08/03/2018

F-35 : trop cher et problèmes de logiciels !

DXwvbZXU0AA6HpA.jpg

Les nouvelles du programme de l’avion de combat Lockheed-Martin F-35 ne sont pas véritablement bonnes, les problèmes s’accumulent encore. Deux éléments sont toujours montrés du doigt, les coûts et les problèmes du logiciel de maintenance.

Plus cher que prévu :

Le Bureau du Programme conjoint (JPO) estime que le développement continu du F-35 pour faire face à l'évolution des menaces et à l'évolution des environnements de guerre coûtera au gouvernement américain plus de 1 milliard de dollars par an entre 2018 et 2024. Ce chiffre a été révélé lors du témoignage du vice-amiral Mathias Winter au Comité des forces armées américaines le 7 mars dernier.

Au total, le JPO estime que le développement et la fourniture continus de capacités (C2D2) des F-35 coûteront 16,4 milliards de dollars sur une période de sept ans, avec environ 11 milliards de dollars pour le développement et 5,4 milliards de dollars pour l'approvisionnement. Le vice-amiral Winter, qui dirige le JPO, a déclaré que les coûts de développement seraient partagés avec les alliés des États-Unis, laissant le ministère de la Défense avec une facture estimée à 7,2 milliards de dollars.

"Ce coût de 16 milliards de dollars est un montant étonnamment élevé et, autant que je sache, dépasse largement tous les coûts précédemment prévus ", a déclaré le porte-parole du congrès américain.

Pour le vice-amiral Winter le prix du F-35A est tombé en dessous de 100 millions de dollars pour la première fois dans le lot 10 du LRIP à 94,3 millions de dollars, soit une baisse de 7,5% du lot 9. Les prix des avions de production devraient continuer à baisser alors que le JPO continue de négocier le lot 11. Mais pour le JPO, la baisse du coût de production du F-35A ne doit pas faire oublier que les clients doivent compenser les améliorations de l’avion et qu’une fois pris en compte l’addition n’est au final pas avantageuse.

La Marine aux prises avec ALIS :

Le logiciel de maintenance à distance Autonomic Logistics Information System (ALIS) continue de fairte des vagues au sein de la navy. La marine américaine reste frustrée par son incapacité à connecter le logiciel de logistique du F-35 avec les autres logiciels de logistique qu'elle utilise.

Les efforts d'intégration du ALIS des F-35 aux autres systèmes logistiques internes de la Navy sont contrecarrés par l'insistance du développeur Lockheed Martin à considérer que le code du logiciel est sa propriété a déclaré le vice-amiral Paul Grosklags Marine et Marine Corps Aviation Programs.

La Marine ne pouvant disposer des codes sources d’ALIS, celle-ci ne peut intégrer le logiciel du F-35 avec ceux déjà en activités soit le DECKPLATE et l’AMSRR qui sont utilisés pour tous les autres types d'avions. Pour le vice-amiral Paul Grosklags les problèmes de logiciels sont le talon d'Achille du programme F-35.

 

Photo : le F-35A @ USAF

17/04/2012

Premier vol du F-35 de la RAF !

 

F12-15997.jpg


 

Dans le dossier controversé du F-35 au niveau des coûts, je vous propose ici un petit aperçu du vol inaugural de la version initiale proposée pour la Royal Air Force avec en prime les impressions du pilote d’essais de la RAF et un petit résumé de la situation des essais.

Le premier exemplaire du Lockheed-Martin F-35B destiné aux essais pour la Royal Air Force à effectué son vol inaugural le 13 avril, avec aux commandes le le pilote d’essais Bill Gigliotti. En parallèle à ce vol le Cmdt Jim Schofield, pilote d’essais de la RAF se prépare en simulateur pour prendre la suite des vols.

Ce premier vol d’une durée de 45 minutes depuis la base de Fort Worth au Texas s’est déroulé impeccablement. L’avion va subir une série de vols tests avant d’être réceptionné par le Royaume-Uni. Ces tests seront réalisés depuis les installations d’Eglin Air Force Base, en Floride. Eglin est le centre de formation et de tests du 33e Squadron de l'US Air Force, chargé d’évaluer et de préparer la transformation sur le F-35.

L’avis du chef pilote de la RAF :

RAF%20Squadron%20Leader%20Jim%20Schofield%20large%20c%20US%20NAvy.jpg


 

Le pilote d’essais de la  Royal Air Force Jim Schofield qui est le premier de la RAF à avoir volé sur un F-35C Lightning II et qui reprendra prochainement pour le compte du Royaume-Uni les essais en vol, se dit très satisfait de l’évolution technique de l’avion. Il déclarait notamment :

«Le F-35 est le meilleur appareil de combat que j’ai eu l’occasion de volé, l’avion est très facile de contrôle et permettra de simplifier le vol au profit de la mission. Il sera plus facile à atterrir sur un navire, par exemple.»!

"Combiné avec les meilleures des capteurs très sophistiqués qui  permettent au pilote de trouver et cibler facilement tout en gardant une signature faible. Le F-35 permettra au Royaume-Uni de fournir la meilleure la protection pour nos soldats, marins et aviateurs pour les 35 prochaines années. "!

 

L’état du programme :

Depuis le 1er Janvier dernier, le programme du F-35 a atteint les résultats suivants :

Le 9 janvier, le modèle AF-4, un F-35A conventionnel a atteint la plus haute altitude à ce jour dans soit :  43.000 pieds niveau moyen de la mer (MSL).

Lockheed Martin transférer les deux premiers modèles de production F-35B à décollage court et atterrissage vertical (STOVL) au sein de  l'US Marine Corps le 11 Janvier.

Les appareils tests identifiés BF-6 et BF-8, sont maintenant attribuées aux Marines Fighter Wing de la 2nd Marine Aircraft / Attaque Escadron d'entraînement 501 qui résident avec l'escadre de l 33 à Eglin Air Force Base (AFB), en Floride.

Le F-35  no:  AF-3,  a terminé le premier système à faible ouverture (Distributed DAS) approche le 17 Janvier.

Le 18 Janvier, le premier vol de nuit du  F-35 (no : AF-6) a été achevé à la base d'Edwards, en Californie Piloté par pilote d'essai Mark Ward, AF-6.

Avec le vol de convoyage du numéro  BF-7, un F-35B STOVL, base aérienne d'Eglin, en Floride, est devenue le plus grand site d’exploitation de F-35 avec 23 F-35 Lightning II.

Le 20 Janvier, citant les immenses progrès de la variante STOVL du  F-35B fait en 2011, secrétaire à la Défense, Leon Panetta, a annulé l’état de  probation pour le F-35B avec  près d'un an plus tôt que prévu.

Les F-35 dont  franchi le seuil des vol 2’500 heures le 25 Janvier.

Le 16 Février à Edwards AFB, en Californie, l’AF-1, soit un f-35A  a volé la première mission avec  armes extérieurs.

durant l’année 2011,

Les F-35A  ont volé 46 fois.

Les F-35B STOVL ont complété 45 vols.

Les F-35C ont volé 23 fois.

Pas de retour en arrière anglais sur les portes-avions :

Les futurs porte-avions britanniques ne subiront pas de reconfiguration pour permettre l'appontage d'avions autres que le F-35 ! 
Selon l’analyse du Financial Times, cette annonce rendrait toute interopérabilité avec la France impossible.

F35_First_Formation_400.jpg

Premier  vol en formation :

 

Pour la première fois deux F-35A ont volé en duo, en  tête le lieutenant-colonel Eric Smith de l'US Air Force, de  l'escadron de chasse 58 et dans le second F-35 le  major Joseph Bachman du Corps des Marines. Les deux pilotes sont les premiers à s'être qualifié dans les forces armées américaines dans sur F-35.

 

 

Remarque :

Nonobstant les graves problèmes de coûts qui péjorent considérablement le programme, voici ce que l’on peut dire en l’état de l’avancée des travaux !

 

f-35-bk1.jpg

 

 

Photos : 1 & 4 premier vol du F-35 de la RAF 2 Jim Schofield chef pilote d’essais de la RAF 3 Premeir vol en duo @ Lockheed-Martin