31/08/2011

Boeing présente son nouveau B737 MAX !

 

 

K65420-4.jpg

 

 

SEATTLE, Boeing vient officiellement de présenter son B737 remotorisé sous l’appellation "737 MAX", le conseil d’administration de la société ayant approuvé le lancement de la nouvelle variante. Cet appareil doit pouvoir venir concurrencer  l’A320 NEO. Boeing annonce déjà que 496 appareils ont été pré-commandés par cinq compagnies aériennes notamment par la compagnie American Airlines.

Le B737 MAX :

Si Boeing n’a pas cessé d’améliorer son B737 avec l’actuelle version « Next Generation » qui comprend un réaménagement intérieur avec le Design « Sky Interior », l’apport de Winglets et l’arrivée de la version 7B du moteur CFM-56 couplé à une amélioration du dessin de l’aile, il fallait au constructeur américain réagir et faire face non seulement à la remotorisation de la famille A320 mais également à la menace que représente les nouveaux appareils sur le secteur des mono-couloirs.

Le B737 MAX sera motorisé avec le LEAP-1B du consortium CFM international (l'A320 NEO avec le  LEAP-1A, soufflante sensiblement plus grande , même technologie)  et permettra une réduction de l’ordre de 16% en matière de consommation. L’appareil permettra d’économiser 277'000 de CO2  et 175 millions de livres de carburant par année, ce qui peut se traduire par une moyenne de 85 millions de dollars économisé en fonction du coût du baril de pétrole. L’avion reprendra également les nouvelles nacelles pour moteur au dessin optimisé comme celles qui équipent le B787 et le B747-800.

Cette remotorisation démontre par contre que Boeing a résolu la problématique de la garde au sol ce qui pouvait gêner la mise en place de nouveau moteur dont la soufflante dispose d’une soufflante plus volumineuse. Pour l’instant Boeing n’a pas donné de réponse quant à  une possible motorisation avec le PW-1000 « Pure Power » de Pratt & Whitney.

Pour Boeing, la désignation « MAX » représente la quintessence de l’ensemble des améliorations disponibles à ce jour pour équiper son B737, tant du point des besoins des compagnies que des passagers. Début des livraisons  en 2017. 

6am2.jpg

 

 


Estimation des besoins :

Boeing table sur une estimation  de la demande mondiale de plus de 23 000 avions dans le segment du marché  des mono-couloirs du type 737 au cours des 20 prochaines années pour  une valeur de près de 2 milliards de dollars.

Analyse :

Boeing se devait de réagir et il l’a fait, certes, le constructeur de Seattle marque sensiblement le pas vis-à-vis  d’Airbus, qui a su réagir plus rapidement sur la décision de remotoriser sa gamme de mono-couloirs. Mais, Boeing confirme avec près de 500 prés-commandes les besoins d’un tel appareil sur le court terme. D’ailleurs l’hésitation de Boeing est due à une réflexion plus profonde sur le lancement ou non d’un nouveau modèle. Et là, Boeing s’est trouvé coincé avec le lancement des B787, B747-800 et la mise au point du B767 «New Generation Tanker». Airbus, finalement connait  les mêmes difficultés, avec ses ingénieurs occupés sur la finalisation de l’A380, le développement de l’A350. Les deux constructeurs ont donc choisit la solution de la remotorisation et gardent la mise au point d’un nouveau mono-couloir pour l’après 2020. Un élément se dessine également, le duopole que représente Airbus/Boeing n’est pas prêt à lâcher à la concurrence le marché des mono-couloirs contrairement à ce qui pouvait sembler il y encore trois ou quatre ans. Cette même concurrence est d’ailleurs sérieusement mise à mal au vues des extraordinaire succès de l’A320NEO et du potentiel du B737 MAX, seul Bombardier et son CSeries semble tirer, mais de loin, son épingle du jeu !

6am1.jpg

 

 

Photos : le B737(-700,-800,-900) MAX de Boeing @ Boeing