19/02/2016

La gamme Falcon bien placée en Asie-Pacifique !

Falcon Family.jpg

Salon aéronautique de Singapour, Dassault Aviation présente actuellement le haut de gamme de sa famille d’avions «Falcon». Avec 20% du marché Asie-Pacifique, l’avionneur français dispose d’une excellente base dans la région, qui continue de se développer. Mais la concurrence est rude sur ce secteur. L’occasion pour l’avionneur de faire valoir le potentiel de la dernière génération de jets de la famille « Falcon ».

A ce jour, un peu plus d’une centaine de jets de la famille « Falcon » sont actuellement en opération dans la région Asie-Pacifique. Dernièrement, Dassault Aviation à renforcer sa capacité de maintenance à travers son réseau de soutien avec de nombreux investissements à Beijing et Singapour.

Quatre appareils à la conquête du secteur :

Pour répondre aux besoins du marché dans la région, Dassault Aviation compte s’appuyer sur quatre appareils de la gamme « Falcon », il s’agit des Falcon 900LX, Falcon 2000LXS, Falcon 7X et le Falcon 8X, soit une gamme complète, susceptible de répondre à l’ensemble de la demande dans la région.

 

Le Falcon 900LX :

3_062_falcon900lx_2010-05.jpg

Le Falcon 900LX, dont la vaste cabine est basée sur celle du Falcon 900EX, offre des performances techniques et économiques supérieures. Il consomme 35 à 40 % de carburant en moins que les autres avions de sa catégorie, grâce à des structures allégées ultramodernes, une voilure extrêmement efficace et des ailettes marginales « Blended Winglets ». A pleine charge au décollage, le Falcon 900LX est capable de monter au niveau de vol FL390 (39 000 ft / 11 900 m) en seulement 20 minutes. Le nouveau Falcon 900LX offre le même niveau d’espace et de silence que la cabine du 900EX, tout en pouvant relier des paires de villes plus distantes. Le 900LX pourra ainsi assurer des trajets comme New York-Moscou, Paris-Pékin et Mumbai-Londres. Le Falcon 900LX est livré en série équipé du poste de pilotage EASy  qui a été conçu pour alléger la charge de travail des pilotes et améliorer leur coordination par une « conscience situationnelle » accrue dans le poste de pilotage. Aujourd’hui, près de 400 avions équipés du cockpit EASy sont en service à travers le monde.

Le Falcon 900LX est équipé de trois réacteurs Honeywell TFE731-60, qui délivrent chacun une poussée de 5000 lb (ISA + 17 °C), contribuant ainsi aux faibles niveaux record de consommation carburant et de coût d’exploitation. Les réacteurs Honeywell TFE731-6.

Le Falcon 2000LXS :

071_Falcon2000LXS_2012DVD39LR.jpg

Avec ses pleins de carburant, le Falcon 2000LXS offre une capacité de charge utile de près d’une tonne (2,190 lb), une masse maximale au décollage (MTOW) de 42 800 lb (19,4 tonnes) et une longueur de piste équivalente de 4675 ft (1420 m), soit de 1000 ft (300 m) de moins que les autres avions de sa catégorie. 
A Mach 0,80, le Falcon 2000LXS peut parcourir 4000 nm (en configuration standard, avec le plein carburant, 6 passagers, les réserves NBAA IFR). L’avion pourra effectuer une montée directe à 41 000 ft (12 500 m) en 19 minutes, puis atteindre 45 000 ft (13 700 m) à mi-croisière. Son plafond maximum est certifié à 47 000 ft (14 325 m). En configuration typique de fin de vol, le Falcon 2000LXS peut se poser sur une longueur de piste de 2260 ft (690 m), soit une distance équivalente à des avions de type turbopropulseur. Le niveau sonore de la cabine du Falcon 2000LXS a été abaissé de deux décibels par rapport à son prédécesseur. L’avion est livré en standard avec le nouveau système multimédia FalconCabin HD+, dont la qualité et l’ergonomie constitue une nouvelle référence pour la marque. Ce système offre des écrans hautes définition jusqu’à 22 pouces et des fonctions contrôlables à distance depuis un  iPod Touch» ou un «iPhone». Une application spéciale permet aux passagers de contrôler tous les éléments de leur environnement comme l’éclairage ou la température de la cabine. Le système de téléphonie par satellite AirCell Axxess II est également proposé en standard à bord du Falcon 2000LXS. 

Le Falcon 7X :

439.jpg

Le Falcon 7X doit son succès à sa flexibilité et son faible coût d'exploitation et ses technologies d'avant garde. Le Falcon 7X a été le premier avion d'affaires entièrement conçu dans un environnement numérique et équipé de commandes de vol numériques. Le Falcon 7X offre une consommation inférieure de 15 à 30 % de carburant de moins que les appareils concurrents, ce qui en réduit sensiblement le coût d'exploitation. Sa configuration tri-réacteurs l'autorise à suivre des routes plus directes au-dessus des océans et ainsi de raccourcir les distances, garantissant une économie de temps et de carburant  sur les longues liaisons transatlantiques et transpacifiques.

Le Falcon 7X vole plus vite, seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA pour décoller de l’aéroport de London City, le Falcon 7X possède un rayon d’action de 5 950nm (11 000km), lorsqu’il transporte huit passagers à Mach 0.80. Il ouvre une nouvelle ère d’innovation, de confort et de performances. Le Falcon 7X parcourt 11 000 km (5950 nm) sans escale et relie Paris à Tokyo,  New York à Dubaï, Berlin à Los Angeles,  Johannesburg à Londres.

Le Falcon 8X :

4738.jpg

La cabine du Falcon 8X est haute de 1,88 m, large de 2,34 m et longue de 13 m. Elle offre aux clients la plus grande variété d’aménagements intérieurs du marché. Plus de 30 configurations sont possibles. Trois tailles de «galley» sont disponibles, dont deux offrants un compartiment de repos équipage en option. Les opérateurs peuvent choisir parmi une large sélection de dispositions d’aménagement des sièges et des salons passagers. La zone des toilettes, en  arrière de la cabine, pourra également accueillir une douche en option.

 Le Falcon 8X peut parcourir 6’450 nm sans escale à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord. Il est équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 particulièrement efficace en économie de carburant et permettra de réduire les coûts d’exploitation.

 Le 8X sera doté d'une panoplie de systèmes de bord innovant, largement éprouvés à bord du 7X, dont une version améliorée du système de commandes de vol numériques. Il offre également un cockpit redessiné équipé en option d'un affichage tête haute (HUD), combinant les modes de vision infrarouge et synthétique. Les premières livraisons devraient intervenir au second semestre 2016.

 

Photos : 1 Falcon 7X, 2000LXS et 900LX 2 Falcon 900LX 3 Falcon 2000LXS 4 Falcon 7X 5 Falcon 8X @ Dassault aviation

 

 

Air Niugini commande des B737MAX !

K66517-2 Air Niugini.jpg

Salon aéronautique de Singapour, la compagnie Air Niugini a annoncé une commande pour 4 B737-800MAX.

«Nous sommes honorés d'étendre notre partenariat actuel avec Air Niugini, avec l'ajout de quatre B737-800MAX ", a déclaré Dinesh Keskar, vice-président de Boeing pour l’Asie-Pacifique et l’Inde "

Air Niugini exploite un réseau domestique robuste de plus de 25 destinations au départ de son hub de Port Moresby, ainsi que de nombreuses lignes internationales à travers l'Asie-Pacifique, notamment l'Australie, Singapour, l'Indonésie, Fidji, les Philippines, les îles Salomon, Hong Kong, Vanuatu.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol.

Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol.

Photo : Image de synthèse B737-800MAX Air Niugini@ Boeing

13/02/2014

Airbus & ATR sous les projecteurs !

 

Airbus_A380_blue_sky.jpg

Salon aéronautique de Singapour, Airbus et ATR Aircraft viennent de signer d’importants contrats.

Commande pour l’A380 :

Airbus a annoncé une commande ferme pour vingt très gros porteurs A380, pour la compagnie de leasing Amedeo, les premières de l’année 2014 pendant laquelle le constructeur aéronautique européen espère vendre trente de ces appareils. Le prix catalogue pour cette commande, signée lors du salon aéronautique de Singapour, est de 8,3 milliards de dollars. Les appareils commandés seront livrés entre 2016 et 2020.

Le constructeur a un objectif d'une trentaine de commandes au total pour l’A380 cette année, avec celle-ci l’avionneur européen se retrouve donc très proche de son but.

Double commande pour ATR :

 

ATR-72-600-DAE.jpg

En première commande, ATR annonce une commande de la part société de location d’avions des Émirats Arabes Unis Dubai Aerospace Entreprise (DAE) ont annoncé la signature d'un contrat portant sur l'achat de 40 ATR 72-600, dont 20 fermes et 20 options. DAE est la plus grande société de location d’avions du Moyen-Orient. Les 20 avions fermes seront livrés entre 2015 et 2018. 

Ce contrat est une étape importante de l’histoire récente d’ATR et souligne l’intérêt croissant manifesté par les loueurs du monde entier à l’égard de la famille ATR. Doté de la nouvelle suite avionique et d’intérieurs de cabine entièrement repensés, l’ATR 72-600 s'est avéré être l’avion régional de moins de 90 sièges préféré des loueurs et des opérateurs ces dernières années.

 

ATR-72-600-BangkokAirways.jpg

La seconde commande est venue de compagnie aérienne thaïlandaise Bangkok Airways avec la signature d'un contrat portant sur la commande ferme de six appareils ATR 72-600 et de deux options, pour un montant de près de 200 millions de dollars. Bangkok Airways, qui exploite des appareils ATR depuis une vingtaine d'années, possède actuellement une flotte de huit ATR 72-500. Le premier ATR 72-600 de la série sera livré plus tard dans l'année et permettra à Bangkok Airways d'amorcer le renouvellement de sa flotte et de faire bénéficier ses clients de tout le confort et des spécificités de la cabine de cet avion. 

Les appareils ATR représentent la solution idéale pour relier les grandes villes thaïlandaises aux différentes destinations touristiques du pays et de la région. Bangkok Airways a d'ailleurs été le premier à ouvrir en exclusivité de nouvelles liaisons avec des destinations emblématiques. L’économie et le confort des appareils ATR ont largement contribué à faire de Bangkok Airways la « Boutique Airline » de l'Asie. Depuis 20 ans, la flotte ATR a permis à la compagnie aérienne de proposer un réseau hors pair, de desservir de nouvelles destinations touristiques et de contribuer au développement de l'économie locale et du lien social entre les différentes communautés de la Thaïlande.

Photos : 1 A380 Airbus @ Airbus 2 ATR 72-600 DAE 3 ATR 72-600 Bangkok Airways @ ATR Airways