02/12/2010

Airbus lance la remotorisation de la famille A320 !

c9ddc8316e.jpg

 

 

 

Airbus a  annoncé le lancement du programme A320neo (new engine offer). La nouvelle famille d’appareils monocouloirs sera disponible avec un choix de deux motorisations (CFM International et Pratt & Whitney).

Seuls les A319, A320 et A321 sont concernés par les nouvelles améliorations. La mise en service du premier appareil est attendue pour le printemps 2016.

Airbus continuera à produire en parallèle les monocouloirs de la série actuelle, motorisés par CFM56-5B et V2500 (IAE). L’option des nouvelles ailettes marginales de grande taille (Sharklets) sera toujours introduite fin 2012 sur un A320 (2013 pour la série).

Caractéristiques de la série neo :

 

L’A320neo sera donc proposé avec deux motorisations : LEAP-X (nom provisoire) du motoriste franco-américain CFM International en remplacement du CFM56-5B et PW1000G

Pure Power, le  nouveau moteur offert par Pratt & Whitney et basé sur son GTF (Geared TurboFan). La fourchette de poussée offerte par ses deux moteurs sera analogue à celle proposée aujourd’hui par CFM et IAE (comprise entre 22000 et 34000 livres).

Airbus promet une réduction de l’ordre 15% de la consommation en carburant par rapport à la série A320 actuelle, soit une économie annuelle de plus 3600 tonnes de CO2 émises.

L’avionneur a également indiqué une baisse des émissions des NOx à deux chiffres, une baisse du niveau sonore, une baisse des coûts d’exploitation et une augmentation du rayon d’action de plus de 500nm (950km) ou l’équivalent de deux tonnes de charge utile supplémentaires à mission comparable.

Les appareils disposeront également en standard d’ailes équipées de « Sharklets ».

Airbus précise que la nouvelle série retiendra plus de 95% d'éléments en commun par rapport à la série actuelle (structure, fuselage et voilure).

L’A320neo devrait logiquement retenir un certain nombre d’évolutions au niveau du poste de pilotage, apporté notamment par l’introduction successive de l’A380 et du futur A350.


Coût du programme :

 

John Leahy, le Directeur Commercial des programmes Airbus a indiqué que le programme A320neo représentait un investissement de plus d’un milliard d’euros (1,30 Md USD).

L’introduction des nouveaux moteurs nécessitera des modifications structurelles au niveau de la voilure (moteurs plus lourds), de nouveaux pylônes et de nouvelles nacelles (notamment liés à l’introduction de fans plus larges). 6 certifications devraient logiquement être nécessaires.

Le coût d’acquisition d’un A320neo devrait être supérieur de 6 millions de dollars par rapport à la version actuelle (moteurs compris).


Marché potentiel :


Airbus indique viser un marché potentiel de 4000 appareils sur les 15 prochaines années. L’avionneur européen dispose déjà d’un carnet de commande de près de 2300 monocouloirs restant à livrer. Le programme A320 totalise plus de 6700 appareils vendus.

Le marché de remplacement des premiers A320 encore en service, livrés entre 1990 et 2000 est particulièrement important, notamment pour les grandes compagnies européennes et nord-américaines.


Premiers clients :


Le programme A320neo a été lancé sans commande réelle. John Leahy envisage cependant un objectif de 200 appareils acquis sur un an, notamment par Qatar Airways, le groupe Air Asia (Malaisie) et Indigo (Inde).

Delta Airlines et Lufthansa se sont également déclarés intéressés par le nouveau programme.

 

 

Concernant les deux motorisations choisies :

 

 

1674203717.jpg

 

Le Pratt&Whitney 1000 PurePower (GTF) :

 

La technique du geared turbofan (GTF) comprend un réducteur de vitesse entre le fan et le compresseur basse pression, il permet à chacune de ces parties de tourner à sa vitesse optimale et améliore donc les performances du réacteur dans tous les domaines (consommation, émissions et bruit).

Cette Technologie qui s’inscrit dans sa démarche écologique et particulièrement au réducteur de vitesse capable d’absorber des niveaux de puissance plus élevés que ceux atteints sur d’autres concepts de moteurs, Le P&W1000 a été, en plus de la famille A320, sélectionné pour le Mitsubishi MRJ, le C-séries de Bombardier et le MS-21 Irkut.

CFM LEAP-X :

Le LEAP-X est une nouvelle génération de moteurs, conçue et développée par CFM International (filiale 50/50 Snecma (groupe Safran) et General Electric). Le nouveau moteur LEAP-X intégrera des technologies des plus innovantes, développées au sein du programme LEAP™. Il est destiné à équiper à la future génération d’avions civils monocouloirs.

Le LEAP-X comporte de réelles avancées technologiques qui contribueront à la réduction de la consommation de carburant (15%), des émissions de NOx (50 %) et du bruit (jusqu’à 15 EPNdB - effective perceived noise in decibels).
Par exemple, les aubes de soufflante en composite RTM (Resin Transfer Molding) et moins nombreuses (18 contre 24 à 36 des moteurs CFM56), associées au carter également réalisé en composite, permettront de réduire le poids de l’avion de 1 000 livres.

leapx-460x300.jpg

 

Et Boeing ?

 

Pour Boeing, l’avionneur européen se doit de combler son retard sur la mise à jour du B737 NG et de parer au plus vite avec l’arrivée prochaine du C-séries de Bombardier.

L'américain a ajouté que la réflexion se poursuivait sur une possible remotorisation du B737, voir du développement d'un nouvel appareil. En effet, Boeing serait dans l’optique de préparer un remplaçant au B737, celui-ci serait issu du tout nouveau B787. Mais pour cela le constructeur  de Seatttle doit encore terminer les dernières mises au point de celui-ci avant de se lancer dans un programme d’une telle envergure.

 

Photos : 1 A320 neo (image de synthèse) Airbus 2 P&W1000 PurePower  @Pratt¬Whitney 3 CFM LEAP-X @ CFM International