25/02/2016

L’Australie va remplacer ses hélicoptères Tigre !

342.jpg

Australie va remplacer sa flotte de 22 hélicoptères AirbusTigre ARH de reconnaissance armés au milieu des années 2020. Il semble que cette décision soit motivée, par les nombreux problèmes rencontrer avec l’hélicoptère européen.

Rappel :

En septembre dernier, l’armée australienne parlait déjà de remplacer les Tigre ARH, si leurs performances ne répondaient pas aux exigences de combat et de maintenance. Pour l’Australie, la maintenance s’avère complexe, longue et difficilement inapplicable en combat réel, de plus l’hélicoptère ne satisfait pas aux exigences du combat actuellement. Le rapport annuel de la défense de l'Australie avait montré, que les hélicoptères Tigre avaient volé 3’000 heures dans une période de 12 mois, soit bien en dessous des 6.000 heures recherchés. L'armée dénonce notamment que la motorisation des Turbomeca MTR de l'hélicoptère, ont un coût plus élevé que prévu. L’australienne se plaint de la difficulté pour obtenir des pièces détachées et que plusieurs incidents impliquant de la fumée dans le cockpit ont été relevés.

Améliorations insuffisantes :

Canberra remet aujourd’hui en cause, le programme d’améliorations mis en place avec les utilisateurs que sont : la France, l’Allemagne et l’Espagne. Pour les australiens ce programme ne va pas assez loin et ne permettra pas de répondre de manière satisfaisante aux besoins actuellement identifiés.

 

8740.jpg

Photos : 1 Tigre Australian Army @ Lance Broad 2 Tigre australien @ Brian Chidlow

 

28/08/2015

P-8A pour l’Australie et second lot pour l’USN !

P-8A_Poseidon_VX-20_Squadron.jpg

 

 

Seattle,l’ordre a été validé aujourd’hui pour une commande portant sur 13 avions de patrouille maritime de type P-8a « Poseidon ». Cette commande d’un total de 1,49 milliard de dollars comprend neufs appareils supplémentaires pour l’US Navy et les quatre premiers aéronefs destinés à la Royal Australian Air Force.

 

"En travaillant ensemble depuis les premiers stades de développement du P-8A, les Etats-Unis et l'Australie ont créé une configuration d'avion qui répond aux besoins des deux pays", a déclaré le Capt. Scott Dillon, gestionnaire de programme de l'US Navy pour le  P-8A. "

Il faut remonter au mois de février 2014, lorsque à cette date, Canberra a confirmé qu'elle fera l'acquisition de huit avions de patrouille maritime de type Boeing P-8A «Poseidon». L’objectif étant d’obtenir les premiers exemplaires en 2017 et rendre la flotte opérationnelle pour 2021. L’Australie devient ainsi le deuxième client à l’exportation pour le P-8A, après l’Inde.

 

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec la quarantaine des drones.

2424350857.jpg

 

Photos : P-8A « Poseidon » de l’USN @ USN

 

 

 

26/05/2015

Les E-7A "Wedgetail" de la RAAF sont opérationnels !

wedgetail.jpg

 

Canberra, les six Boeing E-7A « Wedgetail » de détection et de contrôle avancé (AEW & C) en service au sein de la Royal Australian Air Force (RAAF) ont atteint leur capacité opérationnelle finale (FOC).

 

Dans un communiqué, ministère australien de la Défense (DoD) précise que l'avion a prouvé son efficacité au cours des missions d'appui notamment au sein de l’Opération Okra contre l’état islamique (EI), avec plus de 100 sorties pour plus de 1’200 heures. La plateforme E-7A a également apporté sa contribution précieuse à l'appui des efforts de recherche du vol MH370 de Malaysia Airlines qui est censé s'être écrasé dans l'océan Indien en mars 2014.

 

C’est en 2012 que l’Australie a finalisé l'acquisition de ses six  E-7A (Boeing B737) « Wedgetail » de détection lointaine et de contrôle (AEW & C). La Royal Australian Air Force (RAAF) exploite les aéronefs, qui fournissent l'Australie une surveillance aérienne de pointe, de communication et de gestion des combats.

 

 

Le B737 «Wedgetail» AEW &C :

 

Basé sur le Boeing 737-700  «Next-Generation» commercial, l'AEW & C  E-7A est conçu pour fournir la surveillance de l’espace aérien et la gestion de celui-ci  grâce à son  radar à balayage électronique radar qui retransmet à  l’équipage de la mission l’ensemble des cibles aériennes et maritimes en temps réel. L'équipage de mission peut diriger les forces offensives et défensives tout en maintenant une surveillance continue de la zone opérationnelle.

Le radar MESA peut détecter jusqu’à 1.000 objets volants dans le même temps. Lorsque le degré de surveillance est en mode 360°, il peut détecter les avions ennemis dans un rayon de 370 km, et lorsqu’il concentre le faisceau dans une direction, il peut détecter des cibles à des distances allant jusqu'à 500 km. En d'autres termes, si l'avion vole près de la frontière. Avec les différents modes, le radar peut même détecter des cibles en mer. L'équipage de la mission peut diriger les forces offensives et défensives tout en maintenant une surveillance continue de la zone opérationnelle.

 

 

444920513.gif

Boeing achevé la livraison de quatre avions AEW & C à la République de Corée du sud  en 2012. Quatre autres avions AEW & C sont en production pour la Turquie.

 

raaf-e7a-2.jpg

 

Photos : 1 & 3 B737/ E-7A Wedgetail de la RAAF @ RAAF