11/11/2020

L’Italie et la Suisse prolongent le partage des entraînements transfrontaliers !

e6c078a4d2090bf51c65a3f80245f24c.jpg

Ce matin à Berne, Berne, Conseil fédéral a approuvé le renouvellement de la convention de secteur d’entraînement transfrontalier pour les forces aériennes suisses et italiennes. Les Forces aériennes suisses peuvent ainsi continuer à utiliser des secteurs de l’espace aérien italien dans le cadre de l’instruction et des entraînements quotidiens, ce tant pour leurs propres exercices que pour des exercices communs.

EmiUp0DW4AY4kSt.jpeg

Secteur créé il y a 11 ans :

En 2009, un accord sur la création d’une zone transfrontalière réservée aux vols d’entraînement de l’aviation militaire avait pu être conclu avec l’Italie. Cette convention, conclue à titre d’essai, il y a onze ans, a pu être remaniée et adaptée à l’évolution technique sur la base des expériences qui ont été faites. Elle contient des dispositions qui fixent les limites géographiques de la zone d’entraînement et qui règlent les conditions de son utilisation.

Garantie des besoins en matière d’instruction : 

La convention conclue entre le Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) et le Ministère de la défense de la République italienne permet à des aéronefs militaires des deux États de continuer d’utiliser à des fins d’entraînement l’espace aérien qui couvre la région Misox/Chiavenna/Engadine/Valteline. Sa prolongation garantit pour les Forces aériennes suisses l’utilisation de secteurs de l’espace aérien italien dans le cadre de l’instruction et des entraînements quotidiens, tant pour leurs propres exercices que pour des exercices communs. Les Forces aériennes peuvent ainsi d’une part remplir leurs besoins d’instruction et, d’autre part, maintenir leurs capacités. (Source : DDPS).

 

26/03/2010

La Roumanie choisit le F-16

 

 

1309058.jpg

 

 

La Roumanie prévoit de remplacer ses MIG-21 par deux tranches de Lockheed Martin F-16 Fighting Falcon. Le premier lot de 24 chasseurs F-16 sera constitué d’avions d’occasions. Ce contrat est estimé à 1 milliard d'euros. Les MiG-21 d’origine soviétique arriveront à terme de validité en 2013.

Un total 48 F-16 pour la Roumanie :

Le gouvernement roumain devrait soumettre au vote du Parlement une proposition d'achat d’une première tranche de 24 avions de chasse américain d'occasion de type F-16 d’occasions provenant des stocks de l’US Air Force. Le gouvernement américain serait disposé à donner gratuitement ces avions, tandis que la Roumanie investirait pour les remettre aux normes, former les pilotes et moderniser les pistes de vol. La version du F-16 concernée serait le modèle F-16 C/D Block 25. La livraison est prévue pour débuter en 2012.

Le second lot également de 24 appareils,  concernerait la version F-16 C/D Block 50/52 et serait entièrement neuf, cette deuxième tranche pourrait être commandée d’ici 2015.

Le MIG 21 en Roumanie :

La Roumanie a été l’un des premiers clients du MIG-21 avec un total de 110 machines. Mais à partir de 1993, la Russie n’est plus en mesure de fournir des pièces de rechange et    Bucarest décide d’entreprendre une modernisation avec l’aide de l’Israélien  Elbit Systems. La moitié seulement des Mig-21 furent modernisé pour devenir le «Lancer». Cette version permet l’utilisation de missiles russes (R-60M, R-73) et occidentaux (Python, Magic 2).

 

1660073.jpg

 

 

Photos : 1 F-16 polonais @ Piotr Zdunek 2 Mig-21UB roumain.@ Andy Dogaru