15/04/2020

Vol inaugural du premier F-15 qatari !

F15QA.jpeg

Boeing a complété avec succès le premier vol de l'avion de combat F-15QA, la version la plus avancée de l’avion. Développé pour la Force aérienne du Qatar (QEAF), le jet a démontré ses capacités de nouvelle génération au cours de sa mission de 90 minutes. Le vol a décollé et atterri de l'aéroport international Lambert à St. Louis. 

L'équipe d'essais en vol de Boeing, dirigé par le chef pilote d'essai Matt Giese, mis en œuvre une liste de contrôle de mission précise pour tester les capacités de l'avion multirôle. L'avion a démontré sa maniabilité lors de son décollage vertical « Viking » et en tirant neuf G. Les contrôles des systèmes tels que l'avionique et le radar ont également réussi. Une équipe de test de suivi des données en temps réel a confirmé l'avion effectué comme prévu. 

Le F-15QA offre non seulement des capacités de changement de jeu, mais est également construit en utilisant des procédés de fabrication de pointe qui rendent le jet plus efficace pour la fabrication. Sur le terrain, les F-15 coûte la moitié du coût par heure de vol des avions de combat similaire et délivre une charge utile beaucoup plus importante à des distances beaucoup plus grandes.

Rappel :

Le département américain de la Défense a accordé Boeing un contrat en 2017 de 6,2 milliards de dollars pour la fabrication de 36 avions de combat F-15 pour le Qatar. Boeing commencera à livrer les avions au client en 2021. En outre, Boeing a reçu de l’US Air Force un contrat en 2019 pour la formation du personnel navigant et de maintenance des F-15QA pour la QEAF. 

Le F-15QA : 

3707431123.jpeg

Les F-15 du Qatar sont la version la plus avancée de la famille « Eagle ». Basé sur le F-15SA fourni à l’Arabie saoudite, le F-15QA (Qatari Advanced) dispose d’un capteur infrarouge de recherche et de suivi, d’une suite de guerre électronique numérique et du radar AESA APG-82 (V) 3 de Raytheon. Contrairement aux anciens F-15, les nouvelles versions SA et QA ont des systèmes de contrôle de vol « fly-by-wire ». Le système de navigation à basse altitude et de ciblage infrarouge de nuit LANTIRN : Low Altitude Navigation and Targeting Infrared for Night), monté à l'extérieur sous les entrées d'air des moteurs, permet à l'avion de voler à basse altitude, la nuit et dans toutes les conditions météorologiques et d'attaquer des cibles au sol avec une variété d'armes guidées et non guidées.

De plus, les avions du Qatar auront un nouveau design d'aile qui conservera le profil aérodynamique, mais une nouvelle structure interne pour une durée de vie plus longue. L'augmentation de la fiabilité, la durabilité et la maintenabilité permettent aux opérateurs de défense à moindre coût restent avant des menaces actuelles et en constante évolution. 

Les nouveaux affichages de poste de pilotage incluent un affichage tête basse de BAE Systems. Le plus remarquable est l’adoption d’un écran tactile large, similaire à celui du F-35 Lightning II. 

Les nouveaux lanceurs permettront aux avions du Qatar d’avoir 16 missiles AIM-120 AMRAAM et quatre frontaux AIM-9X dans des missions de défense aérienne, avec une gamme de magasins guidés avec précision

Un pas vers le F-15EX :

Grâce à des investissements dans la plate-forme F-15QA et de partenariat avec l'US Air Force, Boeing se prépare à construire une variante nationale du combattant avancé, le F-15EX. F-15EX est devenu un programme de record pour la Force aérienne, lorsque la National Defense Authorization Act pour l'exercice 2020 a été signé le 30 décembre 2019. En janvier, la Force aérienne a émis des avis publics de son intention d'attribuer un contrat à Boeing pour huit premiers F-15EX. Boeing prévoit des demande pour l’USAF de l’ordre de 144 avions.

f15qa..jpg

Photos : 1 Le premier vol d’un F-15QA 2 Cockpit 3 Image de synthèse du futur F-15QA @ Boeing

06/06/2019

Les premiers Rafale sont arrivés au Qatar !

XVMfcba0d4e-887e-11e9-bc1d-9b7a6df1c27b.jpg

Son Altesse l'Emir Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, le commandant en chef des forces armées, a assisté mercredi à une cérémonie de réception pour accueillir les premiers avions de chasse  Dassault Rafale de l'armée de l'air Qatari. Des officiers, des sous-officiers et des membres de l'escadron Al Adiyat ont assisté à la réception. Son Altesse l'Amir a assisté à un spectacle aérien en direct de l'avion Rafale présenté par les pilotes de l'armée de l'air qatarie à son arrivée à la base aérienne de Dukhan mercredi après-midi.

Rappel :

C’est en mai 2015, que le contrat d’acquisition de 24 Rafale par l’État du Qatar pour équiper sa force aérienne a ét signé. Puis un second lot de 12 exemplaires a été commandé en décembre 2017, portant à 36 le nombre total de Rafale qui voleront sous les couleurs qatariennes. Le petit Emirat modernise sa flotte en prenant soin de diversifier ses fournisseurs. 

Premier lot :

La livraison d’hier comprenait cinq Rafales. La France a officiellement remis le premier avion au Qatar en février lors d'une cérémonie à Mérignac, dans le sud-ouest de la France, où les avions sont construits. Les avions sont restés en France depuis lors pour l’entraînement des pilotes.

Le Rafale destiné au Qatar : 

Les Rafale destinés au Qatar sont les premiers à être dotés d’un viseur de casque. Le Qatar a opté pour le système israélien Elbit Systems « Targo II ». Les pilotes équipés du « Targo II » seront en mesure de mieux localiser, suivre, identifier et engager les cibles aériennes et terrestres, car le système offre une prise de conscience de la situation et des options d'engagement facilitée par rapport aux systèmes HMD actuellement en service. La visière montée sur le casque affiche les informations de vol telles que l'altitude et la vitesse, ainsi que des cibles et fournit des données de suivi de soutien au pilote. Le système « Targo II » permet notamment la visualisation de nuit. Ce nouveau système permet une symbologie couleur ou monochrome projetée à l'intérieur de la visière du casque, donnant au système un champ de vision de 20 ° (FOV). Si la cible ou la menace est en dehors de la FOV, une ligne de localisation cible (TLL) dirige le pilote où et dans quelle mesure chercher à l'amener dans la FOV du casque.

Les Rafale du Qatar disposeront des missiles air-air MICA IR, MICA EM (ElectroMagnétique), du missile METEOR à terme, ainsi que des missiles de croisière air-sol SCALP-EG, de bombes air-sol GBU à guidage laser, et l’AASM. Pour compléter l’équipement, c’est la nacelle AN/AAQ-33 « Sniper » qui a été choisie pour être installée sur l’avion français. 

XVMf3645f10-2a0a-11e9-a5ea-1a5073519f6d.jpg

Photos : 1 Arrivée au Qatar des Rafale Rafale qatari en vol @ Dassault Aviation

 

17/03/2019

Premiers Apache pour le Qatar !

IMG_2635.JPG

Boeing a livré le premier lot d’hélicoptères d’attaque AH-64 E « Apache » au Qatar lors d’une cérémonie qui s’est tenue au siège de Boeing Defence Systems, en Arizona, en présence du vice-Premier ministre et ministre d’État aux Affaires de la Défense, le Dr Khalid bin Mohammed Al Attiyah.

Ce lot fait partie d’un accord signé par les forces armées du Qatar pour acquérir l’hélicoptère de combat.

L'accord relatif à la préparation et à la livraison des aéronefs « Apache » comprend la maintenance et la formation des équipages qataris de pilotes, de techniciens et de responsables de la gestion des armements. L’armée de l’air de l’émirat du Qatar a mis au point toutes les dispositions d’infrastructure, de construction, de logistique et techniques pour recevoir la flotte, ce qui renforcera les capacités de défense du pays.

Quelques détails : 

Le contrat comprend également un paquet logistique avec pièces de rechange et la formation de 70 pilotes et de 100 membres du personnel au sol. Des pièces détachées, des radios sécurisées Thales. Question armement, des missiles guidés à laser AGM-114R « Hellfire », des missiles FIM-92H  « Stinger » ainsi que des roquettes guidée APKWS (Advanced Precision Kill Weapon Systems) de BAE Systems. 

L’AH-64 E Apache :

L’AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

IMG_2636.JPG

Photos : Remise des premeirs Apache au Qatar @ Boeing

 

24/08/2018

Boeing prépare la livraison des Apache au Qatar !

3505262926.jpg

La division hélicoptère de Boeing travaille à la production des premiers AH-64E « Apache » BlockIII destiné au Qatar. Les livraisons vont débuter en 2019 et s’étaler jusqu’en 2020.

Rappel :

Le 12 juin 2016, Boeing et le gouvernement des États-Unis et le gouvernement Qatari ont signé un contrat pour la fourniture de 24 hélicoptères de combat AH-64E BlockIII « Apache ». La Defense Security Cooperation Agency a accordé l'autorisation sur la base d’un contrat de 667 millions de dollars.

140714-F-FP939-001.JPG

Quelques détails :

 Le contrat comprend également un paquet logistique avec pièces de rechange et la formation de 70 pilotes et de 100 membres du personnel au sol. Des pièces détachées, des radios sécurisées Thales. Question armement, des missiles guidés à laser AGM-114R « Hellfire », des missiles FIM-92H  « Stinger » ainsi que des roquettes guidée APKWS (Advanced Precision Kill Weapon Systems) de BAE Systems. 

L’AH-64 E Apache :

L’AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

2750703812.jpg

Photos :1 & 3AH-64 E Apache 2 signature du contrat @ Boeing

14/03/2018

Le Qatar commande le NH90 !

LL20133783h.jpg

Doha, le ministère de la Défense du Qatar a annoncé aujourd'hui un contrat pour l'achat de 28 hélicoptères militaires multirôles NH90 de taille moyenne. L'accord a été annoncé lors de l'exposition DIMDEX à Doha en présence du ministre italien de la Défense Roberta Pinotti et du PDG de Leonardo, Alessandro Profumo.

Le programme global est évalué à plus de 3 milliards d'euros pour le consortium NHI, et comprend 16 NH90 TTH pour les opérations terrestres, 12 NH90 NFH pour les missions navales, un support complet, des services de formation à la maintenance et les infrastructures associées.

Le programme pourrait être étendu à l'avenir avec l'ajout de 6 + 6 unités dans un mélange de variantes TTH et NFH. Leonardo assumera la responsabilité globale de la gestion du programme, de l'assemblage final et de la livraison des 12 hélicoptères NH90 NFH de son usine de Venise-Tessera en Italie du Nord et le soutien aux équipages et techniciens de maintenance. Pendant ce temps, Airbus Helicopters sera responsable de l'assemblage final de 16 NH90 TTH.

Les livraisons devraient commencer avant juin 2022 et se poursuivre jusqu'en 2025. Leonardo fournira et contribuera et intégrera divers équipements comme l’avionique et les capteurs.

Le NH90 :

L’hélicoptère NH90 de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restrictions majeures, d’équipements d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas , rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Les deux versions :

TTH (Tactical Transport Helicopter), spécialement conçu pour le transport tactique de personnel (20 soldats équipés), le transport d’un véhicule tactique léger ou le transport de 2,5 tonnes de matériel, le suivi de terrain.

NFH (NATO Frigate Helicopter), spécialement conçu pour :

 

    • la lutte anti-sous-marine (ASW) : détection, classification, identification du type de la cible, poursuite de la cible et déclenchement des armements, y compris capacité de désignation d’objectif transhorizon (OTHT).
    • la lutte anti-surface (ASUW) : détection, poursuite, classification, identification du type de navire, poursuite de la cible et déclenchement des armements, y compris capacité de désignation d’objectifs transhorizon (OTHT).
    • Les missions SAR : détection et classification des bateaux en détresse, embarcations de sauvetage et/ou opérations de sauvetage.

nh90copy.jpg

Photos : 1 NH90 TTH 2 NH90 NFH @ Leonardo