18/06/2015

La Croix-Rouge de Pékin a choisi le Falcon 2000LX!

071_Falcon2000LXS_2012DVD39LR.jpg

 

 

Salon du Bourget, il n'y pas que les grosses commande qui ont de l'importance, la Croix-Rouge de Beijing (Pékin) a sélectionné Falcon 2000LX de Dassault Aviation pour élargie la portée de ses services d'ambulance aérienne.

 

Le biréacteur à large fuselage sera le premier aéronef à voilure fixe en Chine entièrement équipé pour effectuer des services d'évacuation sanitaire (MEDEVAC). Il sera équipé d'un kit de mission d'évacuation sanitaire complet fournit par le service de Dassault  Aviation à Wilmington, Delaware pour une livraison en septembre à 2015.  

Le Centre de la Croix-Rouge d'urgence médicale de Pékin (999) sera équipé dans l’avion d'un système de chargement électrique du patient et une suite médical complète avec une alimentation électrique dimensionnée pour un module médical complet. Le module médical comprendra une civière avec un éclairage, une alimentation en oxygène de trois bouteilles, et le suivi et l'équipement d'analyse. Il sera également en mesure d'accueillir des dispositifs spéciaux comme des défibrillateurs électrocardiographes, échographes, une banque de sang et une ECMO (oxygénation extracorporelle à membrane).

 

salon du bourget,paf15,paris le bourget,dassault aviation,infos aviation,falcon 2000lx,croix-rouge

 

Le Falcon 2000LX : 

 

Avec ses pleins de carburant, le Falcon 2000LXS offrira une capacité de charge utile de près d’une tonne (2,190 lb), une masse maximale au décollage (MTOW) de 42 800 lb (19,4 tonnes) et une longueur de piste équivalente de 4675 ft (1420 m), soit de 1000 ft (300 m) de moins que les autres avions de sa catégorie.

A Mach 0,80, le Falcon 2000LXS pourra parcourir 4000 nm (en configuration standard, avec le plein carburant, 6 passagers, les réserves NBAA IFR). L’avion pourra effectuer une montée directe à 41 000 ft (12 500 m) en 19 minutes, puis atteindre 45 000 ft (13 700 m) à mi-croisière. Son plafond maximum est certifié à 47 000 ft (14 325 m). En configuration typique de fin de vol, le Falcon 2000LXS pourra se poser sur une longueur de piste de 2260 ft (690 m), soit une distance équivalente à des avions de type turbopropulseur.

 

Le niveau sonore de la cabine du Falcon 2000LXS a été abaissé de deux décibels par rapport à son prédécesseur. L’avion sera livré en standard avec le nouveau système multimédia FalconCabin HD+, dont la qualité et l’ergonomie constituent une nouvelle référence pour la marque. Ce système offre des écrans hautes définition jusqu’à 22 pouces et des fonctions contrôlables à distance depuis un  iPod Touch» ou un «iPhone». Une application spéciale permet aux passagers de contrôler tous les éléments de leur environnement comme l’éclairage ou la température de la cabine..

Le système de téléphonie par satellite AirCell Axxess II sera également proposé en standard à bord du Falcon 2000LXS. 

 

628082410.jpg

 

Photos : 1 & 3  Falcon 2000LX 2 Signature du contrat  @ Dassault Aviation

15/06/2015

Double commande pour le B777 au Bourget !

 

061515+QTR+order+image_med.jpg

 

 

Salon du Bourget, l’avionneur américain annonce deux commandes pour la famille « 777 », l’une de Qatar Ariways et l’autre d’Eva Air.

 

Qatar Airways a annoncé une commande portant sur  10 B777-8X et quatre B777F, au prix catalogue de l’avionneur, le contrat est estimé à près de 4,8 milliards de dollars. De son côté la compagnie Eva Air passe commande pour 5 B777F pour un montant estimé à plus de 1,5 milliard de dollars au prix catalogue.

 

Le B777-8X :

 

Le B777-8X, une version allongée du B777-200ER (69,5m), il sera un concurrent direct de l’A350-900, avec 353 sièges. La seconde version de la gamme, le B777-9X (407 sièges), sera quant à elle une version allongée du B777-300ER (76,4m), les deux possédant un rayon d’action approchant les 15 ‘000 km. Leur particularité provient des ailes qui seront en matériaux composite, plus légers et engendrant une moindre consommation de carburant. Boeing exploite ainsi ce qu’il fait déjà avec le «Dreamliner».

 

Boeing réfléchit également à une version à très long rayon d’action, le B777-8LX, d’une portée de 9480 miles nautiques, soit 85 de plus que le B7777-200LR actuel, ce qui permettrait, par exemple, de relier Londres à Sydney sans arrêt dans le sud-est asiatique.

 

Alliance Boeing & General-Electric :

 

Pour motoriser cette nouvelle gamme B777X, Boeing vient de confirmer vendredi dernier qu’il fera appel au motoriste General-Electric. General-Electric travaille à la mise au point du GE-9X qui sera le successeur du bestseller GE90. Pour équiper le B777-8X, GE prépare une version du G9X d’une poussée de 88 000 livres. Le B777-9X disposera lui de deux GE 9X de 99 500 livres.

 

Le B777F :

 

Le B777F permet de combler le fossé entre les avions cargo gros-porteurs de la mi-taille et les plus grands cargos comme le B747F.Avec un poids maximum au décollage de 347.810 kg, le B777 « Freighter » a une capacité de charge utile de recettes de 112 tonnes (102 tonnes métriques). Le B777 « Freighter » est capable de voler 4,900 miles nautiques (9,070 km) avec une pleine charge utile. Sonlong  rayon d’action se traduit par des économies importantes pour les opérateurs de fret: moins d'arrêts et donc moins de droits d'atterrissage, moins de congestion dans les grands aéroports, une baisse des coûts de manutention et un plus court délai de livraison du fret. Le B777  « Freighter » caractéristiques des capacités encore jamais vues sur un cargo bimoteur, pouvant accueillir 27 palettes standard (96 po x 125 po, 2,5 mx 3 m) sur le pont principal .Il est alimenté par  le plus puissant réacteur commercial de General Electric, le GE90-110B1. Le B777 « Freighter » est conforme aux normes de bruit QC2 pour l'accessibilité maximale aux aéroports sensibles au bruit.

 

EVA_777F_med.jpg

 

Photos : 1 B777-8X et B777F Qatar Airways 2 B777F Eva Cargo @ Boeing

 

18/06/2013

Embraer lance le E-jets E2 !

921-embraer-e190e2.jpg

 

 

Paris, Salon du Bourget, le constructeur brésilien Embraer a lancé sa nouvelle génération de jets régionaux baptisée E2 avec 100 commandes fermes et 215 intentions d'achats.

 

Le constructeur aéronautique brésilien Embraer lance ce lundi au salon aéronautique du Bourget de nouvelles versions de ses principaux modèles commerciaux à la capacité accrue et plus économes en carburant, repartant à l'offensive sur un segment que convoite aussi le canadien Bombardier avec son CSeries.

 

Embraer a ajouté trois rangées de sièges à son plus gros modèle, l'E-195, et une rangée à l'E-175. La deuxième génération de la gamme E-Jets, les E2, n'inclura pas le plus petit modèle actuel, l'E-170.

L'E-190, meilleure vente de la gamme, sera le premier modèle de la nouvelle génération livré avec des équipements électroniques modernisés et de nouveaux réacteurs Pratt & Whitney.

Les nouveaux modèles pourraient permettre à Embraer de conserver sa place, récemment acquise, de numéro un du segment des avions de 70 à 120 sièges, sur lequel s'est lancé le japonais Mitsubishi Regional Jet.

 

photo_1371478356464-1-0.jpg

La nouvelle version du plus gros modèle d'Embraer, l'E-195, devrait offrir 118 sièges dans sa version deux classes, une capacité correspondant au milieu de la fourchette de celle du CSeries.

Dès le premier jour, Embraer a annoncé avoir enregistré 100 commandes fermes et 215 intentions d'achats pour sa nouvelle génération de jets régionaux.

 

SkyWest compagnie de lancement :

 

La compagnie américaine de transport régional SkyWest a signé pour 100 E175-2 (78 sièges) avec l'intention d'en acquérir cent autres, un contrat dont le montant total atteint 9,36 milliards de dollars au prix catalogue (7 milliards d'euros), a précisé le constructeur brésilien dans un communiqué.

La société américaine de location d'avions ILFC a quant à elle signé un protocole d'achat pour 25 E190-E2 (108 sièges) et 25 E195-E2 (jusqu'à 144 sièges), assorti d'une option pour 50 autres avions. Enfin, diverses compagnies d'Afrique, d'Asie, d'Europe et d'Amérique du Sud, mais dont les noms n'ont pas été dévoilées, ont manifesté leur intention d'acheter 65 de ces nouveaux jets E2.

 

E-Jets%20E2_cam28.jpg

 

Photos : la nouvelle famille d’Embraer E-Jets E2 @ Embraer

 

17/06/2013

Salon du Bourget, Bombardier annonce ses prévisions !

F_40ffa3732c35d76f398b2a6269d891464fcf78b357ce5_603_400.jpg

 

En marge de l’ouverture ce matin du Salon du Bourget, Bombardier Aéronautique publie ses chiffres concernant ses  prévisions annuelles sur 20 ans relatives aux marchés des avions d’affaires et commerciaux.

 

Alors que les marchés des avions d’affaires et commerciaux continuent de se remettre du ralentissement de l’industrie, des signes de relance commencent à émerger. Bien que la demande de commandes d’avions neufs continuera de provenir des marchés établis et développés, le potentiel de croissance de marchés émergents comme la Chine, l'Inde, la Russie et l'Amérique latine devrait jouer un rôle de plus en plus important sur le marché mondial de l’aviation. Tandis que les prix du carburant et les préoccupations environnementales continuent d’augmenter, les exploitants des deux secteurs restent attachés à l’optimisation de la flotte et à l’efficacité des avions.

 

2539.jpg

 

Chiffres des prévisions du marché des avions d’affaires :

 

Bombardier a confiance dans le solide potentiel à long terme du secteur des avions d’affaires et prévoit un total de 24 000 livraisons d’avions d’affaires de 2013 à 2032 sur tous les segments où Bombardier livre concurrence*, ce qui représente quelque 650 milliards $ US en revenus de l’industrie. Les prévisions de marché de Bombardier Avions d’affaires font état de 9 800 livraisons d’avions, estimées à 269 milliards $, de 2013 à 2022, et de 14 200 livraisons, estimées à 381 milliards $, de 2023 à 2032.

Le marché de l’aviation d’affaires poursuit sa reprise, bien que les indicateurs macroéconomiques soient mixtes, la tendance générale de l’économie mondiale est de stable à positive. On s’attend à ce que, à mesure que la confiance reviendra sur les marchés mondiaux, les commandes d’avions et les carnets de commandes augmenteront et les livraisons s’accroîtront. Tandis que les commandes et livraisons d’avions d’affaires pour 2013 devraient être comparables à celles de 2012, Bombardier prévoit qu’elles commenceront à s’améliorer en 2014 et que l’industrie dépassera dès 2016 son sommet de livraison précédent de 2008. Elle prévoit également qu’avec la transition de la demande d’avions d’affaires vers les marchés émergents, la flotte des catégories des avions intermédiaires et des avions à fuselage large croîtra, la catégorie des avions à fuselage large affichant la croissance la plus rapide.

Pendant la période prévisionnelle, Bombardier prévoit que l’Amérique du Nord recevra le plus grand nombre de livraisons d’avions d’affaires neufs entre 2013 et 2032, suivie par l’Europe qui, malgré ses difficultés économiques qui perdurent, demeure le deuxième marché en importance. La Chine devrait devenir la troisième région en importance sur le plan des livraisons au cours des 20 prochaines années, avec 1 000 livraisons de 2013 à 2022, et 1 420 livraisons de 2023 à 2032. Bombardier anticipe également que les marchés de croissance clés, dont le Brésil, l’Inde, la Russie et la Communauté des États indépendants (CÉI), le Mexique et la Turquie, recevront une part significative des livraisons d’avions d’affaires d’ici 20 ans.

 

Bombardier prévoit que, tout comme dans l’aviation commerciale, les défis futurs du secteur de l’aviation d’affaires comprennent la hausse des prix du carburant et l’augmentation de la sensibilisation aux questions environnementales. Par ses nouveaux programmes de développement d’avions, Bombardier continue de faire évoluer le secteur de l’aviation d’affaires par ses investissements dans des solutions de transport novatrices qui comprennent les biréacteurs Global 7000, Global 8000, Learjet 70, Learjet 75, Learjet 85 et Challenger 350.

 

Bombardier_BD-700-1A10_Global_6000.jpg

 

Chiffres des prévisions du marché des avions commerciaux :

 

Les prévisions sur 20 ans de Bombardier Aéronautique pour le marché des avions commerciaux de 20 à 149 places font état de 12 800 livraisons de 2013 à 2032, générant plus de 646 milliards $ en revenus de vente. Bien que la demande mondiale totale demeure la même que l’année précédente, la distribution régionale s’est réalignée en fonction d’une croissance attendue inférieure du PIB à la moyenne sur les marchés développés de l’Amérique du Nord et de l’Europe, et à une croissance plus robuste sur les marchés émergents.

 

Bombardier prévoit les livraisons suivantes pour l’ensemble de l’industrie, par segment :

 

·         De 20 à 59 places : 250 livraisons d’avions

·         De 60 à 99 places : 5 650 livraisons d’avions

·         De 100 à 149 places : 6 900 livraisons d’avions

 

Sur le marché des avions de 60 à 99 places, Bombardier prévoit que le segment des biréacteurs régionaux enregistrera 2 950 livraisons, soit 52 pour cent du total du segment des avions de 60 à 99 places, estimées à 105 milliards $, et que le segment des avions turbopropulsés enregistrera 2 700 livraisons pendant la période prévisionnelle de 20 ans. Sur le segment des avions de 100 à 149 places, la demande sera stimulée par la disponibilité d’avions plus écoénergétiques et plus évolués sur le plan technologique. Les livraisons de 2013 à 2032 sur ce segment devraient atteindre 6 900 avions, ce qui représente plus de 460 milliards $.

 

Une solide demande de trafic projetée, une population de la classe moyenne en expansion sur les marchés de croissance et l’assouplissement soutenu des clauses sur la distance franchissable pendant la période prévisionnelle sont les principales forces sous-tendant les chiffres des prévisions de marché de Bombardier sur 20 ans pour les avions commerciaux. Tandis que la demande des marchés internationaux comme l’Inde, la Chine, l’Afrique et l’Amérique latine devrait s’accroître de façon significative, l’Amérique du Nord devrait rester le plus important marché du monde sur le plan des livraisons d’avions, recevant un total prévu de 3 710 avions neufs, suivie par la Chine et l’Europe avec 2 330 et 1 700 avions, respectivement.

 

D’après les prévisions de marché des avions commerciaux de Bombardier, l’obsolescence technique et la hausse des prix du pétrole constitueront les principaux facteurs qui influeront sur les décisions des sociétés aériennes relativement à leurs flottes pendant les 20 prochaines années et, avec la demande croissante d’avions plus rentables et plus écoénergétiques, 60 pour cent de la flotte commerciale actuelle sera retirée du service d’ici 2032, la plupart de ces retraits touchant le segment des plus petits avions de 20 à 59 places. Cependant, avec l’accroissement de l’intérêt mondial pour les technologies de dernière génération qui permettent des solutions de transport plus importantes et plus économiques et avec la croissance économique constante sur les marchés en développement, la demande d'avions neufs devrait rester forte.

 

4255138494.jpg

 

Photos : 1 Salon du Bourget @ GIFAS 2 le prototype du CSeries , le CS100 3 Global 6000 @ Bombardier 4 le nouveau Learjet 75 à EBACE @ Pascal Kümmerling