03/03/2019

Le Musée Clin d’Ailes pésente sont Hawk !

53179324_1008450759344312_2806029325638303744_n.jpg

 

Animations printanières au Musée Clin d'Ailes, 2 jours durant. Samedi 6  avril et dimanche 7 avril de 9 heur à 17 h (non-stop) avec soupe de chalet à midi.
Dimanche, ouvert de 13 h 30 à 17 h.
Présence des radioamateurs avec des animations pour les enfants. Possibilité de voir le nouveau jet du musée, le Hawk, fraîchement restauré. Et aussi de faire connaissance avec le projet SolarStratos, avec un stand spécial.

Durant ces deux jours, tous les simulateurs du musée seront en fonction.

26/09/2018

Du spatial et du spécial au Musée Clin d’Ailes !

0.jpeg

Clin d’Ailes allie son week-end spécial avec la journée de l’espace dédiée aux jeunes, hôtes du musée le samedi 6 octobre. Le dimanche 7 octobre d’autres animations sont aussi proposées pour tous.

Depuis 19 ans l’assemblée générale de l’ONU a proclamé la Semaine mondiale de l’espace (WSW) au début du mois d’octobre. Les dates rappellent celle du lancement, le 4 octobre 1957, du premier satellite artificiel, Spoutnik I, et de l’entrée en vigueur, le 10 octobre 1967, du traité sur les principes régissant les activités des états en matière d’exploration de l’espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes. La Semaine mondiale de l’espace est l’événement spatial annuel le plus important dans le monde. Elle inspire de nombreux étudiants et écoliers qui formeront la main d’œuvre de demain.

A l’invitation des radioamateurs du Musée Clin d’Ailes HB4FR, cette année, ce sont des élèves primaires de Genolier qui participent à la WSW 2018. Lors du «Payerne Space Day» ils proposeront au public le samedi 6 octobre les travaux qu’ils ont réalisés dans le cadre de cette semaine mondiale de l’espace. Ils aborderont notamment le vaste thème de l’exploration de l’espace, avec diverses démonstrations et quiz pour les visiteurs.

Pour les journées spéciales du samedi 6 et du dimanche 7 octobre, les bénévoles du musée de l’aviation militaire de Payerne vous proposent deux après-midi fort animées dans cet écrin qui met en exergue l’histoire aéronautique du pays. L’équipe du Flight Simulator Center (FSC) proposera des initiations dans son installation de simulation que les visiteurs pourront tester.

On reste dans le virtuel, avec la possibilité pour les visiteurs de s’essayer au manche à balai sur l’installation de simulation du Virtual Air School (VAS) du Musée Clin d’Ailes, aux manettes d’un PC-7, en compagnie de pilotes chevronnés.

Le dimanche après-midi, on retrouvera les fidèles radioamateurs de HB4FR avec une initiation au morse, avec une chasse au renard ludique pour les enfants. Les jeunes pourront aussi se faire photographier assis dans le cockpit d’un simulateur F/A-18 en train de faire leurs premières expériences de vol. Ils auront aussi l’occasion d’apprendre à souder un petit avion qu’ils pourront emporter.

Le simulateur du Mirage III sera remis en activité pour ces deux journées exceptionnelles. Une installation unique au monde.

Une surprise attend les plus fins observateurs qui pourront apercevoir un futur pensionnaire du musée dans la halle des opérations d’Espace Passion. Mais chut… le magnifique «faucon» livrera ses secrets à la mi-octobre seulement.

Une cafétéria et la boutique permettront de compléter ces moments divertissants en compagnie de passionnés d’aviation. Toutes ces animations sont gratuites. L’entrée du musée est payante.

 

@Rémy Gilliand

27/09/2017

Du spatial et du spécial au Musée Clin d’Ailes !

unnamed.jpg

Cette année, Clin d’Ailes allie son week-end spécial avec la journée de l’espace dédiée aux jeunes, hôtes du musée le samedi 7 octobre.

Depuis 18 ans l’assemblée générale de l’ONU a proclamé la Semaine mondiale de l’espace (WSW) au début du mois d’octobre. Les dates rappellent celle du lancement, le 4 octobre 1957, du premier satellite artificiel, Spoutnik I, et de l’entrée en vigueur, le 10 octobre 1967, du traité sur les principes régissant les activités des états en matière d’exploration de l’espace extra- atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes. La Semaine mondiale de l’espace est l’événement spatial annuel le plus important dans le monde. Elle inspire de nombreux étudiants et écoliers qui formeront la main d’œuvre de demain.

A l’invitation des radioamateurs du Musée Clin d’Ailes HB4FR, cette année, ce sont des élèves primaires de Belfaux qui participent à la WSW 2017. Lors du «Payerne Space Day» ils proposeront au public le samedi 7 octobre les travaux qu’ils ont réalisés dans le cadre de cette semaine mondiale de l’espace. Ils aborderont notamment les quatre missions de l’astronaute Claude Nicollier, le télescope de Galilée à Hubble, avec diverses démonstrations et quiz.

Pour les journées spéciales du samedi 7 et du dimanche 8 octobre, les bénévoles du musée de l’aviation militaire de Payerne vous proposent deux après-midi fort animées dans cet écrin qui met en exergue l’histoire aéronautique du pays. L’équipe du Flight Simulator Center (FSC) proposera des initiations dans son installation de simulation que les visiteurs pourront tester. Des démonstrations seront proposées, comme des vols glaciers, sur porte-avions, en Morane, avec aussi une présentation des aérodromes modélisés, des tirs à l’Axalp, entre autres. On reste dans le virtuel, avec la possibilité pour les visiteurs de s’essayer au manche à balai sur la récente nouvelle installation de simulation du Virtual Air School (VAS) du Musée Clin d’Ailes, aux manettes d’un PC- 7, en compagnie de pilotes chevronnés.

Le dimanche après-midi, on retrouvera les fidèles radioamateurs de HB4FR avec une initiation au morse, avec une chasse au renard ludique pour les enfants. Les jeunes pourront aussi se faire photographier assis dans le cockpit d’un simulateur FA/18 en train de faire leurs premières expériences de vol. Ils auront aussi l’occasion d’apprendre à souder un petit avion ou un hélicoptère qu’ils pourront emporter. Une démonstration d’imprimante 3D sera aussi au menu.

Le simulateur du Mirage III sera remis en activité pour ces deux journées exceptionnelles. Une installation unique au monde. A noter que l’entreprise Skyguide, fournisseur des services suisses de la navigation aérienne sera présente au musée ce week-end-là.
Une cafétéria agrandie et la boutique permettront de compléter ces moments divertissants en compagnie de passionnés d’aviation.

Toutes ces animations sont gratuites. L’entrée du musée est payante.

 

17/04/2017

Un nouvel avion de légende à Clin d’Ailes !

unnamed.jpg

Les 22 et 23 avril, le Musée Clin d’Ailes propose ses traditionnelles journées spéciales, avec des animations pour tous et un invité de marque: le Morane.

Les bénévoles du musée de l’aviation militaire de Payerne vous proposent deux après-midi fort animées dans cet écrin qui met en exergue l’histoire aéronautique du pays.
 Le 21 avril, un ancien avion des Forces aériennes suisses, le Morane D-3801 viendra de Bex pour se poser à Payerne. Il sera exposé au Musée Clin d’Ailes durant ce week-end. Il ne repartira que le 27 avril. Une magnifique occasion de voir cet appareil d’une autre époque, l’unique exemplaire au monde encore en état de vol.

Du réel au virtuel, avec une conférence :

L’équipe du Flight Simulator Center (FSC) du musée présentera virtuellement ce mythique Morane dans sa nouvelle cabine de simulation. Durant ces journées spéciales, les deux jours à 14 h 30 se tiendra une conférence intitulée «Le Morane et sa période historique». Elle sera donnée à la salle de conférence du musée par Charles Chammartin, ancien pilote de Morane, membre du FSC et initiateur du projet de modélisation virtuelle.

Les 50 ans d’une installation unique au monde: le SIMIR

Ce week-end sera aussi marqué par le demi-siècle d’existence du simulateur Mirage III. Le vénérable SIMIR sera en activité pour ces deux journées. On rappellera que cette installation est aussi unique au monde et fonctionne toujours à la perfection, grâce à son mentor Frédy Chassot.

On retrouvera les fidèles radioamateurs de HB4FR avec une initiation au morse, ce langage codé qui permettait de transmettre un texte à l’aide d’une série d’impulsions, avec une chasse au renard ludique pour les enfants. En plus, ils présenteront aussi à l’aide d’une application informatique, la situation aérienne actuelle en Suisse, avec la possibilité de vues depuis un cockpit d’avion de ligne.

Les jeunes pourront se faire photographier assis dans le cockpit d’un simulateur en pleine expérience de vol. Ils auront aussi l’occasion d’apprendre à souder un petit avion ou un hélicoptère qu’ils pourront emporter. Une activité qui rencontre toujours autant de succès.

Une cafétéria agrandie et la boutique permettront de compléter ces moments divertissants en compagnie de passionnés d’aviation.
Toutes ces animations sont gratuites. L’entrée du musée est payante.

A voir le samedi 22 et le dimanche 23 avril 2017, de 13 h 30 à 17 h au Musée de l’aviation militaire de Payerne Clin d’Ailes à la Base aérienne.
www.clindailes.ch - tél. 026 662 15 33.

 

07/02/2017

Des Airbus au Musée pour le patrimoine !

tmp459000131191046146.jpg

 

Afin d’œuvrer pour la sauvegarde du patrimoine aéronautique, Airbus va procéder au transfert de 4 de ses avions d’essais vers les musées aéronautiques de l’Air et de l’Espace de Paris-Le Bourget et le musée Aéroscopia de Toulouse. 

Ce sont l’A320 MSN1, récemment retiré de la flotte des appareils d’essais, ainsi que l’A340-600 MSN 360 et les A380 MSN2 et MSN4 qui profiteront de ces mesures de sauvegarde patrimoniale et seront bientôt présentés au public.

Le premier appareil transféré sera l’A380 MSN4 qui rejoindra le Bourget le 14 février prochain. 

Les trois autres appareils entretenus par Airbus Heritage à Toulouse, au sein de l’usine Airbus rejoindront quant à eux, dans les 20 prochains mois, Aéroscopia à Toulouse lorsque la zone nord du musée aura pu être aménagée à cet effet.

L’ensemble de ces appareils couvre plus de 30 années d’essais en vol et de succès commerciaux de la marque Airbus. 

L’A380 MSN4 exposé au Bourget, l’un des plus grands musées aéronautiques mondiaux, bénéficiera d’un aménagement unique qui mettra en valeur le rôle de cet avion d’essai, le plus grand du monde.

Après une longue phase de chantier technique à effectuer sur la machine après son arrivée au Bourget, l’aéronef fera l’objet d’un chantier scénographique particulier afin de permettre au plus grand nombre d’y accéder dès 2018 dans les meilleures conditions possibles.