07/06/2020

Nouvelle-Zélande : remplacement des Hercules par le Super Hercules !

eight_col_rescue.jpg

Le gouvernement de coalition a confirmé l’acquisition de cinq avions de transport Lockheed- Martin C-130J-30 « Super Hercules » pour remplacer la flotte « d’Hercules »  existante. Le projet est estimé à 1,521 milliard de dollars.

«L'an dernier, le Cabinet a choisi ces appareils comme option privilégiée pour remplacer la flotte actuelle d'Hercules. L'achat du « Super Hercules » a été ma priorité absolue en tant que ministre de la Défense », a déclaré Ron Mark.

Cette nouvelle flotte permettra à la Force de défense de continuer à soutenir la résilience communautaire de la Nouvelle-Zélande, et complété la sécurité nationale et contribuera  avec les voisins du Pacifique d’assurer une sécurité dans la région en matière de transport aérien tactique disponible. Le nouvel avion transportera une plus grande charge utile, est ceci plus rapidement avec un rayon d’action plus grand. La nouvelle flotte sera équipée de capacités spécialisées supplémentaires, notamment une large bande passante, un système de communication par satellite à haute vitesse et une caméra électro-optique/infrarouge.

Selon le calendrier prévu, les « Super Hercules » commenceront à être en 2024. La flotte complète sera opérationnelle à partir de 2025, ce qui permettra un retrait progressif de la flotte actuelle. 

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre « Hercules », cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE-2100D3, dotés d’hélices à six pales. L’avionique de dernière génération comprend notamment deux collimateurs tête haute (HUD) avec un poste de pilotage tout-écran. L’avion a une capacité de 26’000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11’000kg de carburant.

C-130J_900x636.jpg

Photos : 1 Hercules actuel de la RNZF@ RNZF  2 Super Hercules @ LM

15/03/2015

La Nouvelle-Zélande réceptionne ses SH-2G !

AIR_SH-2G-A_Super_Seasprite_lg.jpg

 

La Force de défense de Nouvelle-Zélande (NZDF) a organisé une cérémonie sur la Base aérienne d’Auckland pour l’acceptation formel de ses trois nouveau Kaman Aerospace SH-2G « Super Seasprite ».

 

Les trois hélicoptères sont arrivés en Nouvelle-Zélande en janvier dernier. Cinq aéronefs vont encore arrivé d’ici le mois de septembre. La Force navale de Nou velleZélande devrait déployer les « Seasprite » à bord du navire polyvalent HMNZS Canterbury, ainsi que sur ses deux frégates. Les nouveaux hélicoptères seront affectés au sein de l’escadron n ° 6 de la RNZAF sur la base de Whenuapai à Auckland.

 

Le Kaman SH-2G « Super Seasprite» : 

 

Le SH-2G (I) «Super Seasprite» est un système d'arme maritime intégrée. Le SH-2G «Super Seasprite» était  initialement conçu pour répondre aux exigences rigoureuses de l'US Navy, le SH-2G «Super Seasprite» a le plus haut rapport poids-puissance de tous  les hélicoptères maritimes, assurant une capacité de retour au navire particulièrement sécuritaire, même dans des conditions de vol sur un seul moteur. Sa conception robuste allié à une excellente stabilité et une excellente fiabilité ont été éprouvées par plus de 1,5 millions d'heures de vol. Le SH-2G est un système entièrement intégré, multi-mission maritime conçu pour remplir les missions de  lutte anti-sous-marine (ASW), la lutte anti-surface (ASuW), la surveillance, le transport de troupes ainsi que le ravitaillement et les missions de recherche et de sauvetage (SAR) et missions utilitaires. Les SH-2G de la RNZAF seront dotés de missiles anti-navires Penguin Mk2 et de torpilles légères.

 

 En plus de la Royal New Zealand Navy, le SH-2G «Super Seasprite» est exploité par l'armée de l'air égyptienne et la marine polonaise.

 

AIR_SH-2G_RNZN_Landing_CVN-72_lg.jpg

 

 Photos : Kaman Aerospace SH-2G « Super Seasprite »  @ Kaman