15/03/2011

L’industrialisation de l’A400M va pouvoir démarrer !

69c63f70bd[1].jpg

 

Airbus Military et l’Occar (Organisation conjointe de coopération en matière d'armement) se sont mis d’accord pour lancer la production en série de l’avion de transport militaire A400M. Les quatre premiers exemplaires de série, dont trois pour la France, seront produits en 2012, confirme le constructeur.

Ce dernier précise que la cadence de production atteindra les 2,5 appareils par mois fin 2015. A ce jour, Airbus Military possède un carnet de commandes fermes de 174 A400M. Le dernier exemplaire de ces 174 machines doit être livré courant 2014, sachant que l’avionneur mise également beaucoup sur les ventes de son avion à l’export. Jusqu’à récemment, l’avionneur évoquait la possibilité de vendre jusqu’à 500 A400M supplémentaires.

Parallèlement, la finalisation du nouveau contrat approche à grand pas. Dernièrement, c’est la Grande Bretagne qui s’est entendu avec Airbus Military sur le financement des surcoûts du programme, notamment grâce au mécanisme des « Export Levy Facility » (ELF), ou mécanisme d’aide à l’export.

En effet, en plus d’une hausse du contrat initial de 2 Md€, les sept nations clientes se sont également engagées à verser un montant complémentaire de 1,5 Md€ en contrepartie d'une rémunération sous forme de redevances perçues sur les ventes de l’avion à l’exportation. Pour rembourser ces 1,5 Md€, Airbus Military aura à vendre entre 280 et 300 A400M sur les trente prochaines années. Au travers de ce mécanisme, la France, par l’intermédiaire de la Caisse des dépôts et consignation, va ainsi verser 417 M€ à Airbus.

A ce jour, seule la Turquie doit encore s’entendre sur les clauses financières du nouveau contrat A400M, dont les grandes lignes ont été ratifiées par les sept nations clientes le 5 novembre dernier.

Airbus Military mise sur la certification civile (EASA) et la qualification militaire de l’A400M au premier standard militaire IOC (Inital Operating Clearance) pour la fin de l’année.

 

Rappel :

 

Les sept pays partenaires initiaux, à savoir l’Allemagne, la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700 nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européens ESR (Europen Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plateforme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de combat que pour des hélicoptères. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

d76003825b[1].jpg

 

Photos :  1 A400M au décollage 2 A400M & F/A-18 espagnol @ Airbus Military

 

10/04/2010

Le second A400M a volé !

 

 

PR_04-09-2010_MSN2.jpg

 

 

Le deuxième avion de transport militaire A400M d'Airbus military a effectué son vol inaugural hier 8 avril. Immatriculé MSN2, l'avion a décollé de Séville, en Espagne avec une masse au décollage de 128T à 15h15 heure locale (GMT 2) et a atterri à Séville 4 heures et 50 minutes plus tard.

Le MSN2 rejoint son frère le  MSN1 qui a déjà a déjà bouclé  66 heures 30  de vol d’essais en 15 vols et,  qui est maintenant basé à Toulouse. Ce second A400M est le deuxième d'une série de 5 avions qui mènera les 3’700 heures d'essais en vol.

Le programme de certification de l’A400M va pouvoir passer à la vitesse supérieure avec l’arrivée de se deuxième A400 et permettre de se concentrer sur la mesure et l’analyse des performances de l’appareil et de sa propulsion qui est assurée par quatre turbopropulseurs TP400 d’Europrop International. Le premier prototype est quant à lui destiné à l'exploration de l’enveloppe de vol et aux essais vibrations.

Un total de 184 avions ont déjà été commandés par la Belgique en France, Allemagne, Luxembourg, Malaisie, Espagne, Turquie et le Royaume-Uni.

Liens sur l’A400M :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/02/24/a400m-fin-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/04/01/les-nouvel...

 

Photo : Le premier vol du MSN2 à Séville. @ Airbus Military