03/09/2019

Un client pour relancer l’Il-114-300 !

IMG_3407.JPG

PolarAirlines a annoncé, lors du salon aéronautique de Moscou qui se tient actuellement près de Zukhovski son intention de commander jusqu'à 8 avions régionaux II-114-300. La compagnie deviendrait ainsi le lcient de lancement de l’aéronef. Le Il-114-300 devrait être certifié en 2023 son son constructeur.

L'avion de ligne Il-114-300 est conçu pour les itinéraires locaux. C'est une version améliorée du turbopropulseur Il-114. L’équipage de conduite est composé du commandant de bord et du copilote. L’Il-114-300 est équipé d’une suite numérique de navigation assurant le décollage et l’atterrissage dans des conditions météorologiques conformes à la norme de la catégorie II de l’OACI. Toutes les informations et données de navigation du vol sur les performances des systèmes de l’aéronef sont transmises à cinq écrans LCD couleur.

L'utilisation des moteurs TV7-117SM augmente la plage de vol avec une charge maximale de passagers pouvant atteindre 1900 km par rapport à l’ancien l'Il-114. La cabine passagers moderne assure un vol confortable dans toute la plage d'altitude.

Les systèmes sont configurés de manière à ce que la défaillance d’un système n’influence pas les performances des autres. Les systèmes ont un niveau de redondance requis et utilisent des matériaux éprouvés. L’exécution des avancées technologiques modernes dans le maintien de l’efficacité aérodynamique et du poids nécessaires de l’aéronef et du groupe moteur confère au Il-114-300 un haut rendement énergétique selon l’avionneur.

Le train d'atterrissage lui permet d'atterrir sur des aérodromes non préparés avec des pistes en béton ou en terre, ce qui contribue à l'expansion de l'utilisation de l'Il-114-300 dans différentes régions dont les plus difficiles d’accès.

En outre, l’avion est conçu pour une exploitation indépendante dans des aéroports non équipés. L'accès à tous les éléments structurels et unités, dont l'inspection est requise par le programme de maintenance, est rapide et facile.

Pour l’Il-114-300, un système d’exploitation basé sur l’état sans révisions a été adopté, qui permet de maintenir la capacité de vol nécessaire avec des coûts opérationnels minimaux pendant une durée de vie nominale de 30’000 heures ou 30 000 vols et une durée de vie utile de 30 ans. 

Rappel :

L'Iliouchine Il-114est un avion de doté de turbopropulseur, conçu pour les lignes locales (moyen courrier). Appartenant à la classe Antonov 24, il effectua son premier vol en 1990. Au total, vingt Il-114S ont été construits.La production de l'Il-114 a été arrêtée en juillet 2012. La décision de mettre fin à la production est conforme à la décision du gouvernement ouzbek de convertir l'usine de Tachkent à d'autres types de productions produits à usage ménager et ceci malgré l'intérêt russe de maintenir la production pour répondre à la demande sur ce type d'aéronef. La production reprendra si de nouveaux clients se positionnent notamment pour la nouvelle version -300.

Vyborg_Ilyushin_ll-114_new_livery.jpg

Photos :II-114-300 II-114-200 @UAC

30/08/2019

Présentation du Mi-24P-1M !

8B85ED09-4D76-4B23-85DF-08FFA9492804.jpeg

Salon aéronautique de Moscou  à Zhukovsky, la société russe Rostec a présenté une nouvelle version modernisée du célèbre MIL Mi-24 « Hind », le Mi-24P-1M. La nouvelle version est  dotée d'équipements électroniques de nouvelle génération.

Selon Rostec, le Mi-24P-1M est issus des travaux en commun de la société russe JSC KRET et de divers équipementiers russes. L’hélicoptère dispose d’une nouvelle avionique et d'une suite d'armement améliorée. Par ailleurs, la protection a été améliorée avec l’adjonction d’un système modulaire de contre-mesures infrarouges directes. L’équipage dispose d’un pilote automatique, d’un nouveau système de visée optique-électronique et d’une unité d'alimentation améliorée et d’une station de navigation et de ciblage OPS-24N-1L. Il est également possible d’équiper en option l’hélicoptère d’un radar AESA. La masse à vide peut être réduite à 430 kg en fonction de l’équipement optionnel choisi.

L'hélicoptère peut également transporter des cargaisons à l'intérieur du cockpit ou sur une élingue extérieure.  Selon Rostec, le Mi-24P est destiné à la destruction des véhicules blindés et à l’appui au feu des forces terrestres. Les principales caractéristiques de l’hélicoptère sont la capacité de transporter du personnel avec des armes standard, d’évacuer les blessés du champ de bataille et de transporter des cargaisons placées dans le cockpit ou attachées à des points durs externes.

Le Mi-24P-1M ne peut pas utiliser les anciens missiles supersoniques 9M114, l'arme antichar principale des hélicoptères standard, en raison du retrait de l'équipement de guidage par commande radio associé au système de conduite de tir Shkval-V du Mi-24P.  Au lieu de cela, il utilise un système guidé par laser pour le missile  9M120 « Ataka ».

Pour toucher des cibles dont la portée est supérieure à six km (3,24 nm), l’arsenal de l’hélicoptère est complété par une version du missile 9M123 dérivée du 9K123 » Khrizantema ». Avec une portée estimée à 15 km, le 9M123 nécessite que le Mi-24P-M1 soit équipé d'un radar pour la détection et l'engagement de la cible, comme c’est le cas avec le  Mi-28NM amélioré. 

14CAF0D0-F8B5-47B8-B15D-E410752BB8D1.jpeg

Photos: Mi-24P-1M et cockpit au Salon MAKS19 @S. Aminov

 

29/08/2013

Le Q400 NextGen se développe en Russie !

 

cq5dam_web_750_750.jpg

Salon international de l'aviation et de l'espace de Moscou 2013, Bombardier Aéronautique a annoncé qu’Ilyushin Finance Co. (IFC), société de crédit-bail de Moscou, a signé une lettre d'intention relative à une commande de 50 avions de ligne Q400 NextGen, qui pourraient être assemblés en Russie en vertu de la création potentielle d’une co-entreprise entre Bombardier et Rostekhnologii (« Rostec »).Cette annonce fait suite à celle faite plus tôt hier portant sur une coopération industrielle potentielle entre Bombardier et Rostec, une société d’État contrôlée par la Fédération de Russie, une centaine d’avions Q400 sont concernés.

La série d'ententes préliminaires entre Bombardier et Rostec comprenait une lettre d'intention relative à la vente de 50 avions Q400 NextGen, une entente de développement de marché conclue avec Rostec et sa filiale de location-exploitation d'avions, Avia Capital Services, qui donnera l'occasion de placer au moins 50 autres avions Q400 NextGen dans la région, et un protocole d'entente pour valider la possibilité d'établir une chaîne d’assemblage montage final d'avions Q400 NextGen en Russie. Si le protocole d'entente menait à l'établissement d'une chaîne d’assemblage final en Russie, les avions qu'IFC entend acheter y seraient assemblés et, combinés aux avions que doit acquérir Rostec, porterait à 100 le nombre total d'avions Q400 NextGen qui seraient fabriqués en Russie pour des clients russes.

Si une entente d'achat définitive était conclue entre Bombardier et IFC, au prix courant des avions de ligne Q400 NextGen, ce contrat ferme de 50 avions Q400 NextGen serait estimé à 1,695 milliard $ US.