11/10/2021

L’US Army réceptionne ses premiers UH-60V « BlackHawk » !

734753161.jpg

L’US Army a dévoilé la dernière variante de l'hélicoptère « Black Hawk », l'UH-60V, lors d'une cérémonie qui s’est déroulée la semaine dernière. L'EAATS (site d’entrainement de la Garde nationale de l'Est en Pennsylvanie) a reçu six UH-60V du l’Utility Helicopter Program Office fin juillet. Les pilotes instructeurs de l'école se sont entraînés sur la nouvelle variante, et se préparent maintenant à former les futurs pilotes. 

S'exprimant lors de la cérémonie, le général Robert Barrie, officier de programme pour l’US Army, a déclaré que l'UH-60V représente la première véritable opportunité de l'armée de mettre à niveau ses plates-formes d'hélicoptères actuelles en dehors de leurs fabricants d'origine.

Le UH-60V dispose d’un cockpit amélioré qui présente des caractéristiques et des capacités similaires à celles du modèle UH-60 M, avec une base de données RNAV (navigation aléatoire) GPS (système de positionnement global) certifiée, une planification de vol avancée et des capacités de mission améliorée. Ce nouveau poste de pilotage augmente la conscience de la situation du pilote tout en réduisant la charge de travail, ce qui se traduit par une plate-forme plus performante et plus sûre.

C’est l’équipementier Northrop Grumman qui fournit la suite avionique intégrée pour l'UH-60V. Cette approche transformationnelle de l'avionique modernise les hélicoptères UH-60L « Black Hawk » de l'armée américaine avec un cockpit moderne, comprenant un système de calcul intégré, un système d'affichage visuel et des unités d'affichage de contrôle. Les systèmes analogiques des hélicoptères UH-60L sont ainsi remplacés.

4076717006.jpg

Photos : 1 UH-60V 2 Cockpit @ US Army

 

 

26/01/2021

Sikorsky & Boeing présentent un SB-1 plus aérodynamique !

flraa-flight01-sm-draft.png

Sikorsky et Boeing ont dévoilé ce en début de semaine une version aérodynamique du SB-1 « Defiant » pour la compétition du Future Long-Range Assault Aircraft (FLRAA) de l’armée américaine.

Le «Defiant X» dispose de correction de la cellule pour améliorer l’aérodynamique et réduire la signature thermique de l’aéronef. Comme le SB-1, le X est doté d'un système de rotor coaxial rigide et d'une hélice de poussée, permettant une croisière à grande vitesse tout en conservant des qualités de maniement à basse vitesse qui augmentent la capacité de survie dans les environnements de défense aérienne à haut risque.

Le SB-1 a commencé les essais en vol en 2019 et a atteint des vitesses de 230 nœuds en descente en octobre 2020. Le X devrait être plus rapide. Il est en concurrence avec le tiltrotor V-280 « Valor » de Bell, qui a atteint des vitesses de 300 nœuds

Le gagnant du concours qui pourrait obtenir un contrat jusqu'à 40 milliards de dollars produira potentiellement des milliers d'aéronefs pour remplacer les « Blackhawk » de la série Sikorsky UH-60 qui sont en service depuis 1979.  

Le Sikorsky/ Boeing SB-1 « Defiant » :

Le SB-1 est un hélicoptère doté d’un double rotor coaxial avec une hélice propulsive montée sur la queue. Il s’agit d’un hélicoptère de démonstration de taille moyenne destiné au programme conjoint de démonstrateurs technologiques multi-rôles de l’armée américaine. Les futurs hélicoptères issus du démonstrateur sont destinés à remplacer le Sikorsky UH-60 « Black Hawk » et le Boeing AH-64 « Apache ». Le SB-1 est en concurrence avec le Bell V-280 « Valor » pour le modèle de transport tactique.

2036389882.jpg

Photos : 1 la nouvelle ligne du SB-1 2 le prototype actuel avec l’ancienne ligne @ Sikorsky/Boeing

 

26/02/2020

Inde, des Apache et MH-60R au menu !

3505262926.jpg

La visite du président D. Trump en Inde semble réchauffer le désaccord commercial, en effet, New Delhi a conclu des accords d'achat pour 24 hélicoptères Sikorsky MH-60R pour la marine et six hélicoptères Boeing AH-64E Apache pour l'armée.

Sikorsky devrait conclure les livraisons des 24 MH-60R d'ici 2023. Les livraisons d'AH-64E commenceront en 2023.

L'accord pour six AH-64E devrait coûter environ 930 millions de dollars américains et comprendra une vente commerciale directe (DCS) entre Boeing et le ministère indien de la Défense.

Les MH-60R seront acquis par la voie de la vente militaire à l'étranger (FMS) à un coût estimé à 2,6 milliards de dollars américains.

Le Sikorsky MH-60R :

2083543917.jpg

La version MH60R et le dernier développement du SH-60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi -missions en utilisant un équipage de trois personnes. 

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le sauvetage (SAR), le ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC) ainsi que le relais des communications.

Lockheed-Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

L’AH-64 E Apache :

L’AH-64E « Apache » offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

Photos : 1 AH-64 E apache @ Boeing 2 MH-60R @ Sikorsky

 

19/03/2018

Les S-70B brésiliens mieux armés !

p1704084.jpg

La marine brésilienne a élargi les capacités de combat de ses six hélicoptères multirôles Sikorsky S-70B « Seahawk ». Connu par sa désignation locale de SH-16, les six hélicoptères sont exploités par l'escadron HS-1 de la base aérienne navale de São Pedro (BAeNSPA).

Les S-70B brésilien sont optimisés pour emporter le missile  anti-navire AGA-119 «Penguin» MK3 conçu par Kongsberg Defence & Aerospace en Norvège. Le MK3 lors de son lancement à haute altitude peut d'abord agir en tant que « glidebomb ».  Puis utilisant son moteur-fusée pour étendre la portée, ou, idéalement, atteindre une vitesse maximale avant de frapper la cible pour une meilleure pénétration.

Il fallait à la marine brésilienne renforcer la défense à courte portée. Pour cela les hélicoptères ont reçu 6 supports d'armes amovibles munis de mitrailleuses FN Herstal MAG58M de 7,62×51 mm à la fin de 2017 pour accroître la capacité des SH-16 à contrer les menaces asymétriques.

 

Photo : S-70B de la marine brésilienne@ MAB

10/09/2017

Des « FireHawk » pour le Comté de Los Angeles !

1.jpeg

Sikorsky a reçu un contrat du Comté de Los Angeles pour deux hélicoptères S-70i « Black Hawk » en configuration « FireHawk » soit de lutte incendie. Jusqu’ici la version « FireHawk » était basée sur le S-70A avec l’introduction du S-70i, la nouvelle version de l’hélicoptère disposera des dernières innovations apportées sur le célèbre « Black-Hawk ».

En plus de la lutte contre les incendies aériens, le Firehawk effectue également les missions de commandement et le contrôle d'autres appareils de lutte contre l'incendie, la recherche et le sauvetage et le soutien logistique.

Le S-70i :

Le Sikorsky S-70i est un dérivé des versions MH-60 destiné à l’exportation. La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau Black-Hawk. Le Hawk «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le S-70i (MH-60) représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Photo : S-70 « FireHawk »@ Sikorsky