04/03/2018

easyJet veut favoriser l’accès au cockpit des femmes !

kate-mcwilliams-plus-jeune-commandant-de-bord-easyjet.jpg

Le transporteur aérien spécialisé dans le « low cost » easyJet, a publié récemment les résultats d’une étude auprès de pilotes des différences entre hommes et femmes qui désirent pratiquer cette profession. Au final, cette étude doit permettre au transporteur d’adapter son plan de formation pour ses futurs besoins.

L’étude a été menée auprès de 556 pilotes, dont 59 femmes, représentant un panel de séniorité diversifié, dans le cadre de l’initiative Amy Johnson lancée par easyJet. Les résultats confortent la volonté d’easyJet d’encourager davantage de femmes à s’engager dans des carrières de pilotes.

Une vocation plus tardive chez la femme :

Plus de la moitié des hommes interrogés (55%) déclarent avoir développé l’envie de devenir pilote à l’âge de 10 ans, alors que presque la moitié des femmes interrogées (44%) avaient plus de 16 ans. De plus, plus d’un cinquième (22%) des hommes interrogés savaient qu’ils souhaitaient devenir pilote dès l’âge de 5 ans.

 L’étude a également révélé : 

- L’importance d’avoir un modèle au sein de sa famille ou d’un pilote rencontré sur un vol lors d’un départ en vacances afin d’inspirer les jeunes générations dans cette voie

- La nécessité d’impliquer les enseignants et intervenants éducatifs auprès des enfants pour développer les connaissances sur ce métier, point relevé par l’ensemble des pilotes interrogés

Les retours de certaines pilotes indiquent qu’elles se sont senties désavantagées du fait d’être une femme, suggérant que le métier de pilote continue d’être perçu par la plupart comme un métier d’homme.

Promotion de la femme pilote :

L’initiative Amy Johnson continue de délivrer de bons résultats. La compagnie a récemment annoncé que les recrutements de femmes pilotes étaient en augmentation de 48% par rapport à 2016. Ceci ramène la part de femmes pilotes à 13% parmi les nouveaux entrants, alors qu’au même moment, une étude publiée par l’International Society of Women Airline Pilots déclare que seulement 4% des pilotes du monde entier sont des femmes.

Pour la 3e année consécutive, la proportion actuelle de femmes pilotes dans nos effectifs influence positivement les écarts de salaire entre hommes et femmes au sein de la compagnie (toutes fonctions confondues). 

Les différences de rémunération entre hommes et femmes chez easyJet sont de l’ordre de 50%, mais ceci est anormalement influencé par la surreprésentation d’hommes dans la communauté de pilote, en comparaison aux autres fonctions dans l’entreprise, qu’easyJet s’efforce de rétablir grâce notamment à l’initiative Amy Johnson.

EasyJet a d’ores et déjà fait d’importants progrès en améliorant la visibilité sur ces carrières au-delà des aéroports, et depuis le lancement de l’initiative Amy Johnson en 2015, les pilotes easyJet (hommes et femmes) se sont rendu dans 140 écoles et collèges afin de communiquer sur leur métier auprès des jeunes communautés.

 

4486.jpg

Photos : Femmes et hommes pilotes chez easyJet @ EasyJet