23/08/2019

Des CH-149 additionnels pour le Canada !

CH-149-Cormorant_Keypublishing-1068x574.jpg

Le gouvernement du Canada lance l’achat de deux hélicoptères Leonardo CH-149 « Cormoran » supplémentaires pour soutenir les opérations de recherche et de sauvetage (SAR).

Chaque année, l'Aviation royale canadienne (RCAF) effectue environ  1’000 missions dans le cadre de la recherche et du sauvetage, une mission essentielle des Forces armées canadiennes. Avec la mise à niveau des CH-149 « Cormoran » et une augmentation de la taille de la flotte, les Forces canadiennes vont continuer à fournir des services de recherche et sauvetage dans un environnement difficile. 

Concernant la flotte d’AW101 (CH-149 Cormoran) :

Plus de 190 hélicoptères AW101 ont été construits ou vendus à des clients civils et militaires à travers le monde dans une grande variété de configurations. La flotte mondiale a atteint plus de 200.000 heures de vol au Canada, au Royaume-Uni, Italie, Danemark, Portugal et le Japon offre des performances exceptionnelles et un degré extrêmement élevé de sécurité.

Les Forces canadiennes ont mené des milliers de missions et des centaines d'opérations de sauvetage, y compris:

  • A 1’200 km. Aller et retour au large de Terre-Neuve;
  • Une aide au sauvetage de nuit, à crevasse profonde de 30 mètres 8700 "sur le côté d'un glacier;
  • Un voyage 3,500 km pour sauver un chasseur échoué sur un écoulement de la glace de l'Arctique.

Le Cormoran a un taux de disponibilité de mission qui atteint les 98%, attestant de sa fiabilité en cas d'urgence et de déploiement d'une mission critique.

En ce qui concerne la mise à jour des CH-149 :

Le programme CMLU mettra à niveau les CH-149 « Cormoran » conformément à la dernière norme AW101-612, actuellement livrée en Norvège, offrant ainsi une voie de mise à niveau à faible risque avec une solution moderne et éprouvée. Ces améliorations des capacités et des équipements incluront une avionique à la pointe de la technologie, un nouveau «cockpit », l’ajout des derniers capteurs, des technologies radar et de recherche avancée, des moteurs plus puissants à commande numérique, des communications sans fil en cabine, un éclairage LED, une mise à niveau des treuils de sauvetage, des solutions de formation synthétiques.

Photo : CH-149 « Cormoran » @ RCAF

 

28/06/2017

Second S-92 pour les garde-côtes coréens !

1.jpeg

La Garde-côtière de Corée du Sud a accepté la livraison de son deuxième hélicoptère S-92 pour la recherche et le sauvetage après une cérémonie qui a eu lieu hier. Les garde-côtes coréens exploitaient pour l’instant un seul hélicoptère S-92 depuis mars 2014. À ce jour, cet hélicoptère a effectué plus de 850 heures de vol, sauvant plus de 30 vies dans les missions de recherche et de sauvetage et de transport médical d'urgence (MEDEVAC). A noter que deux autres S-92 sont en option pour un complément d’achat.

Le Sikorsky S-92 :

En tant que plateforme de recherche dédiée au sauvetage, l'hélicoptère  S-92 est équipé de systèmes de pointe, y compris un système de contrôle de vol automatique qui permet au pilote de voler en mode de recherche pré-programmés et effectuer des manœuvres délicates. Doté d’une avionique numérique le S-92 dispose d’une panoplie complète :  un radar météorologique, un capteur infrarouge avant et un système de vidéo numérique pour enregistrer les sauvetages.

Au total, se sont quatre Sikorsky S-92 qui équiperont progressivement la Garde côtière irlandaise, l'appareil accepté est le 33ème hélicoptère du type S-92 en version SAR a achetés auprès de Sikorsky Aircraft, depuis 2004. Des s-92 volent déjà en Ecosse sous contrat de la Grande-Bretagne.

Sikorsky a livré 151 hélicoptère  S-92 pour les opérateurs dans le monde entier depuis 2004. Parmi ces appareils, 33 sont engagés dans les opérations SAR. La flotte a accumulé un total de 370.000 heures de vol. La disponibilité des avions s'élève à 95%.

Photo: S-92 des garde-côtes coréens@ Sikorsky

08/12/2016

Le Canada a choisi l’Airbus C-295W !

1430311667963.png

Otawa, l’information transpirait depuis hier déjà, le gouvernement canadien a confirmé aujourd’hui le choix de l’Airbus C-295W comme plateforme de son nouvel avion de recherche & sauvetage (FWSAR). Cet appareil doit venir remplacer la flotte actuelle composée de Havilland Canada CC-115 « Buffalo » et de CC-130H « Hercules ».

Une liste réduite :

Le groupe de travail engagé dans le processus de recherche du futur avion de sauvetage travaillait depuis le début de cette année avec une liste réduite composée de l’Embraer KC-390, de l’AleniaAermacchi C-27J «Spartan » et l’Airbus C-295W.

Airbus fournira 16 appareils de type C-295W qui seront repartir sur quatre bases dans tout le Canada. L’avion sera employé pour les missions de recherche et sauvetage depuis l'Arctique jusqu'à la frontière sud avec les États-Unis. Le contrat est estimé à près de coûtait 2,4 milliards de dollars. Les livraisons auront lieu entre 2019 et 2022. Le C-295W est le plus petit et le plus lent des trois soumissionnaires, Airbus a mis l'accent sur l'efficacité et l'expérience du C-295 et notamment ses coûts d‘exploitation particulièrement faibles. L'appareil est notamment en service au sein des Gardes Côtes américains sous la dénomination HC-144A. Les équipements ne sont pas encore précisés, mais les C-295W canadiens seront doté d'un FLIR aisni que d'un radar qui permettront aux équipages de localiser plus facilement les personnes en détresse, même dans l'obscurité et dans des conditions météorologiques difficiles.

L’Airbus C-295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance. 

Ce contrat porte à 185 le nombre de C295 vendus par Airbus dans le monde depuis les débuts de ce programme en 1997.

 

C295_SAR-cabin-e1363379574116.jpg

Photos : C-295W aux couleurs du Canada@ Airbus

 

24/12/2015

Canada, Embraer propose le KC-390 !

yourfile.jpg

L’avionneur brésilien Embraer se positionne avec une offre en vue du remplacement des « bons vieux » De Havilland Canada CC-115 « Buffalo » (DHC-5) de recherche & sauvetage en service au sein de la Royal Canadian Air Force (RCAF).

 

Rappel :

Le Canada cherche activement un remplaçant pour sa flotte de CC-115 « Buffalo » et de ses C-130 recherche et de sauvetage. Jusqu’ici, trois concurrents étaient annoncés pour cette compétition, avec le C-27J « Spartan » d’Alenia-Aermacchi, le C-295 d'Airbus Military et le V-22 « Osprey » de Boeing/Bell. Le projet de remplacement est estimé à près de 1,55 milliards de dollars pour l'acquisition de 17 aéronefs à voilure fixe à partir de 2018.

 

Embraer, le quatrième concurrent :

L’avionneur brésilien confirme Embraer qu'il va répondre à la demande ASAR du gouvernement canadien, dont la demande d’offre a été lancée en en mars. La limite d’offre a été fixée au 11 janvier 2016. Pour Embraer, le KC-390 est parfaitement adapté pour les missions SAR dans des environnements les plus exigeants. De plus, selon le nouveau calendrier de l’avionneur, le KC-390 doit être certifié au début de 2017 et pourrait, donc, débuter les livraisons l’année suivante, selon les exigences du Canada.

 

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. L’avion offre une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

1_KC-390_Take_Off_02.jpg

Photos : 1 KC-390 aux couleurs canadiennes 2 prototype du KC-380 @ Embraer