11/06/2013

Boeing augmente ses prévisions !

1668118282_2.jpg

 

 

Le constructeur américain Boeing vient de revoir ses prévisions à la hausse, en matière de demande mondiale d'avions pour les vingt prochaines années et estime que les compagnies aériennes auront besoin de 35.280 nouveaux appareils sur cette période.

 

Pour les vingt ans qui viennent, le constructeur américain, chiffre désormais à quelque 4.800 milliards de dollars la demande mondiale d'avions, un montant revu en hausse de 3,8% par rapport à sa précédente estimation. Ce changement positif intervient avec la relance de la demande du trafic aérien observée ces derniers mois.

 

Il semble par ailleurs, que la prévision de la flotte mondiale devrait doubler au cours des deux prochaines décennies et ceci grâce par la région Asie-Pacifique. Tant le trafic des passagers et celui fret devraient croître de 5% par an.

 

Moins de très gros porteurs :

 Selon ses dernières prévisions, la demande d'avions monocouloirs devrait rester soutenue à 24.670 nouveaux appareils. La famille « 737 » est donc directement concernée ainsi que sont concurrent l’A320 d’Airbus et ceci en raison de la croissance des compagnies  « low-cost » et les compagnies aériennes en provenance des marchés émergents.

 

 

En revanche, pour les très gros porteurs comme le Boeing B747-800 Intercontinental et l'Airbus A380, les besoins de nouveaux appareils sont revus en baisse de 3,8% à 760 avions contre 790 pour les prévisions précédentes.

 

 

Renforcement des gros bi-moteurs :

 

787-10x_BoeingConcept.jpg

 

Boeing prévoit une forte demande en ce qui concerne les gros bimoteurs et renforce sa confiance dans la production et l’investissement dans de nouveaux produits comme le B777X et le B787-10X.

 

Photos : 1 B737 MAX Norwegian 2 Famille B787 @ Boeing

 

 

 

 

 

 

22/07/2010

Augmentation des prévisions du marché aéronautique civil

 

 

ERJ190.jpg

 

 

Les prévisions concernant le trafic aérien et les besoins de celui-ci pour les vingt avenir sont en net augmentation. La crise semble définitivement passée et bien que le secteur industriel soit encore fragile, les constructeurs aéronautiques tablent sur une augmentation des commandes d’avion neufs. D’ailleurs cette embellie semble déjà bien confirmée lors du Salon aéronautique de Farborough qui se tient actuellement. Les commandes d’avions neufs sont à nouveaux importantes.

Farnborough, les ventes  renoue avec le succès :

Les carnets de commandes des constructeurs se remplissent à nouveaux lors du salon de Farnborough, a-t-elle point que les deux principaux constructeurs que sont Airbus et Boeing compte dépasser leurs objectifs pour l’année 2010 ! Il  ne se passe, en effet, pas un jour sans que de nouvelles commandes ne soient dévoilés. L’intérêt et de remarquer que celles-ci sont le fruit de longues négociations qui ont parfois débuté il y  a plus d’un an !

Si Airbus et Boeing ont retrouvé le sourire, les autres constructeurs ne sont pas en reste avec notamment Embraer qui dévoile une commande de 140 ERJ175 et 24 ERJ190, ATR engrange une commande pour 20 ATR72-600 et le Canadien Bombardier place 10Global Express ainsi que 7 Q400. Du côté de chez Sukhoi on annonce deux nouvelles commandes pour le Superjet 100.

A l’heure où j’écris ces lignes, nul doute, que d’autres commandes vont faire l’objet d’une annonce !

Nouveaux avions, et réorganisation  :

Les modèles d’avions concerné par ces nombreuses annonces concerne pour la plupart des versions de nouvelle génération ainsi que la gamme d’avion mono-couloirs modernisée de type A320 et B737. On remarquera depuis un certain temps une forte diminution des ventes A340, B757, B767 qui sont en passe d’être prochainement remplacer par le B787 et l’A350.

Si chez Airbus la famille est récente, l’arrivée en 2012 de l’A350 sonnera le glas  de l’A340 . Par contre, chez Boeing, l’arrivée du B787 «Dreamliner» et de sa technologie en partie utilisée sur la gamme B737 NG et le nouveau B747-800 préfigure un renouveau chez le constructeur de Seattle dont la gamme était profondément vieillissante. Les signes sont d’ailleurs au vert avec les commandes engendrées par ces trois modèles. Mais Boeing prépare déjà l’après 737 et une nouvelle gamme dérivée du «Dreamliner».

a319.jpg

 

 

Nouvelles prévisions pour 20 ans :

Le marché des avions commerciaux devrait bondir au cours des 20 prochaines années avec un potentiel d’augmentation de 5,3 % de passagers  par année. Les prévisions du marché des Avions commerciaux sur 20 ans, allant de 2010 à 2029, font état de 30’000 livraisons sur le marché des avions de 20 à 149 places. Les prévisions du marché des Avions d’affaires sur 20 ans, allant de 2010 à 2029, font état de 26 000 livraisons, soit des rentrées de 661 milliards $ pour l’ensemble du marché.

  • Dans le segment des avions de 20 à 59 places, on prévoit une demande de livraison de 200 nouveaux avions.
  • Dans le segment des avions de 60 à 99 places, on prévoit une demande de livraison de 5 900 nouveaux avions.
  • Dans le segment des avions de 100 à 149 places, on prévoit une demande de livraison de 6 700 nouveaux avions.
  • Dans le segment des avions gros porteur de 400 places et plus, on prévoit une demande de 720 appareils.
  • Dans le segment des avions moyen gros porteur de 250 à 380 places, on prévoit une demande de 14’800 nouveaux avions.

Côté fret :

On estime que la flotte mondiale d’avion cargo devrait passer de 1’750 à 2’980 appareils  !

CONCURRENCE DES CHINOIS, DES BRESILIENS ET DES CANADIENS

On entrevoit par contre en  scène de nouveaux acteurs de poids, ce qui devrait mettre fin à l’actuel duopole Boeing-Airbus. Cette nouvelle concurrence comprend le Chinois Comac, qui développe actuellement le C919, un avion de 190 sièges qui sera mis en service en 2015. Mais il faut s’attendre, aussi, à un surcroît d’offensive de la part d’Embraer, qui songe à adjoindre un avion plus important à sa famille ERJ170/190 pouvant accueillir plus de 190 passagers. Quant à Bombardier, la commercialisation  en   en 2012 du Cséries comprenant 145 places lui permettra également de se positionner correctement sur le secteur des mono-couloirs. Reste à surveiller les russe Sukhoi et le Superjet 100, ainsi que le futur MC-21 de la firme Irkut  et le japonais Mitsubishi et son MRJ.

Mais, si Airbus et Boeing vont trouver une nouvelle concurrence dans la gamme des mono-couloirs de moins de 200 places, les deux constructeurs continueront à tenir le marché des moyens et gros porteurs! D’ailleurs, l’un et l’autre ont besoin de son concurrent, car en cas de clash de l’un deux, le second ne pourrait en aucun cas subvenir industriellement à la demande mondiale !

B777.jpg

 

 

Photos : 1 Embraer ERJ190 TACA 2 A319 US Airways @ Fabricio Jimenez 3 B777 @ K.L. Yim