16/03/2010

Arrivée des C-130J Canadiens & commande Tunisienne

 

 

4407020976_9c80e29275_b.jpg

 

 

Mariette, Lockheed-Martin lance la livraison des derniers C-130J-30 Hercules pour la Royal Canadian Air Force (RCAF). Ces appareils remplacent progressivement les modèles de C-130 plus anciens. En vertu de l’entente, le Canada a commandé 17 Hercules C-130J à Lockheed-Martin, dont la livraison se terminera en 2012.

Quatre C-130J seront livrés à Ramstein au sein du 37e  escadron de transport aérien  en Allemagne,  alors que 10 C-130J seront affectés sur le territoire canadien. Le Canada a investi 1,4 milliard de dollars pour remplacer les Hercules les plus anciens, soit la version E. Dans la RCAF, les C-130 travaillent avec les Boeing C-17.

Contrat de maintenance :

Le 13 janvier 2010, le gouvernement du Canada a publié le communiqué annonçant la signature d’un contrat avec Lockheed-Martin pour la fourniture de maintenance et de soutien pour le nouveau C-130J-30. Ce contrat d’entretien de la flotte permettra de créer des emplois à haute valeur ajoutée pour l'industrie canadienne grâce aux retombées industrielles et régionales  tout en fournissant aux Forces canadiennes l’entretien pour l’ensemble de la flotte de C-130.

La Tunisie commande le C-130J-30 :

Le gouvernement Tunisien a signé un contrat avec Lockheed Martin la fourniture de 2 C-130J-30 pour un montant de 130 millions de dollars. La livraison interviendra en 2013 et 2014. La Tunisie est le 12e pays à sélectionner le C-130J Super Hercules, elle exploite actuellement une flotte de C-130H et C-130B acheté dans les années 80.

Le Super Hercules :

Le C-130J-30 Super Hercules est la version la plus récente actuellement en production. Semblable extérieurement aux versions précédentes, le C-130J est doté de nouveaux turbopropulseurs Rolls-Royce AE 2100 couplé à une hélice à six pales en composite. L’avionique est entièrement numérisée avec un HUD (Head-Up display) et permet un équipage à deux. Le système de chargement a a été simplifié. Le Super Hercules peut transporte 40% de charge en plus à une vitesse allongée de 21%, sa distance de décollage est raccourcie de 41%.

Le  C130J a été commandé à ce jour par l'Australie, le Canada, le Danemark, l’Inde, Iraq, l’Italie, la Norvège, Oman, le Qatar, le Royaume-Uni et les États-Unis.

4407022354_bbb60d3f66_b.jpg


 

Photos :  1&2 C130J-30 Canadien @ Lockheed Martin

 

31/01/2010

Premier vol du Kawasaki XC-2

 

 

cx001st6.jpg

 

 

Le prototype de l’avion de transport militaire Kawasaki XC-2 a fait son premier vol la semaine dernière depuis la base de Kakamigahara. Ce nouvel avion de transport doit remplacer les anciens C-1 et autres Lockheed C-130 de L’Air Japan Self-Defense Force (JASDF).

La Genèse du C-2 :

Kawasaki Heavy Industries a commencé à travailler sur le projet en 2001 pour offrir un appareil de remplacement pour la flotte de la JASDF de Kawasaki C-1 et Lockheed C-130, et ayant également, des capacités comme  nouvel avion de patrouille maritime.

En 2001, la Japan Defense Agency a décidé l'achat d'un nouvel avion de transport. Les premières études ayant montrés que les  C-17 Globemaster III et l'Airbus A400M ne répondaient pas au cahier des charges, il fût décidé de lancer un nouvel appareil de conception nationale.

Kawasaki Heavy Industries a été choisi pour développer l'avion à partir de l’ancien C-1. Après plusieurs problèmes techniques découverts en 2007 (déformation de l’empennage vertical et des rivets mal conçus, fissure du train d’atterrissage) le projet a faillit capoter. Une rallonge de 10 milliards de yens au programme permis de relancer celui-ci.

Premier vol :

C’est donc avec un certain soulagement, que le Japon assista mardi passé, au premier vol de son Kawasaki C-2, qui dura 60 minutes. L’ensemble des équipements a correctement fonctionné. Le premier exemplaire du Kawasaki C-2 pourrait même être livré juste avant la fin de l’année 2010.

Le Kawasaki C-2 :

L'appareil est conçu pour répondre aux exigences du ministère de la Défense, notamment, en terme de charge utile de 40 tonnes métriques. Le C-2 doit pouvoir décoller sur une piste de 2'300m et voler sur 8’000km. L’avion pourra également être utilisé sur des itinéraires d’avions civils, ce que les anciens C-130 ne peuvent faire.

Le C-2 dispose d’un nouveau système de gestion de vol tactique qui aide le pilote à voler à basse altitude. L'avion sera également équipé d'une charge automatique permettant le largage en vol. Un système de ravitaillement en vol et la vision nocturne sont également intégrées.

6a00d83451b88369e200e54f29e6e18834-800wi.gif

 

 

Photos : 1 & 2 Le C-2 @ Kawasaki  - Atshushi Tsubota.