15/03/2020

RUAG entretien les hélices des PC-7 hollandais !

DpLINDGXgAMjs9D.jpeg

La Royal Netherlands Air Force place sa confiance dans la coopération avec RUAG MRO Suisse pour une nouvelle période de deux ans, jusqu'à la fin de 2022. Le contrat désigne la société comme prestataire de services de maintenance pour les hélices des avions école Pilatus PC-7 de la Royal Netherlands Air Force. Le contrat pourra être à nouveau prolongé jusqu'à la fin de son cycle de vie en 2026. Il remplace l'accord antérieur pour la maintenance, la réparation et la révision (MRO) dans le domaine de la maintenance des hélices PC-7.

RUAG MRO Suisse à Lodrino est l'une des 24 Installations de service recommandées par le fabricant d’hélices Hartzell dans le monde, le leader mondial du marché parmi les fabricants d'équipement d'origine (OEM) pour les hélices.

La Royal Netherlands Air Force est un client de longue date de RUAG MRO Suisse et s'appuie sur l'expertise de l'entreprise en matière de gestion du cycle de vie du PC-7 depuis une dizaine d'années. La confiance continue de la Royal Netherlands Air Force dans RUAG MRO Suisse souligne son expertise en tant que centre de compétence en matière de matériaux pour les hélices.

RUAG MRO Suisse est un centre de réparation certifié pour les avions d'entraînement Pilatus PC-6, PC-7 et PC-9 et a été audité et accrédité par la Royal Netherlands Air Force conformément aux directives militaires NLD-MAR. L'infrastructure ultramoderne du site de Lodrino et ses spécialistes hautement engagés font de RUAG MRO Suisse l'un des principaux partenaires des exploitants d'avions à hélices dans le monde. En tant que prestataire de services indépendant, l'offre de RUAG MRO Suisse comprend la maintenance de l'ensemble de l'avion et de ses sous-systèmes, tels que les moteurs et les composants, ainsi que la mise à niveau du cockpit et des mesures de rétention de valeur.

PC-7 modernisés :

En parallèle, Les Pays-Bas réceptionné tous les PC-7 modernisé des mains de l’avionneur suisse Pilatus. La flotte de PC-7 a été modernisée dans le cadre du programme Elementaire Militaire Vlieger Opleiding (Basic Virtual Pilot Training, EMVO). 

La mise à niveau comprend le remplacement du cockpit analogique par une nouvelle avionique numérique et augmentation la durée de vie du PC-7 avec des renforts pour les ailes et le train d'atterrissage, ce qui assurera un potentiel de 60’000 heures de vol pour la flotte modernisée.

Les instructeurs de vol hollandais ont été formés sur la version modernisée du PC-7 et le programme de formation a été adapté pour inclure les nouveaux systèmes de l'avion.

Rappel : 

Le ministère néerlandais de la Défense a signé un contrat avec Pilatus pour la mise à jour des avion école PC-7 de la Koninklijke Luchtmacht (KLu - Royal Netherlands Air Force) en 2015.  Stationné à Woensdrecht AB avec au sein du 131 (EMVO) Sqn (EMVO - Elementaire Militaire Vlieg Opleiding).

La RNLAF possède une flotte de 13 Pilatus PC-7, dont le premier a été livré en 1989. L'armée de l'air prévoit d'utiliser l'avion comme plateforme pour une formation de vol de base pendant un certain temps encore. La durée de vie devrait durer jusqu'en 2027 au moins.

889758151.png

Photos : PC-7 hollandais @ RNLAF

08/11/2018

Essais moteurs pour le Pilatus PC-24 de la Confédération !

 

pilatus aicraft,pc-24,super jet polyvalent,bizjet,confédération suisse,stac,blog défense,les nouvelles de l'aviation,nbaa,ebace,aviation d'affaires

Stans, le Pilatus PC-24 n° 121, T-786 destiné à rejoindre la flotte d’avions de transport de la Confédération (STAC)  a débuté ses essais moteurs en vue de son vol inaugural. Le PC-24 a été choisi pour venir remplacer l’actuel Cessna Citation 560 Excel qui ne répond plus à ce jour aux dernières exigences techniques et de navigabilité.

 

Le STAC :

Le jet d’affaire « made in Switzerland » rejoindra cette année encore la flotte du STAC composée d’un Dassault Falcon 900 EASY et de deux  Bombardier Challenger 604 en cours de livraison. Depuis le 1 janvier 2005 les activités du STAC dépendent des Forces aériennes et ceci depuis la réorganisation décidée par le Conseil Fédéral le 12.11.2004. Précédemment le STAC appartenait à l’OFAC, mais pour des raisons d’économies et de simplification des structures un nouvel organigramme a été planifié.

 

Les missions du STAC :

-          le transport des VIP (Conseil Fédéral, secrétaire d’Etat et toutes délégations officielles) de la Confédération en Suisse et à l’étranger.

-          Transport de passagers mandatés dans le cadre de mission telle que l’OSCE.

-          Transport de personnels dans le cadre de mission pour la Paix.

-          Acheminement de matériels pour la Confédération.

-          Opération de cartographie de la Suisse dans le cadre de Swisstopo.

-          Transport de militaires dans le cadre d’exercices à l’étranger (tests de tir RAPIER & STINGER).

-          Accompagnement du personnel lors de déplacement des Forces aériennes en démonstrations à l’étranger (Patrouille suisse, F/A-18, Super Puma) ou en exercices ( Nightway, Tigermeet, Norka)

-          Simulations au profit des Forces aériennes.

-          Mise à disposition pour répondre à diverses urgences de transport (plan catastrophe).

 

Le Pilatus PC-24 Super Jet Polyvalent :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et d’offrir une porte cargo standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse, dont l'intérieur peut être facilement adapté aux besoins du personnel. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un éventail enviable de possibilités, que ce soit en tant que jet d'affaires, d'avions d'ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un super polyvalent Jet, un avion conçu pour répondre à une grande variété de profils de mission individuels. Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable). Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

 

Photo : le PC-24 T-786 Swiss Air Force à Stans @ Stephan Widmer

29/01/2018

Le second Pilatus PC-24 de série !

unnamed.jpg

Stans, l’avionneur Pilatus, prépare le premier vol du second jet PC-24 « Super Versatile Jet » de série (sn 102, HB-VSC). Avec ce second jet de série l’avionneur suisse confirme le bon fonctionnement de sa ligne d’assemblage et continue de tenir son calendrier et réalise un sans faute jusqu’ici !

A propos du Super Jet Polyvalent :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et d’offrir une porte cargo standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse dont l'intérieur peut être facilement adaptée aux besoins du personnels. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un éventail enviable de possibilités, que ce soit en temps que jet d'affaires, d'avions d'ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un super polyvalent Jet, un avion conçu pour répondre à une grande variété de profils de mission individuels.

Les commandes à ce jour du PC-24 :

 

Falcon Aviation service (EAU) : 2

Jetfly (Lux) : 4

PlaneSense (US) : 6

Royal Flying Doctro Service (Aus) : 3

U-Haul Int, (US) : 2

Force aérienne suisse : 1

Svenskt Ambulansfly (SWE) : 6

Clients privés : 67

 

Total à ce jour : 91

 

Photo : le second PC-24 de série @ Stephan Widmer

 

 

04/05/2017

Pilatus en grande forme !

 

PC-24-21.jpg

 

Stans, avec un chiffre d'affaires de 821 millions de francs suisses, la performance financière 2016 a été meilleure que prévu pour l’avionneur suisse. Le bénéfice d'exploitation a totalisé 89 millions de francs suisses après déduction des investissements de recherche et développement de 101 millions de francs suisses. 56 emplois supplémentaires ont été créés dans l'ensemble du groupe. 117 avions ont été livrés aux clients. Le programme de développement PC-24 se déroule selon le plan.

Malgré une baisse du chiffre d'affaires par rapport aux années record de 2014 et 2015, le financement 2016 a été une année réussie pour l’avionneur Pilatus et a dépassé les attentes. Les ventes totales s'élèvent à 821 millions de francs suisses, avec un bénéfice d'exploitation de 89 millions de francs suisses. Les commandes en main à la fin de l'année en rapport sont à un coût confortable de 1,7 milliard de francs suisses, sans compter les revenus de ventes du futur jet PC-24!

En 2016, les activités d'Aviation générale ont contribué à 56% des ventes totales. C'est la première fois que l’unité commerciale représente la part la plus importante du budget depuis 2012. Les ventes du PC-12 NG ont augmenté de 30% par rapport à l'année précédente, avec 91 appareils comparativement à 70 en 2015, et ceci dans un environnement où tous les principaux fabricants d'avions d'affaires ont dû faire face à la stagnation ou à la baisse des chiffres de ventes.

La Force aérienne française a opté pour le système de formation PC-21 vers la fin de l'année. Les 17 PC-21 sur commande seront utilisés pour la formation des pilotes en vue la préparation à la transition sur Rafale. La Royal Jordanian Air Force a également commandé deux autres PC-21, tout comme QinetiQ, l'entreprise britannique derrière l'école "Empire Test Pilots '". Ces trois commandes pour Government Aviation, représentent l’autre pilier commercial, qui représentent une valeur totale de plus de 300 millions de francs suisses.

PilatusPC21-2.jpg

Programme de développement PC-24 :

Les trois prototypes PC-24 ont parcouru 1’500 heures à ce jour. La finalisation de la conception et des systèmes aérodynamiques du PC-24 a été la dernière étape dans la sélection de la configuration du PC-24 pour la certification. Le début de la production en série est déjà en cours.

Pilatus continue de se développer :

Compte tenu de la prochaine production en série du PC-24 « Super Versatile Jet », Pilatus continue de se développer depuis son siège à Stans et sur son site aux États-Unis.

A Stans, la construction d'une nouvelle salle de montage d'une surface de 10’000 mètres carrés, plus un nouveau centre de traitement de surface représentant environ 60 millions de francs suisses. L’avionneur a également investi dans de nouvelles machines de fraisage. Cet investissement ouvrira la voie à de nouveaux processus de production novateurs qui permettront de maintenir la production en Suisse malgré des coûts de main-d'œuvre élevés.

Aux Etats-Unis, l'un des marchés les plus importants de Pilatus , l’avionneur a investi dans une nouvelle usine d’assemblage finale à Broomfield, au Colorado.

56 nouveaux emplois ont été créés au cours de l'année. Le groupe Pilatus employait 1961 employés à la fin de 2016. D'autres collaborateurs supplémentaires devraient rejoindre l'entreprise en 2017. De plus, la formation en apprentissage sera disponible dans deux autres professions à partir de l'été 2017, ce qui porte le choix total des programmes de formation à 13. Pilatus forme actuellement 115 apprentis.

 

139072441768.jpg

Photos : 1 PC-24, 2 PC-21 3 PC-12NG@ PIlatus Aircaft

04/01/2017

La France commande 17 Pilatus PC-21 !

169782444.jpg

Pilatus Aircraft Ltd est heureuse d'annoncer la signature d’un contrat portant sur la vente de 17 avions écoles de type PC-21 pour l’Armée de l’air française. Ces appareils vont venir remplacer les actuels Alpha Jet. Précisons d’emblée, que le PC-21 n’est pas prévu pour venir équiper la Patrouille de France.

Le contrat signé a été signé le 30 décembre 2016 par l'armée de l'air française avec Babcock Mission Critical Services France (BMCSF) et Pilatus. Le contrat comprend la location des PC-21 par la société Babcock Mission Critical Services France ainsi que du matériel connexe de formation, l’avionneur suisse assurera la logistique. En plus de la Force aérienne suisse, la France est aujourd'hui la deuxième nation européenne à opter pour le PC-21 dans le cadre du système de formation intégré le plus avancé et le plus efficace au monde

Rappel :

La France cherchait un remplaçant à son avion école Dassault Alphajet, une demande de pré-sollicitation initiale a été publiée en avril 2015 par la DGA. Elle a été suivie d'une demande de propositions (DP) en septembre de la même année. Sous le nom de FOMEDEC (Formation modernisée et entraînement différencié des équipages de chasse) le programme poursuit deux objectifs :Remplacer le système actuel (avions et moyens sol) de formation (phase basique) des équipages des avions de chasse (pilotes et navigateurs officiers systèmes d’armes) à Tours et Cognac.Et de permettre une activité aérienne sur avion de formation en complément d’une activité sur avion d’arme pour les pilotes du « second cercle » qui ont vocation à renforcer et à soutenir les unités opérationnelles quand elles sont engagées.Le programme porte sur l’acquisition d’une flotte d’avions, de moyens de simulation au sol et des infrastructures associées. Une prestation de soutien est également prévue. Il s’agit de former une cinquantaine de personnels navigants par an et d’entraîner une cinquantaine de pilotes de chasse expérimentés. Le volume horaire annuel prévu est de l’ordre de 11’000 à 13’500 heures de vol.

Le Pilatus PC-21 :

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition directe, vers des chasseurs modernes, tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

pilatus aicraft,armée de l'air,avions école,pc-21,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : PC-21 @ PIlatus Aircraft