09/06/2018

Premiers « Cobra » jordaniens modernisés !

p1738104.jpg

La Jordanie a remis en service les premier des 12 hélicoptères d'attaque Bell AH-1F « Cobra » qui font l'objet d'un important processus de mise à niveau.

Les deux premiers hélicoptères d'attaque AH-1F « Cobra » améliorés sont arrivés en Jordanie après une passage chez Northrop-Grumman qui mis à jour l'avionique des hélicoptères des années 1980.

C’est le 7 juin que les premiers deux premiers appareils ont été expédiés de Huntsville, en Alabama, en Jordanie pour des essais d'armes et d'acceptation final par la Royal Jordanian Air Force (RJAF).

Les appareils sont recâblés et reconditionnés pour assurer leur qualité et leur intégrité, avant que Northrop-Grumman n'intègre la nouvelle solution avionique. Bell-Textron participe à la remise à neuf des cellules, alors qu'Honeywell participe à la modernisation des moteurs des hélicoptères.

 La nouvelle suite de Northrop-Grumman, comprend un ensemble d'équipement de mission intégrée numérique (IMEP) composé d'un ordinateur de mission FlightPro Gen III disponible dans le commerce, une gamme complète d'afficheurs à cristaux liquides, une carte numérique intégrée et des commandes de navigation. Évolutif et entièrement intégré, l'iMEP repose sur une architecture ouverte et modulaire qui prend en charge l'intégration rapide du matériel et des logiciels tiers. Cette approche flexible évite l'obsolescence et simplifie la croissance de la mission.

28 appareils disponibles :

En plus, des 12 « Cobra » jordaniens qui seront modernisés, le pays a réceptionnés les 16 hélicoptères livrés par Israël à la Jordanie, soit des qui Bell AH-1E/F « Cobra », qui ont pris leur retraite de l'armée de l'air israélienne en 2013. Ceux-ci ont été rénovés avant le transfert à la Royal Jordanian Air Force.

Ces 16 hélicoptères AH-1 sont déjà en service au sein des escadrons 10 et 12 basés à Zarqa, au nord-est de la capitale, Amman. Les Bell AH-1E/F « Cobra » vont protéger les frontières de la Jordanie avec la Syrie et l'Irak contre les incursions possibles par des combattants de l'Etat islamique.

 Le Bell AH-1E/F « Cobra » est armés de missiles BGM-71A « TOW » de roquettes de 70 mm, ainsi que du canon en tourelle M197 « Gatling » de 20mm.

AH-1-RJAF.jpg

Photos : 1Bell AH-1F « Cobra » modernisé 2Cobra de la RJAF @ RJAF

 

26/10/2017

F-16 hollandais pour la Jordanie !

Two_F-16_of_the_Royal_Jordanian_Air_Force.jpg

Les six premiers des 15 avions de combat multirôle Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon » que les Pays-Bas ont vendus à la Jordanie ont été transférés de la base aérienne de Volkel par des pilotes jordaniens pour leur nouvelle maison à la base aérienne d'Al-Azraq le 25 octobre dernier.

Renforcement de l’aviation jordanienne :

À ce jour, la Jordanie a reçu un total de 35 F-16 des gouvernements américain et néerlandais. Les Pays-Bas ont vendus 15 avions de combat F-16 MLU excédentaires à Amman.

Dans un premier temps, s’est l'assistance militaire américaine qui a permis la modernisation de l'armée de l'air jordanienne, avec des chasseurs F-16 d’occasion de l’US Air Force. Ce soutien fait suite à l’appui de la Jordanie aux États-Unis pendant la guerre du Golfe, les États-Unis ont repris leurs relations militaires avec la Jordanie en commençant par le don de 16 F-16A et 4 F-16B entreposés au Centre de maintenance et de régénération aérospatiales (AMARC) de la base militaire de Davis Monthan. Les livraisons ont débuté en 1997 et se sont achevées l'année suivante pour venir remplacer les Mirage F1CJ dans le rôle de défense aérienne.

Avec l’arrivée prochaine des 15 F-16 hollandais, l’avion américain forme dorénavant l’épine dorsale de la RJAF.

Un nouvel avion à partir de 2020 :

La Jordanie ne va pas s’arrêter en si bon chemin, la modernisation de son école de pilote militaire avec l’arrivée prochaine du Pilatus 21, prépare l’achat d’un nouvel avion de combat à partir de 2020, pour venir épauler, puis remplacer les actuels F-16.

 

Photo : F-16 jordaniens @ RJAF

25/07/2017

Des S-70 « Black-Hawk de plus en Jordanie !

32345.jpg

La Royal Jordanian Air Force (RJAF) a réceptionné deux autres hélicoptères Sikorsky S-70 « Black Hawk » supplémentaires en plus des 24 appareils déjà en service. L'événement a été annoncé par l'ambassade des États-Unis en Jordanie le 23 juillet dernier.

Le transport de ces deux « Black-Hawk » additionnels a été effectué à l’aide d’un Boeing C-17 « Globemaster III » de l'US Air Force (USAF). Au total se sont 12 hélicoptères S-70 qui viendront compléter la flotte actuelle d’ici le mois d’octobre.

Actuellement, le RJAF utilise le « Black-Hawk » dans un certain nombre de rôles qui incluent des opérations spéciales. Ces appareils sont notamment utilisés pour renforcer la sécurité à la frontière contre les forces de l'Etat islamique en Syrie et en Irak voisines et à permettre aux forces de réaction rapide de l'armée royale jordanienne de déployer immédiatement des forces partout dans le pays.

Le Sikorsky S-70 :

Le Sikorsky S-70i est un dérivé des versions MH-60 destiné à l’exportation. La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau Black-Hawk. Le HAWK «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed-Martin, le S-70i (MH-60) représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Photo : S-70 « Black-Hawk » jordanien @ RJAF

 

 

16/11/2016

Le premier PC-21 jordanien a volé !

unnamed-1.jpg

Stans, le premier exemplaire du PC-21 destiné à l’école de l’armée de l’air jordanienne a effectué hier son vol inaugural depuis les installations de l’avionneur Pilatus. L’avion de série 283 porte le numéro 1170 et l'immatriculation temporaire HB-HXA.

Rappel :

La Royal Jordanian Air Force (RJAF) a opté pour l’achat de 8 Pilatus PC-21 écoles en avril 2016. Cette commande remplace celle d’août 2015, dans laquelle le pays avait porté son choix sur le PC-9M. Ce changement semble également confirmer que la RJAF prépare la modernisation de sa flotte d'avions de combat avec le choix d'un nouvel aéronef d'ici 2020.

La Royal Jordanian Air Force (RJAF) en effet revu son cahier des charges et demandé à l’avionneur suisse de modifier son choix en direction de la dernière génération d’avion école que représente le PC-21. La commande comprend également un simulateur, du matériel de formation et un ensemble complet de soutien logistique.

Soucieux de moderniser ses installations de formation de pilotes, la RJAF a opté pour le Pilatus le PC-21, sachant qu'il fournira des performances excellentes et un rapport coût-efficacité pour la formation de base et avancées de ces pilotes.

Pour l’avionneur suisse il s’agit du septième client pour le PC-21 et le sixième à l’exportation. Les pays utilisateurs sont la Suisse (8), Singapour (19), l’Arabie Saoudite (55), Emirats arabes unis (25), le Qatar (24) l’Australie (49) et la Jordanie (8).

La génération PC-21:

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition directe, vers des chasseurs modernes, tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

unnamed.jpg

Photos : le premier PC-21 destiné à la RJAF @ Stephan Widmer