09/12/2016

Police aérienne 24/24 : seconde phase !

20080420.jpg

Le développement de la disponibilité du service de police aérienne se poursuivra par étapes jusqu’à fin 2020. A terme, il est prévu que deux avions armés soient opérationnels 24 heures sur 24, 365 jours par an. La prochaine étape débutera le 2 janvier 2017 : à compter de cette date, le service de police aérienne sera disponible 365 jours par an de 8h00 à 18h00, week-ends et jours fériés compris.

Le projet PA24 va permettre de réaliser en quatre étapes la disponibilité opérationnelle permanente avec deux avions armés prêts à décoller en l’espace de 15 minutes au maximum soit QRA15 (Quick Reaction Alert) en temps normal, en cas de crise on peut abaisser le temps à 8 minutes, pilote dans l’avion moteur éteint (QRA8) et finalement pilote dans l’avion moteur allumé soit QRA3.

2017, phase II :

La première étape a débuté au commencement de 2016 : pendant 50 semaines, deux avions armés étaient disponibles les jours ouvrables de 8h00 à 18h00. La deuxième étape débutera prochainement : dès le 2 janvier 2017, la disponibilité sera étendue puisque les avions seront prêts à être engagés 365 jours par an, donc aussi les week-ends et les jours fériés.

579602903.png

2019, phase III :

Dès 2019 et le lancement de la troisième étape, les avions de combat se tiendront prêts de 6h00 à 22h00 et, fin 2020, dans le cadre de la quatrième étape, le service sera étendu encore une fois puisque les avions seront prêts à être engagés 24h sur 24, 365 jours par an. Par ailleurs, avant fin 2020, une disponibilité des avions 24 heures sur 24 peut être garantie pour une durée limitée en tout temps ou de façon imprévue.

La police du ciel :

Les deux appareils sont affectés à des hot missions et à des live missions. Dans le premier cas, il s’agit d’intercepter des aéronefs qui violent gravement les règles du trafic aérien ou la souveraineté dans l’espace aérien suisse. Par live missions, on entend le contrôle ponctuel des aéronefs d’Etats étrangers qui requièrent une autorisation de vol diplomatique (diplomatic clearance) pour le survol du territoire suisse.

La réalité :

En 2015, près de 300 avions ont été ainsi contrôlés. On dénombre par ailleurs pour la même année 44 violations de notre espace aérien.

Les structures :

2915892343.png

Le site principal du projet PA24 est la Base aérienne de Payerne. Toutefois, en cas de fermeture des pistes de l’aérodrome, les vols se dérouleront à partir d’Emmen ou de Meiringen. Pour concrétiser intégralement le projet à la fin 2020, une centaine de postes supplémentaires seront créés aux Forces aériennes, à la Base logistique de l’armée et à la Base d’aide au commandement. Les frais supplémentaires se monteront à près de 30 millions de francs par an. Ce montant comprend essentiellement des coûts de personnel, des coûts pour la sécurité des vols et des coûts d’exploitation. La PA24 permettra à terme que des mouvements aériens avec des avions de combat puissent se dérouler en dehors des horaires habituels du service de vol, y compris parfois sous forme de vols supersoniques. Ces tâches sont indispensables pour assurer en permanence la sécurité du trafic aérien et protéger 24 h sur 24 les droits souverains de la Suisse.

 

DSC_6422.JPG

Photos : 1 Interception d’un F-27 par un Hornet@ Swiss Air Force 2 F/A-18 à Payerne @ P.Kümmerling

 

25/03/2016

Clin d’Ailes sort ses griffes pour le printemps !

musée clin d'ailes,musée des forces aériennes,payerne,base aérienne de payerne,l'histoire de l'aviation,infos aviation,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Les 2 et 3 avril, le Musée Clin d’Ailes de Payerne propose ses traditionnelles journées spéciales. Les visiteurs pourront voir en primeur le Tiger F-5, nouvelle pièce du musée.

Ça bouge au Musée de l’aviation militaire de Payerne Clin d’Ailes. On se souvient que la nouvelle aile a été inaugurée au printemps 2015, mais durant cette année, les responsables bénévoles ne se sont pas reposés sur leurs lauriers. La nouvelle muséographie est en place et, cerise sur le gâteau, pour ces journées spéciales des 2 et 3 avril, les visiteurs pourront voir en primeur le nouveau pensionnaire du musée: un Tiger F-5E mis à disposition par les Forces aériennes. On vous l’a dit Clin d’Ailes sort ses griffes... pour le printemps.

Durant ces deux après-midi, l’équipe du musée vous propose diverses animations. On retrouvera les fidèles radioamateurs de HB4FR. Les jeunes auront aussi l’occasion d’apprendre à souder un petit avion ou un hélicoptère qu’ils pourront emporter. Pour les enfants il y aura la possibilité de faire leurs premières expériences de vol assis dans le cockpit d’un simulateur de vol.

L’équipe du Flight Simulator Center (FSC) proposera des démonstrations dans son installation de simulation. Le Flight Simulator Center de Clin d’Ailes présentera diverses simulations toujours plus performantes notamment: un vol entre Genève et Zurich dans le cockpit d’un avion de ligne; aux commandes d’un avion d’entrainement des Forces aériennes; un vol d’interception et d’escorte d’un avion Bombardier Dash 8 Q400 ou d’un autre avion ou encore un vol de visée sur l’une des places de tir du Gibloux, de Forel ou d’Axalp.

D’autre part, des animations très intéressantes seront aussi proposées par le Monsieur Météo du musée, Claude Castella. Avec la thématique «Danger météo pour l’aviation», sur son stand il évoquera les effets de la turbulence, du cisaillement, du givrage, de la visibilité réduite, de la grêle ou de la foudre. Tout un programme passionnant!

Depuis la nouvelle galerie du musée, les visiteurs auront aussi la possibilité de voir le vénérable Mirage III que fait voler Espace Passion. Tandis que l’imposant simulateur du même Mirage sera remis en activité pour ces deux journées exceptionnelles. Une installation ancestrale unique au monde!

Une cafétéria agrandie et la boutique permettront de compléter ces moments divertissants en compagnie de passionnés d’aviation.
Toutes ces animations sont gratuites. L’entrée du musée est payante.

 

musée clin d'ailes,musée des forces aériennes,payerne,base aérienne de payerne,l'histoire de l'aviation,infos aviation,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Clin d’Ailes/ Rémy Gilliand

 

 

 

05/10/2015

Les jeunes et l’espace à l’honneur au Musée Clin d’Ailes !

2849503315.jpeg

 

Dans le cadre de la journée de l’espace les jeunes sont les hôtes du musée le samedi 10 octobre.
Depuis 16 ans l’assemblée générale de l’ONU a proclamé la Semaine mondiale de l’espace au début du mois d’octobre. Les dates rappellent celle du lancement, le 4 octobre 1957, du premier satellite artificiel, Spoutnik I, et de l’entrée en vigueur, le 10 octobre 1967, du traité sur les principes régissant les activités des états en matière d’exploration de l’espace extra- atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes. La Semaine mondiale de l’espace est l’événement spatial annuel le plus important dans le monde. Elle inspire de nombreux étudiants et écoliers qui formeront la main d’œuvre de demain. Ces derniers peuvent montrer le fruit de leur travail lors de la journée «Space Day» qui couronne cette semaine.

Unknown.jpeg

 

A l’invitation des radioamateurs du Musée Clin d’Ailes, cette année, ce sont des classes 11 VG/1, VG/3 et D2 d’Avenches participent à cette animation. Leurs instituteurs Isabelle Luisier, Laurent Rapin, Christian Genilloud et David Moullet ont répondu favorablement à l’équipe de HB4FR, l’indicatif des radioamateurs du musée. Depuis plusieurs semaines, les élèves ont la tête dans les étoiles. Ils ont choisi eux-mêmes les diverses thématiques qu’ils ont étudiées en classe. Le samedi 10 octobre, ils se rendront au Musée Clin d’Ailes et présenteront au public les travaux qu’ils ont réalisés par groupe. Ils proposeront une série d’exposés sur le système solaire, les satellites artificiels, la conquête spatiale, Hubble, Rosetta, la colonisation de Mars, entre autres. Ils présenteront des expériences en relation avec l’espace. Des stands interactifs permettront aux visiteurs de tester leurs connaissances, avec des quiz, notamment. Très tendance, ils offriront la possibilité de diverses expériences autour d’un panneau solaire. Les plus jeunes pourront participer à un atelier bricolage avec la création de planètes. Tandis qu’un stand photos permettra aux visiteurs de figer leur visite.

En contact avec l’île Maurice

A cette occasion, ils seront encadrés par les radioamateurs. Dans l’après-midi, les enfants auront droit à un contact radio exceptionnel avec un radioamateur chevronné de l’île Maurice, Jacky. Ils auront préparé toute une liste de questions en relation avec leur sujet. Ce dernier leur répondra en direct et en public.

Les radioamateurs de HB4FR sont très actifs au sein du musée et participent à la Semaine de l’espace depuis 2006.
A voir le samedi 10 octobre 2015 au Musée de l’aviation militaire de Payerne Clin d’Ailes à la Base aérienne, de 13 h 30 à 17 h. www.clindailes.ch tél. 026 662 15 33.

 

1853329959.jpeg

Photos : Musée Clin d’ailes @ P.Kummerling

02/06/2014

Air14: Demandez le programme !

1385087801674.jpg


 

Payerne, cet après-midi, c’est une équipe sur-motivée qui nous a accueilli pour la présentation du programme, de ce qui sera l’événement aéronautique en Europe cette année, l’Air14 ! Certes, le résultat du vote du 18 mai dernier laisse des traces, dont la remise en question pure et simple de notre aviation, mais c’est un autre problème dont  nous reparlerons.

Nous avons eu droit, par ailleurs, en milieu d’après-midi à une démonstration du Team PC7 avec l’incorporation de nouvelles figures.


 

DSC_3939_2.JPG


 

Deux weekends et quatre thèmes : 

 

Les quatre jours de démonstration auront un thème différent, en fonction des quatre domaines de compétence de l’aviation. Le 30 août sera placé sous le signe de la reconnaissance, premier rôle attribué à l’aviation militaire. La capacité air-sol s’est ensuite imposé dans le développement de l’aviation et sera le thème du dimanche 31 août. Les combats aériens ont ensuite pris une importance capitale, la défense aérienne animera ainsi le 6 septembre. Enfin, technologie aidant, les avions ont effectué des missions de transport, thème de la journée de clôture du 7 septembre. 

 

Si ces thèmes représentent un fil rouge, chaque journée proposera un programme différent. La précision sera au rendez-vous avec sept démonstrations de formations par jour, avec un total de 170 avions par weekend.


 

DSC_3971.jpg


 

 

Le programme par par weekend :

 

Les appareils et patrouilles présentes sur ces deux listes sont confirmées, mais il y aura notamment de possibles «surprises» préparée par l’équipe du Team Air14! 

 

 Premier Weekend : 

air14,meeting aérien,patrouille suisse,pc7 team,100 ans des froces aériennes suisses,payerne,ddps

 

 air14,meeting aérien,patrouille suisse,pc7 team,100 ans des froces aériennes suisses,payerne,ddps

 

 

 

 

 

 

 

 

 

































Deuxième Weekend : 


 

air14,meeting aérien,patrouille suisse,pc7 team,100 ans des froces aériennes suisses,payerne,ddps



 

air14,meeting aérien,patrouille suisse,pc7 team,100 ans des froces aériennes suisses,payerne,ddps








Le dernier dimanche, une énorme surprise est prévue comme bouquet final d’Air14!!

 

 

Des grandes premières :

 

Parmi les moments forts, il faut signaler la venue d’appareils exceptionnels comme : le Messerschmitt Me262 (premier jet à réaction), le seul est unique C-36, un premier exemplaire d’essais du Bombardier CSéries qui entrera en service auprès de la compagnie Swiss. Un B-17, Un F-86 «Sabre» et un MiG-15. Un B-707 AWACS, un B767 «Tanker» et un C-17. Un F-16 block60  (avec réservoirs additionnels sur le fuselage) grec. Un drone «Harfang» de l’Armée de l’air française devrait filmer en direct le meeting et transmettre les images sur quatre écrans géants.

Jetman, Yves Rossi sera également présent et volera les quatre jours avec trois caméras GoPro (deux sur l'ailes et une sur le casque) afin de vous faire découvrir sa vision du vol. 

 

Il faut également savoir que le Team Air14 attend encore les confirmations concernant les dates de venue, des équipes de présentation des USA, de Russie et d’Ukraine.


 

DSC_3973_2.jpg


 

Démonstrations spécifiques : 

 

Démonstrations d’exercices d’attaque au sol, de combat air-air viendront compléter les diverses présentations.

 

 

Mais aussi : 

 

L’Armée et ses différentes composantes, comme les Forces terrestres ou la base d’aide au commandement, présenteront aux visiteurs leurs compétences modernes et sa haute technologie. Une exposition «Centenaire» servira de musée. Les métiers en lien avec l’aviation, du contrôleur aérien à l’hôtesse de l’air en passant par l’ingénieur en aéronautique, seront sur place aussi. L’aspect touristique n’a pas été oublié puisque Suisse Tourisme et la région auront un espace à leur disposition.


 

DSC_3952.jpg


 

Co-voiturage = parking gratuit : 

 

Si, il sera préférable de prendre le train pour se déplacer à Air14, 75’000 places de parking seront disponibles avec un petit bonus, une voiture pleine de passagers bénéficiera d’un parking gratuit !


Encore des places pour les bénévoles : 


Il reste encore des places pour les bénévoles, ceux-ci auront les boissons et repas gratuits et recevront un T-shirt vintage pour chaque jour de présence.

 

Billets : 

 

Les billets sont disponibles en prévente sur www.air14.ch ou à tous les guichets des gares de Suisse.

 

DSC_3944.jpg

 

Photos : 1 Le directeur d’Air14 le Col. Ian Logan, toujours très sollicité! 2 Cmdt de la Patrouille Suisse le LT Col Daniel Hösli 3 le Cpt. Julien Meister «Teddy» pilote du Hornet Solo Display 4 Cmdt du PC7 Team Col. Werner Hoffman au travail 5 PC7 Team @ Pascal Kümmerling

15/04/2012

Exercice Epervier 2012 !

 

Epervier09-4.JPG


 

Payerne, ce Lundi au vendredi 27 avril se déroulera sur l’aérodrome de la Broye la traditionnel exercice de défense aérienne franco-suisse «EPERVIER». Cette rencontre se déroule chaque année à tour de rôle en France et en Suisse.

Le retour des «Cigognes» :

Un détachement de l'Escadron de chasse EC 1.2 «Cigognes» de l’Armée de l’Air française, venant de la Base aérienne 116 à Luxeuil, opérera depuis Payerne 2012 dans le cadre de la campagne de vol «EPERVIER». Cette délégation, composée d’une cinquantaine de personnes, engagera 5 Mirage 2000-5 dans des exercices de combat aérien contre des F/A-18 C/D «Hornet» suisses de l'escadre d'aviation 11 «Tigres» (Staffel 11) basé à Meiringen. Un avion ravitailleur de type C-160 «Transall» sera également engagé depuis Payerne au cours de la première semaine

Les deux Forces aériennes vont s’entraînées conjointement au combat aérien longue portée BVR (Beyond Visual Range = hors de portée visuelle) et combat aérien rapproché (Dogfight) enchaînant des missions simples 1 vs 1 puis plus complexes 4 vs 4. Il s’agira également de peaufiner les procédures d’engagement afin de parfaire la capacité commune d’engagement en matière de partenariat de défense aérienne. Le C-160 ravitailleur offrira également la possibilité d’entraîner le ravitaillement en vol et ses procédures.

Scénarios complexes :


Le lieutenant colonel EMG Jérôme d’Hooghe est le partenaire suisse du colonel Rosevicz. Il commande l’escadre aviation 11, qui participe à cette compagne d’entraînement «Epervier» avec environ quinze pilotes, six F/A-18 Hornet et l’équipe de sol professionnelle de la Base aérienne de Payerne. Le lieutenant-colonel d’Hooghe nous a expliqué que les scénarios d’entrainement sont complexes et peuvent impliquer jusqu'à neuf avions. Pour prendre un exemple, le Transall joue le rôle d’un avion protégé par quatre jets de l’un de nos pays. L’autre pays met alors quatre jets à disposition pour jouer les attaquants. Les deux pays se relayeront pour jouer le rôle du «méchant». L’entraînement est le plus efficace quand vous entraînez vos propres procédures. C’est le cas lorsque vous jouez le rôle des «gentils», mais pas lorsque vous exécutez un rôle qui ne vous est pas familier.

Les Cigognes ont quitté Dijon :

Les Cigognes de l’escadron ont migré en 2011 vers Luxeuil en lieu est place de leur base BA 102 de Dijon-Longvic. Cette mutation fait partie d’une réorganisation des places aériennes de l’Armée de l’air qui s’accompagne de la fermeture de nombreuses bases aérienne qui laisse aux aviateurs comme aux civils une certaine amertume !

epervier0.jpg

 

Photos :  1 Mirage 2000-5 «Cigognes» & F/A-18 Charlie «Hornet» lors d’Epervier 09 en Corse 2 Mirage 200 & Transall C-160 à Payerne en 2010 @ Swiss Air Force