effectué son premier vol sur le site de Sikorsky. Cet aéronef révolutionnaire développé par Sikorsky et Boeing une société contribuera à préparer la prochaine génération d’hélicoptères militaires dans le cadre du programme de levage vertical de l’armée américaine.

 La découverte de problèmes non identifiés sur le banc d’essai du système de transmission, la  découverte d’un problème sur le rotor devait être corrigé que l’appareil ne puisse décoller. Ce qui a retardé ce premier vol de quelques semaines.

Le SD-1 « DEFIANT » :

boeing,sikorsky,sb-1 defiant,nouveaux hélicoptères,blog défense,les nouvelles de l'aviation,aviation romandie,les nouvelles de l'aviation en français

Le SB-1 est un hélicoptère doté d’un double rotor coaxial avec une hélice propulsive montée sur la queue. Il s’agit d’un hélicoptère de démonstration de taille moyenne destiné au programme conjoint de démonstrateurs technologiques multi-rôles de l’armée américaine. Les futurs hélicoptères issus du démonstrateur sont destinés à remplacer le Sikorsky UH-60 « Black Hawk » et le Boeing AH-64 « Apache ». Le SB-1 est en concurrence avec le Bell V-280 « Valor » pour le modèle de transport tactique.

6634E82B-F5C0-4443-88EB-99127EBEDDBC.jpeg

 

02/03/2019

Sikorsky prépare le premier vol du HH-60 "Whisky" !

SIKORSKY-HH-60W-COMBAT-RESCUE-HELICOPTER.jpg.pc-adaptive.full.medium.jpeg

 

Sikorsky Aircraft Corporation travaille à la finalisation de son nouvel hélicoptère de combat (CRH) HH-60W de l'armée de l'air américaine (USAF). Il s’agit d’une variante du UH-60M "Black-Hawk », éprouvé au combat.  Le nouvel hélicoptère 60« Whiskey » remplacera les hélicoptères de recherche et de sauvetage (CSAR) de transport moyen, le HH-60G « Pave Hawk » entré en service avec l'US Air Force en 1982.

Le futur HH-60W pourra être déployé pour l'évacuation de pilotes ou d’unités au sol (CASEVAC), l'évacuation médicale (MEDEVAC), les missions d'évacuation des non-combattants, les opérations civiles de recherche et de sauvetage, les humanitaires cas de catastrophe et d’insertion ou de retrait des forces de combat.

Détails du programme CRH :

L'US Air Force a annoncé le remplacement de ses hélicoptères vieillissants HH-60G par un nouveau CRH en 2010. Une demande de proposition (RFP) a été émise pour le programme CRH en octobre 2012. Sikorsky s'est associé au principal fournisseur de sous-systèmes, Lockheed-Martin, pour proposer un UH-60M dérivé comme nouvel hélicoptère de sauvetage de combat de l'armée de l'air américaine.

Le contrat comprend également des options pour la production de 112 hélicoptères HH-60W.  La revue de conception préliminaire (PDR) du HH-60 a été achevée en mai 2016, tandis que la revue CDR s'est achevée en septembre 2017.

L'US Air Force a prévu de commencer le premier vol d'essai du HH-60W CRH en 2019 pour mettre en service un hélicoptère opérationnel en 2021, la production en plein régime étant prévue d'ici 2023.


Conception et caractéristiques de l'hélicoptère HH-60W :

La conception du HH-60W est basée sur l'hélicoptère UH-60M de nouvelle génération. Le giravion intègre une cellule résistante aux chocs et aux dommages. Il conserve composite, accord large, pales du rotor principal et les structures résistantes à la corrosion de son prédécesseur.

L'hélicoptère offre une capacité de carburant interne supérieure à celle de l'hélicoptère HH-60G. Il offre une plus grande autonomie tout en offrant un grand espace intérieur dans la cabine. Il peut accueillir deux pilotes, deux ambassadeurs paramédicaux et deux ambulanciers pour patients médicaux ou blessés. Les deux côtés du fuselage peuvent être montés avec les mitrailleuses de calibre 50 et 7.62mm.

L'hélicoptère sera équipé du système de planification de la mission de Lockheed-Martin, d'aides défensives, de liaisons de données, d'ordonnateurs de mission et de capteurs de conditions météorologiques défavorables.

Cockpit et avionique :

Le cockpit avec écrans multifonction de pointe pourra accueillir deux pilotes côte à côte. Il sera équipé de l'avionique et des équipements de mission de pointe de Rockwell Collins, notamment d'un vol de mission et de mission en poste de pilotage, de radios de navigation et du système de communication avancé ARC- 210 V/UHF. L'ARC-210 offre des communications vocales sécurisées et une interopérabilité civile. Le système prend en charge les futurs réseaux ad hoc et la communication par satellite (SATCOM) de la prochaine génération, pour une transmission voix et données ininterrompue. 

Les écrans multifonctions installés dans le poste de pilotage seront conformes aux normes récentes du système de vision nocturne (NVIS). Les dispositifs multifonctions prennent en charge les angles de vision larges pour une visualisation optimale dans le cockpit..

Moteur du HH-60W :

Le HH-60W sera doté de deux moteurs General Electric T700-GE-701D qui développeront chacun une puissance maximale continue de 1’716 shp (1 279 kW) et offriront des performances supérieures par mauvais temps.

Protection électronique : 

Le HH-60 « Whisky » sera doté du nouveau récepteur d’alerte radar AN/APR-52 (RWR). Il est conçu pour traiter un grand nombre de signaux simultanément pour identifier plus rapidement et plus précisément les menaces contre l'équipage. Le RWR AN/APR-52 offre une forte probabilité de détection pour les menaces modernes et émergentes dans des environnements de signaux très denses.

1.jpeg

Photos : 1 Image de synthèse du HH-60W 2 Production des prototypes @ Sikorsky/ Lockheed-Martin

 

 

13/02/2019

La Grèce prépare l’achat de Sikorsky MH-60R !

2200665112.jpg

La Grèce prépare l'acquisition d'hélicoptères maritime multi-mission Sikorsky MH-60R « Seahawk » afin d'augmenter et de remplacer les plates-formes actuelles, a annoncé le gouvernement du pays le 12 février dernier.

La marine hellénique envisage d'acquérir 4 MH-60R venir compléter sa flotte de 11 hélicoptères Sikorsky S-70B-6 et remplacer sept hélicoptères Agusta-Bell AB-212 de guerre anti-sous-marine (ASW) qui sont toujours en service mais sont sur le point de prendre leur retraite.

Les hélicoptères seraient achetés aux États-Unis dans le cadre du programme Foreign Military Sales (FMS) et sont sollicités dans le cadre d'un marché plus vaste approuvé au début janvier par le Conseil des chefs d'état-major des forces armées helléniques (SAGE) qui comprend également l’acquisition de nouvelles torpilles lourdes.

Le MH-60R «SeaHawk» :

La version MH-60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH-60B et SH-60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed-Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH-60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

Lockheed-Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH-60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

1841978860.jpg

Photos :le MH-60R « Sea Hawk » @ Sikorsky

28/01/2019

Des S-70 « Black-Hawk » pour la Pologne !

1338637818.jpg

Le ministre polonais de la Défense, Mariusz Błaszczak, a confirmé  la commande de quatre hélicoptères Sikorsky S-70i « Black-Hawk » construits en Pologne dans les usines de PZL Mielec pour renforcer les capacités de ses forces spéciales. Le contrat a été signé en présence du Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki.

La production S-70i destiné aux forces spéciales polonaises maintiendra directement environ 1’700 emplois chez PZL Mielec et soutiendra environ 5’000 emplois supplémentaires dans la chaîne d’approvisionnement polonaise de la société.

Les spécifications exactes des aéronefs et les détails de l’équipement spécialisé installé sont couverts par la confidentialité et ne peuvent pas être divulgués.

Le Sikorsky S-70i « Black-Hawk » :

Le Sikorsky S-70i est un dérivé des versions MH-60 destiné à l’exportation. La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau Black-Hawk. Le Hawk «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le S-70i (MH-60) représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, l’hélicoptère est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le ravitaillement vertical.

L’hélicoptère S-70i présenté par Sikorsky PZL Mielec dispose de quatre pylônes sous les ailes qui peuvent engagés des missiles Lockheed-Martin AGM-114 « Hellfire » avec des paniers lance-roquettes Hydra 70. L’hélicoptère offre également l’option d’emport d’une mitrailleuse M134 de 12,7mm ou deux canon GAU-19.

Selon PZL Mielec, l'architecture du système permet au S-70i d'intégrer également d'autres armements selon l'inventaire des clients potentiels à l'exportation.

2225571301.jpg

 

Photos : 1 S-70I  2 S-70I armé @ PZL Milec