08/10/2014

Premier Rafale Marine rétrofité !

34317-1.jpg



La Direction Générale de l’Armement (DGA) a réceptionné le premier exemplaire des dix Rafale Marine prévu pour une modernisation. Ces appareils avaient été mis en cocon dans l’attente de cette importante modernisation. Ces dix Rafale (M1 à M10) avaient été produits à partir de la fin des années 1990 pour remplacer les F-8 «Crusader» qui assuraient la protection aérienne du groupe aéronaval depuis 1964.

 

L’opération concerne les dix premiers Rafale Marine (M1 à M10) livrés au standard F1 avec des capacités limitées aux missions de défense aérienne. D’un montant de près de 240 millions d’euros, cette opération consiste à les modifier en profondeur pour leur donner les mêmes capacités que les avions F3 actuellement produits. Le gain opérationnel apporté par le standard F3 se traduit par un panel de nouvelles missions réalisables par ces avions. Outre la défense aérienne, les capacités d’attaque au sol, de ravitaillement en vol, les Rafale Marine standard 3 disposent de capacités de lutte antinavires, de reconnaissance, de désignation laser et d’illumination autonome, et de frappe nucléaire. Les livraisons d’avions rétrofités prendront fin en 2017.

 

Le standard F3 confère au Rafale (Marine et Air) une polyvalence totale qui lui permet d’accomplir les missions suivantes : 

- interception et combat air-air avec canon de 30 mm et missiles Mica IR/EM (+ missiles Meteor à partir de 2018). 

- appui au sol avec canon de 30 mm, bombes guidées laser GBU-12/24, bombes guidées Hammer. 

- frappes dans la profondeur avec missiles de croisière Scalp. 

- attaque à la mer avec missile Exocet AM39 Block 2 et autres armements air-surface. 

- reconnaissance tactique et stratégique en temps réel avec nacelle Areos. 

- ravitaillement en vol d’un Rafale à un autre « Buddy-Buddy ». 

- dissuasion nucléaire avec missile ASMP-A.

 

 

Photo : Rafale Marine @ Aéronavale 

28/09/2012

Premier tir opérationel d’un Exocet depuis un Rafale M !

rafale-0105.jpg


 

Le 20 septembre 2012 dernier dans l’après-midi, un Rafale M a réalisé le tir opérationnel d’un missile Exocet AM39 en contexte opérationnel.

L’avion, un Rafale M no: 27 catapulté depuis le pont d‘envol du porte-avions Charles De Gaulles validé l’emploi du missile anti-navire de surface AM39 sur l’avion. Ce teste marque  la fin des essais opérationnels et la qualification du binôme Exocet/Rafale au sein de la Marine Nationale. 

C'est la première fois qu'un Rafale appartenant à l'Aéronautique navale procède au tir d'un missile Exocet. Celui-ci avait été qualifié sur Rafale en 2007 par la DGA, dans le cadre de la mise au point du standard F3. Ce jalon important ouvre la voie à la prochaine mise en service opérationnel de cette capacité au sein des deux flottilles Rafale (11F et 12F) de l'Aéronautique navale.

Ces essais sont très important pour la Marine française, car il démontre ainsi la très bonne intégration du missile et permettra au Rafale de reprendre entièrement à son compte l’attaque de cibles navales en lieu et place des Super Etendard. L’efficacité opérationnel du Rafale combinée à l’efficacité du célèbre missile conférera des possibilités inégalées à ce jour au sein de la Marine.


 

2012mldv092_004_095_cc_maloux.jpg


Photos : Rafale Marine avec le missile Exocet @ DGA/Dassault

 

21:52 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dassault, rafale, rafale m, rafale marine, exocet |  Facebook | |

08/07/2012

Tir réussi d’une GBU-49 depuis un Rafale !

 


 

rafale-3.jpg

 

 

FARNBOROUGH, Angleterre,Raytheon Company  a démontré avec succès le tir d’une bombe GBU-49 Paveway Enhanced ™ II à guidage de précision depuis un appareil Rafale de la Marine française.

Le Rafale de la Marine française était doté d’un kit « Wipak ®, permettant l'intégration de ce type de munition sur une variété d'aéronefs sans aucune modification du câblage ni des logiciels de gestion.

Pour Raytheon, l’intégration du kit «Wipak» permettra dorénavant d’équiper facilement divers types d’avions de combat avec ce type de munition sans modification. Le système permet la facilité du ciblage sans fil entre le munition et les systèmes de l’avion tireur.

Lors de cet essai, une bombe  Paveway II GBU-49 a été tirée d’un  RAFALE depuis les installations de test de Biscarrosse au sud-ouest France. Le système d'arme a respecté toutes les exigences lors de de son tir et a heurté la cible bien en dessus des exigences.

Le Wipak se compose d'un émetteur sans fil, situé dans le cockpit de l'avion couplé avec une interface pour le pilote et un récepteur apposé sur le  Paveway. Le Wipak permet l'utilisation de la famille des bombe  Raytheon Paveway II à bord des avions autrefois incapables de porter des armes de précision.

A propos du Paveway :

La bombe Paveway dispose d’un kit qui transforme la bombes en système intelligent de type précision en bi-mode, GPS / INS et guidée par laser. En ce qui concerne la GBU-49, Cet armement hybride laser/GPS renforce la capacité d'intervention des avions dans des conditions météorologiques difficiles.

Le seul guidage laser implique, en effet, que le faisceau soit maintenu sur la cible, soit depuis les troupes au sol soit depuis un autre avion, afin de guider la bombe sur son objectif.
Or, par mauvais temps, les nuages peuvent provoquer une interruption du faisceau.
Si tel est le cas, le guidage par GPS prendra le relais grâce aux coordonnées transmises à l'avion. Le guidage laser sera privilégié, ne basculant sur le GPS que s'il est inopérant.

paveway-0007.jpg

 

Photos : GBU-49 montées sur un Rafale Marine @ Dassault aviation

 

13:41 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : rafale marine, gbu-49, raytheon, paveway |  Facebook | |

24/04/2012

Rafale Marine F1 bientôt au standard F3 !

 

 

rafale-3.jpg

 

 

La nouvelle va ravir les pilotes de l’aéronavale française qui l’attendait depuis longtemps. Dix Rafale Marine au standard F1 vont être modernisé au standard F3 et vont venir grossir les rangs des vingt appareils déjà livré dans cette version. Il s’agit des dix aéronefs les plus ancien, qui avaient été livrés au début des année 2000 est mis en «cocon» dans l’attente d’une modernisation.

Le standard F1 du Rafale, ne permet qu’un emploi très limité de l’avion, soit les capacités air-air et de ravitaillement en vol. Le standard F3 permet l’engagement omnirôle de l’aéronef aussi variées que l’attaque air-sol, air-surface et la reconnaissance ainsi que la  dissuasion nucléaire.

Une grosse organisation :

Pour mener à bien cette modernisation, plusieurs acteurs du programme Rafale et de l’armée française sont engagés, il s’agit de Dassault Aviation, MBDA, Thales, Sagem, et d’organismes d’Etat tels que le Service industriel de l’aéronautique (SIAé), la Marine nationale et la Structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques de la défense (SIMMAD).

La mise à niveau des Rafale F1 consiste à revoir en profondeur les systèmes pour leur donner les mêmes capacités que les avions de standard F3,qui actuellement produits sur la chaîne de montage de Dassault. L’un des grand défis consistera à équilibrer le calendrier du rétrofit et/ou la la sortie d’un fuselage du Service industriel de l’aéronautique pour pouvoir s’intercaler dans la chaîne de production. Chaque phase doit donc être parfaitement cadencée pour ne pas désorganiser l’ensemble de la production industrielle des avions Rafale.

Qualification du F3 :

La Délégation générale pour l'armement (DGA) a prononcé le 1er juillet 2008  la qualification de la version totalement polyvalente de l'avion Rafale, dénommée standard «F3». Le Rafale au standard F2, actuellement en service dans l'armée de l'air et la Marine nationale, permet déjà d'assurer les missions de défense aérienne et d'attaque au sol. Le standard F3 apporte les capacités d'attaque anti-navire et de reconnaissance aérienne, ainsi que de dissuasion nucléaire

Rappel :

Le Rafale est en service dans la marine depuis 2004 et l'armée de l'air depuis 2006. Le Rafale constituera à terme l'unique avion de la composante aérienne de combat en France .

7551.jpg

 

Photos : Rafale Marine @ Dassault Aviation/Marine nationale