15/11/2016

L’400M ravitaille un A400M !

aar-0001-1024x684.jpg

Airbus Defense & Space a effectué deux vols d'essai depuis ses installations de Séville en Espagne, pour évaluer les capacités de ravitaillement air-air de son avion de transport stratégique A400M « Atlas »

Au cours des vols, 50 contacts entre deux A400M ont été réalisés à la fois en vol en palier et en virage, à l'aide d'un kit additionnel de tuyaux et tambours qui permet à l'Atlas de ravitailler en carburant de grands avions. L’avionneur a également expliqué que son A400M est le seul aéronef de sa catégorie avec un troisième point de ravitaillement en plus de ses cosses les ailes.

L’A400M transporte une capacité de carburant de base de 63’500 litres (16,700USgal) qui peut être augmentée avec deux réservoirs de stockage cargo supplémentaires portant chacun 7’200 litres. En mode ravitailleur, l’A400M peut transmettre le carburant via le système de tuyaux à raison de 2’000 litres par minute.

 

Photo : A400M ravitailleur et ravitaillé @ Airbus

29/04/2015

Les Pays-bas, la Norvège et la Pologne lorgnent l’A330 MRTT !

airbus, a330 mrtt, ravitailleur en vol , pologne, pays-bas. novège, boeing, kc-46a, infos aviation, blog défense, les nouvelles de l'aviation

 

 

Les Pays-Bas, la Norvège et la Pologne vont envoyer en commun une demande de proposition (DP) à Airbus pour l’achat d’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport).

 

Ces trois pays ont convenu de faire une demande d’offre commune après d’Airbus, pour l’achat d’A330MRTT. Pour ces trois clients potentiels, le fait de convenir d’une demande groupée doit permettre à l’avionneur européen de fournir une offre raisonnable. 

Les Pays-Bas, la Norvège et la Pologne ont un besoin pour trois à quatre A330 MRTT dans un premier temps.  Les livraisons devraient pouvoir débuter en 2019. 

 

L’idée d’une commande commune doit pouvoir permettre d’obtenir un prix intéressant et faire marcher l’industrie européenne. Mais les trois pays ont clairement mis en avant, que si d’aventure, l’offre de l’avionneur européen n’était pas satisfaisante, une offre similaire pourra être demandée auprès de Boeing pour son futur KC-46A. 

 

 

L’A330 MRTT :

 

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT totalise à ce jour 28 commandes émanant de quatre clients.

 

airbus, a330 mrtt, ravitailleur en vol , pologne, pays-bas. novège, boeing, kc-46a, infos aviation, blog défense, les nouvelles de l'aviation

 

 

Photo: A330 MRTT de la RAAF ravitaillant un EF-18B espagnol @ Airbus

 

02/04/2015

Le « Super Hercules » pour compenser l’A400m ?

A400MTUDM-colours.jpg

 

Paris,  la France pourrait acquérir une dizaine d'avions de transport militaire américain Lockheed-Martin C-130J  « Super Hercules » et ceci pour compenser les carences de l’Airbus A400M « Atlas » en matière de ravitaillement en vol pour hélicoptères.

 

La nouvelle a de quoi faire bondir les initiés, pourtant, il y a bien un problème avec l’A400M « Atlas » d’Airbus, celui-ci ne peut en effet, ravitailler de manière sécuritaire les hélicoptères en vol. En cause, le système d’hélices contra-rotatives (dans le cas de l'A400M les hélices tournent en sens contraire) qui produit beaucoup trop de tourbillons marginaux et rend ainsi l’opération dangereuse. En effet, les essais ayant eu lieu jusqu’à présent ont clairement démontrés que l’alignement derrière la nacelle de ravitaillement en vol pose d’énormes problèmes. L’une des solutions consistait à allonger de plusieurs mètres le tuyau flexible déroulé par la nacelle de ravitaillement pour éloigner l’hélicoptère de la zone dangereuse. Mais les récents essais ont malheureusement démontrés l’insuffisance de la solution.

L’information est, par ailleurs, confirmée la Direction Générale pour l’Armement (DGA). Par ailleurs, la DGA émet également des doutes sur la capacité de l’A400M en ce qui concerne le largage de matériel par les portes latérales. Certes, il reste la porte cargo. 

 

A400M-1866.jpg

 

Pour la RAF les choses sont claires:

 

Au sein de la prestigieuse Royal Air Force, il est d’ailleurs prévu d’utiliser les Lockheed-Martin C-130J pour  effectuer ce type de travaux, alors que l’A400M sera quant à lui utilisé au transport tactique uniquement. La RAF a purement et simplement rayé l’idée de l’utilisation de l’A400M en tant que ravitailleur pour ses hélicoptères.

 

Des essais qui contredisent Airbus : 

 

Le choix de la RAF et les résultats de la DGA contredisent Airbus, en effet, l’avionneur affirmait jusqu’ici que l’A400M était capable de ravitailler la gamme complète d’avions et d’hélicoptères militaires. Si les avions de combats ne sont pas concernés et peuvent être ravitaillés sans difficulté, les hélicoptères de type AW101 « Merlin », CH- 53 « Sea Stallion »  EC725 « Caracal » et HH-60 «-Pave Hawk » en sont eux exclut.

 

On ne sait pas à l’heure actuelle, si Airbus prépare une solution à cet épineux problème. Si, le choix des hélices contra-rotatives offrent un excellent gain de puissance pour l’A400M, cette solution est aujourd’hui à double tranchant pour l’avionneur européen. 

 

10191276.jpg

 

 

Photos : 1 A400M malaisien 2 Les hélices contra-rotatives en causes 3 Ravitaillement de Mirage 2000B @ Airbus

10/09/2013

Le BAe 146 A2R, ravitailleur « Low Cost » !

 

BAES_051959_492x277.jpg

 

L’équipementier BAE Systems vient de révéler son nouveau concept d’avion ravitailleur « low cost », basé sur une cellule d’avion BAe 146/Avro RJ. Cette solution doit répondre aux utilisateurs militaires qui ont besoin d’une capacité de ravitaillement en vol, mais qui doivent faire face à des réalités de compression budgétaire en matière de défense.


Le BAe 146 A2R :

 

Pour BAe, la conception du BAe146/Avro RJ « A2R » est idéale grâce à son aile haute et la configuration en T de l’empennage vertical. Des essais aérodynamiques ont été réalisés pour démontrer que le ravitaillement en vol était parfaitement compatible. Selon BAe, l’avion se montre même particulièrement adapté pour le ravitaillement des aéronefs à voilure tournante et rotors basculants comme le V-22.

 

Pour BAe il sera très facile de transformer des BAe146 civils d’occasions en ravitailleurs militaires et ceci à moindre coût, en effet, un BAe146 d’occasion revient aux environs de 5 millions de dollars, la transformation est estimée entre de 5 à 10 millions, selon les spécifications du client. De plus, la disponibilité de la flotte mondiale de BAe146 est énorme.

 

Le réservoir standard sur le BAe146 et de 7000 kg de carburant disponible pour le transfert, l’ajout d’un réservoir de carburant auxiliaire supplémentaire dans la cabine fourniraient jusqu'à environ 18.000 kg de carburant disponible en plus pour le transfert.

 


Photo : BAe 146/Avro RJ @ BAe

 










12:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bae, bae146, avro rj, a2r, bae146 a2r, ravitailleur en vol |  Facebook | |