06/11/2011

La remotorisation d’avions s’avère payante !

 

Boeing.jpg


 

La décision de remotoriser une gamme d’avion commercial s’avère visiblement particulièrement payante ! Airbus qui s’est lancé en premier avec sa famille A320 pour proposer le NEO (New Engine Offer) en fin d’année dernière dispose d’un cahier de commande de plus de 1000 appareils à ce jour. Le constructeur américain Boeing qui a longtemps hésité, pour finalement se lancer dans la remotorisation du 737 et offrir en fin d’été le B737 «MAX» se voit en quelques mois engranger de nombreuses commandes.

Détail de la remotorisation :

SEATTLE,  Boeing  a annoncé  que le programme B737 «MAX» a déterminer  le diamètre du compresseur primaire à 1,68 m équipera la soufflante du nouveau moteur LEAP-1B du consortium CFM International. Ce choix doit permettre d’intégrer le nouveau moteur sous l’aile et permettre un taux de dilution qui devrait avoisiner les 8:1. La problématique pour Boeing provient du fait que la garde au sol sera sensiblement trop courte, et les ingénieurs ont opté pour un allongement du train d’atterrissage de l’ordre d’une vingtaine de centimètres.

En parallèle aux modifications dues à la remotorisation, le constructeur de Seattle prévoit d’affiner l’aérodynamique du cône de queue de l’avion et l’ajout de commandes de vol électriques.

Pour Boeing, le B737 «MAX» consommera de 10 à 12 % de moins de carburant que la version actuel, le B737 NG. Ces améliorations devraient permettre à une flotte de 100 appareils d’être plus économe de l’ordre de 227 000 tonnes de CO2 par an et d’économiser 175 millions de livres de carburant par an, qui se traduiront  par 85 millions de dollars en économies de coûts.

La configuration du B737 «MAX»devrait être gelée en 2013. Le premier vol est prévu en 2016 en vue d’une entrée en service début 2017.

Les commandes s’accélèrent :

Tout comme Airbus, Boeing voit son carnet de commande s’envoler depuis sa décision de proposer le B737 en version remotorisée. En moins de quatre mois, Boeing à vu ses commandes augmentées de manière exponentielles, avec à ce jour 600 appareils, de la gamme « 737 MAX» de la part de huit compagnies aériennes.

Airbus et Boeing dominent donc très nettement en matière de commandes et pas seulement sur les appareils bicouloirs mais sur les monocouloirs ne laissant ainsi que quelques miettes à la concurrences !

K65420-4.jpg

 

 

Photos : les futurs B737-700 et -800 «MAX» @ Boeing