02/08/2022

Le YY-20 ravitailleur en service !

xian yy-20,ravitailleur en vol,les nouvelles de l'aviation

La Chine avance vite, très vite ! L’armée de l’air de l’Armée populaire de libération (PLAAF) a commandé la variante de ravitaillement en vol du transport stratégique Xian Y-20, sous l’appellation YY-20 initialement nommée Y-20U. Cette nouvelle variante est déjà en service avec ses premiers exemplaires.

Les premiers YY-20 ravitailleurs travaillent actuellement à des exercices de ravitaillement en vol avec des avions de combat J-16 a confirmé l’agence de presse Xinhua le 31 juillet dernier. Plus précisément, le porte-parole de l'Air Force, Shen Jinke, a présenté lors de l'Open Event de l'Air Force Aviation et de la conférence de presse du Changchun Air Show le 31 juillet que récemment, les avions YY-20 et J-16 ont effectué des entraînements de ravitaillement en vol en direction de la mer et amélioré le niveau d'entraînement au combat. Et d’ajouté : « Sous la direction des réflexions de Xi Jinping sur le renforcement de l'armée, l'armée de l'air a systématiquement développé des armes et des équipements de haute technologie conformément à l'objectif stratégique d’ intégration de l'air et de l'espace, à la fois offensive et défensive ».

Le Xian YY-20 représente la nouvelle génération d'équipements de ravitaillement en vol de la Chine, qui peut améliorer efficacement la portée à longue distance de la force aérienne.

Le Xian Y-20 « Kunpeng »

Le Xian Aircraft Industrial Corporation Y-20 « Kunpeng » est l’aboutissement d’un long programme, devant permettre à la Chine de se doter d’un appareil lourd de transport militaire stratégique. Les ingénieurs chinois n’ayant pas d’expérience pour un tel appareil, ils ont dû faire appel à des consultants russes et ukrainiens en ce qui concerne les domaines critiques de l’avion. D’une envergure de 50 mètres, l’Y-20 est propulsé par quatre réacteurs d’origine russe de type Soloviev D-30P-2 pour l’instant. Selon les premières déclarations chinoises, les avions sont dotés des réacteurs WS-20 chinois. L’avion utilise de nombreux matériaux composites. Pour abaisser les coûts de fabrication, plusieurs éléments ont été produits à l’aide d’imprimantes 3-D.

Exploité par un équipage de trois personnes, l’Y-20 est conçu pour transporter jusqu’à 60 tonnes de fret jusqu’à 4’400km (2'734 miles) à une vitesse de croisière de mach 0,75 et avec un plafond pratique de 13'000 mètres (42'700 pieds). Selon l’avionneur chinois, l’avion est capable de décoller sur 700 mètres. L’avionique comprend quatre grands écrans couleurs EFIS.

L’avion existe en version ravitailleur et une version dotée d’un radar d'alerte précoce (AEW), d’une version de guerre électronique et en préparation.

xian yy-20,ravitailleur en vol,les nouvelles de l'aviation

Photos : YY-20 ravitailleurs pour les J16 et J-31 @ Xinhua

 

03/02/2022

Modernisation des avions ravitailleurs IL-78MP pakistanais ! 

il-78mp,ravitailleur en vol,armée de l'air pakistanaise,les nouvelles de l'aviation

La société ukrainienne NARZ Nikolaev Aircraft Repair Plan SE membre du groupe Ukrspetsexport a achevé la révision majeure et la modernisation du second ravitailleur en vol IL-78MP de l'armée de l'air pakistanaise. Cette société a également remporté le contrat de modernisation pour les 2 autres appareils.

Les travaux ont été réalisés avec succès dans le cadre d'un contrat de plusieurs millions conclu entre l'entreprise publique Ukrspetsexport et le Bureau des achats de l'armée de l'air pakistanaise en juin 2020. La société Ukrspetsexport a remporté l’appel d'offres pour la réparation des 4 Il-78Mp pakistanais.

Rappel

Les quatre IL-78MP ont été achetés par le Pakistan en Ukraine. Ces appareils d’occasions faisaient  partie de la 106e division d'aviation de bombardiers lourds de l'aviation à long rayon d'action de l'armée de l'air de l'URSS (aérodrome d'Uzin) dont l'Ukraine a hérité. Ces appareils étaient alors  stockés en Ukraine. En 2006 un contrat d’achat a été signé par l'armée de l'air pakistanaise avec Ukrspetsexport la valeur du contrat n'étant que de 25,68 millions de dollars (seulement 6,42 millions de dollars par avion). Le premier avion, qui a reçu le numéro pakistanais R09-001 (ancien CCCP / UR-76742, a été transféré à l'armée de l'air pakistanaise en décembre 2009, suivi par des avions avec des numéros de pakistanais R10-002 (ex-URSS/ UR-76730), R11-003 (ex-URSS/UR-76675) et R11-004 (ex-URSS/UR-76682) de septembre 2010 à décembre 2011.

L’IL-78 « MIDAS »

L’Iliouchine Il-78 « Midas » est un avion ravitailleur russe. Il a été développé en Union soviétique dans les années 1980. Le premier vol a eu lieu le 26 juin 1983. L’Il-78 est entré en service en 1985. L’Il-78 a été développé à partir de l’avion de transport Iliouchine Il-76MD « Candid-B ». Sa mission principale est le ravitaillement en vol de bombardiers stratégiques, chasseurs et intercepteurs. L’Il-78 peut ravitailler jusqu’à quatre avions en même temps.

IMG_8905.jpeg

Photos : IL-78MP pakistanais @ FAP

 

01/02/2022

Airbus & Lockheed Martin s'allient pour le prochain ravitailleur américain !

lmxt_2-e1643643992971.jpg

Dans le cadre du programme KC-Y de l'Air Force, soit le second volet pour l’acquisition d’un futur avion ravitailleur pour l’USAF, l’avionneur européen s’est allié avec l’américain Lockheed Martin.

Rappel

La majorité de la flotte de pétroliers stratégiques d'aujourd'hui a atteint rapidement l'âge de la retraite, mais les efforts de modernisation ne comblent pas l'écart grandissant dans la capacité des pétroliers stratégiques américains un manque à gagner qui sapera tout combat futur dans l'Indo-Pacifique et au-delà.

L’USAF a besoin d’un renouvellement rapide

La solution consiste dans l’achat d’un nouveau ravitailleur pour l'US Air Force qui non seulement doit réduire cet écart, mais offrir un aéronef prêt pour la mission et éprouvé, conçu pour soutenir spécifiquement l'Amérique dans le combat haut de gamme du Pacifique auquel le Pentagone se prépare aujourd'hui.

L’offre du LMXT

Lockheed Martin & Airbus proposent le LMXT en réponse au programme de ravitaillement stratégique KC-Y de l'Air Force. Le LMXT est basé sur l’A330 MRTT, et en cas de choix, il sera construit aux Etats-Unis sur le site d'Airbus Mobile en Alabama et la conversion effectuée sur le site de Lockheed Martin à Marietta en Géorgie. La version américaine de l’A330 MRTT, sera capable d'accomplir toute la gamme de missions exigées des avions de ravitaillement en vol, en s'appuyant sur le bilan de combat éprouvé du Multi Role Tanker Transport (MRTT) de l'Airbus A330 dans les opérations de ravitaillement avec flèche et panier avec tuyau souple. En tant que maître d'œuvre, Lockheed Martin travaillera directement à la mise en œuvre des exigences spécifiques à l'US Air Force au sein du LMXT.

Les certifications actuelles de ravitaillement en vol du récepteur pour la cellule LMXT incluent : le F-35A, F-22, F-16, A-10, B1-B, C-17, E-3, E-7, F-15, P-8A.

Les caractéristiques supplémentaires du LMXT qui le différencient clairement des autres concurrents sont : une autonomie et capacité de déchargement de carburant considérablement améliorées. Un système de ravitaillement « fly-by-wire » éprouvé actuellement certifié et utilisée par les alliés pour ravitailler les avions récepteurs de l'US Air Force lors d'opérations dans le monde entier. Le premier système de ravitaillement en vol/air-air (A3R) entièrement automatique au monde de caméra et de vision avancé opérationnel et éprouvé

 Photo : Le version LMXT de l’A330 MRTT offerte pour l’USAF @ Lockheed Martin

 

01/11/2021

Le Japon réceptionne son premier KC-46A ! 

1594727772.jpeg

L’avionneur américain Boeing a livré le premier avion ravitailleur KC-46A au Japon, a annoncé dimanche la compagnie, la première livraison de l'avion de ravitaillement aérien à un client en dehors des États-Unis. 

La Force aérienne japonaise d'autodéfense (JASDF) a pris livraison de l'avion dans le cadre d'un contrat signé pour la première fois en 2017. Boeing, dans un communiqué, a qualifié cette livraison d'"étape importante" pour la coopération américano-japonaise dans la région indopacifique.

Boeing présente l'avion comme son ravitailleur le plus à la pointe de la technologie, équipé de capteurs avancés et capable de transporter du fret et des passagers pendant qu'il ravitaille d'autres avions. La livraison de dimanche intervient à un moment tendu pour le Japon, car elle cherche à contrer l'affirmation militaire de la Chine en Asie.

« Les nouveaux ravitailleurs japonais joueront un rôle inestimable dans l’alliance de sécurité entre nos deux pays », a déclaré le colonel Jason Lindsey, directeur du programme du système KC-46 de l’US Air Force. Le KC-46 de Boeing sera un multiplicateur de force dans l'alliance de défense américano-japonaise. Il peut ravitailler en carburant tous les avions militaires américains, alliés et de la coalition compatible avec les procédures internationales de ravitaillement en vol, à tout moment, pour n'importe quelle mission, et peut transporter des passagers, des marchandises et des patients à tout moment et en tout lieu. 

Rappel :

Boeing a remporté le contrat initial pour le premier avion de type KC-46 pour le Japon et les services logistiques en décembre 2017 à la suite du concours de ravitaillement en vol KC-X du ministère japonais de la Défense. Un contrat pour un deuxième KC-46 a été attribué à Boeing en décembre 2018. Boeing assemble des avions KC-46A pour l'US Air Force et le JASDF sur sa ligne de production de B767 à Everett. 

Le KC-46A « Pegasus » 

Le KC-46A Pegasus « New Gen Tanker » est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matière d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le « New Gen Tanker » se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le « New Gen Tanker » met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 « Dreamliner ». Le « New Gen Tanker » dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire). 

Photo : KC-46A japonais @ Nick Dean 

14/07/2021

Le KC-46A a atteint sa première phase opérationnelle !

210712-F-ZZ000-0009.JPG

Le Boeing KC-46A a longtemps souffert de faiblesses, mais l’avion se dirige maintenant en direction de sa capacité opérationnelle provisoire (ICR). 

« Les six derniers mois d'utilisation opérationnelle et d'évaluation programmatique indiquent que les conditions ont été remplies pour la déclaration ICR de l'ensemble de missions « Centerline Drogue System », a déclaré Van Ovost. "Cette décision reflète une approche fondée sur les risques, les données et l'analyse des contraintes pour libérer les capacités opérationnelles du KC-46A à la force interarmées."

Le KC-46A est un système en pleine acquisition de maturité avec certaines restrictions opérationnelles, mais il possède désormais des capacités éprouvées qui peuvent être utilisées de manière opérationnelle pour le ravitaillement en vol avec le panier souple. L’US Air Force continue d'effectuer le ravitaillement en vol avec des chasseurs, des bombardiers et des avions de transport pour des missions d'entraînement, d'exercice, de démonstration et de familiarisation avant d'opérationnaliser officiellement la capacité. Le concept ICR fournit une approche basée sur les données pour certifier ces capacités de manière incrémentielle à mesure que le programme progresse vers la pleine capacité opérationnelle (FOC).

On notera que deux lacunes importantes doivent encore être résolues, elles concernent le système de vision à distance 2.0, soit un ensemble de caméras et de capteurs qui permettent à l'opérateur de perche de diriger la perche fixe de carburant de l'avion récepteur et la refonte de cette dernière qui produit trop de résistance à la poussée pour ravitailler. Le KC-46A n'atteindra pas le FOC tant que ces défauts ne seront pas corrigés.

Photo : le KC-46A peut maintenant correctement ravitailler avec le panier @ USAF