11/05/2022

Le premier Eurofighter qatari a volé !

qatar,eurofighter,les nouvelles de l'aviation

 

Le 9 mai dernier, le premier avion de combat Airbus Eurofighter «  Typhoon II » aux couleurs de la Force aérienne du Qatar  (Qatar Emiri Air Force /QEAF) n° ZR505 a effectué son vol inaugural  depuis les installations de Warton, au Royaume-Uni. L’avion a réussi son premier vol d'une heure, Simon Pearson-Cougill à Warton hier.

Rappel 

Le 17 septembre 2017, le ministre d'État à la Défense du Qatar, Khalid bin Mohammed al Attiyah, et son homologue britannique, le secrétaire à la Défense, Sir Michael Fallon, ont signé une déclaration d'intention décrivant un projet d'achat qatari de 24 avions Eurofighter Typhoon.

La décision du Qatar est en soi une tentative d’amadouer l’Europe dans sa guerre des mots avec l’Arabie Saoudite. Le Qatar s’est retrouvé isolé du point de vue diplomatique face à l’Arabie Saoudite qui l’accuse de soutenir le terrorisme. En arrière plan le soutien du Qatar à l’Iran a fortement déplus aux Emirats voisins. Mais derrière la guerre des frères ennemis du wahhabisme, c’est l’avenir économique de la région qui se joue. Le Qatar a besoin d’alliés en Occident et ces trois achats (Rafale, F-15 et Eurofighter) sont un premier pas, du moins une tentative pour se mettre à l’abri.

Les responsables du Qatar révèlent que l'accord renforcera la coopération et l'engagement de la défense entre les deux pays et jettera les bases des "intentions du Qatar concernant le développement et la production du standard T3 de l’Eurofighter. On notera qu’il s’agissait de l’offre la plus chère.

Formation des pilotes

 A l'heure actuelle, les pilotes qataris s'entraînent avec des Eurofighter de la RAF au sein d’un même escadron et les ingénieurs apprennent les méthodes de la RAF à Cosford. Le premier groupe de pilotes qataris est arrivé au Royaume-Uni avec une expérience sur avion de combat. La formation s’effectue à travers le Squadron 12 de la Raf qui s'est déjà déployé deux fois au Qatar. La première fois qu'il y est allé, en décembre 2019, il n'en était qu'à ses balbutiements et tous les pilotes étaient de la RAF. Un an plus tard, l'escadron est revenu avec cette fois un mélange de personnel de la RAF et qatari. Pour les deux commandants conjoints, les fondations sont maintenant en place, les six premiers pilotes qataris sont bien installés et qu'il y a maintenant plusieurs officiers du génie qatari. Plus récemment, le premier des plus de 60 techniciens qataris a également rejoint l'escadron.

 Eurofighter T3

 L’Eurofighter T3 (F3) dispose du radar AESA E-CAPTOR. L’arrivée du E-CAPTOR permet grâce à son antenne AESA d’effectuer des tâches multiples simultanément. Le nouveau radar conserve les principales caractéristiques de l'architecture du radar ECR-90 CAPTOR actuel, mais, il est doté d’une antenne AESA en lieu et place de l’actuelle antenne mécanique. Il est prévu d’exploiter la maturité du système actuel et d’y adjoindre le mode AESA. Eurofighter GmbH et Euroradar, de concert avec leurs partenaires industriels ont commencé le développement à grande échelle de la nouvelle génération d’antenne radar AESA (Active Electronically Scanned Array). L'objectif est de permettre une mise en service du nouveau radar et de ce fait, répondre aux exigences des pays partenaires et clients à l'exportation. L'intégration d'armes comprend les missiles Meteor, Storm Shadow et Brimstone II et les bombes Paveway IV et de petit diamètre.

qatar,eurofighter,les nouvelles de l'aviation

 

  Photo : Eurofighter QEAF @ Simon Pearson-Cougill

05/01/2022

Livraison des premiers NH90 au Qatar !

NH90-Qatar-©-A-Pecchi-IMG-20211116-WA0011-900x533.jpg

Le programme d'hélicoptères NH90 à destination de la  Qatar Emiri Air Force a marqué une étape importante présentation des deux variantes TTH et NFH lors de la fête nationale du Qatar le 18 décembre dernier. Le premier NH90 TTH a été livré depuis les installations d'Airbus Helicopters à Marignane (France) le 11 décembre. Le premier NFH a été mis à disposition par Leonardo pour l'événement et expédié depuis les installations de Venise Tessera (Italie) avant sa livraison finale.


Le programme NH90 du Qatar comprend 16 NH90 TTH pour les opérations terrestres, 12 NH90 NFH pour les missions navales, un ensemble complet de services d'assistance, de maintenance et de formation et l'infrastructure associée. Le programme a le potentiel d'être étendu à l'avenir avec l'ajout de 6 + 6 unités dans un mélange de variantes TTH et NFH. Leonardo est le maître d'œuvre de l'ensemble du programme et est également responsable de l'assemblage final et de la livraison des 12 hélicoptères NH90 NFH depuis son usine de Venise Tessera. L'entreprise fournit également des simulateurs, des aides à la formation et un vaste ensemble de services d'assistance à la maintenance et de formation pour les équipages et les techniciens de maintenance. Leonardo fournit, contribue ou soutient l'intégration de diverses charges utiles d'avionique et de capteurs, y compris le système électro-optique Leonardo LEOSS-T HD, l'enregistreur vidéo HD Mission, le système d'identification automatique, la liaison vidéo tactique et l'affichage Full HD pour les consoles de cabine. Airbus Helicopters est chargé de réaliser l'assemblage final des 16 NH90 TTH. Les livraisons se poursuivront jusqu'en 2025.

Rappel 


C’est en mars 2018, que le ministère de la Défense du Qatar a annoncé un contrat pour l'achat de 28 hélicoptères militaires multirôles NH90 de taille moyenne. L'accord a été annoncé lors de l'exposition DIMDEX à Doha en présence du ministre italien de la Défense Roberta Pinotti et du PDG de Leonardo, Alessandro Profumo.
Le programme global est évalué à plus de 3 milliards d'euros pour le consortium NHI. Un support complet, des services de formation à la maintenance et les infrastructures associées est compris dans le contrat. 
Le programme pourrait être étendu à l'avenir avec l'ajout de 6 + 6 unités dans un mélange de variantes TTH et NFH. Leonardo assumera la responsabilité globale de la gestion du programme, de l'assemblage final et de la livraison des 12 hélicoptères NH90 NFH de son usine de Venise-Tessera en Italie du Nord et le soutien aux équipages et techniciens de maintenance. Pendant ce temps, Airbus Helicopters sera responsable de l'assemblage final de 16 NH90 TTH.


Les NH90 destinés au Qatar 


Les NH90 destinés aux Qatar seront notamment dotés du système électro-optique Leonardo LEOSS-T HD, d’un enregistreur vidéo de mission HD, du système d'identification automatique, la liaison vidéo tactique et l'affichage Full HD pour les consoles de cabine. De plus l’hélicoptère sera doté de missiles air-sol et de torpilles pour les missions de guerre anti-surface (ASuW) et anti-sous-marine (ASW). 


Le NH90 


L’hélicoptère NH90 de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.
Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restriction majeure, d’équipement d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.
Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

QAT_NH90.jpg


Photos : NH90 qatari @ NHIndustries/Anthony Pecchi

 

27/12/2020

Vol inaugural pour le premier NH90 qatari !

NH90-TTH-Qatar-1st-flight-1024x683.jpg

Les fins d’années sont souvent le théâtre de nombreuses nouveautés, cette année en est encore une fois la preuve. Le consortium NH Industries (NHI) a effectué le vol inaugural du premier hélicoptère de type NH90 NFH destiné au Qatar. Les premières sorties se sont achevées respectivement le 15 décembre à Venise Tessera et le 18 décembre à Marseille, les sites de production des sociétés partenaires NHI Leonardo Helicopters et Airbus Helicopters.

Les vols comprenaient le décollage, la gestion générale, les vérifications fonctionnelles et les atterrissages. Tout s’est bien déroulé.

Rappel :

C’est en mars 2018, que le ministère de la Défense du Qatar a annoncé un contrat pour l'achat de 28 hélicoptères militaires multirôles NH90 de taille moyenne. L'accord a été annoncé lors de l'exposition DIMDEX à Doha en présence du ministre italien de la Défense Roberta Pinotti et du PDG de Leonardo, Alessandro Profumo.

Le programme global est évalué à plus de 3 milliards d'euros pour le consortium NHI, et comprend 16 NH90 TTH pour les opérations terrestres, 12 NH90 NFH pour les missions navales, un support complet, des services de formation à la maintenance et les infrastructures associées.

Le programme pourrait être étendu à l'avenir avec l'ajout de 6 + 6 unités dans un mélange de variantes TTH et NFH. Leonardo assumera la responsabilité globale de la gestion du programme, de l'assemblage final et de la livraison des 12 hélicoptères NH90 NFH de son usine de Venise-Tessera en Italie du Nord et le soutien aux équipages et techniciens de maintenance. Pendant ce temps, Airbus Helicopters sera responsable de l'assemblage final de 16 NH90 TTH.

Les livraisons devraient commencer avant juin 2022 et se poursuivre jusqu'en 2025. Leonardo fournira et contribuera et intégrera divers équipements comme l’avionique et les capteurs.

Les NH90 destinés aux Qatar :

Les NH90 destinés aux Qatar seront notamment dotés du système électro-optique Leonardo LEOSS-T HD, d’un enregistreur vidéo de mission HD, du système d'identification automatique, la liaison vidéo tactique et l'affichage Full HD pour les consoles de cabine. De plus l’hélicoptère sera doté de missiles air-sol et de torpilles pour les missions de guerre anti-surface (ASuW) et anti-sous-marine (ASW).

Le NH90 :

L’hélicoptère NH90 de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restriction majeure, d’équipement d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

NH90 NFH Qatar 1st flight.jpg

Photos : le premier NH90 destiné au Qatar @ Leonardo

 

16/06/2020

Les Apache du Qatar au complet !

fg_3201814-jdw-6463.jpg

Boeing a achevé la production des 24 hélicoptères d'attaque AH-64E « Apache » BlockII pour le Qatar. Le premier des 24 premiers hélicoptères a été remis le 14 mars 2019.

Bien que cela ne soit pas confirmé par Boeing, la conclusion des livraisons au Qatar suggère que ces derniers hélicoptères pourraient être les premiers à être équipés de la dernière configuration de la version 6.

Quelques détails : 

Le contrat comprend également un paquet logistique avec pièces de rechange et la formation de 70 pilotes et de 100 membres du personnel au sol. Des pièces détachées, des radios sécurisées Thales. Question armement, des missiles guidés à laser AGM-114R « Hellfire », des missiles FIM-92H « Stinger » ainsi que des roquettes guidée APKWS (Advanced Precision Kill Weapon Systems) de BAe Systems. 

L’AH-64 E Apache :

L’AH-64E « Apache » offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

2463715961.JPG

Photos : Apache aux couleurs du Qatar@ Boeing

 

15/04/2020

Vol inaugural du premier F-15 qatari !

F15QA.jpeg

Boeing a complété avec succès le premier vol de l'avion de combat F-15QA, la version la plus avancée de l’avion. Développé pour la Force aérienne du Qatar (QEAF), le jet a démontré ses capacités de nouvelle génération au cours de sa mission de 90 minutes. Le vol a décollé et atterri de l'aéroport international Lambert à St. Louis. 

L'équipe d'essais en vol de Boeing, dirigé par le chef pilote d'essai Matt Giese, mis en œuvre une liste de contrôle de mission précise pour tester les capacités de l'avion multirôle. L'avion a démontré sa maniabilité lors de son décollage vertical « Viking » et en tirant neuf G. Les contrôles des systèmes tels que l'avionique et le radar ont également réussi. Une équipe de test de suivi des données en temps réel a confirmé l'avion effectué comme prévu. 

Le F-15QA offre non seulement des capacités de changement de jeu, mais est également construit en utilisant des procédés de fabrication de pointe qui rendent le jet plus efficace pour la fabrication. Sur le terrain, les F-15 coûte la moitié du coût par heure de vol des avions de combat similaire et délivre une charge utile beaucoup plus importante à des distances beaucoup plus grandes.

Rappel :

Le département américain de la Défense a accordé Boeing un contrat en 2017 de 6,2 milliards de dollars pour la fabrication de 36 avions de combat F-15 pour le Qatar. Boeing commencera à livrer les avions au client en 2021. En outre, Boeing a reçu de l’US Air Force un contrat en 2019 pour la formation du personnel navigant et de maintenance des F-15QA pour la QEAF. 

Le F-15QA : 

3707431123.jpeg

Les F-15 du Qatar sont la version la plus avancée de la famille « Eagle ». Basé sur le F-15SA fourni à l’Arabie saoudite, le F-15QA (Qatari Advanced) dispose d’un capteur infrarouge de recherche et de suivi, d’une suite de guerre électronique numérique et du radar AESA APG-82 (V) 3 de Raytheon. Contrairement aux anciens F-15, les nouvelles versions SA et QA ont des systèmes de contrôle de vol « fly-by-wire ». Le système de navigation à basse altitude et de ciblage infrarouge de nuit LANTIRN : Low Altitude Navigation and Targeting Infrared for Night), monté à l'extérieur sous les entrées d'air des moteurs, permet à l'avion de voler à basse altitude, la nuit et dans toutes les conditions météorologiques et d'attaquer des cibles au sol avec une variété d'armes guidées et non guidées.

De plus, les avions du Qatar auront un nouveau design d'aile qui conservera le profil aérodynamique, mais une nouvelle structure interne pour une durée de vie plus longue. L'augmentation de la fiabilité, la durabilité et la maintenabilité permettent aux opérateurs de défense à moindre coût restent avant des menaces actuelles et en constante évolution. 

Les nouveaux affichages de poste de pilotage incluent un affichage tête basse de BAE Systems. Le plus remarquable est l’adoption d’un écran tactile large, similaire à celui du F-35 Lightning II. 

Les nouveaux lanceurs permettront aux avions du Qatar d’avoir 16 missiles AIM-120 AMRAAM et quatre frontaux AIM-9X dans des missions de défense aérienne, avec une gamme de magasins guidés avec précision

Un pas vers le F-15EX :

Grâce à des investissements dans la plate-forme F-15QA et de partenariat avec l'US Air Force, Boeing se prépare à construire une variante nationale du combattant avancé, le F-15EX. F-15EX est devenu un programme de record pour la Force aérienne, lorsque la National Defense Authorization Act pour l'exercice 2020 a été signé le 30 décembre 2019. En janvier, la Force aérienne a émis des avis publics de son intention d'attribuer un contrat à Boeing pour huit premiers F-15EX. Boeing prévoit des demande pour l’USAF de l’ordre de 144 avions.

f15qa..jpg

Photos : 1 Le premier vol d’un F-15QA 2 Cockpit 3 Image de synthèse du futur F-15QA @ Boeing