11/02/2016

Russie et Inde revoient les coûts du T-50 !

853.jpg

L’Inde et la Russie ont convenu d'une réduction des coûts en vue de la fabrication du futur avion de combat de cinquième génération Sukhoi T-50 PAK-FA. Cette nouvelle entente aurait été finalisée au cours de la visite à Moscou, du Premier ministre indien Narendra en décembre dernier.

La participation aux coûts :

Chacun des deux partenaires va investir l’équivalent de 4 milliards de dollars au cours des sept prochaines années, dont 2 milliards chacun, pour la première année et le reste réparti uniformément au cours des six années qui suivent. Le coût total du développement est désormais estimé à 10 milliards de dollars, comparativement aux 12 milliards annoncé précédemment.

Hindustan Aeronautics (HAL) participera à 25% des travaux et la société électronique indienne Bharat Electronics augmentera sa participation de l’ordre de 10% pour atteindre les 20%. Par ailleurs, on apprend que les entreprises indiennes vont gérer le remplacement de l'avionique russe, y compris les systèmes de missions et de navigation, des ordinateurs et systèmes d'affichage et de gestion, ainsi que les systèmes d'autoprotection en vue de la version d’exportation du T-50, qui sera considérablement différente de la version destinée à l’Inde et à la Russie.

L'armée de l'air indienne prévoit de se doter de 250 Sukhoi T-50. De son côté, la force aérienne russe devrait recevoir son premier appareil l'année prochaine et disposer d’un premier lot de 55 T-50 en service en 2020.

 

Rappel :

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

 

675.jpg

Photos : 1 Sukhoi T-50 @ Alexey Mityaev 2 Su-50 @ Sergei Ablogin