07/01/2012

Le transport aérien a augmenté en 2011

 


29944_1315501991.jpg

 

 

MONTRÉAL, d’après les chiffres préliminaires que publie aujourd’hui l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), quelque 2,7 milliards de personnes ont voyagé par voie aérienne en 2011, 5,1 % de plus que l’année précédente et ceci malgré une année pleine d’incertitude en matière économique.

Cette augmentation du trafic régulier de passagers, mesuré en passagers-kilomètres réalisés (PKR), traduit une croissance économique globale positive dans le monde, malgré de multiples entraves telles que la mise en oeuvre de politiques d’austérité fiscale dans les économies européennes clés.

La croissance globale du trafic a été favorisée par les perspectives économiques positives, basées sur une augmentation de 3 % du PIB mondial réel, et par une forte demande de voyages aériens, ce qui indique que les bilans des ménages se sont améliorés et que les recettes des entreprises sont solides.

Trafic international et intérieur de passagers :

Le trafic international a progressé de 7,4 %, soit un peu moins que l’année précédente, avec une forte demande de voyages d’affaires et de loisir, en particulier dans les marchés émergents. En 2011, le marché des vols intérieurs a augmenté de 4,9 % par rapport à 2010, du fait d’une hausse estimative de quelque 10 % de la demande de voyages aériens intérieurs en Chine. La croissance des marchés intérieurs a toutefois été sensiblement inférieure à celle de 2010.

La plus forte progression du trafic international a été affichée par les compagnies aériennes du Moyen-Orient, suivies de celles d’Europe, qui ont tiré avantage de la possibilité qu’ont les transporteurs à faibles coûts d’agrandir leurs marchés de point à point. Les chiffres les plus bas, enregistrés en Amérique du Nord et dans la région Asie/Pacifique, n’en représentent pas moins des augmentations significatives en chiffres absolus. Par ailleurs, la croissance économique négative enregistrée au Japon a continué à faire pression sur les voyages aériens dans la région Asie/Pacifique.

Les taux de croissance relativement plus faibles des marchés intérieurs enregistrés en Amérique du Nord, en Europe et en Afrique ont été compensés par la vigueur de la croissance des compagnies aériennes d’Amérique latine, de la région Asie/Pacifique et du Moyen-Orient.

55625_1323223493.jpg

 

 

Capacité :

La capacité offerte par les compagnies aériennes, exprimée en sièges-kilomètres disponibles (SKD), a augmenté de 6,5 % à l’échelle mondiale, alors que les coefficients de remplissage sont restés relativement semblables.

Parts de marché et croissance, du trafic de passagers, de la capacité et du coefficient de remplissage pour 2011, par région (en %)

 

Passenger Traffic (PKPs)

International

Domestic

Total

Région

Traffic Growth

Market Share

Traffic Growth

Market Share

Traffic Growth

Market Share

Capacity Growth (ASKs)

Load Factors

Africa

4.6

3.7

5.4

0.8

4.7

2.6

6.1

66.7

Asia/Pacific

4.3

24.8

9.0

31.4

6.3

27.4

5.8

75.8

Europe

9.5

40.5

4.5

9.2

8.9

28.5

9.7

75.9

Middle East

11.9

11.6

11.6

1.7

11.9

7.8

13.4

73.2

North America

4.3

15.5

2.3

51.3

2.9

29.1

3.1

83.5

Latin America/ Caribbean

9.0

3.8

6.0

5.7

7.5

4.6

2.2

78.5

WORLD

7.4

100

4.9

100

6.4

100

6.5

77.5

Fret aérien :

Le trafic de fret aérien, exprimé en tonnes-kilomètres réalisées (TKR), a affiché une faible hausse, de quelque 0.7 %, le fret transporté étant ainsi porté à environ 49 millions de tonnes. Le climat économique plus lourd en Europe, combiné à un ralentissement des exportations chinoises et à une solide concurrence du transport maritime, a eu des incidences négatives sur le trafic de fret. Pourtant les ventes de nouveaux appareils comme les B747-800 «Freighter»,  B777F et A330F ont été bonnes et annonce la reprise avec le renouvellement des flottes.

Tendances de l’industrie :

Les deux principaux avionneurs du monde, Airbus et Boeing, devraient avoir livré plus de 900 nouveaux appareils en 2011 et ont enregistré un nombre impressionnant de commandes, totalisant près de 2.000 appareils, nous verrons prochainement en détail avec les chiffres de deux avionneurs. Combinés à un processus d’exploitation plus efficace mis en oeuvre par les compagnies aériennes et à un système amélioré de gestion du trafic aérien, ces appareils respectueux de l’environnement contribueront à assurer la durabilité du développement du transport aérien.

(sources OACI)

2032542.jpg

 

 

Photos : 1 A321 TACA 2 B737-400 Copa Airlines @ Fabricio Jimenez 3 A380 Singapore Airlines @ K.L. Yim

 

19:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : traffic aérien, passagers, cargo, oaci, iata |  Facebook | |

28/10/2010

Trafic passagers OK, le fret en baisse !

 

 

tacaa320.jpg

 

 

Le trafic aérien international de passagers, qui sort d'une année noire, a vu sa croissance s'accélérer en septembre, indique l'Asssociation Internationale du Transport Aérien (IATA), qui reste néanmoins pessimiste en raison du tassement du fret.

Le trafic passagers a augmenté de 10,5% en septembre sur un an, contre 6,5% le mois précédent, tandis que le fret a progressé de 14,8% durant le mois sous revue, contre 19,0% en août.
"Alors que la croissance du trafic passagers de septembre est rassurante, l'accélération du ralentissement du fret aérien, notamment en Asie, est un indicateur précoce des turbulences à venir", a souligné Giovanni Bisignani.
L'association s'attendait à un "affaiblissement" du fret d'ici la fin de l'année, mais "le ralentissement de septembre a été plus important que prévu".

Le 14 octobre, l'association avait relevé des "signes clairs" montrant que "le rebond post-récession du transport aérien international était en train de ralentir".
En septembre, l'association, qui représente près de 230 compagnies aériennes assurant 93% du trafic commercial, avait clairement indiqué s'attendre à un ralentissement l'année prochaine de la croissance économique, croissance qui a un impact direct sur le transport aérien et l'industrie aéronautique dans sa globalité.

Pour 2010, l'IATA s'attend à un bénéfice de 8,9 milliards USD (6,4 milliards EUR environ) pour l'ensemble du secteur, grâce à une reprise plus importante et rapide que prévu.
Giovanni Bisignani prévient: "Les actions des gouvernement peuvent avoir un impact sur la reprise. Les mesures d'austérité vont freiner la demande".
Pour 2011, l'association prévoit ainsi un bénéfice total ramené à 5,3 milliards USD pour le secteur aérien.

Pour le mois de septembre, la croissance du trafic passagers a été principalement tirée par la région Moyen-Orient (+23,9%), qui a encore augmenté sa capacité d'offre, et par le continent africain (+16%).
La région Amérique du Nord a vu sa situation s'améliorer (+11,1%), le trafic revenant même à ses niveaux d'avant la récession (début 2008).

La demande a par ailleurs progressé de 8,4% sur le continent européen, de 8,6% en Asie et de 6,6% en Amérique latine.

 

b757up.jpg

 

 

Photos : 1 A320 TACA 2 B757 cargo United Parcel @Fabricio Jimenez

 

15:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : transport aérien, iata, passagers, fret |  Facebook | |

05/06/2009

Bagages égarés : peu faire beaucoup mieux !

B737800TimdeGroot.JPG

 

Selon les dernières Statistiques de l’AEA (Association of European Airlines), de plus en plus de valises n’arrive pas à destination avec leurs propriétaires. A l’approche des grandes vacances d’été, je vous propose ici quelques  explications et surtout deux ou trois conseils utiles.

 

Augmentation linéaire des pertes :

 

Si, il est vrai que le trafic aérien n’a cessé d’augmenter  ces dernières années, la perte de bagages en soute à également continuer d’augmenter et ceci malgré les améliorations dues notamment à la mise en service dans les aéroports de nouveaux systèmes de tris.

 

Selon l'AEA, on estime la perte de 80 bagages chaque minute ! En 2007, la moyenne européenne était établie à 16.6 bagages pour 1'000 passagers. Et là où le bas blesse, c’est que ce taux augmente plus vite que la croissance du trafic aérien. Pas moins de 42 millions de valises ont été égaré à travers le monde cette même année !

 

Du point de vue du trafic mondial cela ne représente, certes, que 1,5 % d’erreur d’acheminement.  En général, la grande majorité des bagages perdus sont retourné à leurs propriétaires sous 24 heures ce qui représente 85% de problème résolus. Seul 3% des bagages sont finalement définitivement perdus soit 1 bagage pour 2'000 passagers.

 

 

Les causes :

 

L’AEA identifie plusieurs causes pour justifier ces pertes, les retards de vol ainsi que l’augmentation des contrôles suite au 11 septembre, arrive en priorité. Les vols de transit sont généralement sources de perte, et ceci à plus forte raison lorsque les connexions sont de courtes durées.

Plus le système de tris des bagages d’un aéroport est ancien, plus le risque de cafouillage augmente. Mais parfois la mise en service d’un système flambant neuf connaît aussi ses maladies de jeunesse qui peuvent momentanément détérioré voir paralysé la distribution des bagages (problème survenu lors de la mis en service du nouvel aéroport international de Bangkok).

 

 

 

 

Une mauvaise image pour la compagnie :

 

Paradoxalement, une étude démontre que si la responsabilité incombe au service des aéroports, ce sont les compagnies aériennes qui en font les frais ! Il est donc impératif que celles-ci fassent le maximum pour remédier à ce problème, car au demeurant le passager gardera un mauvais souvenir de son vol et pourrait à l’avenir choisir la concurrence ! Pour ce faire, bon nombre de compagnies on opté pour un nouveau système d’étiquettes « RFID » en cours de perfectionnement. Ce système testé depuis 2006 est basé non plus sur une étiquette classique mais sur une puce lisible par contact radio. Les tests on permis de diminuer de 50% la perte de bagage ! Ce système remplacera bientôt les étiquettes actuelles.

 

 

2750099749_ebfa762ebd[1].jpg

 

Quelles précautions prendre :

 

Privilégier les valises voyantes de couleurs, faciles à repérer sur le tapis roulant mais aussi facilement identifiable lors de recherches approfondies. N’hésiter pas à les personnalisés, autocollants par exemple, cela évite qu’une personne inattentive se trompe de bagage. Ne pas oublier d’enlever les anciennes étiquettes.

 

Lors de votre réservation éviter si possible les transits dont les connexions sont très courtes, on a vu pourquoi !

 

2750061519_579f24fd14[1].jpg

 

En cas de perte :

 

Dés l’instant ou vous vous apercevez de la perte d’un bagage, il vous faut vous adressez au guichet prévu à cet effet en général il se trouve à proximité des tapis. N’oubliez pas de vos petits autocollants reçus à l’enregistrement pour lancer une procédure de recherche. Vous obtiendrez un numéro de dossier qui vous permettra de suivre l’enquête depuis internet (www.worldtracer.aero).

 

Dernière petite chose, si votre valise ne réapparaît pas au bout de 21 jours, elle sera considérée comme définitivement perdue ! Sauf que l’année passée un passager anglais à récupérer son bien au bout de 6 mois !! Courage !

 

 

Lien web de l’AEA :

 

http://www.aea.be/

 

 

Autres sujets sur le thème des compagnies déjà publiés :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/04/12/la-liste-noir-des-compagnies-s-allonge-et-apres.html

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/06/20/les-maladies-prennent-aussi-l-avion.html

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/05/15/listes-noires-des-compagnies-aeriennes.html

 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/02/06/edelweiss-meilleurs-compagnie-suisse.html

 

Photos : 1 B737-800, @ Tim De Groot.  2 Tapis à Bagages aéroport de Wenhzou, @ Richard Ying.