09/11/2017

Embraer confirme la livraison du KC-390 en 2018 !

Embraer-KC-390.jpg

L’avionneur brésilien Embraer confirme qu’il livrera son premier avion de transport et de ravitaillement en vol tanker KC-390 à partir du milieu de l'année prochaine, les tests en vol ayant atteint un stade avancé.

Dans un communiqué de résultats du troisième trimestre publié le 27 octobre, Embraer a déclaré qu'il "augmentera la production du KC-390" l'année prochaine, "avec la première livraison de ce jet prévu dans la seconde moitié de 2018". À ce jour, l'armée de l'air brésilienne est le seul acheteur confirmé pour le biréacteur, avec le service d'une flotte de 28 avions. La société a déjà présenté un plan de remise de ses deux premiers avions clients en 2018.

Le développement et la certification du KC-390 ont progressé comme prévu, avec les deux prototypes (avions 001 et 002) dépassant 1’350 heures de vol, avec des tests de largage de parachutistes à haute altitude et de l’utilisation de lunette de vision nocturne.

Les activités de production progressent, avec les trois premiers exemplaires de série qui se trouvent déjà dans le processus d'assemblage et la fabrication de pièces ayant débuté pour les avions 006, 007 et 008.

Pendant ce temps, le constructeur brésilien affirme qu'il est dans "un stade avancé de négociation" avec le gouvernement portugais sur une vente potentiellement à cinq avions, Lisbonne souhaitant également une option pour un sixième exemple.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

1663935710.jpg

Photos : 1 KC-390 2 le cockpit@ Embraer

25/02/2016

Le V-22 ravitailleur en vol !

1565624_-_main.jpg

Boeing a développé un système de ravitaillement, destiné à équiper son aéronef à rotors basculants V-22 « Osprey ». Cet équipement pourrait venir équiper les appareils en service au sein de l’US Marines Corps (USMC) en 2018.

L’USMC a besoin de compléter ses capacités en matière de temps de vol, pour cela, Boeing a développé un kit de ravitaillement destiné au V-22. Le système VARS (V-22 Aerial Refueling System) qui est actuellement en test devrait prochainement recevoir un premier contrat destiné à fournir l’USMC. Ce système doit permettre de ravitailler l’ensemble des aéronefs du Corps des Marines, soit les hélicoptères et les avions de combat.

Cette nouvelle possibilité pour la flotte de V-22, fait partie d’une variété d'améliorations prévues pour l’exploitation de l’aéronef sur les prochaines vingt années de service.

Le V-22 « Osprey » est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 230 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions a été validé.

 

Photo : Tests du système VARS @ Boeing