01/01/2022

La Thaïlande s’intéresse de près au F-35 !

 

IMG_8487.jpeg

La Thaïlande veut conserver son statut de première force aérienne en Asie du Sud-Est, mais pour ce faire, elle a besoin de nouveaux avions de combat. La Royal Thaï Air Force (RTAF) prépare activement le remplacement des derniers Northrop F-5 E/F « Tiger II » et un remplacement partiel de son parc de Lockheed Martin F-16 A/B « Fighting Falcon ».

Le F-35 plutôt que le Gripen E

Utilisatrice très satisfaite du Gripen C/D, le RTAF semblait jusqu’ici se diriger tout naturellement en direction du Gripen E du suédois SAAB. Mais une analyse des coûts effectuées dernièrement montre que le Saab Gripen E est au prix de 85 millions de dollars l'unité, alors que le Lockheed Martin F-35 est maintenant proposé à un peu plus de 70 millions de dollars. La baisse des coûts à l’heure de vol est également un argument retenu par la RTAF. 

8 à 12 appareils

Selon le commandant en chef de la RTAF Napadej Dhupatemiya, il est envisagé un premier achat de 8 Lockheed Martin F-35A « Lightning II », puis un second lot de 4 quatre appareils additionnels. D’autres pourraient suivre par la suite. Pour la RTAF, les avions de types F-5 et F-16 les plus vieillissants sont en service depuis plus de trois décennies et à mesure que les avions vieillissent, les coûts de maintenance et les risques pour la sécurité sont susceptibles d'augmenter. 

En parallèle, Napadej Dhupatemiya explique que le F-35A pourrait être acquis avec une petite flotte de drone Boeing Loyal Wingman. Le duo formerait un multiplicateur de puissance sans précédent dans la région.

Toujours selon de Cmdt de la RTAF, la planification budgétaire d'un projet d'acquisition de F-35 sera lancée au cours de l'exercice 2023 et que l'armée de l'air est prête à répondre à toutes les questions si elle choisit de poursuivre l'achat.  Une proposition sera soumise au Premier ministre Prayut Chan-o-cha pour examen, lorsqu'il sera finalisé par l'armée de l'air. Selon le plan initial les nouveaux avions de combat  F-35 seraient déployés à partir la base aérienne de Nakhon Ratchasima.

14 F-5 dans l’attente de mieux

En 2017, la Thaïlande a prolongé 14 avions de type Northrop F-5E « Tiger II » afin de soulager les Gripen C/D. Cette amélioration devait permettre à la RTAF de tenir en attendant mieux. D’une part ces 14 appareils ont remplacé 4 appareils qui sont hors service.  Le tout dans l’attente d’un nouvel appareil. 

F-16 améliorés

La flotte de 55 F-16 a été elle aussi modernisée et doit pouvoir tenir jusqu’en 2035 avec le radar APG-68(V) un nouvel interrogateur IFF AN/APX-113 de BAe Systems avec un nouveau Transpondeur. La protection des appareils n’a pas été oubliée, avec le distributeur de leurres AN/ALE-47, ainsi que du système de gestion de guerre électronique AN/ALQ-213 de Terma System. Sans oublier l’arrivée du missile Diehl BGT Défense IRIS-T.

Modernisation des Gripen C/D

En parallèle, le RTAF est engagée dans un plan de modernisation de ses 11 avions combat multirôles Saab JAS 39 Gripen C/D à la dernière norme MS20. Le contrat est estimé à 20,84 millions de dollars.

L'exigence de la mise à niveau au standard MS20 est désirée depuis 2018 afin de garder la flotte d’avion de combat Gripen C/D à un haut niveau opérationnel. Selon les informations disponibles, l’objectif de la RTAF est de doté les Gripen des dernières capacités disponibles pour l’avion. L’achat d’armement complémentaire comme le missile à longue portée MBDA Meteor et la mise à jour des AMRAAM et diverses bombes sera effectué plus tard avec un autre programme d’équipement.

La modernisation au standard MS20 du Gripen C/D englobe les systèmes suivants : une nouvelle architecture électronique pour faire face à l’évolution des menaces et de la guerre électronique à venir. L’arrivée du radar PS-05 Mk4 à antenne mécanique est le développement le plus récent du radar PS-05. Une nouvelle configuration et un nouveau « back-end » complètent et permettent de renforcer les performances en matière de plage de fonctionnement et de détection. Cette nouvelle version à antenne mécanique permet à la version actuelle du Gripen d’emporter le missile MBDA Meteor et la dernière version du Raytheon AIM-120C7 AMRAAM. 

Le Saab JAS-39 Gripen C/D MS20 comprend : 

Le missile MBDA Meteor.

La bombe SDB (Small Diameter Bombe) GBU-39 ainsi que les GBU-22, GBU-10.

Une nouvelle application radar.

Amélioration de l’autoprotection.

Le GCA Ground Collision Avoidance System.

Des nouveaux équipements de protection (CBRN) qui permettent un vol dans une zone contaminée.

Diverses sécurités en matière de cyberguerre.

Amélioration de liaison électronique Link16 (OTAN) et Link TAU (liaison Gripen).

Amélioration de la liaison au sol CAA/JTAC.

Fonctions de reconnaissance étendues.

2107220852.jpeg

Photos : 1 F-35 US & anglais @ LM 2 Gripen C @ RTAF

 

 

 

06/04/2021

Des Mi-17V-5 supplémentaires pour la Thaïlande !

478429240.jpg

La Royal Thaï Air Force (RTAF) a réceptionné trois nouveaux hélicoptères de transport moyen Mil Mi-17V-5 « Hip-H » de fabrication russe. Les appareils ont été officiellement remis à la RTAF le 26 mars lors d'une cérémonie tenue à l'aérodrome d'U-Tapao. Ces hélicoptères ont rejoint les sept premiers Mi-17V-5 exploités par la RTAF.

Rappel :

Les trois premiers Mi-17V-5 ont été commandés par le RTAF en mars 2008 et livrés en mars 2011, tandis que deux autres ont été commandés en juillet 2014 et remis en novembre 2015. Les commandes des sixième et septième appareil ont été passées en décembre 2017, avec des livraisons à la mi-décembre 2018.

Les hélicoptères sont exploités par le 41e bataillon d’aviation de la RTAF à Lopburi. La Thaïlande continue dans sa politique de diversification, le pays utilise notamment des hélicoptère Airbus H-725 et des Leonardo AW-139. Le fait d’avoir acquis des Mi-17V-5 est en soi une réussite pour la Russie qui tente d’accroître sa position dans la région et notamment avec des offres d’équipement pour la Thaïlande.

Le MIL MI-17V-5 :

Le Mi-17V-5 est un dérivé pour l’exportation de la version russe Mi-8TV-5 re-motorisé par deux Klimov-VK2500, l’appareil est doté d'une rampe de chargement au lieu des portes « Clam-Shell », une porte supplémentaire et un nouveau "nez dauphin". L’avionique de type KNEI-8 est plus moderne est dispose de quatre écrans couleurs de grandes tailles.

Le Mi-17V-5 est la dernière version de l'hélicoptère Mi-17. Cet appareil est destiné à transporter des cargaisons et des parachutistes, ainsi que du fret de grandes dimensions sur un support extérieur. La version armée du Mi-17V-5 a pour tâches d'appuyer par le feu les forces terrestres ou les parachutistes lors du débarquement ou de l'évacuation ainsi que de mener des bombardements de précision. Un système de défense spécial est installé à bord de ce type d'hélicoptère pour le protéger contre les missiles sol-air ennemis. 

Photo : MIL-Mi-17V-5 de la RTAF @ RTAF

04/03/2021

La Thaïlande va moderniser ses Gripen !

2098370.jpeg

La direction de l'ingénierie aéronautique (DAE) de la Royal Thaï Air Force (RTAF) a attribué un contrat pour la mise à niveau des 11 avions de combat multirôles Saab JAS 39 Gripen C/D à la dernière norme MS20. Le contrat est estimé à 20,84 millions de dollars.

L'exigence de la mise à niveau au standard MS20 est désirée depuis 2018 afin de garder la flotte d’avion de combat Gripen C/D à un haut niveau opérationnel. Pour des raisons financière cette dernière a été repoussée. Cette exigence a été réitérée dans le Livre blanc 2020 de la RTAF, avec une date de début prévue en 2021. Selon les informations disponibles, l’objectif de la RTAF est de doté les Gripen des dernières capacités disponibles pour l’avion. L’achat d’armement complémentaire comme le missile à longue portée MBDA Meteor et la mise à jour des AMRAAM et diverses bombes sera effectué plus tard avec un autre programme d’équipement.

Gripen C/D au standard MS20 :

saab gripen,gripen c7d ms20,rtaf,modernisation avions de combat,blog défense,les nouvelles de l'aviation,aviation militaire,aviation francophone,thaï aviation

La modernisation au standard MS20 du Gripen C/D englobe les systèmes suivants : une nouvelle architecture électronique pour faire face à l’évolution des menaces et de la guerre électronique à venir. L’arrivée du radar PS-05 Mk4 à antenne mécanique est le développement le plus récent du radar PS-05. Une nouvelle configuration et un nouveau « back-end » complètent et permettent de renforcer les performances en matière de plage de fonctionnement et de détection. Cette nouvelle version à antenne mécanique permet à la version actuelle du Gripen d’emporter le missile MBDA Meteor et la dernière version du Raytheon AIM-120C7 AMRAAM. 

Le Saab JAS-39 Gripen C/D MS20 comprend : 

Le missile MBDA Meteor.

La bombe SDB (Small Diameter Bombe) GBU-39 ainsi que les GBU-22, GBU-10.

Une nouvelle application radar.

Amélioration de l’autoprotection.

Le GCA Ground Collision Avoidance System.

Des nouveaux équipements de protection (CBRN) qui permettent un vol dans une zone contaminée.

Diverses sécurités en matière de cyberguerre.

Amélioration de liaison électronique Link16 (OTAN) et Link TAU (liaison Gripen).

Amélioration de la liaison au sol CAA/JTAC.

Fonctions de reconnaissance étendues.

Petit rappel :

La Thaïlande a lancé le programme de remplacement partiel de ses Northrop F-5 E/F Tiger II, soit 15 machines appartenant au Squadron 701 basé à Surat Thani (Sud de la Thaïlande). Pour mémoire, la RTAF avait choisi dans les années nonante le Boeing F/A-18 Hornet, mais le contrat fût dénoncé par les Etats-Unis, faute de moyen de paiement du pays du sourire. En effet, celui-ci avait proposé faute de liquidités de payer la moitié des Hornet avec de la viande de poulet et des fruits !

Suite à une seconde évaluation au début des années 2000, c’est le Gripen suédois qui remporta le marché. La commande fût lancée en 2008 pour l’achat d’un premier lot de 6 avions (2 biplaces et 4 monoplaces) assortit d’une option pour 18 autres aéronefs. En parallèle, la RTAF a commandé également au constructeur suédois un Saab 340 Erieye (AEW) ainsi qu’une seconde machine en version commandement aérien et contrôle de liaisons de données. La flotte actuelle de Gripen en Thaïlande est de 11 aéronefs, un appareil ayant été perdu.

482361954.jpg

Photos : 1 Gripen C RTAF @ Teerawut W 2 Gripen suédois au standard MS20, le Meteor est engagé au côté de diverses bombes  3 Gripen D @ RTAF

22/02/2020

La Royal Thaï Air Force va remplacer ses Pilatus PC-9 !

34.jpeg

La Royal Thaï Air Force (RTAF) se prépare à un plan de modernisation important pour les années avenir. La priorité pour l’instant concerne le remplacement des 22 avions écoles de type Pilatus PC-9 actuellement en service. En plus, de l'école de pilote, le PC-9 équipe également la patrouille de démonstration de la RTAF. 

La flotte de Pilatus PC-9 doit être remplacée pour 2023, la RTAF pourrait choisir son remplaçant cette année. Pour ce faire, le pays dispose d’une petite enveloppe de 170 millions de dollars pour acquérir 12 appareils avec les équipements de formation au sol et un simulateur.  

Deux concurrents :

Selon un porte-parole de la RTAF, deux concurrents sont en course pour le remplacement des PC-9. Il s’agit de Pilatus Aircraft avec le PC-21 et Beechcraft avec le T-6 « Texan II ». Les deux avionneurs ont déjà transmis des informations à la RTAF dans le cadre de l’évaluation préliminaire.

A propos du PC-21 :

1280px-Pilatus_pc-21_hb-hzc_lands_arp.jpg

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités qui offrent de nouvelles dimensions. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes, tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter et F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion. 

Le Beechcraft T-6 « Texan II » :

1280px-T-6A_Texan_II.jpg

Le Beechcraft T-6 « Texan II » est la version la plus moderne disponible de la gamme T-6, le cockpit comprend un Head-Up Display (HUD) couplé avec panneau de configuration Up-Front (UFCP), et Hands-On Throttle and Stick, soit le système mains sur manettes et manche. Le T-6 dispose d’une avionique avec écrans EFIS et système d’enregistrement des données de vol numérique. Le T-6 est un avion d'entraînement primaire qui permet un enseignement de base aux procédures de vol et aux instruments et permet d’effectuer les figures d’introduction à la voltige.

 Le Beechcraft T-6 « Texan II » est un aéronef à turbopropulseur monomoteur construit par la Raytheon Aircraft Company (maintenant Beechcraft). Basé sur une cellule de Pilatus PC-9.  

Photos : 1 PC-9 de la patrouille de démonstration de la RTAF @Teerawut.W. 2 PC-21 @ Pilatus Aircraft  3 T-6 Texan II de l’USAF @ David Richards

29/05/2019

Mise à jour des Kai TA-50TH !

873829BB-A232-44B1-B570-61E3828F0AFE.jpeg

Korea Aerospace Industries (KAI) a signé un contrat de 52 millions de dollars avec le gouvernement Thaïlandais en vue de la mise à jour  des avions écoles à réaction avancés TA-50TH déjà livrés. Le contrat comprend des activités de suivi et d’assistance telles que la formation, la réparation de pièces et l’équipement de soutien. La dernière livraison est prévue pour octobre 2021.

L'accord est un programme de mise à niveau et de modification qui vise à équiper les avions écoles KAI TA-50TH. Il est prévu de doter les premiers TA-50TH d’une amélioration du radar Doppler à impulsions Elta EL/M-2032, de l’adaptation d’un récepteur d'alerte radar et d’un système de distribution de contre-mesures.

Rappel :

La Royal Thai Air Force (RTAF) exploite quatre TA-50TH et dispose d’une seconde commande portant sur huit exemplaires supplémentaires. La Royal Thai Air Force (RTAF) a opté pour son nouvel avion école avancé, avec le Korea Aerospace Industries (KAI) T-50E« Golden Eagle ». L’avion doit venir remplacer progressivement les Albatros L-39 dans un premier temps, puis les Alpha Jet acquis d’occasion auprès de l’Allemagne. A terme, se sont 24 appareils KAI T-50 qui seront commandés plusieurs tranches. Pour la RTAF, il s’agit notamment d’unifier la formation avancée avec un seul appareil et non deux comme aujourd’hui.

Le KAI T-50 :

Le KAI T-50 «Golden Eagle»  est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle»  largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’éléments, d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14'600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8'000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

Photo : TA-50TH de la RTAF @RTAF