04/08/2022

Campagne réussie de gestion de drones depuis un Super Hornet !

1525077298.jpg

Boeing et l'US Navy ont terminé une série d'essais en vol qui comprenait le contrôle en vol de plusieurs drones depuis un Super Hornet. Pour ce faire un F/A-18 Super Hornet Block III a démontré avec succès le commandement et le contrôle (MUM-T)de trois véhicules aériens sans pilote (UAV).

Les ingénieurs système de Boeing ont connecté le processeur auxiliaire de Block III, connu sous le nom de processeur de ciblage distribué en réseau (DTP-N), avec une tablette tierce pour faire équipe avec les drones.

La société a développé de nouvelles charges logicielles pour le DTP-N spécifiques à l'exécution de la tablette tierce et à la transmission de commandes. Le développement du logiciel, la connexion de la tablette au chasseur et tous les tests en vol ont été achevés en moins de six mois.

Boeing s'est associé au bureau du programme F A-18 et EA-18G, aux escadrons d'essai et d'évaluation aériens (VX) 23 et 31, à la division Naval Air Warfare Center-Weapons à China Lake, en Californie, et à un fournisseur tiers sur la démonstration.

Pendant les vols d'essai, les pilotes de F/A-18 ont saisi des commandes dans la tablette, qui ont été traitées et transmises via le matériel du Block III. Les drones ont exécuté toutes les commandes données par les pilotes de F/A-18 lors de tests sur une période de deux semaines.

Un premier test au printemps

drones-team-up-with-manned-military-aircraft-in-combat-mission-flight-test-182931-7.jpg

Cette campagne fait suite à un test effectué ce printemps par BAE Systems.  Le test a été réalisé en collaboration avec le Bureau des capacités stratégiques (SCO) du Bureau du sous-secrétaire à la Défense. Il comprenait plusieurs plates-formes militaires sans pilote et un avion de combat  de type Super Hornet habité pour démontrer les capacités du MUM-T dans une mission de combat. Pendant le test en vol, les véhicules aériens sans équipage (UAV) ont fonctionné ensemble pour concevoir et exécuter les tactiques nécessaires, ainsi que pour mener à bien la mission de manière autonome.

Le pilote du jet surveillait la progression de la mission et interagissait avec les plates-formes sans pilote selon les besoins à l'aide de l'interface homme-machine (IHM) de BAE Systems.

Drone ravitailleur

4294358219.jpg

Dans un cadre différent ces nouveaux tests ajout aux capacités déjà testées de ravitaillement en vol effectué depuis un drone MQ-25A « Stingray » en direction de Super Hornet ou d’un E2C.  

Photos : 1 Super Hornet Block III 2 Drones BAE systems 3 MQ-25 ravitailleur et Super Hornet@ Boieng

 

21/07/2022

Certification pour le ravitaillement automatique de l’A330MRTT !

airbus,a330 mrtt a3r,ravitailleur,les nouvelles de l'aviation automatique

L'Airbus A330 MRTT est devenu le premier ravitailleur au monde à être certifié pour les opérations de perche de ravitaillement en vol automatique (A3R) en plein jour à la suite d'une campagne réussie en collaboration avec l'armée de l'air de la République de Singapour (RSAF).

Certifiée par l'Institut national espagnol de technologie aérospatiale (INTA), cette capacité fait partie du nouveau SMART MRTT développé par Airbus. Le système A3R ne nécessite aucun équipement supplémentaire sur l'avion récepteur et est destiné à réduire la charge de travail de l'opérateur de ravitaillement en vol (ARO), à améliorer la sécurité et à optimiser le taux de transfert de ravitaillement en vol (AAR) dans des conditions opérationnelles pour permettre la supériorité aérienne.

Rappel

Révélé au public en 2018, l'A3R a franchi toutes les étapes, y compris plusieurs « premières mondiales » aéronautiques, telles que les premiers contacts automatisés. Dans le cadre d’une opération conjointe avec la Royal Australian Air Force (RAAF), un ravitailleur de développement de la société Airbus A310 a effectué sept contacts automatiques avec un KC30A de la RAAF KC-30A. Plus récemment, en 2020, Airbus a annoncé la toute première opération de ravitaillement entièrement automatique. 

En 2020 a également vu l'annonce par Airbus de collaborer avec la République de Singapour Air Force (RSAF) pour développer le programme A330 SMART MRTT. Singapour est devenu un partenaire clé pour les nouvelles capacités de ravitaillement en vol automatisé et dans le cadre de cet accord, un RSAF A330 MRTT a participé au développement, à la campagne d'essais en vol et au programme de certification finale.

Essais réussis à Singapour

Grâce à la collaboration entre Airbus et la RSAF pour le développement du SMART MRTT, un A330 MRTT de la RSAF a participé au développement, à la campagne d'essais en vol et à la certification de l'A3R. De plus, des capacités de maintenance améliorées ont été développées, permettant une résolution plus rapide des tâches au sol, tout en fournissant les moyens de maximiser l'utilisation efficace des pièces de rechange.

Les essais, réalisés avec la RSAF et la Defense Science and Technology Agency (DSTA) de Singapour, se sont déroulés à Singapour début 2021. Ils ont marqué la participation d'un RSAF A330 MRTT équipé d'A3R faisant office de ravitailleur dont un autre A330 MRTT et des avions de combat comme le F-16 et le F-15SG.

Au cours de l'essai, un total de 88 contacts secs et humides entièrement automatisés et des transferts de près de 30 tonnes de carburant ont été exécutés avec succès, y compris les premières opérations entièrement automatisées avec un autre récepteur A330 MRTT et RSAF F-16D / F-16D.

airbus,a330 mrtt a3r,ravitailleur,les nouvelles de l'aviation automatique

Le système avancé A3R guide la flèche pour se connecter de manière autonome avec le réservoir de ravitaillement de l'avion récepteur. Lorsque le système A3R est activé, un système de commande de vol entièrement automatisé vole et maintient la flèche alignée avec le réceptacle de l'avion récepteur. Lors de l'approche initiale du récepteur, le contrôle de la flèche est effectué par l'opérateur de ravitaillement en vol (ARO) de l'avion-citerne. De nouvelles techniques passives telles que le traitement d'image sont ensuite utilisées pour déterminer la position du réservoir de ravitaillement du récepteur. La poutre télescopique à l'intérieur de la flèche peut être commandée manuellement par l'ARO ou en utilisant un mode de maintien de distance relative ou un mode automatique complet pour effectuer le contact. Le nouveau processus devrait réduire la charge de travail des opérateurs de rampes de ravitaillement, améliorer la sécurité et optimiser le taux de ravitaillement en vol dans les conditions opérationnelles

Tous les tests requis pour la collecte de données A3R, y compris les vols opérationnels pour démontrer les performances de l'A3R dans un scénario représentatif de la mission, ont également été réalisés.

Le chemin de l'évolution de l'A330 MRTT ne s'arrête pas là. Airbus, par l'intermédiaire de sa filiale Airbus UpNext, a lancé Auto'Mate, un démonstrateur qui développera, adaptera, mûrira, intégrera et évaluera des technologies permettant les opérations de ravitaillement en vol d'actifs autonomes (A4R) et de vol en formation autonome (AF2). Auto’Mate se concentrera sur l’automatisation des tâches de l’avion récepteur, ce qui nécessite un ensemble de nouvelles technologies qui sont les piliers du démonstrateur UpNext Auto’Mate.

Ces briques technologiques seront testées en vol courant 2023 avec une démonstration finale de bout en bout mi-2024, utilisant dans les deux cas un A310 comme banc d'essai en vol de ravitaillement ravitailleur et des drones cibles DT-25 comme avion récepteur. L'ensemble des technologies développées dans le démonstrateur Airbus Auto'Mate permettra une avancée révolutionnaire dans le niveau d'autonomie des opérations actuelles de ravitaillement en vol (AAR), afin de réduire la fatigue des équipages et les coûts de formation, d'améliorer la sécurité et l'efficacité, et d'être un pionnier Opérations de ravitaillement en vol sans pilote (y compris les opérations AAR sans pilote vers sans pilote), une capacité très demandée pour les futurs scénarios de défense. Auto´Mate est le premier démonstrateur UpNext à être lancé, développé et conclu en Espagne.

L’Airbus A330MRTT

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières.

Photos : 1 A330MRTT 2 Système A3R @Airbus

13/01/2021

Nouveau contrat pour le KC-46A Pegasus !

boeing,usaf,kc-46a,ravitailleur,blog défense,les nouvelles de l'aviation

L'US Air Force (USAF) a attribué à Boeing un nouveau contrat de 1,7 milliard de dollars portant sur 12 ravitailleurs KC-46A supplémentaires.

Le point sur le KC-46A « Pagasus » :

A ce jour, Boeing a livré 42 KC-46A depuis janvier 2019.L’année dernière, l’avionneur a livré 14 appareils à l'US Air Force (USAF) soit la moitié de ce qu'il a livré l'année précédente. Ce ralentissement est principalement dû à deux facteurs : les problèmes de conception et de fabrication, ainsi que des interruptions de production causées par le coronavirus.

Boeing est en contrat pour 79 KC-46A. La société a également signé un contrat pour quatre pétroliers pour le Japon, dont le premier exemplaire est en construction à Everett, à Washington.

KC-46A « Pegasus »:

Le KC-46A Pegasus « New Gen Tanke r» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le KC-46A se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le « New Gen Tanker » met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 « Dreamliner ». Le KC-46Adispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

Photo :KC-46A ravitaillant des F-16@ USAF

 

26/02/2017

Premier ravitaillement avec un KC-390 !

345.jpg

L’avionneur brésilien Embraer a terminé avec succès le premier ravitaillement en vol à partir de son KC-390. Ce premier ravitaillement a été réalisé avec un Northrop F-5 de la force aérienne brésilienne. L’avion de chasse est venu se placer derrière le KC-390 est à procéder à l’approche du panier ravitailleur. Puis le pilote a pu enquiller le panier et recevoir le carburant. Le KC-390 était doté de deux tuyaux de ravitaillement. Ce test a eu lie non loin de la base aérienne de Santa Cruz près de Rio de Janeiro.

Frederico Lemos, directeur d'Embraer pour le développement, a déclaré que l'avion avait désormais fait ses preuves et notamment l’enveloppe de ravitaillement. Le KC-390 pourra également vole à faible vitesse pour effectuer des ravitaillement d’hélicoptères.

Le point sur les essais :

L’année prochaine Embraer procédera à des essais sur pistes austères y compris la glace et la neige. Les deux prototypes ont maintenant terminé 850 heures de vol avec des essais à 0,8 Mach jusqu'à 36.000 ft. Embraer a terminé les essais de flottement et confirmé les capacités du système « fly-by-wire » des commandes de vol en mode "normal" avec les protections d'enveloppe.

L’avionneur a commencé l'assemblage du premier avion de série sur la chaîne de montage de Gaviao Peixoto. Le deuxième avion suit de près. Les deux seront livrés à l'armée de l'air brésilienne en 2018. Plus tard cette année, la société va procéder à des évaluations de givrage artificielles à McKinley au sein du laboratoire d’Eglin AFB, en Floride, tandis qu'une série de vol avec vent de travers fort seront effectués à Punta Arenas au sud pointe du Chili.

La force aérienne brésilienne veut atteindre à la capacité opérationnelle initiale et la certification en 2017, alors que la capacité opérationnelle complète est prévue pour 2018.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

Unknown.jpeg

Photos : 1KC-390 2 Ravitaillement depuis le F-5 @FAB

 

 

22/01/2017

Le C295W ravitailleur est opérationnel !

 

airbus ds. c295w,c295w,ravitailleur,avions de transport multirôle,blog défense,infos  aviation

Airbus DS va pourvoir offrir son avion transport C295W en version ravitailleur pour hélicoptères. Les essais ont été concluent avec le système de ravitaillement en vol. Les essais de ravitaillement en vol ont été effectués depuis décembre dernier, en collaboration avec

Airbus Helicopters. Ces essais ont permis de valider le système modulaire de ravitaillement installé sur une paire de C295. Ceux-ci ont alors pu procéder à des ravitaillement complet avec des hélicoptères H225M « Caracal ». Le système modulaire comprend l'utilisation d'un système de ravitaillement avec tuyaux monté sur une palette qui est déployé via la rampe arrière de l’avion.

Selon les informations transmises par Airbus DS, les essais ont été réalisés avec succès à des vitesses de 105-115kt (194-212km/h). Selon les équipages en charges des tests, le fonctionnement est simple et facile à mettre en oeuvre.

Airbus peut maintenant offrir le système modulaire de ravitaillement aux opérateurs existants et potentiels du C295. Les applications possibles incluent les applications des forces spéciales et l'extension de la gamme des avions de recherche et de sauvetage.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (Winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

1987391794.jpg

 

Photos : 1 C295W ravitailleur 2 C295W @ Airbus DS