11/02/2014

Ouverture du salon aéronautique de Singapour !

1382201_713626401999084_1569393995_n.jpg

Le premier grand salon aéronautique de l’année vient d’ouvrir ses portes ce matin à Singapour, avec en toile de fond une région qui va représenter la moitié de la croissance du trafic aérien mondial d’ici les vingt prochaines années. Autre élément décisif, la défense, les industriels du secteur comptent sur l'Asie pour compenser les efforts de réduction des dépenses militaires aux Etats-Unis et en Europe.

 

Les futurs besoins de la région :

 

A350_First_Flight_-_Low_pass_02.jpg

 

Selon les dernières estimations publiées par l’avionneur américain Boeing, l’Asie-Pacifique devra se procurer 12.820 avions dans les vingt ans à venir, soit une valeur marchande de 1.900 milliards de dollars (1.400 mds euros). De son côté,  Airbus avait le mois dernier évalué à 9.870 le nombre d’avions passagers et cargo qui seront livrés à l’Asie-Pacifique dans les vingt ans à venir, soit un montant de commandes de 1.600 milliards de dollars (1.200 mds EUR environ).

 

La région va représenter 36% des livraisons d’avions, passagers ou cargo, sur la même période, selon Boeing, qui évalue à 14.750 le nombre d’appareils qui voleront en Asie-Pacifique en 2032, contre 5.090 en 2012. Le nombre d’avions nécessaires, sur la même période, sera de 12.820, en prenant en compte les appareils qu’il faudra remplacer en raison de leur âge, a précisé Boeing.

 

L’apparition de nouvelles compagnies aériennes à bas coûts ainsi que le dynamisme de la demande pour les voyages en Asie « ont alimenté une hausse significative du nombre d’avions monoplans », a expliqué Randy Tinseth, le vice-président marketing de Boeing.

 

 

salon aéronautique 2014,singapour airshow,salon aéronautique de ssingapour

 

 

Première grosse commande :

 

C’est Airbus qui annonce en ouverture du salon une importante commande de la part de la compagnie vietnamienne VietJetAir qui comprend 42 A320NEO, 14 A320 CEO et 7 A321CEO additionné d’un droit d’achat de 30 appareils.

 

Les besoins militaires :

 

1395932_713626341999090_432430477_n.jpg

 

Si en Europe et aux Etats-Unis, les dépenses globales militaires ont diminué ces dernières années, il n’en est rien en Asie, bien au contraire. L’Asie est la seule région dans laquelle, depuis 2009, on  constate une hausse régulière des dépenses en matière de défense. On estime que la part de l'Asie dans les dépenses globales va passer de 24% aujourd'hui à 28% d'ici la fin de la décennie, à 474 milliards de dollars.

Pour exemple, le Japon finalise sa commande d’avions de combat Lockheed-Martin F-35 ainsi que la Corée du Sud. Singapour, prépare la modernisation de sa flotte actuelle de F-16, mais lorgne déjà sur un nouvel appareil. Tandis que la Malaisie à lancer une compétition dans laquelle s’affrontent le Rafale, l’Eurofighter, le Gripen E et le F/A-18 « Super Hornet ».

 

Sans oublier la Chine qui a triplé son budget militaire et se lance dans la production de nouveaux appareils. L’Inde est également un acteur très actif qui doit encore finaliser non seulement des contrats importants, mais qui encore compléter son panier avec des hélicoptères et des ravitailleurs en vol.

 

Explosion de la demande pour l’aviation d’affaires :

 

cit_sov_flt02_1280x1024.jpg

 

 

La flotte actuelle d’avions d’affaires de la région Asie-Pacifique, qui compte 350 appareils et devrait croître de 6 % au cours des 20 prochaines années, et devrait compter1’145 avions en 2030. Dans ce contexte, on estime à 975 livraisons dans la région Asie-Pacifique au cours des 20 prochaines années.

 

 

Photos : 1 Edition 2012@ Singapore Airshow 2 L’A350XWB est présent à Singapour@ Airbus 3 F-15E lors de l’Edition 2012 @ Singapore Airshow 4 Cessna Citation Sovereign @ Cessna