22/02/2021

Le futur MiG-41 est entré dans sa phase de développement !

Enr5qkpWEAEc-VA.jpeg

Le groupe russe aéronautique Rostec Corporation, propriétaire de l’avionneur Mikoyen Gourevitch alias « MiG », confirme que le MiG-41 PAK DP est entré officiellement dans sa phase de développement. L’avion doit venir remplacer les actuel MiG-31BM en service actuellement.

Le MiG-41 PAK DP (Prospective air complex for long-range interception) sera un avion furtif lourd. Il devrait se situer dans la gamme des appareils de 5 ++ ème ou 6 ème génération. La conception du MiG-41 a été finalisée à la fin de 2019, parallèlement à l'achèvement des travaux de recherche. En 2020, dans ce cadre de recherche, le ministère russe de la Défense a sélectionné le projet le plus prometteur. Les travaux sur l'intercepteur supersonique MiG-41 PAK DP utilisent les projets MiG-701 (Izdeliye 7.01), MiG-301 et Mikoyan MiG-321 commencés dans les années 1990. En tant qu'intercepteur à long rayon d’action, sa mission principale est censée compenser les futurs avions de reconnaissance actuellement développés par les États-Unis et la Chine. L’avion transportera un système de missiles intercepteurs à longue portée multifonctionnel (MPKR DP) qui distribuera plusieurs sous-missiles afin d'augmenter les chances d'intercepter des armes hypersoniques. Le PAK DP est également destiné à transporter des missiles antisatellites. 

Remplacer les MiG-31 :

Le bureau d’étude de MiG travaille sur la conception du nouvel avion depuis 2013 qui, selon certaines affirmations russes, pourrait atteindre des vitesses époustouflantes de Mach 3,5 et Mach 4,5. Pour atteindre de telles vitesses, c’est toute la conception des moteurs qui devrait être revue.  En effet, la limite pratique des turboréacteurs conventionnels est d'environ Mach 3,5. Le flux d'air à de telles vitesses rend l'utilisation d'un compresseur complètement inutile, c'est pourquoi un tout nouveau type de moteur doit être conçu si l'avion devait atteindre des vitesses plus élevées, soit un statoréacteur utilisant des ondes de choc pour comprimer l'air avant l'allumage, soit un turboramjet. Soit un turboréacteur et un statoréacteur logés dans la cellule, le flux d'air devant être redirigé par un séparateur. Mais les Russes arriveront-ils à réaliser une telle motorisation ? 

La solution du turboramjet a été proposée dans le cadre du Projekt Maksimum et dénommée D-102. Ces moteurs seraient capables de passer en mode statoréacteur afin de maintenir les vitesses de croisière maximales de Mach 4+ pendant des périodes de temps relativement longues. Cependant, ces moteurs à double usage seraient très probablement trop massifs pour être montés dans le fuselage. A moins de les montés à l’extérieur du fuselage. De fait, il est fort possible que le MiG-41 PAK-DA sera moins rapide que prévu, mais il surpassera les capacités actuelles du MiG-31. Le MIG-41 ne devrait pas être un avion spatial ni hypersonique.  

La Russie recherche depuis longtemps le remplacement de la flotte vieillissante d'avions de combat MiG-31 pour développer un nouvel intercepteur à longue portée, qui cherchera à s'appuyer sur le concept de base du MiG-31. La flotte d’avions de combat MiG-31 du pays devrait prendre sa retraite d’ici 2028 - 2030. Le chef de l'usine MiG a affirmé lors du Salon aéronautique de Moscou en 2017 qu'il s'agirait d'un avion complètement nouveau, « où des technologies entièrement nouvelles pour travailler dans la sphère arctique seront appliquées ». L’avionneur MiG explique que le concept « après qu'un projectile hypersonique est détecté par les radars au sol ou le réseau d'alerte précoce de la Russie, le MiG-41 lancera un missile intercepteur à longue portée. Ce missile se divisera en sous-missiles plus petits, qui attaqueront ensuite le projectile « de front ».

Le MiG-41 emportera également des missiles air-air à longue portée R-37, en plus de nouveaux missiles spécifiques. Selon Rostec Corporation, l’avion devrait entrer en service d’ici 2030. Tout comme les affirmations de vitesses, on peut en douter. La conception du MiG-41 avec des prototypes, puis des appareils de préséries pour ouvrir la voie à une production en série ne devrait pas intervenir avant 2035 au plus tôt, si tout va bien.

IMG_6249.jpeg

Photos : Images de synthèses d’artistes du MiG-41

 

 

 

30/08/2020

Le Mi-171Sh-VN « Storm » prêt pour la production !

Mi-171Sh-VN.jpg

Révélé en 2017 le nouvel hélicoptère destinés aux forces spéciales Rostec MIi171Sh-VN « Storm » vient d’être présenté pour la première fois à l'exposition de défense Army 2020 à Koubinka, près de Moscou, du 23 au 29 août. Le nouvel appareil est prêt pour son entrée en production.

Rostec a déclaré dans un communiqué que l'hélicoptère de transport amélioré Mi-171Sh-VN « Storm » '', sera construit à l'usine aéronautique d'Ulan-Ude (U-UAZ, une filiale de Russian Helicopters).

Le Mi-171Sh-VN « Storm » est conçu pour être plus efficace et capable de survivre dans un environnement de conflit moderne. L'hélicoptère a été développé en fonction de l'expérience de combat, y compris en Syrie, a déclaré le directeur général de Russian Helicopters, Andrey Boginsky.

Selon ses spécifications officielles, le Mi-171Sh-VN « Storm » a un poids maximal au décollage de 13’500 kg, une charge utile maximale de 4’000 kg, un rayon d’action de 1‘065 km, un plafond de service de 6’000 mètres, une vitesse maximale de 280 km/h, et une vitesse de croisière de 260 km/h. L'hélicoptère dispose d'un équipage de trois personnes et peut transporter jusqu'à 37 soldats équipés. Le Mi-171Sh-VN est alimenté par deux moteurs avec une puissance de 1’900 ch chacun. Il possède des pales de rotor principal composites et un rotor de queue de type X.

Pour les spécificités, le Mi-171Sh-VN « Storm » dispose d’une avionique avec écrans EFIS IBKV-17VP. L’équipage est protégé par une armure en Kevlar au niveau des planchers de la cabine de l'équipage et du compartiment à cargaison. L'hélicoptère est plus lourdement armé que les M-8/17 précédemment développés, avec une suite d'armement composée de mitrailleuses Kord 12,7 mm montées sur la porte et tirant vers l'avant, de roquettes, de bombes et de missiles guidés antichar Ataka. Un double système de caméras OPS-24N-1L FLIR permet indépendamment de tirer et de continuer à surveiller la zone d’intervention.

DFfSIKHXsAAIYJM.jpeg

Photos : Mi-171Sh-VN « Strom »@ Rostec

 

 

24/08/2020

Production en série du MI-35P amélioré !

5663335.jpeg

La holding Russian Helicopters, qui fait partie de la société d'État de Rostec, a commencé la production en série des hélicoptères de combat Mi-35P modernisés. Le premier prototype de l'hélicoptère a complété le programme d'essais en vol typiques, confirmant les caractéristiques de performance annoncées et l'exactitude des modifications de conception de mises en œuvre.

Au cours des tests, réalisés par Rostvertol et le National Helicopter Center nommé d'après M.L. Mil et N.I. Kamov, le Mi-35P a effectué un certain nombre de vols en utilisant de nouvelles armes et de nouveaux équipements à bord. À la suite des essais, des modifications ont été apportées à l'ensemble des certifications de conception de l'hélicoptère et ont confirmé la possibilité d'une production en série.

Le Mi-35P amélioré est équipé d'un système de visée amélioré avec un imageur thermique matriciel à longue longueur d'onde de 3ème génération, une caméra de télévision couleur haute résolution et un désignateur laser.

L'hélicoptère est également équipé de lunettes de vision nocturne modernes de génération « 3+ » et d'un ensemble d'équipements d'éclairage externe et interne adaptés à l'utilisation de ces lunettes. De plus, un nouveau complexe de vol numérique a été installé sur l'hélicoptère, ce qui a amélioré la contrôlabilité, la stabilité de l'hélicoptère et automatisé le processus de pilotage pour simplifier les actions du pilote. Le système de visée et de calcul modifié augmente la précision de frappe des cibles.

Les caractéristiques de vol du Mi-35P en combinaison avec un complexe d'équipements de vol et de navigation permettent à l'hélicoptère de voler à tout moment de la journée dans des conditions météorologiques simples et limitées, à la fois selon les règles du vol à vue et selon les règles de vol aux instruments dans diverses conditions physiques et géographiques, y compris et au-dessus d'un terrain non orienté.

Dans le même temps, l'hélicoptère conserve la capacité 24 heures sur 24 d'utiliser des armes guidées et non guidées. Le nouveau design Mi-35P offre une capacité de survie élevée au combat et réduit également l'intensité du travail de maintenance.

Par ailleurs le Mi-35P modernisé est équipé du système de visée OPS-24N-1L avec une caméra infrarouge à matrice longue de troisième génération, une caméra de télévision et un télémètre laser. L’appareil dispose du système de commande de vol automatique PKV-8, qui augmente la stabilité de l’hélicoptère et automatisera le pilotage pour assister le pilote. Par ailleurs, le Mi-35P dispose d’un système électro-optique DSP-HD de la société israélienne Controp. Le système FLIR DSP-HD combine une caméra haute définition, un canal infrarouge à ondes courtes (SWIR) et un télémètre laser avec capacité de pointage.

Les caractéristiques du DSP-HD :

DSP-HD_4.JPG

Capacités d'observation supérieures pour les gammes d'acquisition très longues.

  - Imagerie thermique (TI) avec 720 mm de focale (Continuous x36 Zoom).

  - Caméra Full HD Zoom.

  - Full HD Daylight Spotter Channel.

  - Laser Range Finder inoffensif pour les yeux.

  - Pointeur laser.

Hautes performances pour un poids léger :

  - 29 kg pour tourelle.

  - 35,4 cm Diamètre.

Quatre systèmes entièrement gyrostabilisés en azimut et en élévation pour l'ensemble du champ de vision, y compris au point NADIR / ZENITH.

Interface des périphériques externes tels que carte mobile, système C4I, RADAR et système de navigation utilisant tous les canaux de communication standard.

Suivi automatique de la cible.

Zoom optique en continu.

Amélioration de l'image intégrée.

Graphiques personnalisés superposées pour vidéo.

La version Mi-35 est le modèle d’exportation du célèbre Mi-24. Le Mi-35P dispose d’un canon bitube GSh-30K de 30 mm avec 750 obus, fixé sur le côté droit, 20 roquettes de 122 mm S-13 et quatre missiles AT-6 Spiral ou des missiles antichars d'attaque guidés avec deux -Système de contrôle de canal, ou missiles 9K121 Vikhr (AT-16 Scallion / Whirlwind).  De missiles non guidés S-8, il est également possible d'installer des conteneurs suspendus avec des canons de 23 mm, des missiles non guidés S-13.

Photos : 1 Le Mi-35P modernisé@ Sergy 2 Système DSP_HD @ Rostec

 

22/03/2020

Le second Tu-22M3M s’est envolé !

tupolev tu-22m3m,rostec,uac,bombardiers stratégiques,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le deuxième Tupolev Tu-22M3M modernisé d’essais a effectué son vol inaugural depuis l'aérodrome de Kazan Gorbunova. Ce vol comprenait des évaluations des caractéristiques de décollage et d'atterrissage de l'avion, ainsi que d'autres vérifications des divers systèmes.

Ce second appareil modernisé dans le nouveau standard « M3M » va prochainement rejoindre le premier appareil en vue de la poursuite des vols d’essais.

Rappel :

Le premier Tupolev Tu-22 M3M avait effectué son premier vol le 28 décembre 2018. Parmi les nombreuses modifications apportées à l’avion, on notera notamment des modifications en ce qui concerne la géométrie variable, le remplacement de 80% de l’avionique par des systèmes numériques, notamment de nouveaux équipements de navigation, de communication, de ciblage et de guerre électronique, ainsi que des commandes de moteur et de carburant.

Le Tupolev Tu-22M3M : 

Les Tu-22M seront portés au standard M3M par Tupolev (UAC), ils seront munis de nouveaux équipements. Le Tu-22 modernisé au standard « M3M » démultiplie les performances opérationnelles de l'appareil, avec notamment de nouveaux équipements électroniques, moyens de liaison et une avionique modernisée.

Selon les renseignements disponibles, les avions modernisés seront équipés du missile X-32 (Kh-32) de la prochaine génération, qui est actuellement en cours de développement sur la base du X-22 (Kh-22), avec de nombreuses améliorations comme la portée accrue jusqu'à 1000 km et une vitesse jusqu'à 5 Mach en phase terminale. Ce missile devrait entrer en service en 2020. L’avion emporte également les nouveaux missiles Kh-55 avec une ogive explosive ou à fragmentation élevée d’un poids de 350-400 kg. Le Tu-22M3M peut également transporter le missile aéro-balistique Rhaduga Kh-15. Le bombardier sera capable de transporter jusqu'à trois missiles Kh-32 ou 12 Kh-15. Les Kh-15 et Kh-32 peuvent également être équipés d'ogives nucléaires ou conventionnelles. Doté de réservoirs plus gros, le Tu-22M3M sera capable d’emporter ses missiles de croisière sur 2’410 kilomètres. Le nouveau bombardier devrait entrer en service dans l'armée de l'air russe d'ici 2021. La Russie prévoit de transformer jusqu'à 30 Tu-22 en version plus avancée, Tu-22M3M.

2532907311.jpg

Photos : 1 Tu-22 M3M lors de son premier vol  2 Tu-22M @ Rostec

 

 

12/12/2019

Essais en vol du nouveau moteur du Sukhoi Su-57 !

IMG_3645.jpeg

Le chasseur russe Sukhoi Su-57 de cinquième génération effectue une série d’essais en vol avec les nouveaux moteurs izdeliye 30 étape 2. La société d'État russe de haute technologie Rostec confirme que les tests sur banc d'ingénierie du moteur avancé se poursuivent et que l’izdeliye 30 étape 2 est testé dans un laboratoire volant, soit un Su-57. En octobre, un vol avait été effectué pour vérifier les caractéristiques dans différents modes de vol, en particulier le fonctionnement de la buse à jet vectoriel et le système d'huile à des surcharges négatives. Au total, 16 vols ont été effectués à ce jour.

Le Su-57 avec le moteur izdeliye 30 étape 2 a effectué son premier vol en décembre 2017. Le moteur bénéficie d'un système de contrôle automatique entièrement électronique et garantira la super-maniabilité du combattant, le rapport poussée / poids, les caractéristiques furtives et la capacité d'effectuer des vols de croisière à une vitesse supersonique.

Actuellement, le Su-57 vole avec un moteur AL-41F1 (produit 117), qui équipent les avions de combat de type Su-35. Le chasseur Su-57 appartient à la cinquième génération, ce qui indique la présence d'un certain nombre d'exigences. L'une des principales exigences est la fourniture d'une vitesse supersonique de croisière, y compris sans l'utilisation de postcombustion. Les moteurs existants (comme l'AL-41F1) ne sont pas capables de fournir de telles caractéristiques, le Su-57 nécessite un moteur complètement nouveau.

Le moteur izdeliye 30 étape 2 :

6da3aiy.jpg

Le moteur izdeliye 30 étape 2 a été développé au Lyulki Design Bureau sous la direction d'Evgeny Marchukov et en collaboration avec d'autres grandes sociétés de construction de moteurs russes. Selon des données connues, l’izdeliye 30 est un turboréacteur à double circuit avec postcombustion. Au niveau de certaines idées de base, il présente des similitudes avec les moteurs plus anciens des familles AL-31 et AL-41. Mais de nouveaux éléments spécialement conçus pour lui offre une augmentation notable de toutes les caractéristiques de base, permettant d'attribuer le «izdeliye 30» à la prochaine génération de turboréacteurs à double flux. Le moteur a une architecture typique de sa catégorie avec des compresseurs hautes et basses pressions à plusieurs étages, une chambre de combustion et des turbines à plusieurs étages. Derrière les turbines se trouvent une postcombustion et une buse avec TVC (contrôle du vecteur de poussée). Le compresseur assure une compression de l'air entrant avec un degré de 6,7, fournissant un débit d'air allant jusqu'à 20-23 kg/s. La chambre de combustion est équipée d'un système d'allumage plasma installé directement sur les buses. Ces outils enflamment le carburant immédiatement après son entrée dans la chambre de combustion. Pour cette raison, le mode de combustion optimal est maintenu. La température des gaz devant la turbine va de 1950 à 2100 ° K. A titre de comparaison, dans le moteur de série AL-31F, ce paramètre ne dépasse pas 1700 ° K. Selon des données connues, la poussée maximale du moteur du izdeliye 30 atteint 11’000 kgf, postcombustion à 18’000 kgf. A titre de comparaison, le moteur du premier étage AL-41F1 a une poussée de 9’500 et 15’000 kgf, respectivement. L’izdeliye 30 correspond pleinement au niveau mondial des moteurs de cinquième génération. Il peut développer une poussée de 107 kilonewtons en mode croisière et de 176 kilonewtons avec postcombustion.

Ainsi, le Su-57, même avec une masse maximale au décollage supérieure à 35 tonnes, aura un rapport de poussée de plus d'un. Avec une masse au décollage normale, ce paramètre atteindra 1,15-1,2.

Le nouveau moteur doit à terme venir remplacer, lors de la mise en production de série l’actuel AL-41F. L’izdeliye 30 devrait entrer en production durant l’année prochaine, selon les informations transmises par Rostec.

9c333b88c7d64c4908d03daf3fc3ce73-768x432.jpg

Photos : 1 Su-57 de face @ VKS 2 Tuyère izdeliye 30 3 izdeliye 30 à gauche @ Rostec