17/02/2021

Le Canada modernise ses CH-146 Griffon !

Bell-CH-146-Griffon--Serial-No--146469---408-Tactical-Helicopter-Squadron--CFB-Wainwright--Alberta--Ex-MAPLE-RESOLVE-May-2016.jpg

La Royal Canadian Air Force (RCAF) a lancé un programme de modernisation de sa flotte d’hélicoptères CH-146 « Griffon » (Bell 412). Le programme d’un montant de 640millions de dollars canadien vise une prolongation de vie jusqu’en 2031.

Rappel :

Commandé au début des année 1990 le CH-146 « Griffon » est issu de l’hélicoptère Bell-412 assemblés au Canada sur le site de Mirabel à Montréal. Au total, 85 appareils ont été acquis pour le transport tactique et utilisé pour remplir de nombreuses fonctions, notamment le transport tactique des troupes, les missions de surveillance, d’escorte et de reconnaissance, l’évacuation des blessés, les secours en cas de catastrophe, l’appui aérien des opérations spéciales et les opérations de recherche et sauvetage (SAR).

Modernisation des CH-146 « Griffon » :

Selon le cahier des charges de la RCAF, il est prévu de remplacer certains systèmes de l’avionique de l’appareil, les radios de communication et l’équipement cryptographique, les enregistreurs de vol et de conversations dans le poste de pilotage, les systèmes de navigation, les systèmes de contrôle automatique de vol et les tableaux de commande et d’affichage. De nouveaux écrans EFIS seront installés, une mise à niveau des moteurs et l’intégration d’un système de systèmes de détection et d’alerte missile (MAW) de nouvelle génération. Par ailleurs, le simulateur de vol et les dispositifs de formation seront également mis à niveau.

Bell 412 / CH-146 Griffon :

Le Bell 412 est un hélicoptère léger biturbine, muni d’un rotor principal quadripale et d’un rotor de queue bipale, d’un train d’atterrissage constitué de patins et pouvant transporter jusqu’à 14 passagers. Vers la fin des années 1970, Bell Helicopter décide de moderniser son Bell 212 et de le munir d’un rotor principal quadripale et de plus faible diamètre, afin d’augmenter ses performances. Deux Bell 212 sont modifiés et reçoivent le nouveau rotor, muni de quatre pales en matériaux composites. Le premier vol est effectué en août 1979 et la certification est obtenue en janvier 1981. Directement dérivé du Bell 212, il en garde la cellule robuste et les caractéristiques générales. Le poste de pilotage est équipé de deux sièges anti-crash. La cabine, d’un volume de 6,23 m3, permet de transporter jusqu’à 13 passagers. Les sièges facilement démontables permettent l’emport de fret ou de deux civières en cas de transport sanitaire. Il est toutefois possible, en cas d’urgence, de transporter jusqu’à six blessés sur civières. L’accès à la cabine est facilité par une porte de 2,34 m de large de chaque côté de l’appareil. De plus, ces portes sont largables en cas de nécessité. Un compartiment à bagage de 0,8 0m3, dans la poutre de queue, permet d’emporter jusqu’à 180 kg de matériel. Les turbines sont des Pratt & Whitney PT6T-3B-1 de 671 kW (912 cv) chacune. La capacité totale en carburant est de 1250 L, contenus dans sept réservoirs auto-étanches. Un réservoir de carburant auxiliaire de 620 L peut être emporté, portant la distance franchissable à 980 km.  Un pilote automatique trois axes diminue la charge de l’équipage, lui permettant de mieux se concentrer sur sa mission. Un radar météorologique et un altimètre radar permettent également de faciliter le vol.

Le CH-146 « Griffon » est un dérivé direct du Bell 412EP (Enhanced Performance), il dispose d’un système de vol automatique numérique et des turbines PT6T-3D «Twin Pac » avec un cockpit avec affichage numérique semblable à celui du Bell 429, comportant des écrans multifonctions tactiles.

23.jpg

Photos : CH-146 Griffon @ RCAF

17/06/2017

Limitation des vols pour les CH-148 « Cyclone » canadiens !

299941452.jpg

La flotte d'hélicoptères canadiens Sikorsky CH-148 « Cyclone » se retrouve avec des restrictions de vol, après une mise à la terre de deux mois. Un problème de logiciel a été détecté avec les ordinateurs de contrôle de vol de l'hélicoptère.

C’est un nouveau coup dur avec ce nouveau problème qui vient péjorer le nouvel hélicoptère de sauvetage  l'Aviation Royale du Canada (RCAF. Une enquête menée par le fabricant a révélé que le problème du logiciel affecte tous les appareils de type « Cyclone ». Une mise à jour pour éliminer le problème sera en place avant le début des livraisons du Block II selon Sikorsky. Cependant, le contrat ne garantissait ce type de problème, le Canada pourrait donc devoir supporter les coûts de l’adaptation.

Le problème du logiciel entraînera un délai d'un mois pour la formation des équipage sur l’aéronef, mais la Force aérienne royale du Canada s'attend à ce que la capacité opérationnelle initiale pour le CH-148 demeure prévue pour avril 2018.

La 12ème Escadre de l'ARC basée à Shearwater en Nouvelle-Écosse a utilisé cinq hélicoptères pour la formation et l'évaluation opérationnelle, un des appareils a été retourné au fabricant pour la mise à jour au Block II. Sikorsky va modifier quatre autres CH-148 d’ici la fin de l’été. L'ARC s'attend à ce que Sikorsky rééquipe l’ensemble des « Cyclone » de la 12ème Escadre avec au standard Block II d'ici la fin de l'année 2017.

Le Sikorsky CH-148 «Cyclone» : 

Le Sikorsky CH-148 "Cyclone" (dérivé de la version civile S-92) est un hélicoptère de transport susceptible de remplacer les H-3 Sea King. Principalement utilisé pour le ravitaillement des plates-formes pétrolière et en mode de recherche et sauvetage, il a été commandé par les Forces armées canadiennes au nombre de 28 exemplaires sous la désignation CH-148 «Cyclone».

Le Cyclone peut voler de jour comme de nuit, dans presque toutes les conditions météorologiques et par des températures variant entre - 51 °C et + 49 °C. Grâce à sa vitesse maximale de croisière de 250 km/h, le CH-148 est environ 10 % plus rapide que le «Sea King». Le Cyclone peut aussi parcourir 450 km sans ravitaillement. Actuellement, près de 200 appareils volent dans le monde.

 

2102645281.jpg

Photos : 1 CH-148 « Cyclone » 2 Cockpit @ RCAF