03/02/2013

Furtif iranien, le 1er Avril avant l’heure !

 

Q-313-2-460x320.jpg


Chaque fois que l’on se retrouve en présence d’un nouvel avion et à fortiori de type furtif, comme les récentes créations chinoises, on se retrouve non seulement avec beaucoup de questions, mais aussi avec une certaine admiration pour le travail accomplit. L’annonce de la présentation d’un nouvel avion de la part de l’Iran, laisse songeur de prime abord car, ce pays n’a pas une industrie aéronautique reconnue. Mais la curiosité était au rendez-vous ! Après quelques secondes à visionner les premières photos, on se rend compte qu’il y a truc qui ne va pas !

 

Présentation du Qaher-313 :


 

Q-313-4-460x320.jpg


Quasiment tous les médias en parlaient hier : le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a dévoilé un nouvel avion de combat, le Qaher-313 (Conquérant 313), présenté comme "l'un des plus avancés du monde", à l'occasion des cérémonies marquant le 34e anniversaire de la révolution islamique de 1979.

Le président Ahmadinejad a également précisé que le Qaher-313 avait déjà réalisé des « des milliers d’heures » de vol et que ses pilotes sont « très satisfaits de ses performances ».

Le ministre iranien de la Défense, Ahmad Vahidi, a quant à lui indiqué que ce nouvel avion a une « signature radar très faible », qu’il a été construit avec « des matériaux modernes » et qu’il dispose d’une « avionique avancée ». Par ailleurs, cet appareil serait en mesure d’être mis en œuvre à partir de pistes courtes et il « peut être réparé facilement et rapidement ».

 

Des photos qui ne trompent pas :


 

Q-313-cockpit-460x306.jpg


Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à la vue des photos, on reste dubitatif  face à cette « maquette». Avec une verrière qui déforme la lumière on s’aperçoit qu’elle doit être en plastique, les trains d’atterrissages en tubulure fragile dépourvu d’hydraulique (difficile d’absorber les chocs à l’atterrissage sans endommager la structure). Des entrées bien trop petites, comme d’ailleurs l’échelle de cette maquette ou le pilote semble un géant dans le cockpit. Le cockpit justement, non seulement il révèle la supercherie en beauté avec ses «non équipements» mais en plus on distingue aisément les renforts de structure en « époxy ».

Grossière erreur de communication :

 

furtif iranien,qaher 313


Les dirigeants iraniens sont des habitués des informations truquées, souvenez-vous : En 2007, l’Iran avait officiellement présenté un nouvel avion de combat appelé Saegheh-80 (Tonnerre), un appareil « pensé, conçu et construit par des experts iraniens et entré en phase de production industrielle » selon le ministre iranien de la Défense de l’époque.

Le général Attaollah Salehi, alors chef d’état-major de l’armée iranienne), avait même avancé que le Saeqeh était « similaire au F-18 américain » mais avec des « performances techniques et tactiques meilleures ». En réalité, cet avion était un  F-5, un appareil, qui fut livré aux forces aériennes iraniennes avant la révolution islamique de 1979, doté d’un empennage double.

Cette fois ce n’est pas un avion vaguement modifié, mais bien une jolie maquette que l’on nous a présenté. Vague supercherie. Et quant bien même  cet avion existerait et qu’il vole, c’est celui-là qu’il fallait présenter et non une maquette. 


 

Q-313-5-460x320.jpg


Photos : la maquette du Qaher-313 @ FARS New Agency 

 

12:34 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : furtif iranien, qaher 313 |  Facebook | |