05/11/2016

Modernisation des CN-235 indonésiens !

p1682616.jpg

L’armée de l’air indonésienne vient de recevoir son premier Airbus CN-235 de patrouille maritime modernisé. Le programme de modification a été dirigé par PT Dirgantara Indonesia (PTDI) et Integrated Surveillance and Defense (ISD) aux États-Unis.

Le premier CN-235 a été modifié cette année. L’avion a reçu le nouveau système SAGE de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR). Ce système vient s’intégrer au système de mission tactique de l'avion. Des essais en vol aéroportés ont alors eu lieu pendant l'été. Deux appareils sont concernés par cette amélioration.

Le système SAGE est développé par Leonardo-Finmeccanica (Selex-ES) peut identifier l'emplacement des émetteurs de radiofréquence (RF) tels que les radars de contrôle de tir de missiles sol-air d'un seul aéronef, ce qui améliore la connaissance de la situation. Ce capteur numérique sera utilisé pour détecter et localiser les systèmes radar potentiellement menaçants. Leonardo fournit une formation aux opérateurs de l'Armée de l’air indonésienne sur son site de Luton, au Royaume-Uni.

 

Photo : Airbus CN-235 doté du SAGE @ Leonardo

 

22/06/2016

La Norvège va remplacer ses P-3 « Orion » !

130210045458967087.jpg

 

La Norvège prépare activement le remplacement de sa flotte de 6 avions de patrouille maritime (MPA) Lockheed P-3 « Orion ». Le choix pourrait intervenir pour 2018 et une entrée en service en 2021.

Augmentation des dépenses :

L’achat d’un nouvel avion de patrouille maritime et l’acquisition du F-35 de Lockheed-Martin posent cependant un énorme problème financier à la Norvège. Présenté au Parlement le 17 juin dernier, le livre blanc recommande une augmentation progressive du budget de la défense de la nation sur la période 2017-2020. Il est recommandé d’augmenté le budget actuel 870 millions de dollars. De plus, une seconde augmentation substantielle doit être prévue au cours des 20 prochaines années.

Les candidats :

Le cahier des charges n’est pas encore connu, mais selon le ministère norvégien de la Défense, les principaux candidats au remplacement de la flotte de Lockheed P-3 « Orion » sont : Boeing avec le P-8 « Poseidon », Lockheed-Martin avec une version du SC-130J « Sea Hercules », Airbus avec le C295.

Boeing P-8 « Poseidon » :

862623913.jpg

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Lockheed-Martin SC-130J « Sea Hercules » :

SC130J-e1446380395703-740x477.jpg

En septembre 2015, Lockheed-Martin présente un projet d'avion de patrouille maritime basé sur le C-130J 2Super Hercules », le SC-130J « Sea Hercules ». Équipé d'un radar et d'un détecteur d'anomalie magnétique, il pourrait embarquer deux réservoirs conformes contenant chacun deux à trois torpilles et de deux pylônes sous les ailes emportant deux missiles antinavires ou quatre missiles air-sol. L'autonomie est estimée à 13,7 heures de vol.

 

Airbus C-295 de patrouille maritime :

1879719780.jpg

La nouvelle génération de C-295 est l'appareil offre une multitude d’adaptation. La polyvalence du C-295 permet d'être configuré dans des versions spéciales telles que la patrouille maritime et la lutte –sous-marine Le mélange de la technologie civile et militaire en double équipement assure le succès des missions difficiles en milieu tactiques. Les C-295 en service aujourd'hui ont accumulé plus de 110.000 heures de vol dans les conditions les plus exigeantes, du froid extrême dans les régions désertiques chaudes.

 

Photos : 1 Lockheed P-3 « Orion » norvégien @ Marine norvégienne 2 P-8 « Poseidon »@ Boeing 3 SC-130J « Sea Hercules »@ Lockheed-Martin 4 C-295 en version MPA@ Airbus DS

13/01/2016

Mise à jour des P-8A « Poseidon » !

Photo-P-8A-Poseidon.jpg

Boeing a reçu une commande de la part de l'US Navy en vue de la conception du futur standard « BlockII » destiné à l’avion de patrouille maritime P-8A « Poseidon ». Le P-8A a été déclaré opérationnel en 2013.

Amélioration de la détection :

Le futur standard « BlockII » doit permettre d’améliorer la capacité de détection des sous-marins et des cibles et des navires de surface. De plus, le système de liaison électronique devra être porté à un niveau de rapidité plus élevé. L’achèvement du programme devrait être effectué à la mi-2018, pour pouvoir être installé durant l’année 2020 sur la flotte de P-8A. L’étape suivante de la mise à jour du « Poseidon » concernera le nouveau radar de surface Raytheon AN/APS-154 (AAS), qui viendra équiper la flotte d’ici 2023. Ce nouveau radar sera nettement plus sensible que l’actuel APS-149 pour identifier et cibler les menaces sur terre et en mer.

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes. Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration, avec la quarantaine de drones RQ-4N choisi dans le cadre du programme «Broad Area Maritime Surveillance».

 

p8a_harpoon_release_test.jpg

Photos : Boeing P-8A « Poseidon » @ US Navy

 

05/08/2015

Quel avion de patrouille maritime pour Israël ?

 

17172.jpg

 

Tel Aviv, Israël a décidé d'accélérer sa recherche d'un nouvel avion de patrouille maritime pour remplacer les actuels  Israël Aerospace Industries (IAI) 1124 Westwind.

 

La Force aérienne israélienne dispose actuellement de trois IAI 1124 Westwind dont la dernière mise à jour date de 2012. Selon un porte-parole de l’armée, il n’est plus question d’investir sur cette plateforme datant des années 1970, le besoin d’une nouvelle génération d’aéronef se fait aujourd’hui sentir.

Le nouvel aéronef devra pouvoir travailler en binôme avec les drones IAI Heron 1 actuellement en service et couvrir rapidement de grande distance.

 

yourfile.jpg

 

 

 

Il est aujourd’hui difficile de savoir qui va pouvoir répondre à l’appel d’offre de l’Etat Hébreu, en coulisse, on murmure pour l’instant que l’équipementier israélien IAI devrait offrir une nouvelle version du Gulfstream G550 doté d’un radar Elta de type AESA. Raytheon semble également se profiler avec une version du Bombardier Global 6000. Il n’est pas pour l’heure possible de savoir, si il y aura un candidat européen pour ce concours.

 

ai-bombardier-global-sma-4.jpg

 

Photos : 1 IAI 1124 Westwind @IAI 2 IAI Gulfstream G550 @IAI 3 Raytheon/Bombardier Global 6000@Bombardier

13/07/2015

Troisième AW139 pour les Forces armées de Malte !

342.jpg

 

 

AgustaWestland a annoncé la commande d’un troisième exemplaire de l’hélicoptère AW139 pour les Forces armées de Malte. L'aéronef sera utilisé principalement pour effectuer des missions maritimes de contrôle des frontières.

 

Les AW139 maltais sont équipés d'un paquet « state-of-the-art" pour les missions de patrouille maritime et de recherche et sauvetage (SAR) qui comprend une caméra haute définition FLIR, un radar météorologique, une console de mission en cabine, un système de communication par satellite.  Un pilote automatique 4 axes avec des modes SAR, un treuil de sauvetage externe et quatre sac de flottaison..

 

AgustaWestland AW139 : 

 

L’AgustaWestland AW139 est devenu l'hélicoptère le plus vendu de sa catégorie pour une variété impressionnante de rôles commerciaux et gouvernementaux qui répondent aux exigences les plus exigeantes à travers le monde. Depuis sa certification en 2003, l'AW139 a été constamment amélioré pour atteindre des niveaux toujours croissants de performance, la sécurité, l’efficacité de la mission et la capacité de répondre aux dernières exigences très difficiles des clients actuels et futurs. Le seul hélicoptère de nouvelle génération dans sa catégorie de poids, l'AW139 établit de nouvelles normes de performance dans sa catégorie, avec la plus grande cabine de sa catégorie, une vitesse de croisière maximale de 165 noeuds (306 kilomètres par heure) et une portée maximale au-delà de 570nm (1060 km) avec carburant auxiliaire. Le poste de pilotage intégré et avancé, doté d’une avionique de dernière génération, minimise la charge du pilote permettant à l'équipage de se concentrer sur les objectifs de mission. 500 appareils sont déjà en service dans des nombreux rôles y compris EMS / SAR, VIP / transport corporate, application de la loi et de transport militaire. Près de 200 clients de plus de 60 pays ont commandé plus de 850 hélicoptères AW139 jusqu’ici.

 

Photo: AW139 des Forces armées de Malte @ FAM