27/09/2017

Du spatial et du spécial au Musée Clin d’Ailes !

unnamed.jpg

Cette année, Clin d’Ailes allie son week-end spécial avec la journée de l’espace dédiée aux jeunes, hôtes du musée le samedi 7 octobre.

Depuis 18 ans l’assemblée générale de l’ONU a proclamé la Semaine mondiale de l’espace (WSW) au début du mois d’octobre. Les dates rappellent celle du lancement, le 4 octobre 1957, du premier satellite artificiel, Spoutnik I, et de l’entrée en vigueur, le 10 octobre 1967, du traité sur les principes régissant les activités des états en matière d’exploration de l’espace extra- atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes. La Semaine mondiale de l’espace est l’événement spatial annuel le plus important dans le monde. Elle inspire de nombreux étudiants et écoliers qui formeront la main d’œuvre de demain.

A l’invitation des radioamateurs du Musée Clin d’Ailes HB4FR, cette année, ce sont des élèves primaires de Belfaux qui participent à la WSW 2017. Lors du «Payerne Space Day» ils proposeront au public le samedi 7 octobre les travaux qu’ils ont réalisés dans le cadre de cette semaine mondiale de l’espace. Ils aborderont notamment les quatre missions de l’astronaute Claude Nicollier, le télescope de Galilée à Hubble, avec diverses démonstrations et quiz.

Pour les journées spéciales du samedi 7 et du dimanche 8 octobre, les bénévoles du musée de l’aviation militaire de Payerne vous proposent deux après-midi fort animées dans cet écrin qui met en exergue l’histoire aéronautique du pays. L’équipe du Flight Simulator Center (FSC) proposera des initiations dans son installation de simulation que les visiteurs pourront tester. Des démonstrations seront proposées, comme des vols glaciers, sur porte-avions, en Morane, avec aussi une présentation des aérodromes modélisés, des tirs à l’Axalp, entre autres. On reste dans le virtuel, avec la possibilité pour les visiteurs de s’essayer au manche à balai sur la récente nouvelle installation de simulation du Virtual Air School (VAS) du Musée Clin d’Ailes, aux manettes d’un PC- 7, en compagnie de pilotes chevronnés.

Le dimanche après-midi, on retrouvera les fidèles radioamateurs de HB4FR avec une initiation au morse, avec une chasse au renard ludique pour les enfants. Les jeunes pourront aussi se faire photographier assis dans le cockpit d’un simulateur FA/18 en train de faire leurs premières expériences de vol. Ils auront aussi l’occasion d’apprendre à souder un petit avion ou un hélicoptère qu’ils pourront emporter. Une démonstration d’imprimante 3D sera aussi au menu.

Le simulateur du Mirage III sera remis en activité pour ces deux journées exceptionnelles. Une installation unique au monde. A noter que l’entreprise Skyguide, fournisseur des services suisses de la navigation aérienne sera présente au musée ce week-end-là.
Une cafétéria agrandie et la boutique permettront de compléter ces moments divertissants en compagnie de passionnés d’aviation.

Toutes ces animations sont gratuites. L’entrée du musée est payante.

 

05/05/2017

Premier vol d’essai pour SolarStratos !

2017-05-05-solarstratos-premier-vol-rezo-06.jpg

L’aérodrome de Payerne est devenu une base de dévellopement des projets éco-aéronautique, après Solar Impulse, c’est l’équipe du SolarStratos qui vient de réussir ce matin son premier vol.

SolarStratos a effectué son vol inaugural depuis l’aérodrome de Payerne, le pilote d’essai Damian Hischier a testé l’avion expérimental durant 6 minutes. Durant ces courtes minutes l’avion solaire à atteintles 300 mètres d’altitude. D’une manière générale, ce vol est une réussite et ouvre l’enveloppe d’essais qui mèneront le projet à la réalisation d’un vol stratosphérique grâce à l’énergie solaire en 2019.

2017-05-05-solarstratos-premier-vol-rezo-18.jpg

Pour la petite équipe de SolarStratos, va maintenant falloir apprivoiser l’avion pour en obtenir la maîtrise parfaite. SolarStratos est le premier avion commercial solaire biplace de l’histoire, il sera aussi le premier avion solaire avec pilote à pénétrer la stratosphère. Calin Gologan (Elektra-Solar GmbH – partenaire technique de SolarStratos) en est le designer. La base de cet avion commercial sera utilisée et l’aéroplane sera poussé à la limite de ses possibilités pour réussir cet exploit. Ce biplace en tandem, d’une envergure de 24 mètres, pour un poids de 450 kilos vol comme n’importe quel avion.

L’objectif de SolarStratos :

SolarStratos est une mission aéronautique qui a pour objectif d'atteindre pour la première fois la stratosphère avec un avion solaire habité. L'initiateur de ce projet est le pilote suisse Raphaël Domjan. Le but de cette mission est de démontrer, avec un avion à moteur classique, le potentiel de l'énergie solaire.

Une expérience scientifique :

L’objectif de la mission SolarStratos consiste a voler à une altitude très peu fréquentée à partir de 15'000 mètres propulsée uniquement à l’énergie solaire. L’équipe prévoit d’atteindre les 25'000 mètres, soit un reccord. Ce vol doit permettre d’effectuerdes mesures inédites.

2017-05-05-solarstratos-premier-vol-rezo-21.jpg

Photos : Le premier vol de SolarStratos @ Communication SolarStratos

 

17/04/2017

Un nouvel avion de légende à Clin d’Ailes !

unnamed.jpg

Les 22 et 23 avril, le Musée Clin d’Ailes propose ses traditionnelles journées spéciales, avec des animations pour tous et un invité de marque: le Morane.

Les bénévoles du musée de l’aviation militaire de Payerne vous proposent deux après-midi fort animées dans cet écrin qui met en exergue l’histoire aéronautique du pays.
 Le 21 avril, un ancien avion des Forces aériennes suisses, le Morane D-3801 viendra de Bex pour se poser à Payerne. Il sera exposé au Musée Clin d’Ailes durant ce week-end. Il ne repartira que le 27 avril. Une magnifique occasion de voir cet appareil d’une autre époque, l’unique exemplaire au monde encore en état de vol.

Du réel au virtuel, avec une conférence :

L’équipe du Flight Simulator Center (FSC) du musée présentera virtuellement ce mythique Morane dans sa nouvelle cabine de simulation. Durant ces journées spéciales, les deux jours à 14 h 30 se tiendra une conférence intitulée «Le Morane et sa période historique». Elle sera donnée à la salle de conférence du musée par Charles Chammartin, ancien pilote de Morane, membre du FSC et initiateur du projet de modélisation virtuelle.

Les 50 ans d’une installation unique au monde: le SIMIR

Ce week-end sera aussi marqué par le demi-siècle d’existence du simulateur Mirage III. Le vénérable SIMIR sera en activité pour ces deux journées. On rappellera que cette installation est aussi unique au monde et fonctionne toujours à la perfection, grâce à son mentor Frédy Chassot.

On retrouvera les fidèles radioamateurs de HB4FR avec une initiation au morse, ce langage codé qui permettait de transmettre un texte à l’aide d’une série d’impulsions, avec une chasse au renard ludique pour les enfants. En plus, ils présenteront aussi à l’aide d’une application informatique, la situation aérienne actuelle en Suisse, avec la possibilité de vues depuis un cockpit d’avion de ligne.

Les jeunes pourront se faire photographier assis dans le cockpit d’un simulateur en pleine expérience de vol. Ils auront aussi l’occasion d’apprendre à souder un petit avion ou un hélicoptère qu’ils pourront emporter. Une activité qui rencontre toujours autant de succès.

Une cafétéria agrandie et la boutique permettront de compléter ces moments divertissants en compagnie de passionnés d’aviation.
Toutes ces animations sont gratuites. L’entrée du musée est payante.

A voir le samedi 22 et le dimanche 23 avril 2017, de 13 h 30 à 17 h au Musée de l’aviation militaire de Payerne Clin d’Ailes à la Base aérienne.
www.clindailes.ch - tél. 026 662 15 33.

 

09/12/2016

Police aérienne 24/24 : seconde phase !

20080420.jpg

Le développement de la disponibilité du service de police aérienne se poursuivra par étapes jusqu’à fin 2020. A terme, il est prévu que deux avions armés soient opérationnels 24 heures sur 24, 365 jours par an. La prochaine étape débutera le 2 janvier 2017 : à compter de cette date, le service de police aérienne sera disponible 365 jours par an de 8h00 à 18h00, week-ends et jours fériés compris.

Le projet PA24 va permettre de réaliser en quatre étapes la disponibilité opérationnelle permanente avec deux avions armés prêts à décoller en l’espace de 15 minutes au maximum soit QRA15 (Quick Reaction Alert) en temps normal, en cas de crise on peut abaisser le temps à 8 minutes, pilote dans l’avion moteur éteint (QRA8) et finalement pilote dans l’avion moteur allumé soit QRA3.

2017, phase II :

La première étape a débuté au commencement de 2016 : pendant 50 semaines, deux avions armés étaient disponibles les jours ouvrables de 8h00 à 18h00. La deuxième étape débutera prochainement : dès le 2 janvier 2017, la disponibilité sera étendue puisque les avions seront prêts à être engagés 365 jours par an, donc aussi les week-ends et les jours fériés.

579602903.png

2019, phase III :

Dès 2019 et le lancement de la troisième étape, les avions de combat se tiendront prêts de 6h00 à 22h00 et, fin 2020, dans le cadre de la quatrième étape, le service sera étendu encore une fois puisque les avions seront prêts à être engagés 24h sur 24, 365 jours par an. Par ailleurs, avant fin 2020, une disponibilité des avions 24 heures sur 24 peut être garantie pour une durée limitée en tout temps ou de façon imprévue.

La police du ciel :

Les deux appareils sont affectés à des hot missions et à des live missions. Dans le premier cas, il s’agit d’intercepter des aéronefs qui violent gravement les règles du trafic aérien ou la souveraineté dans l’espace aérien suisse. Par live missions, on entend le contrôle ponctuel des aéronefs d’Etats étrangers qui requièrent une autorisation de vol diplomatique (diplomatic clearance) pour le survol du territoire suisse.

La réalité :

En 2015, près de 300 avions ont été ainsi contrôlés. On dénombre par ailleurs pour la même année 44 violations de notre espace aérien.

Les structures :

2915892343.png

Le site principal du projet PA24 est la Base aérienne de Payerne. Toutefois, en cas de fermeture des pistes de l’aérodrome, les vols se dérouleront à partir d’Emmen ou de Meiringen. Pour concrétiser intégralement le projet à la fin 2020, une centaine de postes supplémentaires seront créés aux Forces aériennes, à la Base logistique de l’armée et à la Base d’aide au commandement. Les frais supplémentaires se monteront à près de 30 millions de francs par an. Ce montant comprend essentiellement des coûts de personnel, des coûts pour la sécurité des vols et des coûts d’exploitation. La PA24 permettra à terme que des mouvements aériens avec des avions de combat puissent se dérouler en dehors des horaires habituels du service de vol, y compris parfois sous forme de vols supersoniques. Ces tâches sont indispensables pour assurer en permanence la sécurité du trafic aérien et protéger 24 h sur 24 les droits souverains de la Suisse.

 

DSC_6422.JPG

Photos : 1 Interception d’un F-27 par un Hornet@ Swiss Air Force 2 F/A-18 à Payerne @ P.Kümmerling

 

25/03/2016

Clin d’Ailes sort ses griffes pour le printemps !

musée clin d'ailes,musée des forces aériennes,payerne,base aérienne de payerne,l'histoire de l'aviation,infos aviation,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Les 2 et 3 avril, le Musée Clin d’Ailes de Payerne propose ses traditionnelles journées spéciales. Les visiteurs pourront voir en primeur le Tiger F-5, nouvelle pièce du musée.

Ça bouge au Musée de l’aviation militaire de Payerne Clin d’Ailes. On se souvient que la nouvelle aile a été inaugurée au printemps 2015, mais durant cette année, les responsables bénévoles ne se sont pas reposés sur leurs lauriers. La nouvelle muséographie est en place et, cerise sur le gâteau, pour ces journées spéciales des 2 et 3 avril, les visiteurs pourront voir en primeur le nouveau pensionnaire du musée: un Tiger F-5E mis à disposition par les Forces aériennes. On vous l’a dit Clin d’Ailes sort ses griffes... pour le printemps.

Durant ces deux après-midi, l’équipe du musée vous propose diverses animations. On retrouvera les fidèles radioamateurs de HB4FR. Les jeunes auront aussi l’occasion d’apprendre à souder un petit avion ou un hélicoptère qu’ils pourront emporter. Pour les enfants il y aura la possibilité de faire leurs premières expériences de vol assis dans le cockpit d’un simulateur de vol.

L’équipe du Flight Simulator Center (FSC) proposera des démonstrations dans son installation de simulation. Le Flight Simulator Center de Clin d’Ailes présentera diverses simulations toujours plus performantes notamment: un vol entre Genève et Zurich dans le cockpit d’un avion de ligne; aux commandes d’un avion d’entrainement des Forces aériennes; un vol d’interception et d’escorte d’un avion Bombardier Dash 8 Q400 ou d’un autre avion ou encore un vol de visée sur l’une des places de tir du Gibloux, de Forel ou d’Axalp.

D’autre part, des animations très intéressantes seront aussi proposées par le Monsieur Météo du musée, Claude Castella. Avec la thématique «Danger météo pour l’aviation», sur son stand il évoquera les effets de la turbulence, du cisaillement, du givrage, de la visibilité réduite, de la grêle ou de la foudre. Tout un programme passionnant!

Depuis la nouvelle galerie du musée, les visiteurs auront aussi la possibilité de voir le vénérable Mirage III que fait voler Espace Passion. Tandis que l’imposant simulateur du même Mirage sera remis en activité pour ces deux journées exceptionnelles. Une installation ancestrale unique au monde!

Une cafétéria agrandie et la boutique permettront de compléter ces moments divertissants en compagnie de passionnés d’aviation.
Toutes ces animations sont gratuites. L’entrée du musée est payante.

 

musée clin d'ailes,musée des forces aériennes,payerne,base aérienne de payerne,l'histoire de l'aviation,infos aviation,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Clin d’Ailes/ Rémy Gilliand