30/05/2018

EBACE les nouvelles du jour !

DSC_7657.jpg

Pilatus : Entretien Intervalles et réduit pour le PC-12 :

ebace 2018,bizjet,aviation d'affaires,infos aivation,aivation privées,palexpo,aéroport de cointrin

Les ingénieurs de Pilatus ont récemment développé et certifié un nouveau plan d’entrtien pour le PC-12 pour donner une plus grande flexibilité en ce qui concerne le calendrier des inspections requises et l'entretien. Le plan s'applique à toutes les séries du PC-12, et réduira le travail d'entretien requis de l’ordre de 20 à 40%.Sur la base d'une analyse détaillée de l'expérience de la flotte en service de plus de 6,8 millions d'heures de vol, les intervalles d'entretien prévus ont été prolongés de 100/150 heures à 300 heures. Les opérateurs verront une réduction du temps de travail et d'entretien prévu d'environ 20%, tandis que les opérateurs d'utilisation pourront voler plus de 800 heures par an.

La dernière version du PC-12 NG à EBACE :

DSC_7640.JPG

La dernière version du PC-12 NG est équipé d'un nouveau radar météorologique à portée accrue. D'autres améliorations de la fiabilité d'amélioration et les exigences spécifiques du client ont également été intégrées dans plusieurs domaines. 

Le PC-12 NG est exposée au public sur le stand intérieur de Pilatus. Le modèle 2018 de Pilatus de démonstration arbore un accrocheuse livrée conçue par l'artiste de massicot suisse, Esther Gerber. Elle reflète deux valeurs essentielles incarnées par le PC-12: l'artisanat suisse et la perfection.

Commande pour les Global 6500 et 7500 :

original.jpeg

Bombardier a annoncé  avoir signé une lettre d’intention pour l’acquisition d’un maximum de 18 avions Global 6500 et Global 7500 avec HK Bellawings Jet Limited, importante société de gestion d’avions basée à Hong Kong. Si toutes les commandes fermes et les options étaient exercées, la transaction serait évaluée à quelque 1,14 milliard de dollars américains, aux prix courants de 2018.

L’avion Global 6500 lancé récemment et l’avion Global 7500 renommé constituent la référence avec la plus grande autonomie et les cabines les plus spacieuses de leurs catégories respectives, tout en offrant le vol en douceur emblématique de Bombardier.

Basée à Hong Kong, HK Bellawings Jet Limited est une société de gestion d’avions d’affaires prestigieuse qui propose un éventail diversifié de solutions et de services professionnels, hautement efficaces et complets pour l’aviation d’affaires, notamment la gestion d’avions, la maintenance, des services de voyages, l’acquisition d’avions et des services-conseils en aviation d’affaires. Elle exploite une flotte d’avions d’affaires Challenger et Global de Bombardier.

King Air 350 doté de l’iTAWS :

Beechcraft_KingAir_350i003.jpg

Textron Inc. a annoncé que l’iTAWS est maintenant standard sur le l’avionique Pro line Fusion des King Air 350. Le système fournit une approche intégrée taws (de iTAWS) avec une haute résolution de la fusion du système synthétique Vision (SVS) pour une utilisation facile.iTAWS apporte des avertissements sonores et visuels à l'écran principal de vol et affichage multi-fonction, et il élimine l'unité remplaçable en ligne TAWS autonome avec câblage. Le Pro Line Fusion pour le King Air apporte une des architectures avioniques les plus fiables au premier système complet d'affichage de vol à l'écran tactile. Le système avionique modifie la façon dont les opérateurs volent à travers une intuitive one-of-a-kind interface poste de pilotage. Ses trois sont interchangeables, à haute résolution et tactile contrôlé affiche 14 pouces. D' autres capacités d'amélioration des performances comprennent:

  • Listes de contrôle à écran tactile intégré
  • La planification des vols écran tactile graphique intuitive
  • SVS haute résolution avec des graphismes dôme de l' aéroport breveté
  • Préréglages pratiques pour reconfigurer les trois écrans avec une seule touche
  • Double système de gestion de vol multi-capteur
  • Disponible uploads automatique de plan de vol
  • L' architecture ouverte et évolutive pour les mises à niveau et des mandats futurs

 

Record de vitesse pour l’Embraer Legacy 450 :

481_21299576-wagner.jpg

Le biréacteur d'affaires Legacy 450 d'Embraer a établi un nouveau record de vitesse le 7 mars sur un vol entre Portland (Maine) et Farnborough (Royaume-Uni), le transporteur brésilien annoncé cette semaine à EBACE 2018 la nouvelle. Le vol a décollé à 9h25 de l'aéroport international de Portland Jetport (KPWM) avec deux pilotes et deux passagers et atterri à l'aéroport de Farnborough (EGLF) à 20h30 GMT, atteignant une vitesse moyenne de 521,89 mph (840 km / h).L'avion vol à commandes a atterri avec du carburant au-delà des réserves IFR NBAA, ainsi que pour des opérations critiques. Selon Embraer, le vol a duré six heures et cinq minutes, couvrant une distance de 2 756 nm (5 105 km).La National Aeronautic Association des États-Unis a confirmé que ce vol constituait un record américain, et les données de vol ainsi que la documentation du contrôle de la circulation aérienne ont été soumises à la Fédération aéronautique internationale pour validation en tant que record du monde. Le Legacy 450 a une portée de 2 904 milles marins (5 378 km) avec quatre passagers et des réserves NBAA IFR, et il peut fonctionner jusqu'à Mach 0,83 avec un plafond d'altitude de 45 000 pieds. Selon Embraer, l'altitude de la cabine du Legacy 450 est la plus basse de sa catégorie à 5 800 pieds et le système de contrôle de l'environnement de l'avion préserve une altitude cabine en vol de moins de 27 050 pieds.

Photos : 1 Salon EBACE 20182 Cockpit PC-12NG3 Le PC-12 NG 20183Lettre d’intention de HK Bellawings 4Cockpit King Air 350 @ Pascal Kümmerling Legacy 450 @ Embraer

 

29/05/2018

Genève, le Salon EBACE a ouvert ses portes !

DSC_7603.jpg

 

C’est sous un ciel assombrit qui a fini par laisser paraître une splendide soleil que l’édition 2018 du Salon EBACE c’est ouverte ce matin. Le cordon marquant l’ouverture de la grande messe de l’aviation d’affaires a été coupé par Yves Rossy alias « Jetman » en compagnie du Président du conseil d’Etat Pierre Maudet et du Directeur général de l'aéroport de Genève André Schneider.

Les mots d’Yves Rossy :

IMG_1020.JPG

Les participants à la séance inaugurale de l'European Business Aviation Convention and Exhibition (EBACE2018) ont entendu des messages d'innovation et de persévérance. D’Yves "Jetman" Rossy qui a partagé sa quête inspirante de la "capacité divine" à voler comme les oiseaux.

Pilote militaire (notamment sur Mirage IIIS) et commercial accompli, Yves Rossy a passé près de 25 ans à apprendre à sauter en parachute, à glisser en l'air sur une planche à neige et en wingsuit et finalement à une série d'ailes gonflables et rigides qui l'ont propulsé à travers les Anglais.

Chaque pas rapprochait Rossy de son rêve, mais pas sans décourager les revers. "Tout a été d'apprendre en faisant ... et en apprenant par accident", a-t-il déclaré alors que des images d'une aile à double jet détruite étaient affichées sur des écrans derrière lui. "C'était un moment très frustrant; six mois de travail détruits. J'avais peur de repartir en l'air, alors j'ai dû faire une pause. "

Mais Rossy n'est pas resté terre-à-terre pour longtemps. En un an, il était de retour dans les airs, adoptant "une approche plus scientifique" qui a conduit à son actuel jetpack à quatre moteurs en fibre de carbone qui lui permet de voler à plat, de voler, de voler, de rester en l'air pendant plus de 10 minutes à la fois.

"C'est ce qui est fantastique à propos de la nature humaine", a-t-il déclaré aux participants. "Vous oubliez les mauvaises choses, et vous vous souvenez des bonnes. La petite flamme de la passion est toujours là. "

Les infos du jour :

Avancée pour le G500 :

DSC_7586.jpg

Gulfstream a annoncé que son nouveau G500 à grande cabine est sur le point de compléter les tests de fonctionnement et de fiabilité (F & R). Une fois terminée cet été, l'étape marquera la fin des vols requis pour la certification de type pour la FAA. L'avion a également effectué des essais de certification pour le vol dans des conditions connues de givrage et de haute altitude. Dans le même temps, le frère de la G500, le G600, sont en en voie d'approbation plus tard cette année pour la certification.

Le quatrième avion d'essai en vol G500 de Gulfstream est resté en l'air pendant 11 heures et 12 minutes, parcourant 5 204 km (9 638 km), pendant les essais de F & R. Cet avion a effectué 240 des 300 heures d'essais obligatoires de F & R et a effectué plus de 69 vols dans 41 aéroports de 21 pays répartis sur six continents. Les cinq avions d'essai G500 ont totalisé 4’955 heures de vol combinées.

Entre-temps, le G600 termine les essais de certification des systèmes mécaniques. Les cinq G600 de test en vol ont accumulé environ 1 950 heures de vol au cours de 510 vols. L'avion a récemment terminé la collecte de données que FlightSafety International (stand F79) utilisera pour construire un simulateur de niveau D.

 

Nouvelle version pour le Honda Aircraft :

DSC_7613.jpg

Honda Aircraft a dévoilé une nouvelle version de son jet léger à EBACE 2018, le HondaJet Elite. Plus qu'une simple mise à niveau esthétique, l'Elite élargit l'enveloppe de performance du jet léger tout en ajoutant des améliorations intérieures et des mises à jour importantes au poste de pilotage de type Garmin G3000.

Alors que le certificat de type modifié pour le HondaJet Elite a été délivré par la FAA le 2 mai et qu'il est également certifié EASA, les ingénieurs de Honda Aircraft ont travaillé sur les améliorations depuis la certification du jet en décembre 2015, selon Michimasa. Fujino.

Grâce à la capacité de carburant supplémentaire et aux améliorations aérodynamiques qui incluent l'enlèvement des générateurs de vortex sur les bords d'empennage et d'aile, le HondaJet a besoin de moins de piste pour le décollage et peut voler plus loin. La gamme NBAA IFR avec quatre passagers est maintenant de 1’437 nm, en hausse de 17% par rapport à 1’223 nm.

À côté du remplissage de carburant, un bouton-poussoir lumineux a été ajouté, et lorsqu'il est poussé en avant que le ravitaillement ne commence, il avertit le ravitailleur de ralentir le débit lorsque le carburant s'approche du remplissage du réservoir arrière. Cela évite les fuites, car à ce stade, le débit de carburant doit être ralenti pour que le réservoir se remplisse correctement sans déborder.

Les bruits intérieurs et extérieurs ont été considérablement réduits grâce à une caractéristique de conception unique, une entrée perforée en sandwich alvéolaire conçue pour réduire le bruit de passage des pales du ventilateur.

Du côté du Citation jet:

IMG_1022.JPG

Textron Inc. a annoncé aujourd'hui qu'elle a livré un les premiers Cessna Citation M2 et Citation CJ3 à ORTA ° C (AOC) Ltd, la première entreprise de fonctionner avec de la gamme un avion Citation dans les îles Anglo-Normandes de Guernesey. L'équipe des opérations ORTA ° C gère l'aéronef pour le compte de ses clients, et utilisera l'avion pour affréter des avions commerciaux internationaux.

La nouvel intérieur Harmony d’Airbus :

5b0be616b6d86.jpg

Airbus Corporate Jets (ACJ) a créé un nouveau concept de cabine, baptisé Harmony, qui allie le confort et l'espace d'une cabine à large fuselage à la praticité pour s'adapter au vol le plus long.

Harmony combine de manière transparente les avantages des gros porteurs VIP d'Airbus Corporate Jets - tels que le confort, l'espace et la tranquillité - pour produire une expérience client toujours harmonieuse. Il s'appuie sur la marque de cabine Airspace de la famille Airbus. 

Initialement proposé pour la nouvelle famille ACJ330neo, qui comprend des moteurs de nouvelle génération et les Sharklets, Harmony peut également convenir à d'autres gros-porteurs Airbus, tels que l'ACJ350 XWB. 

Un globe holographique, montrant la position de l'avion, accueille les passagers entrant. En tournant à gauche, on accède à la chambre principale, au bureau et à la salle de bain, tandis que le virage à droite amène les voyageurs dans un salon spacieux avec des sièges groupés autour de tables rondes qui favorisent les interactions sociales. 

Les cercles concentriques, comme les ondulations sur un étang, sont une caractéristique de la disposition de la cabine. 

Juste au-delà du salon, il y a une table de conférence, et au-delà, il y a quatre suites VIP, chacune avec un bureau qui se transforme en une chambre et une salle de bains avec douche. 

Des sièges pour le personnel de soutien et une cuisine composent l'arrière de la cabine, qui peut être adapté pour servir les clients privés et gouvernementaux. 

Les avions Airbus ont la particularité d'être la famille la plus moderne et la plus complète du monde. Toutes les versions de jets d'affaires ont une capacité intercontinentale, certaines d'entre elles - comme les ACJ330neo et ACJ350 XWB Families - allant au-delà pour offrir une gamme «non-stop à la portée mondiale». 

Photos : 1le Stand Gulfstream 2Ouverture avec Yves Rossy 3le G500 4HondaJet @ Pascal Kümmerling 5intérieur Harmony @ Airbus

 

28/05/2018

Bombardier réorganise à la hausse sa gamme d’avions !

original.jpg

Genève, à quelques heures de l’ouverture officiel du Salon EBACE 2018. L’avionneur canadien Bombardier a annoncé aujourd’hui en grande première que son avion d’affaires emblématique de sa catégorie, qui dépasse ses engagements au cours des essais en vol, sera désormais connu sous le nom de Global 7500. En parallèle, l’avionneur lance ses nouveaux avions Global 5500 et Global 6500.

« Notre gamme d’avions « Global » entre dans une nouvelle ère, avec son avion phare, le  Global 7500, a déclaré David Coleal, président de Bombardier Avions d’affaires. « L’avion le plus grand et le plus long-courrier de tous les avions d’affaires sera complété par nos plus récents ajouts, les avions Global 5500 et Global 6500, renforçant le fait que notre gamme « Global » est, de loin, la meilleure gamme d’avions à grande cabine dans l’aviation d’affaires. »

L’avion Global 7500 est dans les délais pour une entrée en service dans la seconde moitié de 2018. Tous les cinq véhicules d’essai sont opérationnels dans le programme d’essais en vol, avec plus de 2’000 heures d’essais en vol réalisés, témoignant d’une maturité et d’une fiabilité significatives, ainsi que d’un vol en douceur.

Bombardier a récemment confirmé que l’avion Global 7500 affiche une autonomie inégalée de 7’700 milles marins, soit 300 milles marins de plus que prévu dans les engagements initiaux. L’avion Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New-York à Hong Kong et Singapour à San Francisco sans escale. Aujourd’hui, Bombardier a l’honneur d’annoncer d’autres améliorations des performances, qui, comme l’accroissement de l’autonomie, seront offertes sans coûts additionnels aux clients. Grâce au design évolué de son aile, rigoureusement testé au cours du programme de validation en vol, l’avion Global 7500 a également dépassé les engagements de performance au décollage et à l’atterrissage, affichant une nouvelle distance de décollage publiée de 5’800 pieds (1 768 mètres) avec le plein de carburant dans des conditions d’exploitation standard. Cette distance de performance au décollage améliorée est près de 500 pieds plus courte que celle de l’avion concurrent le plus proche, et bien plus petit, et permet à l’avion Global 7500 d’accéder à des aéroports aux pistes plus courtes.

Les Global 5500 & 6500 :

IMG_1017.JPG

Par aileurs, Bombardier Avions d’affaires à dévoilé deux ajouts à sa flotte d’avions d’affaires : les avions Global 5500 et Global 6500, avec des autonomies de 5’700 et 6’600 milles marins, respectivement, qui les placent en tête de leur catégorie, des vitesses maximales de Mach 0,90 et la technologie de vol en douceur de Bombardier.

Les avions Global 5500 et Global 6500 se joignent à la meilleure gamme d’avions à large fuselage de l’industrie et s’appuient sur la réussite des avions Global 5000 et Global 6000.Ces nouveaux avions offrent respectivement 500 et 600 milles marins d’autonomie supplémentaire, combinée à un avantage de consommation de carburant pouvant aller jusqu’à 13 p. 100, ce qui contribue à des coûts d’exploitation très favorables par rapport à des avions concurrents plus petits à l’autonomie plus réduite. Portant les performances totales à de nouveaux sommets, ces avions affichent une augmentation de l’autonomie pouvant aller jusqu’à 1’300 milles marins lorsqu’ils sont exploités par temps chaud sur des aéroports en haute altitude, grâce à une poussée accrue et à une meilleure efficacité carburant. Comparativement à leurs plus proches concurrents, ces avions présentent également une agilité supérieure par leur capacité d’accéder à des aéroports inaccessibles à d’autres, comme celui de London-City. Les moteurs Pearl spécialement construits par Rolls-Royce et un nouveau profil d’aile rendent les avions Global 5500 et Global 6500 plus propres et plus efficaces.

Le Global 5500 peut relier São Paulo et Paris, ainsi que Moscou et Los Angeles, alors que le  l’avion Global 6500 peut relier Hong Kong ou Singapour et Londres, ainsi que Toluca et Madrid.

Photos : 1Global 7500 Global 6500 à EBACE18 @ Bombardier

24/05/2017

EBACE : les G500 et Longitude traversent l’Atlantique !

DSC_7141.jpg

Genève, salon EBACE, pour la première fois un Gulfstream G500 et un Cessna Longitude ont traversé l’Atlantique pour venir se présenter en Europe.

Sur le statique de Genève Cointrin, l’on pouvait admirer en grande première en Europe, les nouveaux G500 de Gulftream et le Longitude de Cessna. Ces deux avions ayant pour l’événement réalisés leur premier vol transatlantique pour venir rejoindre le salon.

Du côté du G500, l’avion avait réalisé un nouveau record entre les installations de Gulfstream de Savannah et Paris, en parcourant une distance de 7'015 km en seulement 7h40. De son côté le Cessna Longitude a quitté les instalaltion de l’avionneur dans le Kansas pour rejoindre la Suisse avec deux escales dans le Maine et en Islande.

Le Gulfstream G500 :

DSC_7020.jpg

Le G500 est capable de voler 5,000nm (9’260 km) et reliera Doha non-stop avec Londres, Genève et Paris à Mach 0,90. Le G500 est doté de moteurs Pratt & Whitney Canada PW814GA, un changement important, puisque la gamme Gulfstream était fidèle à Rolls-Royce jusqu’ici. 

ebace,genève cointrin,palexpo,jet d'affaires,gulfstream,g500,cessna,citation longitude,bizjet,nbaa,aviation privées,info aviation,les nouvelles de l'aviation

Le G500 représente l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même l’esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manches de contrôle actif.  L’avionique est dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus Epic d’Honeywell.

DSC_234.jpg

Le Cessna Longitude : 

DSC_7034.jpg

Le Citation Longitude est la dernière innovation de l’avionneur Cessna. L'avion a été conçu spécifiquement pour le confort des passagers et offrira la plus basse pression cabine de sa catégorie à 5.950 pieds. La technologie de la cabine permet aux passagers de gérer leur environnement et le divertissement des appareils mobiles, tandis qu’il sera possible de disposer d’un réseau Internet à haute vitesse. L’appareil peut accueillir jusqu'à 12 passagers avec un plancher de cabine plat et une configuration à double club standard et une classe dirigeante. Le compartiment à bagages entièrement accessible en vol.

DSC_7033.jpg

Le Citation Longitude intègre la dernière technologie, il dispose de la prochaine évolution du poste de pilotage de type Garmin G5000 avec un affichage tête haute. L’avion est alimenté par deux réacteurs Honeywell HTF7700L avec FADEC. Les turboréacteurs sont dotés du système d’auto-manettes entièrement intégré. L'avion offre une charge utile de carburant plein de 1500 livres, une vitesse de croisière maximale de 476 noeuds et une gamme à grande vitesse de 3.400 miles nautiques. Le prix de base du Longitude est estimé à 19,2 millions de dollars.

DSC_7032.jpg

Photos : 1 G500 2 le G500 3 Cockpit G500Intérieur 5 Cessna Longitude 6 Cockpit 7 Intérieur @ P.Kümmerling

 

23/05/2017

Le Cirrus SF-50 certifié AESA !

DSC_7139.jpg

Salon EBACE de Genève, le drôle de petit jet privé Cirrus SF-50 Vision Jet a reçu sa certification de type monoréacteur de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). Cette certification implique la validation d'un nouveau type d'aéronef privé doté d’un réacteur unique.

L'approbation par l'EASA du certificat pour la Vision Jet ouvre la voie à des livraisons d'avions en Europe, tandis que Cirrus Aircraft pourra ainsi à l’avenir prospecter sur de nouveaux marchés dans le monde entier.

A noter que cette approbation de l'AESA se produit après Cirrus Aircraft a reçu le certificat de type pour le Vision Jet de la Federal Aviation Administration américaine (FAA) en octobre dernier.

231.jpg

Le Cirrus SF-50 Visio Jet :

L'avion a initialement été développé sous le nom de projet "Le Jet", mais Cirrus annonça son nom commercial "Vision SF50", le 9 juillet 2008. Le prototype fut dévoilé pour la première fois, le 26 juin 2008, et effectua son premier vol, le 3 juillet 2008.

Le Cirrus Vision SF50 n'est pas destiné à rivaliser avec des jets d'affaire légers déjà existant, selon ses concepteurs, l’avion vise plutôt une utilisation personnelle.

L'avion est équipé du système de parachute CAPS (Cirrus Airframe Parachute System) qui équipe déjà les SR20 et SR22 de l'avionneur, et sa construction fait également largement appel aux matériaux composites.

Le Cirrus Vision Jet peut transporter cinq adultes et deux enfants en trois rangées de sièges. Le fuselage est en fibre de carbone. L’avion est doté d’un réacteur Williams FJ33-5A équipe d’un FADEC, qui permet de voler une vitesse de croisière de 300 noeuds (555 km/h). L’avion est doté d’une avionique L-3 SmartDeck a été utilisée pendant la phase de développement du SF50, mais sera remplacée par le système Gramin 3000 pour la version de production.

A ce jouir la société Cirrus revendique un carnet de commandes de plus de 600 avions en attente de fabrication. Le Cirrus SF-50 est vendu avec un prix de départ d'environ 1,9 million de dollars.

 

DSC_7051.jpg

Photos : 1 Cirrus SF-50 2 Certification à EBACE 3 Vue de l’arrière @ P.Kummerling