17/06/2019

Salon du Bourget, présentation du SCAF et du TF-X !

6ac20265cbf0e6458d7bae1b740c68d67390af71_field_mise_en_avant_principale_0.jpg

Hasard du calendrier, ce matin a l’ouverture du Salon du Bourget deux maquettes de futurs avions de combat ont été présentées presque simultanément. Le SCAF de Dassault/ Airbus et le TF-X de Turkish Aerospace.

Le SCAF :

1-3-900x480.jpg

La maquette grandeur nature du chasseur nouvelle génération (NGF) de Dassault/Airbus a été dévoilée devant le président français Emmanuel Macron. Après le dévoilement, Florence Parly, Ursula von der Leyen et Margarita Robles, respectivement ministres de la Défense française, allemande et espagnole, ont signé des documents qui ont officiellement accueilli l’Espagne dans le programme, à la suite de l’annonce d’intention faite en février.

Le projet SCAF, appelé système de combat aérien pour l'avenir (FCAS), a été accepté pour la première fois en tant que programme franco-allemand en juillet 2017. Pour répondre aux besoins français, le NGF souhaite être capable de supporter la charge.

Lors de la même cérémonie, Eric Trappier, président-directeur général de Dassault Aviation, et Dirk Hoke, directeur général d'Airbus Defence and Space, ont officiellement présenté une proposition commune pour la première phase de démonstration du SCAF. Cela couvre la période allant de cette année au milieu de 2021. Outre le NGF, le programme SCAF comprend des plates-formes de télécommunicateurs distantes sans pilote qui agissent comme des multiplicateurs de force "fidèles", et un réseau en nuage de combat aérien. L'intégration des actifs existants est également incluse dans le programme global du SCAF. Un contrat est attendu pour le quatrième trimestre et il est prévu que les démonstrateurs volent d'ici 2026.

Le TF-X turc :  

IMG_3267.JPG

De sont côté, Turkish Aerospace à présenté la prochaine génération de chasseur indigène turc. Temel Kotil, président et chef de la direction du principal contractant Turkish Aerospace, a déclaré: "Nous avons promis d'avoir le meilleur chasseur d'Europe". "En plus de la Turquie, j'espère que ce sera une bonne option de combat pour les alliés européens." Le premier vol de TF-X devrait être programmé pour 2025 et le pays vise l'entrée en service en 2028, a-t-il déclaré.

Ce projet d'avion de combat de 5e génération a été confié en 2001 à Turkish Aerospace Industries (TAI). Le coût du développement du projet est évalué de 70 à 80 milliards de dollars. Mais ce prix ne tient pas compte de la motorisation futur de l’avion. En conséquence on peut esquisser un développement proche des 100 milliards de dollars.

Le premier problème rencontré par les ingénieurs turcs de TAI provient d’un cruel manque d’expérience en matière de conception. En 2013, ceux-ci ont fait appel aux ingénieurs suédois de Saab pour les aider à la définition du design de l'appareil. Cette collaboration a permis de présenter trois versions possibles : un monomoteur adoptant un design proche du F-22, un bimoteur ou enfin un monomoteur plus petit avec des ailes-canard. 

La Turquie n'a pas encore choisi le groupe motopropulseur pour le TF-X, bien qu'il ait négocié avec Rolls-Royce pour le turboréacteur Eurojet EJ200 qui alimente l'Eurofighter Typhoon. En octobre 2014, Rolls-Royce a signé un protocole d'accord avec l'institut de recherche scientifique de la Turquie pour ouvrir un «centre technologique avancé»dans le pays.

 

Photos : 1 et 2 maquette SCAF @ Dassault maquette TF-X @ TAI

 

Airbus lance l’A321XLR !

082EE8C1-0FB3-451E-A53F-81F26A675107.jpeg

Salon aéronautique du Bourget, l’avionneur européen annonce dès l’ouverture le lancement de l’A321XLR (extra long range). La nouvelle version de l’A321 va pouvoir ainsi disposer d’un rayon d’action de l’ordre de 8.700 km et permettre des liaisons transatlantiques ou de liaisons entre les côtes est et ouest des Etats-Unis à pleine charge.

Avec un tel avion, les transporteurs aériens pourront couvrir des distances égales que les gros-bimoteurs de type A350, A330, B787 et B777, mais avec moins de passagers. De fait, Il devient possible pour les transporteurs aériens d’offrir du long-courrier sans avoir le souci de remplir des gros-porteurs, soit une combinaison intéressante complémentaire aux offres actuelles. Les compagnies « low cost » trouveront avec ce nouvel avion une possibilité accrue pour offrir des vols à bas coûts transatlantique qui n’était pas possible avec les générations d’avions antérieures.

L'A321XLR est la prochaine étape de l’évolution de l'A321LR. Il répond aux besoins du marché en matière portée et de charge utile augmentées, en créant davantage de valeur pour les compagnies aériennes. À partir de 2023, il offrira une autonomie sans précédent pouvant atteindre 4 700 nm, soit 15% de plus que le A321LR et une consommation de carburant par siège réduite de 30% par rapport aux avions concurrents de la génération précédente. Cela permettra aux opérateurs d’ouvrir de nouvelles liaisons mondiales telles que l’Inde vers l’Europe ou la Chine vers l’Australie, ainsi que d’étendre encore la portée de la famille sur les vols transatlantiques directs entre l’Europe continentale et les Amériques. Pour les passagers, la nouvelle cabine Airspace de l’A321XLR offrira la meilleure expérience de voyage, tout en offrant des places dans toutes les classes avec le même niveau de confort que sur un long-courrier, avec les bas coûts d’un avion monocouloir.

Photo : A321XLR @ Airbus

 

23/06/2017

La folle semaine de Boeing au Bourget !

famille-b737max.jpg

Paris, salon du Bourget, l’avionneur américain s’est offert une jolie vitrine en renforçant sa position sur le marché avec des annonces importantes et les commandes de plusieurs milliards. Certes, cet effet d’annonce est calculé et devra être comparé en fin d’année avec l’ensemble des commandes du marché, dont celles qui seront attribuées à Airbus. Le salon du Bourget aura par contre permis à Boeing de soutenir au mieux son image sur les terres européennes de son principal concurrent.

Officialisation du MAX-10 :

L’avionneur américain a profité de l’image du Bourget pour  lancé le B737MAX-10 de manière officielle, le plus récent membre de la famille «  737 MAX », avec plus de 361 commandes et engagements de 16 clients dans le monde entier.

L’occasion également pour Boeing d’annoncer des commandes supplémentaires et engagements au cours de la semaine pour un total de 571 avions, d'une valeur estimée à 74,8 milliards dollars au prix catalogue. A noter qu’en général ces estimations ne tienne pas compte des divers rabais accordés aux clients qui peuvent se monter jusqu’à 60%.

 

Client

Quantité / Modèle

Valeur 
(prix catalogue)

BOC aviation

(10) 737 10 MAX

1,2 milliard $

GECAS *

(20) 737 10 MAX

-

Aviation Lease Finance PEH

(42) 737 8 MAX

(10) 737 10 MAX

(8) 787-9 Dreamliner

7,4 milliards $

Groupe TUI *

(18) 737 10 MAX

-

Tibet Leasing financier

(10) 737 8 MAX

(10) 737 10 MAX

2,3 milliards $

SpiceJet

(20) 737 10 MAX

2,5 milliards $

SpiceJet *

(20) 737 10 MAX

-

AerCap

(30) 787-9 Dreamliner

8,1 milliards $

ALAFCO

(20) 737 8 MAX

2,2 milliards $

norvégien

(2) 737 8 MAX

225 millions $

Monarch **

(15) 737 8 MAX

-

Lion Air Group

(50) 737 10 MAX

6,2 milliards $

ACG

(20) 737 10 MAX

2,5 milliards $

Okay Airways

(8) 737 10 MAX 
(7) 737 8 MAX 
(5) 787-9 Dreamliner

3,1 milliards $

Avolon

(75) 737 8 MAX

8,4 milliards $

BlueAir **

(6) 737 MAX

-

Ryanair

(10) 737 8 MAX

(200 sièges)

1,2 milliard $

Azerbaijan Airlines

(4) 787-9 Dreamliner

1,1 milliard $

CALC

(35) 737 MAX 
(15) 737 10 MAX

5,8 milliards $

États- *

(100) 737 10 MAX

-

Uni

(4) 777-300

1,4 milliard $

Conseiller Japon Investissement

(10) 737 8 MAX

1,1 milliard $

Ethiopian Airlines **

(10) 737 8 MAX

-

Ethiopian Airlines

(2) 777 Freighters

651 millions $

ALC

(5) 737 MAX 7 
(7) 737 8 MAX

1,2 milliard $

EL AL

(2) 787-8 Dreamliner 
(1) 787-9 Dreamliner

729 millions $

Mauritania Airlines **

(1) 737 8 MAX

-

Donghai compagnies aériennes *

(10) 737 10 MAX

-

Malaysia Airlines *

(10) 737 10 MAX

-

Xiamen Airlines

(10) 737 10 MAX

1,2 milliard $

Copa Airlines *

(15) 737 10 MAX

-

tassili

(3) Next Generation

737-800

-

Unidentified majeur 
compagnie aérienne cliente

(125) 737 8 MAX

14,1 milliards $

AerCap *

(15) 737 10 MAX

-

Ruili

(20) 737 8 MAX

2,2 milliards $

total des incrémental 
commandes et 
engagements

571 avions

74.800.000.000 $

* Conversion

** non identifiée à identifier

Photo : la famille B737MAX s’agrandit@ Boeing

22/06/2017

L’Advanced Super Hornet proposé pour la Suisse et la Finlande !

ASH071-130827-Boeing-F18F-ASH-126111.jpg

L’avionneur américain Boeing affine son offre en Europe en vue des compétitions qui s’annoncent en Finlande et en Suisse. Boeing semble vouloir proposer son « Super Hornet » Block III « Advanced Super Hornet ». L’idée devrait permettre de produire l’avion sur les lignes actuelles et de continuer de produire l’avion également pour la Marine américaine.

En effet, la Marine américaine a signé un accord pour améliorer la flotte du « Super Hornet » en service et de moderniser ceux-ci au nouveau standard Block III. Par ailleurs, comme je vous le révélais dernièrement, l’administration Trump prévoit de commander plus de F/A-18 E/F « Super Hornet » à l’avenir, avec l’option du nouveau standard.

La Finlande et la Suisse :

Pour Boeing, le calendrier des deux compétitions permettrait de futurs livraisons à partir de 2022 -2025 soit exactement en adéquation avec les demandes de la Finlande et de la Suisse. Bien que Boeing se soit retiré de la compétition suisse en 2008 (impossibilité de répondre en matière de compensation à 100%), l’avionneur déclare que les discussions engagées en Suisse, mais également ces derniers jours au salon du Bourget démontrent que l'environnement est différent. De plus, selon Boeing «L'approche adoptée par les Suisses est un processus très ouvert et transparent», "Cela apporte beaucoup de souplesse aux offres et ce sera une compétition très intéressante".

Du côté de la Finlande, on se montre déjà très intéressé par la nouvelle version du « Super Hornet » et des futurs possibilités de développement de celui-ci. L’autre similitude entre la Finlande et la Suisse concerne le fait que les deux Forces aériennes désirent un nombre important d’avions (50-55 pour la Suisse, 64 pour la Finlande) mais avec un budget limité. Toujours selon Boeing, le « Super Hornet » reste bien moins cher que la plupart de ses concurrents (F-35, Eurofighter, Rafale) et très proche du nouveau Gripen suédois.

L’Advanced Super Hornet (Super Hornet Block III) :

3320202125.jpg

 

Le projet «Advanced Super Hornet» est basé selon le constructeur Boeing sur le même principe que le F-15 « Silent Eagle ». L’objectif étant de répondre aux besoins anticipés de la crise à des fins de coût-efficacité améliorés concernant des technologies de furtivité. Cette solution permet avec un coût abordable, de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat. Tout comme sur le « Silent Eagle », on appliquer une amélioration de la furtivité des revêtements et de la signature radar de l'avion, avec le montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait, qu’il est possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar. L’adjonction de réservoirs de carburant supplémentaires sur l’épine dorsale de l’avion en augmente le rayon d’action, permet de supprimer les réservoirs sous les ailes pour de l’armement additionnel, le cas échéant.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA) permet une optimisation des différents capteurs et senseurs. L’avionique comprend un écran géant couleur. L’avion est doté d’un capteur IRST. En matière de motorisation, l’appareil est doté de deux General Electric F414-440 qui augmentent la puissance de 20%. 

Selon Boeing, le « Super Hornet Block III » peut ainsi effectuer la plupart des missions imaginées pour le F-35C à l’exception de la pénétration furtive.

1542834107.png

Photos : Advanced Super Hornet Block III@ Boeing

 

 

 

 

21/06/2017

CemAir opte pour le Q400!

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé aujourd’hui au salon international de l’aéronautique de Paris qu’elle a signé une lettre d’intention (LOI) avec CemAir (Pty) Ltd. (CemAir) de l’Afrique du Sud pour deux biturbopropulseurs Q400. Au prix courant de l’avion Q400, une commande ferme pourrait valoir jusqu’à 65 millions US.

«Nous sommes fiers du succès que les avions Q Series continuent d’avoir en Afrique. Les exploitants apprécient leurs caractéristiques économiques et leur performance, et nous sommes ravis que CemAir a l’intention d’ajouter de nouveaux appareils Q400 à sa flotte d’avions Bombardier, » a dit Jean-Paul Boutibou, vice-président, Ventes, Moyen-Orient et Afrique. «L’avion Q400, dont les capacités sont inégalées, est l’avion parfait pour la région et nous sommes enchantés que notre appareil moderne et versatile reçoive cette reconnaissance additionnelle.»En tenant compte des avions Q400 faisant partie de cette annonce, la flotte d’avions Bombardier de CemAir augmenterait à 17 appareils – incluant cinq avions turbopropulsés Q Series et 12 avions régionaux CRJ Series.

Bombardier Avions commerciaux dispose déjà d’une solide tête de pont sur le continent africain avec plus de 190 avions turbopropulsés Q Series, utilisés notamment par 35 entreprises exploitant des avions Q Series, et des jets régionaux CRJ Series en service ou commandés par divers clients. Au cours des 20 prochaines années, on prévoit des livraisons de 550 nouveaux avions en Afrique et la gamme d’appareils de Bombardier positionne favorablement l’entreprise dans ce marché en expansion.

Le carnet de commandes fermes pour l’avion Q400 de Bombardier atteint maintenant 585 apparei