21/10/2018

Préparation de la production du T-X !

tx_flare630x354.jpg

Il n’y pas de temps à perdre, l’avionneur suédois Saab a reçu une commande de Boeing pour la phase de développement de l'ingénierie et de la fabrication (EMD) de l'avion de formation au pilotage avancé T-X. La valeur de cette commande est d'environ 117,6 millions de dollars. La commande durera jusqu'en 2022.

Rappel :

Saab et Boeing ont été choisis par l’armée de l’air américaine le 27 septembre pour le programme T-X, une nouvelle ère pour le partenariat entre Saab et Boeing. Le programme T-X est divisé en plusieurs phases. Cette commande concerne la première phase, EMD, dans laquelle Saab et Boeing industrialisent l'avion T-X avec le client. EMD comprend les tests, la certification des vols militaires américains et la livraison de cinq jets. La phase EMD sera suivie d’une phase de production en série.

«Cette commande est un pas en avant passionnant vers une nouvelle ère en ce qui concerne les jets d'entraînement. Il jette les bases de notre travail commun pendant de nombreuses années. Nous sommes impatients de faire ces prochaines étapes avec Boeing », a déclaré Håkan Buskhe, président et chef de la direction de Saab.

Saab et Boeing ont développé l'avion T-X ensemble. Saab est un partenaire de partage des risques avec Boeing dans le développement. Boeing est le principal contractant désigné pour l’acquisition du système de formation de pilote avancée par l’armée de l’air américaine. Saab sert le marché mondial avec des produits, des services et des solutions de pointe dans les domaines de la défense militaire et de la sécurité civile.

boeing,saab,programme t-x,avions école,jet de école,usaf,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Programme TX :

Le programme TX prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans soit près de 350 appareils écoles T-38 « Talon ». Boeing sera le maître d'œuvre et Saab AB le partenaire principal pour couvrir des domaines tels que la conception, le développement, la production, le soutien, les ventes et le marketing.

Le TX de Boeing/Saab :

Le TX de Boeing / Saab comporte une double queue, un grand cockpit avec une excellente visibilité. Des éléments de type LERX ont été repris de la famille F/A-18 « Hornet ». Le TX dispose d’un seul moteur General Electric F404 également utilisé sur le "Hornet" et le "Gripen". Boeing affirme que la conception et la performance de l'avion à double-queue fourni un excellent contrôle, et une très bonne stabilité pour le ravitaillement. Darryl Davis, le président de Boeing's Phantom Works, a déclaré que l'avion a été conçu pour répondre à toutes les exigences du programme, et a noté qu'il offrira un angle d'attaque haut (AoA) et de haute performance en matière d’accélération. Boeing a également souligné que la conception du poste de pilotage offre un positionnement idéal pour l'instructeur avec une très bonne visibilité, tant pour l'instruction en vol que pour la formation avancée en combat aérien visuel. L'offre de Boeing/Saab utilise un cockpit moderne, semblable à celui d'un combattant, avec un écran reconfigurable à grande surface (LAD) qui imite ceux trouvés dans le F-22 et le F-35 et le nouveau Gripen E. Le Boeing TX est également compatible avec les lunettes de vision nocturne. Le Boeing/Saab TX est doté d'une capacité interne de ravitaillement en vol et il dispose d’un point d'ancrage central pour transporter des équipements connexes comme des nacelles. 

 

boeing,saab,programme t-x,avions école,jet de école,usaf,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Photos :le T-X de Saab & boeing, la collaboration entre les deux avionneurs @ boeing

 

01/02/2017

Programme T-X : Nouvelle défection !

3210339717.jpg

Northrop Grumman et BAE Systems ont décidé de ne pas soumettre d’offre pour dans le cadre du programme T-X d’une valeur de 16 milliards de dollars de l’US Air Force qui doit permettre de remplacer la flotte de T-38 « Talon ». Cette annone arrive 6 jours après le retrait de l’équipe Leonardo/Raytheon avec le T-100 (voir article du 26.01)

La société avait annoncé en 2015 qu'elle s'était associée à BAE Systems, L3 et à la filiale Scaled Composites de Northrop pour le programme de l’US Air Force. Mais en dépit de la conception d'un appareil le modèle N400T les entreprises ont estimé que l’offre n'était pas suffisamment compétitive.

Trois concurrents :

Trois appareils sont encore en concurrence, il s’agit de Boeing/Saab avec le démonstrateur TX, Lockheed-Martin-Korean Aerospace Industries avec le T-50 et une offre mystérieuse de Sierra Nevada et associée à Turkish Aerospace Industries dont on ne sait pas grand chose.

Northrop-Grumman modèle N400NT :

Le prototype de Northrop-Grumman pour le concours T-X avait été discrètement présenté le 19 août dernier à Mojave, en Californie de son modèle N400NT (désignation provisoire). Le prototype du N400NT de Northrop-Grumman est propulsé par un seul moteur General-Electric F404-102D de 17,200lb de poussée. L’avion a été développé par Scaled Composites, filiale de Northrop-Grumman et spécialisée en matière de prototypage. Le N4400NT avait effectué des essais en vol, mais là encore, aucune information n’a filtré. On remarquera que le N400NT ressemble beaucoup à l’actuel T-38 de Northrop. Il est vrai que l’avionneur avait annoncé un appareil dérivé de l’actuel T-38.

Photo : Prototype du N400NT @ Northrop-Grumman

 

 

21/08/2016

Programme T-X : Northrop-Grumman présente le N400NT !

CqPwqOUUMAAxrQR.jpg

Dans le cadre du programme T-X en vue du remplacement des avions écoles de type T-38C « Talon » de l’US Air Force, l’avionneur américain Northrop-Grumman a discrètement présenté pour la première fois l’appareil destiné à concourir dans ce qui sera le marché du siècle en matière d’avions écoles à récation.

Northrop-Grumman modèle N400NT :

L'entrée de Northrop-Grumman pour le concours T-X est effective avec la présentation très discrète (il faut le dire) le 19 août dernier à Mojave, en Californie de son modèle N400NT. On ne sait d’ailleurs pas, si cette désignation est définitive.

Le prototype du N400NT de Northrop-Grumman est propulsé par un seul moteur General-Electric F404-102D de 17,200lb de poussée. L’avion a été développé par Scaled Composites, filiale de Northrop-Grumman et spécialisée en matière de prototypage. A noter que les informations concernant cet appareil sont encore très limitées. L’avionneur se montre en effet très discret. Le N4400NT a déjà effectué des essais en vol, mais là encore, aucune information n’a filtré. On remarquera que le N400NT ressemble beaucoup à l’actuel T-38 de Northrop. Il est vrai que l’avionneur avait annoncé un appareil dérivé de l’actuel T-38.

Programme T-X :

Le programme T-X prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans, soit près de 350 appareils écoles de type T-38 « Talon ». Les avionneurs en compétitions sont : Korean Aerospace Industries (KAI) associé avec Lockheed-Martin sur le T-50, Boeing et Saab avec un nouvel appareil, le M-346 d’Alenia Aermacchi avec Raytheon et Northrop-Grumman avec le T-38 de nouvelle génération le N400NT.

Photo : N400NT de Northrop-Grumman @David Kerne

05/06/2016

Premier vol du T-50A en concours pour l’USAF !

1464877168985.jpg

Lockheed-Martin et Korean Aerospace Industries ont organisé le premier vol de la version mise à jour du T-50 formateur qui va prochainement concourir pour le contrat T-X de l’US Air Force.

Les modifications du T-50 :

Le T-50A biplace monomoteur a été modifié pour le concours T-X avec un réceptacle de la colonne vertébrale compatible avec le système de ravitaillement en service au sein de l’USAF. D’autres modifications moins importantes concernent le cockpit et les logiciels de formation intégrés et un système de mission à architecture ouverte.

Le KAI T-50 «Golden Eagle» : 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex. Le T-50 «Golden Eagle» est largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes. Les ingénieurs de KAI (Korean Aerospace Industries) se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’équipements américains, comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8’000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

A ce jour, quatre pays ont commandés le T-50, L’Indonésie (16) et plus récemment les Philippines (12). La Corée dispose de 10 T-50B (patrouille acrobatique Black Eagle), 50T-50 et 22TA-50 et la Thaïlande avec 4 exemplaires.

Programme T-X :

Le programme T-X prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans, soit près de 350 appareils écoles de type T-38 « Talon ». Les avionneurs en compétitions sont : Korean Aerospace Industries (KAI) associé avec Lockheed-Martin sur le T-50, Boeing et Saab avec un nouvel appareil, le M-346 d’Alenia Aermacchi avec Raytheon et Northrop-Grumman avec un T-38 nouvelle génération.

 

270874267.8.jpg

Photos : Le T-50A modifié pour le programme T-X @ Lockheed-martin & KAI