23/07/2017

La Russie va commander le MiG-35 !

rac mig,mig-35,fulcrum-f,aviation russe,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'avation,salon maks 2017,aviation et défense

Salon aéronautique MAKS, le vice-ministre de la Défense Yuriy Borisov a annoncé que le programme d’équipement de l’aviation russe pour 2018-25 soutient l'approvisionnement du nouvel avion de combat Mikoyan MiG-35.

Cette importante confirmation pour l’avionneur russe a eu lieu alors que le MiG-35 a pris le devant de la scène au sein du salon avec notamment comme espoir d'attirer les clients militaires nationaux et étrangers. Cette annonce semble donc confirmer la volonté de la Russie de venir remplacer progressivement les actuels MiG-29 par le nouveau standard.

Un nouveau souffle pour MiG :

Depuis la fin de la guerre froide, le Mikoyan Design Bureau a lutté pour obtenir une large attention sur le marché par rapport à son concurrent Sukhoi, qui bénéficie d'un solide soutien de l'État pour ses avions de la gamme Su-30, Su-34, Su-35 et le futur T-50.

Borisov a déclaré lors d'une conférence de presse que les forces armées russes commenceront à acheter le Mig-35 une fois que le programme d'armement de l'État (GPV) 2018 sera définitivement approuvé.

De son côté, le PDG de MiG Aircraft Corporation, Ilya Tarasenko, s'attend à ce que la production en série du combattant du MiG-35 débute en 2019. Borisov n'a pas dit combien d'aéronefs ou d'escadrons de MiG-35 le programme d'armement supporterait ou combien seront nécessaires. Néanmoins, toute commande d'état aiderait à ancrer le programme et à le rendre plus attrayant pour les éventuels clients internationaux.

3447786819.5.jpg

Le MiG-35 « Fulcrum-Foxtrot » :

Le MiG-35 « Fulcum-F » (Foxtrot) est représente un développement ultime du célèbre MiG-29. Il est un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou.

Les ingénieurs de MiG ont mis l'accent sur la fiabilité de la cellule, des moteurs et de l'avionique. Le chef de la direction de MiG, Sergei Korotkov, a déjà déclaré que le MiG-35 dispose d’une vitesse de Mach 2,23 et une portée opérationnelle 1,5 fois plus longue que le MiG-29 actuel. Il dispose deux impressionnants moteurs Klimov RD-33OVT munis de buses bidirectionnelles de vectorisation de poussée. Cela contraste avec les avions comme le Su-35 actuel et le F-22 « Raptor » américain qui n'utilisent que la vectorisation de poussée verticale à un seul axe.

Le MiG-35 est équipé d'un système de ciblage électro-optique NPK-SPP OLS-K. Le système de ciblage et de surveillance OLS-K est monté directement sur l'avion sous le fuselage droit (tribord) sur la nacelle du moteur. Le capteur OLS-K peut suivre les véhicules en mouvement sur 20 kilomètres et les contacts de surface en mer pendant 40 kilomètres. Un télémètre laser intégré calcule la distance de la cible jusqu'à 20 kilomètres. L’avion dispose d’un système de désignation laser pour les armes guidées. Le nouveau télémètre laser et télémètre PPK permet au MiG-35 de guider de façon autonome des munitions de précision de la même façon que les F-15 E américain. A noter que cette nouvelle capacité de ciblage par précision pour les armes air-sol, est en soi une nouveauté dans la doctrine aérienne russe.

Le MiG-35 dispose du radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-MAE (Zhuk-AE pour l’exportation) d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et en engager 8. L’avion mettre en œuvre les derniers systèmes d’armes russes, dont les missiles R-77 et K-74M. La charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes. En matière d’avionique le pilote dispose d’un cockpit tout glace avec 4 écrans couleur LCD.

 

3114915098.2.jpg

Photos : 1 Le MiG-35  2 Cockpit 3 En vol @ RAC MIG

 

20/06/2017

Le MiG-35 prêt à la fin de l’année !

MiG-35.jpg

RAC MiG poursuit ses essais sur le MiG-35 « Fulcrum-F » et s'attend à ce que le programme soit terminé, d'ici la fin de 2017. L’avion sera disponible pour entrer en service.

Au salon du Bourget à Paris, l’avionneur russe a confirmé aujourd’hui que les tests de vol se déroulent bien et que le gouvernement russe est satisfait des progrès réalisés". « Après l'achèvement des essais en vol, on s'attend à ce que Moscou signe une commande pour l’avion, peut-être pour 37 exemplaires a déclarer » Katia Kravchenko responsable de la communication pour RAC MiG.

À plus long terme, le MiG-35 remplacera vraisemblablement la flotte complète des 258 MiG-29 en service au sein de la Force aérienne russe.

Bien que le MiG-35 ressemble à son prédécesseur, Katia Kravchenko souligne qu'il s'agit d'une plate-forme complètement nouvelle. Les améliorations incluent une section transversale permettant une réduction de la signature radar, réalisée grâce à un nouveau matériau absorbant ainsi que des moyens électroniques.

Le MiG-35 « Fulcrum-F »:

Développement ultime du célèbre MiG-29 FULCUM, le MiG-35C/D et un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou, le MiG-35 a reçu le nouveau moteur RD-33MKV avec tuyères vectorielles en options. Cet appareil confirme la fin de l’âge sombre de la technologie aéronautique de la Russie, il a reçu un radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-MAE d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et d’en engager 8. Il dispose également du nouveau désignateur de cible OLS.

La capacité en carburant faisant défaut sur les anciennes versions, a été accrue de 50% sur ce modèle. De plus, la charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes.

mig_35-1600x900.jpg

Photos : MiG-35 en vol @ RAC MiG

01/04/2017

Le premier MiG-29M2 égyptien !

C8ROkCtWsAAzcXd.jpg

En février 2016, l’Egypte a passé commande pour total de 50 avions de combat de type MiG-29M/M2 pour un montant estimé à 2,5 milliards de dollars. Ces appareils doivent venir remplacer progressivement les bons vieux MiG-21.

Premières photos :

L‘avionneur RAC MiG a récemment publié quelques photos de la ligne de production des « Fulcrum » destinés à l’Egypte, ainsi que du premier biplace n°811 lors de ses essais en vol.

cyoijxyw8aazq_f.jpg

Le MiG-29M/M2 :

Le MiG-29M (le M2 est la version biplace) dispose d’une capacité multirôle et peut emporter des charges militaires augmentées par rapport aux versions antérieures de l’avion. Le cockpit dispose d’écrans multifonctions (EFIS). L’avion dispose du radar Phazotron NIIR N010 « Zhuk » avec capacité de suivi de terrain et mode cartographique numérique, il peut suivre 10 cibles et en engager quatre simultanément à 80km de distance. L’avion est motorisé avec deux Klimov RD-33K de 8 800 kgp avec postcombustion.

Les MiG-29M/M2 de la Force aérienne égyptienne (EAF) seront équipés de systèmes de recherche et de suivi infrarouge IRST de type OLS-UE initialement offert avec le MiG-35 et d’une suites de ciblage dotée de la puce PPK pour les frappes aériennes au guidage de précision. Une suite de contre-mesures électroniques (ECM) pour brouiller des missiles air-air guidés par radar sera également incluse dans le paquet.

Commentaire :

Le nouveau gouvernement cherche à moderniser son armée tout en préservant des liens tant en Occident qu’avec la Russie. Avec une flotte composée de F-16, de Rafales et bientôt du MiG-29M/M2 l'EAF tout en préservant ses possiblilités de pouvoir à l’avenir se fournir chez plusieurs fournisseurs, lui garrantissant un approvissionnement moderne à large spectre.

 

cyoijyixaay1uqp.jpg

Photos : 1 MiG-29M2 de l’EAF 2&3 ligne de fabrication @ RAC MiG

29/03/2017

Modernisation des MiG-29 du Myanmar !

342.jpg

L'armée de l'air du Myanmar (ex-birmanie) a commencé à recevoir une dizaine de MiG-29 modernisés. Les appareils sont mis à jour par RAC-MiG près de Moscou. Au total se sont 15 appareils qui sont concernés par cette modernisation.

Selon l’avionneur russe RAC-MiG, la solution de mise à niveau destinée au Myanmar est appelée MiG-29SM. Elle est considérée comme une version « light » du MiG-29SMT. Il apparaît que l’avion garde le radar original N-019E, mais doté de nouveaux logiciels et d’un canal radar indépendant avec un ordinateur MVK-04, d’une mise à niveau du système électronique de contrôle et de navigation grâce à l'intégration d'un nouveau système d'affichage de données avec un écran couleur multifonction MFD-54 et l'installation d'un système de contrôle de gestion d'armes supplémentaire. L'équipement de navigation de vol et de radiocommunication est ajouté avec l'ordinateur multifonctionnel, le récepteur GPS et la station de radio supplémentaire. Il est prévu pour l'utilisation d'un nouveau système électronique de contre-mesures. Les armes de classe «AA» est complétée par des missiles de portée moyenne R-27ER1, R-27ET1 (T1) avec des têtes de guidage guidées par radar et IR et des missiles RVV-AE avec des têtes de guidage radar actives.

 

9876.jpg

Photos : 1 MiG-29 du Myanmar 2 La force aérienne du Myanmar compte plusieurs femmes pilotes notamment sur le MiG-29 @ Armée de l’air du Myanmar

08/07/2016

MiG-29K, l’Inde et la Russie contournent l’embargo !

321.jpg

L’approvisionnement en systèmes pour les MiG-29K/KUB indiens n’est pas encore complètement réglé, la faute aux embargos combinés édictés par le gouvernement ukrainien qui empêchent l'exportation de tous les articles à usage militaire à la Russie, ainsi que les sanctions européennes et américaines qui interdisent l'exportation de composants militaires à Moscou.

La société russe RSK MiG éprouve des difficultés à livrer un avion complet qui intègre toutes les fonctionnalités promises à la marine indienne et ceci car certains fournisseurs se trouvent en Ukraine. De fait, l’Inde à jusqu’ici importé directement ces systèmes pour les intégrer sur sa flotte de MiG-29K/KUB. Certains systèmes qui auraient dû provenir de fournisseurs occidentaux sont remplacés par des produits entièrement russes.

A terme, l’Inde et la Russie prévoient de partager la fabrication de ces systèmes et de les intégrer directement sans avoir à dépendre de l’Ukraine ni de l’Occident.

Pour la Russie et l’Inde c’est l’occasion de diminuer la dépendance en matière de systèmes militaires et de renforcer la coopération et le développement de ceux-ci. Comme dans la cas des moteurs d’hélicoptères, l’embargo semble au final jouer en la faveur des russes.

 

231.jpg

Le MiG-29K/KUB :

Le MiG-29K/KUB est un appareil multirôles, destiné à assurer la maîtrise aérienne et à remplir différentes missions de combat de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques et ceci depuis un porte-avions. Cette version navalisée du célèbre appareil russe, tant le monoplace «K» que le biplaces «KUB» font partie de la génération améliorée de la famille MiG-29.

Cette nouvelle génération de MiG se classe au sein des appareils dit : 4+ multirôles destinés à la défense aérienne des missions des forces navales, la supériorité aérienne gagne, la mer et au sol la destruction des cibles avec la haute précision guidée jour et nuit des armes et dans toutes les conditions météorologiques.

Les MiG-29K/KUB sont basés sur les porte-avions, dont le tonnage est de 28.000 tonnes, équipés de rampe de décollage et d'atterrissage. Les principales innovations du MiG-29K/KUB sont :

- L'amélioration de la cellule avec environ 15% d'application de matériaux composites. 

- L'aile pliante est aménagée avec une amélioration du dispositif hypersustentateur.

- Système de contrôle  Fly-by-Wire avec quadruple redondance.

- Réduction considérable de la signature radar.

- Augmentation de la charge des armes, stockées sur huit points externes.

- Augmentation de la capacité interne de carburant et en vol possibilité de ravitaillement.

La motorisation comprend deux moteurs Klimov RD-33MK avec puissance accrue, équipé d'une chambre de combustion sans fumée et le nouveau système de contrôle électronique (de type FADEC).

Les MIG-29K/KUB dispose d’un radar  multi-mode "pulse-Doppler" de type "Zhuk-ME" fabriqué par "Fazotron-INPI" Corporation. En comparaison avec les radars de la génération précédente, le  "Zhuk-ME" dispose d’un plus grand angle de balayage en azimut, offrant une portée de détection deux fois plus longue. Le  "Zhuk-ME" permet le suivi de 10 cibles aériennes avec quatre cibles en tirs simultané de missiles. Par la suite, les MiG-29K/KUB devraient recevoir le radar «Zhuk-AE» doté d’une antenne à balayage électronique (AESA). Les MiG-29K/KUB sont équipés d’un canal IRST et d’un système de désignation laser d’illumination, destiné aux cibles terrestres

A ce jour, l’Inde a passé commande pour 16 Mig-29K/KUB avec options pour 30 et la Russie pour 20 appareils.

 

435.jpg

Photos : 1 & 3 MiG-29KUB russe@ RACMiG 2 MiG-29KUB marine indienne @ Indian Navy