05/12/2017

Des Mi-24 « Hind-D » supplémentaires pour le Sénégal !

yourfile.jpg

La société polonaise WZl a transféré à l'armée de l'air sénégalaise deux hélicoptères d'attaque Mil Mi-24V « Hind-D ». Le transfert a été effectué après l'achèvement des vols d'acceptation effectués par les pilotes polonais et sénégalais.

Les deux appareils ont chargé à bord d'un avion cargo Antonov An-124-100 exploité par Antonov Airlines qui a rejoint l’aéroport de Dakar.

La société polonaise WZL a livré les deux derniers hélicoptères Mil Mi-24 qu’elle a réparés pour le Sénégal. Le premier Mi-24 a été livré en février.

WZL n’a pas révélé l’origine des hélicoptères, mais il semble de sources concordentes que les trois Mi-24V sénégalais sont des appareils issus des Forces armées slovaques qui ont été acquis par une compagnie polonaise en 2015.

Ces appareils viennent compléter un dispositif existant de 6 MIL Mi-35P modernisés en 2016. La mise à niveau des Mi-35P comprenait l’adaptation d’un système électro-optique DSP-HD de la société israélienne Controp. Le système FLIR DSP-HD combine une caméra haute définition, un canal infrarouge à ondes courtes (SWIR) et un télémètre laser avec capacité de pointage.

 

p1717324.jpg

Photos : MIL Mi24V @ PZL



28/11/2017

La Pologne lance son projet de nouvel avion de combat !

1394417922.jpg

Varsovie, l'inspection de l'armement du ministère polonais de la Défense a lancé la phase d'analyse et de l’étude de marché en vue de la sélection d’un nouvel avion de combat multirôles. L’objectif est de venir remplacer deux types d’avions en service, il s’agit des flottes de 18 Sukhoi Su-22 « Fitter » et 31 MiG-29 « Fulcrum ».

Varsovie a l'intention d'équiper au moins deux escadrons de nouveaux avions de combat soit 32 unités. Selon le ministère de la Défense, proposée devrait augmenter la capacité de l'armée de l'air polonaise à effectuer des missions contre-aériennes offensives et défensives, et à soutenir des opérations terrestres, maritimes et spéciales.

Les soumissionnaires potentiels sont tenus de soumettre leurs réponses, y compris une description générale de l'équipement proposé avant le 18 décembre. Les candidats sélectionnés recevront plus tard une demande de renseignements.

3602176537.jpg

Trois candidats connus :

Selon les premières informations, trois candidats sont déjà prêt pour répondre à la demande de la Pologne, il s’agit : d’Airbus DS avec l'Eurofighter T3 « Typhoon II », Saab avec le JAS-39 Gripen E ainsi que Lockheed-Martin avec le F-16 « Viper ».

Eurofighter T3 : 

2474012411.jpg

L’Eurofighter T3 (F3) dispose du radar AESA E-CAPTOR. L’arrivée du E-CAPTOR permet grâce à son antenne AESA d’effectuer des tâches multiples simultanément. Le nouveau radar conserve les principales caractéristiques de l'architecture du radar ECR-90 CAPTOR actuel, mais, il est  doté d’une antenne AESA en lieu et place de l’actuelle antenne mécanique. Il est prévu d’exploiter la maturité du système actuel et d’y adjoindre le mode AESA. Eurofighter GmbH et Euroradar, de concert avec leurs partenaires industriels ont commencé le développement à grande échelle de la nouvelle génération d’antenne radar AESA (Active Electronically Scanned Array). L'objectif est de permettre une mise en service du nouveau radar pour 2018 et de ce fait, répondre aux exigences des pays partenaires et clients à l'exportation. L'intégration d'armes comprend les missiles Meteor, Storm Shadow et Brimstone II et les bombes Paveway IV et de petit diamètre. 

Le Gripen E :

20171027-en-2713998-1.jpg

Le JAS-39 Gripen E MS21 dispose du radar AESA ES05 «Raven» couplé au système SWASHPLATE offrant une plage de détection démultipliée unique. L’avion a reçu un IRST (Infra-Red Seach and Track) Skyward-G produit par Selex-ES qui permet la transmission de données d’acquisition entre les appareils. Contrairement aux versions précédente le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces. L’avion est motorisé avec le General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise ».Le nouveau système de guerre électronique (Warfare System) une détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le Gripen E emporte une large variété de missiles : AIM-9X, IRIS-T, A-Darter, Python, AMRAAM, Meteor, RBS14, Maverick, Brimstone, Taurus KEPD, ainsi que la panoplie complète des bombes à guidage laser/GPS.

Le F-16 « Viper » Block70 :

177509571.jpg

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

 

Photos : 1 MiG-29 polonais 2 Su-22 polonais @ PAF 3 Eurofighter T2 @ Airbus DS 4 Gripen E @ Saab 5 F-16 Viper @ Lockheed-Martin

30/01/2017

La Pologne pourrait commander jusqu'à 96 F-16!

3991253.jpg

Varsovie, le ministre polonais de la Défense, Antoni Macierewicz, a annoncé que le gouvernement pourrait acheter un nouveau lot d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon ». Cette annonce a été faite lors d’une conférence de presse conjointe, le 18 janvier dernier avec le Premier ministre Beata Szydlo et le ministre de l'Intérieur Mariusz Blaszczak.

Jusqu'à 96 F-16 :

Le ministre adjoint de la Défense Bartosz Kownacki a déclaré que Varsovie réfléchit à l’idée d’acquérir jusqu’à 96 avions de combat de type F-16 dont neufs et d’occasions en fonction du prix. Ces nouveaux appareils devraient remplacer les chasseurs Sukhoi Su-22 et Mikoyan MiG-29 actuellement en service en Pologne. Pour la Force aérienne, le fait de disposer d’une flotte unique de F-16 simplifierait la formation et la maintenance avec en sus une diminution des coûts de fonctionnement. La Pologne dispose d’une flotte de 36 F-16C et de 12 F-16D.

Rappel :

La Pologne a commandé en 2003 un total de 48 chasseurs F-16 pour un montant de 3,5 milliards de dollars. Il s'agissait pour l’époque du plus gros contrat d'armement jamais signé par un pays de l'ancien bloc soviétique depuis la fin de la Guerre froide. Outre ce contrat signé avec l'avionneur Lockheed-Martin, les gouvernement américain et polonais ont signé un accord de transfert de technologie ainsi que des accords commerciaux portant notamment sur des investissements en Pologne.

 

3943459.jpg

Photos : 1 F-16 polonais @ Mark Kwiatkowski 2 F-16C polonais @ OlivierG

 

18/11/2016

Le M-346 arrive en Pologne !

M-346 Master dla Polski 2.jpg

Les deux premiers aéronefs écoles Leonardo Aermacchi M-346 ont été livré à la 41e base d'entraînement de la Force aérienne polonaise de Deblin cette semaine.

Les deux premiers M-346 destinés à l’école des Forces aériennes polonaise sont numérotés 7702 et 7703 ont été convoyé par des pilotes de l'armée de l'air italienne.

La prochaine étape concerne la validation des appareils avec des vols de vérification, effectués conjointement par des pilotes italiens et polonais. Ceux-ci examineront les performances de l'avion et des équipements, soit l'avionique et les adaptations aux exigences polonaises. La simulation des systèmes d'arme, la capacité d'effectuer des opérations de vol aux instruments et l'utilisation d'un nouveau parachute de freinage seront également validées. Une fois validé, le processus de mise en service du type pourra alors débuter.

A signaler qu’à la fin octobre, le premier groupe de six pilotes polonais a obtenu son diplôme du cours d'instructeur sur M-346 à la base aérienne de Lecce en Italie.

Les livraisons seront terminées d'ici novembre 2017. Les M-346 entreront en service au sein du 4e escadron de formation sur la base polonaise de Deblin.

Le M-346 :

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile en flèche construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2'880 kgp sont produits sous licence par Fiat-Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-BakerMk 16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multifonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital « Fly-by-Wire » programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

 

leonardo,alenia aermacchi,m-346,avions écoles,pologne,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : M-346 polonais @ Leonardo

 

05/10/2016

La Pologne annule son achat d’hélicoptères H225M « Caracal » !

899289166.jpg

Varsovie a annoncé avoir annulé le contrat avec Airbus Helicopters en vue de la fourniture de 50 hélicoptères de type H225M « Caracal » pour un montant d’environ 3,13 milliards d’euros.

Rappel :

En avril 2015, la Pologne avait sélectionné l’hélicoptère H225M « Caracal » d’Airbus Helicopters en compétition face aux Sikorsky S-70i «Black-Hawk» et l’AgustaWestland AW-149 en vue du remplacement de la flotte de Mil Mi-7/17. Une grande partie des H225M devaient, selon l’offre d’Airbus, être produit en Pologne sur une chaine de fabrication ouverte à Lodz.

Fin des négociations :  

"La Pologne considère que les négociations concernant l'accord provisoire avec Airbus Helicopters concernant le contrat sur l'acquisition d'hélicoptères multitâches de type « Caracal » destinés à venir équiper l'armée polonaise sont terminées", a dit le ministère l’Economie.

Sikorsky se frotte les mains :

L’hélicoptériste américain Sikorsky se frotte les mains depuis quelques semaines, car cette décision pourrait lui permettre de placer à terme son S-70iTM « Black-Hawk » qui produit en Pologne. Il faut se rappeler que Sikorsky a acquis une participation de 100 % de la société polonaise PZL Mielec en 2006, spécialisée dans le domaine des hélicoptères. PZL Mielec compte actuellement environ 1’500 employés hautement qualifiés. PZL Mielec était auparavant entièrement détenue par l'Agence pour le développement industriel (connue sous le sigle ARP en polonais), société holding d'État dépendant du ministère du Trésor.

 

515417345.jpg

Photos : 1 H225M Caracal @ Airbus Helicopters 2 S-70i fabriqué en Pologne@ PZL Mielec