28/09/2021

Lockheed Martin livre le 700 ème F-35 !

IMG_7706.jpeg

Lockheed Martin et le F-35 Joint Program Office ont livré le 700ème exemplaire de l’avion de combat  F-35 de production. Avec plus de 700 F-35 désormais livrés aux opérateurs américains et internationaux, l'impact de la flotte mondiale est considérable, améliorant considérablement la force interarmées alliée. Au fur et à mesure que la flotte de F-35 grandit, la force basée sur l'alliance nécessaire pour dissuader ou vaincre les concurrents proches augmente également.

Comme l'a noté le secrétaire de l'US Air Force, Frank Kendall la semaine dernière, "nous devons nous orienter vers des choses plus pertinentes pour les combats que nous devons dissuader et, si nécessaire, gagner". Le F-35 est à la fois la pierre angulaire de la flotte et un moyen de dissuasion stratégique.

Avec l'engagement de 14 nations et plus, les États-Unis et leurs alliés alimentent les partenariats, la sécurité et la croissance économique grâce au programme F-35. En tirant parti des investissements collectifs et des économies d'échelle, l'équipe mondiale du F-35 réduit les coûts tout au long du programme.

« Le F-35 reste un système aérien de premier choix pour trois des forces armées, sept partenaires internationaux et six clients commerciaux militaires étrangers. Il démontre régulièrement les capacités haut de gamme de nos combattants interarmées et internationaux, et il est performant dans des opérations de combat aérien, terrestres et maritimes », a mentionné  L'attaché de presse du Pentagone John F. Kirby.

Aujourd'hui, les F-35 opèrent à partir de 21 bases à travers le monde. Plus de 1’460 pilotes et 11’025 spécialistes de la maintenance ont été formés et la flotte de F-35 a dépassé les 430’000 heures de vol cumulées. 

« pierre angulaire »

Les hauts dirigeants de la défense américaine ont réitéré leur ferme soutien au F-35, que le chef d'état-major de l'US Air Force, le général Charles Q. Brown, Jr. appelle le "pierre angulaire" de la flotte de chasse de l’US Air Force. Selon le secrétaire de l'Air Force Frank Kendall, le F-35 offre une capacité de guerre aérienne tactique révolutionnaire.

L'US Air Force est le plus grand opérateur de F-35 avec un achat prévu de 1’763 avions F-35A. Le F-35 est le chasseur le plus avancé en production aujourd'hui et ses taux de capacité de mission sont supérieurs à 70 % et même plus élevés pour les unités déployées.

L'US Marine Corps exploite des F-35B à décollage court/atterrissage vertical et prévoit d'acheter 353 F-35B et 67 variantes d'avions porteurs F-35C. En collaboration avec les Marines, l'US Navy apporte une capacité de 5e génération en mer avec une planification pour acheter 260 F-35C. 

Croissance mondiale

La communauté croissante des pays du F-35 renforce la sécurité américaine et mondiale, renforçant la dissuasion, l'interopérabilité et le partenariat basés sur l'alliance. Avec plus de 220 F-35 désormais livrés à des opérateurs internationaux, l'impact de la flotte mondiale est substantiel, à la fois en taille et en importance.

L'un des exemples les plus visibles de collaboration internationale sur les F-35 est le déploiement du groupe aéronaval du Royaume-Uni. Le porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth a commencé son déploiement initial en mai 2021, avec des F-35B britannique et de l'USMC réunis. Le Royaume-Uni dispose désormais de deux porte-avions déployés avec F-35B à bord suivant le déploiement inauguraldu HMS Prince of Wales, le plus récent porte-avions britannique. 

D'ici 2035, plus de 450 F-35 seront stationnés sur le continent européen, dont 48 F-35A de l'US Air Force. Les membres de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) avec des programmes F-35 d'enregistrement comprennentla Belgique, le Danemark, l'Italie, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne , le Royaume-Uni et USA et peut-être le Canada.

La Suisse a récemment sélectionné le F-35A comme prochaine plateforme de chasse du pays, la production du premier F-35 en Pologne devrait commencer en 2022 et le premier avion devrait être livré en 2024. Des pourparlers préliminaires sont également en cours avec plusieurs nouveaux clients du F-35 en Europe. 

Partenaires dans le Pacifique

Le F-35 alimente également des partenariats dans l'Indo-Pacifique, où les pays de la région prévoient de se procurer un total combiné de près de 300 F-35.

L’Australie exploite le F-35A avec un programme record de 100 F-35A. Le Japon acquiert plus de F-35 que tout autre client international avec un programme établi de 147 F-35, dont 105 F-35A et jusqu'à 42 F-35B. La Corée prend actuellement livraison de 40 avions F-35A, et Singapour est en bonne voie pour recevoir son premier F-35B en 2026. 

Production avenir

Selon Lockheed Martin la production de F-35 culminera à 156 avions par an en 2023 et restera à ce niveau « dans un avenir prévisible ». Actuellement est avec le COVID, Lockheed Martin devrait livrer cette année une fourchette de 133 à 139 appareils et prévoit de fournir entre 151 et 153 avions pour 2022.

Le JPO et Lockheed se sont mis d'accord sur une base de programme, qui « garantit la prévisibilité et la stabilité du processus de production » du F-35.

FAOYY5XVEAMkI7n.jpeg

Pleine Capacité Opérationnelle (FOC)

Le Pentagone a retardé la déclaration de la Pleine Capacité  Opérationnelle (FOC), afin de permettre au F-35 d'être intégré à l'environnement de simulation conjoint, soit une plate-forme de « wargaming » qui mesure les performances de l’avion dans des conditions hautement classifiées. Celle-ci ne devrait plus tarder selon le Pentagone, car les problèmes de jeunesse du F-35 ne sont plus considérés comme problématique pour l’obtention de la FOC. A noter ces problèmes touchent essentiellement des mises à jour logiciels, ainsi que des demandes spécifiques des utilisateurs. Pour autant, nous continuerons ici à suivre l’avancée de la suppression de ces problèmes avec un œil critique.  

Réduction des coûts

En ce qui concerne les coûts d’exploitations du F-35 aux USA, sachant que celui-ci est acheté « nu » (sans armement, pièces détachées, simulateurs, moteurs de réserve et coûts de développement additionnels) de nouveaux contrats d’entretien du F-35 entre Lockheed Martin et le Pentagone américain ont été signés et intègrent la maintenance des bases et dépôts, ainsi que la formation des pilotes et des techniciens de maintenance. Il couvre également l'analyse des données à l'échelle de la flotte et la gestion de la chaîne d'approvisionnement pour la réparation et le réapprovisionnement des pièces détachées afin d'améliorer la disponibilité globale de la flotte. Ces nouveaux contrats soutiendront la disponibilité du F-35, tout en réduisant les coûts de maintenance du F-35.

Ces contrats représentent en effet une réduction de plus de 30 % du coût par heure de vol par rapport au contrat annualisé de 2020. Lockheed Martin a réduit les coûts par heure de vol du F-35 de 44 % au cours des cinq dernières années, avec une réduction prévue de 40 % supplémentaires au cours des cinq prochaines années. Les économies seront réalisées grâce à l'amélioration des coûts et d’avantage d’agilité et de fiabilité dans la chaîne d'approvisionnement de Lockheed Martin, ainsi qu’une plus grande efficacité de la main-d'œuvre. 

Les partenaires et clients du F-35 bénéficient d'une approche « achat en bloc » ou « paquet » qui garantit un prix fixe et plus bas en ce qui concerne la maintenance et l’exploitation, comme c’est le cas en Suisse par exemple. Le contrat pour la Suisse prend également en compte une éventuelle inflation, les prix sont bloqués et garantis par le pays vendeur, durant toute la période de validité (10 ans) du contrat comme ce fût le cas avec les Hornet.

IMG_7603.jpeg

Photos : 1 & 3 F-35 italien@ Aeronautica Militare 2 F-35 US Demonstation Team @ USAF