06/05/2018

Un J-15 de guerre-électronique ?

 

DcGcAmGWsAAzVse.jpg

Depuis une semaine, les yeux se tournent en direction de la Chine avec la publication de photos qui semblent présenter un avion de combat multirôle Shenyang Aircraft Corporation (SAC) J-15 biplace équipé de ce qui semble être des nacelles de guerre électronique. Cette nouvelle configuration semble confirmer l’existence d’une variante du J-15 en mode de électronique (EA).

Un « Growler » chinois :

Cette nouvelle variante du J-15 chinois pourrait bien être un équivalent du Boeing E/A-18G « Growler » américain en développement pour venir équiper l'Armée de l'Air de la Marine de l'Armée Populaire de Libération (PLANAF). Le J-15 représente l’épine dorsale de l’aéronavale chinoise qui équipe le porte-avions Liaoning, et qui embarquera également dans le second porte-avions qui devrait bientôt commencer ses premiers essais en mer.

1881626194.jpg

Le J-15S & J-15D :

Ces photos confirment le fait qu’une version biplace du J-15 a bien été conçue à la fin de 2012. Cette version porte la dénomination J-15S et a été initialement conçue pour l’entrainement sur porte-avions. Les images récemment publiées suggèrent que la dernière variante nommée J-15D, prendrait le rôle de la guerre-électronique (EA).  Les photographies du J-15D montrent également que le capteur infrarouge de recherche et de poursuite (IRST) de l'avion a été retiré et que des équipements électroniques supplémentaires ont été installés derrière différents panneaux d'une couleur différente de celle du fuselage principal. L'ajout d'un second membre d'équipage au J-15 permet l’engagement de se concentrer sur la bataille électronique.

Shenyang J-15 «Flying Shark» :

Le Shenyang J-15 «Flying Shark» est un avion de chasse embarqué sur porte-avions, dérivé du Sukhoi 33. Bien que pendant un certain temps les rumeurs faisaient état d’un appareil semi-furtif, celui-ci est en fait une copie chinoise, mais dotée d’un équipement entièrement indigène. Pour développer le J-15, la Chine a acquis un modèle de SU-33 en 2001, auprès de l’Ukraine. A ce propos, il faut rappeler que la Russie avait refusé de vendre ce type d’appareil et l’épisode ukrainien avait profondément enragé Moscou à l’époque.
La Chine a activement cherché à acheter des SU-33 en provenance de Russie, à de nombreuses reprises, l’offre a été faite en mars 2009, mais les négociations se sont effondrées en 2006, après qu'il fut découvert que la Chine avait développé une version modifiée du Su-27SK désigné Shenyang J-11B, en violation des accords de propriété intellectuelle.

 

p1725970_main.jpg

Photos : 1 & 3Le j-15D biplace EW 2Le J-15 monoplace de la marine @ CCTV