26/09/2021

Rolls-Royce remotorisera les B-52 !

Rolls-Royce-F130-B52.jpg

La flotte de bons vieux bombardiers Boeing B-52H va continuer à parcourir les cieux, l'US Air Force a annoncé avoir choisi la division nord-américaine de Rolls-Royce pour fournir des turboréacteurs F130 en vue de remotoriser le plus vieux bombardier de sa flotte. Rolls-Royce était en compétition face au CF34-10 de General Electric et le PW800 de Pratt et Whitney. 

Rappel

En 2017, l’US Air Force a publié les détails, ainsi que le calendrier et les concurrents susceptibles de venir fournir un nouveau moteur pour la flotte de bombardier B-52 « Stratofortress ». Au total, ce ne sont pas moins de 608 nouveaux turboréacteurs, qu’il faudra produire pour remplacer les huit Pratt & Whitney TF33 sur chacun des 76 bombardiers B-52H en service au sein de l'US Air Force.

Selon la Division de soutien logistique de l’USAF en charge des B-52, les centrales électriques des moteurs TF33 sont âgées de 60 ans et ne tiendront pas au-delà de 2030. De plus en raison de l'âge, les pièces sont en passe de venir obsolètes et la rareté ce celles-ci inquiètent les équipent de maintenance.

Par ailleurs, une étude a démontré qu’une remotorisation pourrait réduire la consommation de carburant de 20 à 40%. Le remplacement du moteur comprendrait donc la rénovation du système d'alimentation électrique du B-52H, l'installation de nouveaux générateurs et le câblage pour soutenir les nouveaux appareils électroniques. En 2016, l'Air Force dépensait environ 2 millions de dollars par moteur pour réviser les TF33 toutes les 6’000 heures de vol.

Le Rolls-Royce F130 

Rolls-Royce North America a été sélectionnée pour fournir le groupe motopropulseur du B-52 Stratofortress dans le cadre du programme de remplacement des moteurs commerciaux (CERP), prolongeant ainsi une longue histoire de motorisation de l'armée de l'air américaine.

Cette décision signifie que le moteur Rolls-Royce F-130 de fabrication américaine propulsera le B-52 pendant les 30 prochaines années. L'Air Force a fait cette annonce après une vigoureuse compétition pluriannuelle.

Le F130 et sa famille de moteurs commerciaux soit le Rolls-Royce BR700 ont accumulé plus de 27 millions d'heures de vol moteur. Le F130 affiche une fiabilité éprouvée, un coût de cycle de vie exceptionnel et un faible risque d'intégration. Une variante du moteur Rolls-Royce sélectionnée pour propulser l'emblématique B-52 est déjà en service avec l'USAF dans le monde entier, équipant à la fois les avions C-37 et E-11 BACN.

Le F130 offre une fiabilité exceptionnelle avec un haut niveau de préparation aux missions et de faibles besoins en maintenance. Une fois installé, le F130 peut rester sur l'aile pendant toute la durée de vie prévue du B-52. De plus, le moteur F130 offre un rendement énergétique nettement supérieur, une autonomie accrue et des besoins réduits en avions ravitailleurs. Tout aussi important, le moteur est prêt à être intégré à l'aide des outils d'ingénierie numérique de pointe de Rolls-Royce.

Rolls-Royce construira et testera les moteurs F130 dans son usine d'Indianapolis, dans l'Indiana, après l'achèvement récent d'un investissement de 600 millions de dollars pour revitaliser le campus de fabrication de pointe, fournissant certaines des installations de fabrication de pointe les plus avancées sur le plan technologique. La victoire du B-52 CERP crée une demande pour 608 moteurs plus les pièces de rechanges et un nombre limité de moteurs de réserves à produire sur le site et apportera 150 nouveaux emplois de haute technologie et hautement qualifiés pour l'État de l'Indiana.

Jusqu’en 2050

L'US Air Force confirme de son côté que la remotorisation du vénérable B-52H permettra à celui-ci de voler jusqu’en 2050. L’arrivée du nouveau moteur relance la carrière déjà impressionnante du B-52 dont l’arsenal diversifié est appelé à croître considérablement ces prochaines années, notamment avec l'ajout de nouveaux missiles hypersoniques.

USAF_B-52_participating_in_RIMPAC_2010.jpg

Photos : 1 B-52 & moteurs F-130 @ Rolls-Royce 2 B-52@ USAF

 

 

02/03/2021

Spirit of Innovation, l’avion électrique de Rolls-Royce !

32.jpg

Le motoriste Rolls-Royce spécialisé dans les moteurs d’avions travaille sur un projet d’avion électrique à haute performances qui répond au joli nom de « Spirit of Innovation ». Ce projet fait partie d'une initiative appelée Accelerating Flight Electrification (ACCEL). La moitié du projet est financé par l'État par l'intermédiaire de l'Institut de technologie aérospatiale (ATI), en partenariat avec le ministère britannique des affaires, de l'énergie et de la stratégie industrielle ainsi qu'Innovate UK.

Pour l’équipe constituée par Rolls-Royce, l’avion électrique « Spirit of Innovation » de type zéro émission doit atteindre des records avec une vitesse cible, de plus de 300 km/h plus tard cette année déjà. Cette initiative en vue d’accélérer le développement d’une aviation plus respectueuse de l’environnement fait partie d’un programme de recherche de type STEM (science, technology, engineering and mathematics in an interdisciplinary and applied approach).

Ce volet du programme national est centré sur le vol, l'électricité, le recyclage et l'énergie durable. De fait, les ressources proviennent d’élèves de 6e année (3 à 11 ans) et différentes personnes de la société civile. Comme ils sont libres, les parents, les soignants, les enseignants, les éducateurs à domicile, les ambassadeurs STEM et les enfants curieux y ont accès. Ces ressources ont été conçues pour utiliser les ressources quotidiennes de la classe et de la maison. A la base, il s’agit de faire intervenir les différentes idées pour finalement concrétiser de nouvelles approchent qui permettent au final de révolutionner un domaine.

En partant de cette approche Rolls-Royce est parvenu à présenter son prototype d’avion électrique dans un temps record. En fin de semaine dernière le « Spirit of Innovation » a terminé les tests de roulage, se rapprochant ainsi de son vol inaugural. L'avion a démontré qu’il était capable de rouler par ses propres moyens le long d'une piste, propulsé par son groupe motopropulseur électrique de 500 chevaux. L'avion devrait prendre son envol pour la première fois au printemps prochain.

Pour atteindre son objectif ambitieux, Rolls-Royce s'est allié à deux sociétés britanniques : YASA, fabricant de moteurs électriques légers et de haute puissance, et Electroflight, une start-up spécialisée dans les groupes motopropulseurs électriques haute performance, y compris les systèmes de stockage d'énergie. Rolls-Royce estime qu'à pleine puissance, la combinaison du groupe motopropulseur électrique de 500 ch (400 kW)et d'un système de batterie avancé propulsera l'avion à plus de 300 mph, établissant un nouveau record mondial de vitesse pour le vol électrique.

12.jpg

Photo : Le Spirit of Innovation @ Rolls-Royce

29/11/2017

Airbus, Rolls-Royce et Siemens préparent l’avion hybride !

1511861160016.jpg

Airbus et Rolls-Royce et Siemens préparent la conception d’un avion à propulsion hybride-électrique l’E-Fan X. La plate-forme d'essai volante, sera basée sur un BAe146 de 100 places, le vol inaugural est prévu en 2020.

Trois grandes entreprises collaborent à la création de l'E-Fan X, une version de démonstration d'un avion à passagers hybride électrique qui devrait décoller en 2020. À cet égard, Siemens est en train de développer un système de propulsion électrique de deux mégawatts. Le système de propulsion prend forme dans le cadre d'un effort collaboratif Airbus-Siemens lancé en 2016. Cependant, l'E-Fan X lui-même sera développé en dehors de ce contexte.

Les trois partenaires entendent explorer les défis des systèmes de propulsion de forte puissance, tels que les effets thermiques, la gestion de poussée électrique, les effets de l’altitude et de la dynamique sur les systèmes électriques et les questions de compatibilité électromagnétique. L’objectif est de faire avancer et rendre mature la technologie, les performances, la sécurité et la fiabilité pour favoriser une progression rapide de la technologie hybride.

En outre, ce programme vise à fixer les exigences de certification future des avions à propulsion électrique tout en formant une nouvelle génération de concepteurs et d’ingénieurs, afin d’aider l’avion commercial hybride à devenir un peu plus une réalité.

Avec leur participation au programme E-Fan X, Airbus, Rolls-Royce et Siemens apporteront chacun leur expérience et leur savoir-faire dans leurs domaines d’expertise respectifs :

 

  • Airbus sera responsable de l’intégration globale ainsi que de l’architecture de contrôle du système de propulsion hybride et des batteries, et de son intégration avec les commandes de vol.

 

  • Rolls-Royce sera en charge du turbomoteur, du générateur de deux mégawatts et de l’électronique de puissance. Avec Airbus, Rolls-Royce travaillera également sur l’adaptation de la soufflante à la nacelle existante et au moteur électrique Siemens.

 

  • Siemens livrera les moteurs électriques de deux mégawatts et leur boîtier de commande électronique de puissance, ainsi que l’inverseur, le convertisseur DC/DC et le système de distribution de puissance. Ceci marquera l’apogée de la collaboration E-Aircraft Systems House entre Airbus et Siemens, lancée en 2016, et qui vise au développement et à la maturation de divers composants de systèmes de propulsion électrique et à leur démonstration avec différentes catégories de puissance.

 

1511862290891.jpg

 

Photos : le futur E Fan X @ Airbus