12/02/2013

Pilatus livre 5 PC-7MKII à la BDF !

BotswanaPC-7.jpg


 

Pilatus annonce que l’ensemble des appareils Pilatus PC-7 MkII ont été livrés à la Botswana Defence Force. Une Cérémonie de remise a marqué la fin des livraisons.

 

Son Excellence, le Président de la République du Botswana et le commandant en chef, le lieutenant général Seretse Khama Ian Khama, les membres du Conseil de la Défense et des membres de la Botswana Defence Force ont assisté à la manifestation organisée par le Commandant de la Force de défense du Botswana le Lt. genéral Galebotswe.

Cette étape importante marque la réussite de la livraison et la mise en service de cinq nouveaux appareils de type Pilatus PC-7 MkII.

En 2011, la BDF a choisi de remplacer ses PC-7, avec la version la plus moderne de l’appareil, le standard MKII. Le point culminant du programme de livraison a été l'accélération du calendrier à la demande de la BDF, les cinq nouveaux appareils ont été livrés quatre mois plus tôt que prévu initialement.

 

La Force aérienne de défense du Botswana :

La Force aérienne de défense du Botswana a été crée en 1977, l’architecture de celle-ci tourne essentiellement avec un noyau important d’avions de transport très variés tels que : 3 C-130B « Hercules » , des CASA C212 et CN-235, ainsi, que des Beech King Air. Cependant, le pays dispose d’une vingtaine de CF-5A/D « Freedom Fighter » (F-5 Tiger II) d’origine canadienne. La composition des CF-5 étant de 7 CF-5D biplaces et 13 CF-5A monoplace.


 

ba7f634ee937bfb33e016e5cf58d54de-_DSC5766[1].jpg


Photos : 1 Pilatus PC-7 MKII aux couleurs de la BDF en vol 2 Cérémonie de livraison @ Pilatus aircraft


20:11 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pilatus aircraft, pc-7 mk2, bdf, botswana |  Facebook | |

15/05/2012

L’Inde choisit le Pilatus PC-7 MkII !

 

475382405fd114efb7946452069a6bfd-PC-7 MkII25.jpg


 

L'information couvait depuis quelques semaines dans le milieu aéronautique, elle devient officielle : Pilatus Aircraft est en passe de décrocher le plus gros contrat jamais réalisé avec la livraison d'un premier lot de 75 appareils d’entrainement pour l’Indian  Air Force (IAF), soit, un contrat estimé à près de 1 milliard de dollars ! Les livraisons devraient débuter l’année prochaine déjà. Au total avec la seconde série d’avions de 106 appareils, c’est un total de 181 aéronefs qui seront livrés, un record !

Abandon du programme indigène :

La Force aérienne indienne comptait à l’origine se doter d’un appareil indigène, le HAL HPT-32 «Deepak», mais celui-ci connu une longue série noir, lors de sa mise au point, qui le conduisit  à un triste record de 17 accidents ! Finalement,  le projet fut abandonné et c’est dans l’urgence que l’IAF dû se résoudre à organiser au printemps dernier  une sélection qui comprenait des appareils étrangers.

Grande concurrence :

Equiper l’IAF en avions écoles de base, revêt un intérêt tout particulier de part le nombre d’appareils en besoin, et de fait, s’avère être un juteux contrat. Plusieurs constructeurs se sont alors présentés pour répondre à l’appel d’offre soit : Embraer avec le «Super Tucano», l’Aermacchi 311, l’EADS PZL Orlik Turbo 130, le Grob G-120TP, le Hawker Beechraft T-6C, le KAI KT-1B et le Pilatus PC-7 MKII.

Les essais en vol ont eu lieu durant cinq jours sur la base aérienne de Jamnagar, les pilotes d’essais indiens, ainsi que des instructeurs de l’école de l’IAF ont pu se familiariser avec les différents prétendants.

PC-7-Cockpit01.jpg

 

 

Short list :

Suite à ces essais, une «short list» a été émise ne retenant plus que trois modèles, soit le KT-1 du Coréen KAI, le T-6C de l’américain Hawker Beechcraft et le PC-7 MKII du suisse Pilatus.

Les avantages du PC-7MKII :

Si la concurrence était très forte et certains avions assez proche techniquement, la firme suisse a su faire la différence sur plusieurs éléments, d’abord elle est en mesure de pouvoir livrer rapidement la Force aérienne indienne qui se retrouve aujourd’hui sans appareils écoles de base. Le rapport qualité prix était également très important, le PC-7 MkII est un appareil mûr, qui évolue déjà dans de nombreuses Forces aériennes avec succès et fiabilité. Le dernier point concerne la possibilité de pouvoir équiper l’avionique de l’appareil avec un très grand choix de systèmes, selon les souhaits du futur opérateur et ceci en adéquation avec les appareils de combat en ligne et futurs comme le Rafale qui vient d’être choisit par l’Inde.

De fait, les PC-7 MkII prépareront les élèves pilotes indiens à transiter sur Bae " Hawk "ou sur le HAL "Kiran" avant de pouvoir passer sur un des nombreux appareils qui équipent l’IAF (SU-27, Mirage 2000, HAL Tejas et le futur Rafale).

Tentative de récupération des Coréens :

La victoire de Pilatus était déjà connue dans les milieux aéronautique en septembre dernier, mais suite à d’une demande de Korea Aerospace Industries, qui désirait  des précisions sur les documents fournis par la société suisse (déclarée offre la plus basse), les officiels indiens ont décidé de ralentir la procédure afin de procéder à des vérifications. Celles-ci ont démontrés que l’avion suisse offrait le meilleur rapport prix/qualité.

Contrat en préparation:

Avec la décision du Comité du Cabinet sur la sécurité concernant l’approbation de l'achat d’une première tranche de 75 appareils école Pilatus PC-7 Mk, l’entreprise suisse va pouvoir entrer dans la finalisation du contrat. Celle-ci n’a pas encore confirmé l’information officiellement.

718b51152491e43873ef49e9becf35ac-PC-7 MkII42.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 Pilatus PC-7 MKII 2 L’une des variantes du cockpit @ Pilatus Aircraft