26/08/2010

Avion de combat : la suite au prochain épisode!

 

 

rafale.jpg

 

 

Nous y voilà, deux options étaient possibles : le choix du nouvel avion de combat ou le report de celui-ci, la seconde variante a donc été choisie ! Je vous propose une analyse complète de la situation :

Message du CF :

«Cela étant, en raison de la situation actuelle des finances fédérales et des priorités considérées dans leur ensemble, il repousse le moment de l’acquisition à 2015 au plus tard. Le Conseil fédéral a décidé, sur proposition du DDPS, d'ajourner le remplacement des 54 avions de combat obsolètes Tiger F-5 des Forces aériennes. Le chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), Ueli Maurer a expliqué lors d'une conférence de presse que ce report durera au plus jusqu'en 2015. Le Département fédéral des finances et le DDPS assurent ensemble d’ici fin 2011 les conditions favorables à une acquisition au cours de la seconde moitié de la décennie.»

Les raisons du non choix :

D’abord, il s’agit ici d’une problématique d’organisation financière qui provient de l’organisation d’Armée XXI. Souvenez-vous, le Peuple avait voté la nouvelle organisation de l’armée avec un confortable «oui» à 70% ! Soit une armée revue à la baisse avec un budget de 4,3 milliards de nos francs. Hors, jamais le parlement n’a accordé ce budget qui atteint péniblement les 3,6 milliards. On comprend ici le manque à gagner et de l’autre la tromperie des politiques vis-à-vis du Peuple ! Sympa !

 

gripenng.jpg

 

 

Pas de remplacement des F-5...

Je vous l’avais annoncé ce printemps, il n’est plus question de remplacement des F-5, mais  bien de la préparation à la relève des F/A-18 à partir de 2025. En conséquence, il n’y a plus d’urgence à acquérir un nombre élevé d’avions, en un seul bloc mais fractionné.

Conséquences :

Les deux principaux perdants dans ce feuilleton sont notre industrie et l’emploi ! En effet, si le coût d’un avion de combat est cher, les retours de partenariats en matière «d’Offsets» étaient largement supérieurs et auraient permis de relancer notre industrie aéronautique et du même coup l’emploi !

Les Concurrents :

Les trois constructeurs se retrouveront d’ici quelques années pour une nouvelle offre et ne  commenteront donc pas ce «non choix»!

Par contre, la déception doit sans doute prévaloir du côté de chez Dassault qui aurait certainement remporté le contrat avec son Rafale.Pour les puristes, la version du Rafale-04T était proposée avec deux réacteurs plus puissants, le câblage pour le missile METEOR, le pod Damocles XF et la nouvelle architecture IDM. Mais ce n’est que partie remise pour Dassault !

Chez Saab, on doit respirer un peu, car cela permet aux suédois de finaliser la version du Gripen E/F (NG) dont la mise au point, n’est pas encore terminée et de trouver acquéreur auprès de la Force Aérienne Suédoise, en effet, celle-ci doit commander le Gripen E/F d’ici 2015 ! Saab pourra donc proposer la nouvelle génération de son avion sous un meilleur jour!

EADS va pouvoir finaliser son Eurofighter doté du radar AESA E-scan «Double-Cyclique» et très probablement tenter de réduire les coûts de maintenance de l’avion tel que  promis cet été à notre Ministre de l’Economie Doris Leuthard, lors du Salon aéronautique ILA de Berlin.

Politiquement  parlant :

«Ne jamais remettre au lendemain ce que l’on peut faire aujourd’hui !» dicton, dont les politiques devraient s’inspirer ! En effet, même si l’urgence n’était pas de mise, un achat fractionné en plusieurs tranches auraient permis de répartir les coûts et de donner un sérieux ballon d’oxygène à notre industrie et à l’emploi ! Et bien non, tant le CF que les Chambres Fédérales pratiquent l’art : de ne rien décider ! Ce manque de courage signe une fois de plus les limites d’un parlement de milice dont les membres méconnaissent l’ampleur des dossiers importants (pas seulement le militaire) le tout dans un esprit de «couardise viscérale» guidé par la vision que les problèmes ne sont bons, que pour nos voisins ! Les diverses crises traversées par notre pays ces derniers mois le démontrent ! Trop de parlementaires pensent à tord que les nouvelles menaces remplacent les anciennes, ce qui est faux ! « les menaces s’additionnent mais ne s’annulent en aucun cas (Sun Tsu)»!

Mais voilà, cette non décision ne règle rien, nous en reparleront bientôt ! Il ne nous reste plus qu’à observer ce qui se passera, lors des choix d’avions de combat au Brésil, Inde et  EAU !

eurofighter.jpg

 

 

Photos : 1 Rafale 2 Gripen Ng (E/F) 3 Eurofighter @ Aldo Bildini

 Mise à jour : 09H02

Le crédits d'évaluation n'ayant été utilisé qu'à 50%, une seconde évaluation pourra se  faire sans augmentation de crédits ! Par ailleurs, les trois concurrents annoncent leur volonté de maintenir les offres, celle-ci seront adaptées en fonction de l'évolution technique des appareils !!