01/10/2017

Les RC-135W de la RAF au complet !

3232.jpg

La Royal Air Force (RAF) a reçu son troisième et dernier avion oeing RC-135W « Airseeker » de renseignement, surveillance et de reconnaissance (RSR). L'avion n°ZZ666 est arrivé à sur la base de Waddington dans le Lincolnshire quelques mois avant l'annonce. Au total la RAF a payé près de 1 milliard de dollars pour le mise en place du programme « Airseeker » du Royaume-Uni.

De nombreuses améliorations : 

Depuis la livraison du premier « Airseeker »  à la RAF en en 2014, plus de 60 améliorations ont été intégrées sur la flotte, allant de la mise à niveau des systèmes de mission à l'amélioration des moteurs en vue d’une efficacité accrue en terme de consommation et de durabilité. 

Le RC-135W :

Le Boeing RC-135 est la base d'une famille d'avions de reconnaissance électronique conçue à partir du C-135. Le RC-135V/W « Rivet Joint « est l'avion de type SIGINT (Renseignement électromagnétique  et électronique) de l'US Air Force. Il surveille à la fois les communications radio et les signaux électroniques émis par les radars adverses. Il dispose par ailleurs de capacités de brouillage de ces signaux.

Photo :RC-135W de la RAF @ Global Aviation

08/08/2016

Les Sukhoi Su-34 dotés d’une nacelle de renseignement !

1396012_-_main.jpg

Les avions d’attaque au sol russe de type Sukhoi Su-34 « Fullback » ont commencé à recevoir des nacelles de renseignement électronique (ELINT).

La force aérienne russe a débuté l’introduction d’une nacelle de type UKR-RT sous le ventre de ses Su-34 « Fullback ». Cette nacelle semble être dérivée du système ELINT M-410 utilisé à bord des appareils de type Tupolev Tu-214R. Le système UKR-RT est produit par le conglomérat de défense Almaz-Antey, Ce nouveau système doit permettre au Su-34 de détecter les centres de communication et les radars ainsi que les emplacements des systèmes de guidage de drones en temps réel.

Cette nouvelle capacité va permettre d’étendre le rôle des Sukhoi Su-34. Ceux-ci seront dorénavant capables non seulement d’attaques aériennes de précision, mais pourront ainsi œuvrer en matière de renseignement. Du point de vue tactique le choix des russes se justifie de deux manières. La première permet en temps de paix de mener des missions de reconnaissance électronique bien plus discrètes que les gros avions de type Tu-214R. En temps de guerre, ce choix la reconnaissance électronique sera moins vulnérable sur les su-34 et permettra de repérer et d’attaquer quasi simultanément les objectifs ennemis.

 

Photo : Su-34 doté d’une nacelle UKR-RT @ Sergy